AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dure nuit, dure réveil [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mer 16 Déc - 19:52


    La nuit dernière avait été plutôt longue, alors que Jude avait planifiée de sortir en boîte s’amuser pour célébrer un peu la fin de la session, voilà que vers les vingt-et-une heure, elle avait reçu un appel lui annonçant que sa soeur se trouvait à l’hôpital à quelques heures de là. N’hésitant pas une seconde, elle avait sautée dans sa voiture et s’était rendu le plus rapidement possible à l’hôpital où était hospitalisée celle-ci. Jude n’eu pas le temps de se changer, portant encore une robe de soirée dans les teintes argentés et ses escarpins Jimmy choo, pas tout à fait la tenue idéale pour ce genre d’endroit mais elle n’avait eu d’autre choix que de sauter cette étape.

    L’infirmière qui l’avait contactée n’avait rien dit de spécifique concernant la raison pour laquelle sa sœur cadette se trouvait dans un hôpital, ce qui augmenta le stress de l’étudiante. Elle s’était garer et avait monter les étapes pour se rendre où on lui avait indiqué. Sa jeune sœur était endormie, et on pouvait clairement voir qu’elle avait une jambe plâtrée et quelques égratignures le long des bras. C’est alors qu’un jeune médecin résident vint lui expliquer la situation. Elle avait eu un accident de voiture alors qu’elle était assise du côté passager, elle avait quelques blessures ici et là mais rien de bien grave comparer au conducteur qui lui avait beaucoup plus de blessures et de problèmes. La jeune Dixon resta en compagnie de sa sœur toute la nuit, sans fermer l’œil et c’est au matin que le médecin accepta qu’elle raccompagne sa sœur à la maison.

    La brunette écouta attentivement les indications du médecin et de l’infirmière et raccompagna sa sœur chez elle, sachant très bien qu’elle devait rester au lit quelques heures et qu’elle n’avait pas besoin de compagnie. Jude préféra tout de même demander à une de ses copines de venir veiller sur sa sœur le temps qu’elle aille chez elle se changer et dormir un peu vu la nuit blanche qu’elle venait de passer.

    Ce qui nous ramène à aujourd’hui. L’américaine descendit de sa voiture et longea le long de l’allée la menant à la maison des Zêta. Elle croisa quelques uns de ses confrères et consoeurs mais ne parla pas de ce qu’elle avait vécu cette nuit, se dirigeant dans sa chambre, totalement crevée. Elle ne prit pas le temps de se doucher, elle retira ses vêtements et se coucha sous les draps en fermant les rideaux pour être dans l’obscurité même si il faisait jour. Elle dormi à peine trois heures et se réveilla vers midi. L’étudiante prit alors le temps de se doucher et de choisir d’autres vêtements qu’elle enfila après sa douche. Elle descendit les marches alors qu’il y avait la moitié des gens dans la maison, à étudier ou à discuter et l’autre partie étaient sorti en ville. Nous étions samedi et personne n’avait cours ce matin. Elle se dirigea vers la cuisine où elle se prit un muffin et un grand verre de jus d’orange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mer 16 Déc - 20:25

Buxton House (δζα)

    Pas de doute c'était bien ici qu'il se rendait, relevant ses yeux jusqu'à la pancarte de l'entrée spécifiant qu'à cet endroit vivait les DELTA ZÊTA ALPHA roulant des yeux il se demandait à quoi il devrait s'attendre. Il était à l'université depuis quelques mois déjà mais il avait fait le choix jusqu'à ces derniers jours, de n'être qu'un étudiant parmis tant d'autres. Ne pas trop s'insérer sans réfléchir au sein d'une meute, c'était sa manière d'appeler les confréries car pour lui, c'était si similaire par moment. Il n'avait été d'hasard à ce qu'il choisisse celle-ci car cela correspondait à sa reconnaissance dans l'athlétisme un sport qu'il aime tout particulièrement. Cela lui a valu une grande reconnaissance depuis un bon mois, depuis que la coupe du meilleur coureur lui ait revenu entre les mains, forcément il a attiré le regard des autres, autrement que parce qu'il était séduisant ou parce qu'il se retrouvait en boxer complètement rond.

    Et puis il avait dans l'idée d'avoir un petit cercle d'amis, de connaissances bref quelque chose qui marquerait son intégration au sein de l'université de Brown, après tout il en avait un peu marre de cette image de nouveau. Bien sûr qu'il n'en gardait pas moins ses liens avec son passé, il faut dire qu'il en a connu du monde, et surtout dans le monde entier grâce à sa mère. Une habitude à ne pas juger les gens en premier abord, mais tenter d'apprendre à mieux les connaitre pour ensuite s'en faire une idée. Être tolérant envers les autres, une grande chose dans ce monde que tellement peu de personnes ont pu acquérir, il trouvait ça si dommage par moment. Il est bien placé pour savoir qu'une image qu'on nous colle à la peau, fait ce que les autres pensent de nous et hélas une fois collé contre nous il est difficile de s'en défaire. Il ne s'était pas tellement fait remarqué pour le moment, sans doute parce qu'il avait rencontré encore plus déluré que lui.

    De toute façon il est bien trop difficile à le cerner, alors pour lui coller réellement une étiquette, à moins qu'elle soit amovible suivant son état ou sa manière d'être, cela semble impossible. Regardant l'heure il était un peu en avance mais en fin de compte ce n'était pas plus mal que d'arriver à l'improviste car au moins ça lui permettait de voir un peu, le vrai côté des choses directement en arrivant. Mais apparemment on l'attendait déjà puisqu'un gars se tenait devant la porte qu'il venait d'ouvrir après avoir donner deux coups dans celle-ci. Lui serrant la main il semblait être attendu avec impatience, cela l'amusait toujours ce genre de choses car en fait il se disait qu'ils devaient être tellement ici qu'après personne devait trop faire attention aux autres.

    La visite se profilait plutôt bien, lui montrant alors sa chambre qu'il partageait avec un autre mais qui n'était pas présent ces temps-ci, c'était pas plus mal car ça lui laissait le temps de s'installer. Et encore il n'avait pas emporté avec lui ses affaires, à croire qu'il était pas aussi pressé de s'installer ici, disons qu'il gardait sa joie pour lui. Une tape sur l'épaule et Gomèz remercia son hôte en lui confirmant qu'il se débrouillerait sans lui, après tout la maison n'était pas si grande qu'il ne le pensait. Regardant autour de lui, les mains dans les poches il s'attardait sur certains détails, certains recoins de la maison et il haussa les épaules en se disant que ça semblait pas trop mal ici. Recevant un sms il entra dans la cuisine sans trop prêter attention à la présence d'une demoiselle, en fin de compte elle n'avait pas tellement fait de bruit, pour qu'il détecte sa présence.

    Se calant contre le rebord de la porte il composa un numéro de téléphone tout en appelant son interlocutrice, celle du sms qui avec un grand sourire aux lèvres il semblait ravie d'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Jeu 17 Déc - 6:16

    Si il y a une qualité que la jeune étudiant a pour elle, c'est bien le dévouement envers les autres personnes. Elle est toujours prête à tout pour venir en aide aux autres, à ses amis et à sa famille. Jude peut compter parmi sa famille, sur son paternel qui vit à l'autre bout du continent ainsi que sa soeur qui étudie également sur le campus de Brown. Elles ont décider d'un commun accord de venir étudier dans la même université pour ne pas être séparer l'une de l'autre. Ayant perdu sa mère assez jeune, la brunette n'eu d'autre réaction que de s'inquiéter pour sa cadette puisqu'elle se sentait un peu responsable d'elle, malgré les quelques mois qui les séparent. Elle repensa à sa nuit un peu infernale qu'elle venait de passer à s'inquiéter pour sa soeur, le temps que le médecin de jour confirme qu'elle était hors de tout danger. Ce n'était pas étonnant de la voir ici puisqu'elle avait toujours été la plus casse cou des deux, mais ça fit un pincement au coeur de sa grand soeur.

    Dès son réveil, la jaune Dixon téléphone sa soeur pour prendre de ses nouvelles et s'assurer qu'elle ne manquait de rien. Elle devait faire quelques courses mais lui assura qu'elle serait avec elle ce soir puisque Jude allait leur cuisiner un bon repas et louer des dvds. Elle avait reçu au total une bonne vingtaine de textos, tous d'amis qui voulaient sortir ou encore qui se demandait pourquoi elle n'avait pas été présente la nuit dernière comme c'était prévu. Elle soupira et effaça tout ces textos avant de se glisser sous les jets d'eau chaude de la douche. L'étudiante n'y resta pas très longtemps puisqu'à cette heure-ci, la plupart de l'eau chaude avait été prise par les autres résidents de la maison,

    Sa colocataire n'était pas rentrée la nuit dernière ce qui au font ne l'étonna pas. Elle ouvrit sa garde robe et choisi son jean préféré Marcianno et et enfila ses longues bottes par dessus le denim. Pour ce qui est du haut, elle enfila un T-Shirt Vintage ainsi qu'une veste à bouton très chic mais simple et décontracté. Elle se regarda dans la glace avant de mettre une légère touche de mascara et de gloss à effet naturel. Ses cheveux étaient bouclés et encore un peu humide lors qu'elle sortie de sa chambre pour dessendre les escaliers. Étant seule dans la cuisine, elle hésita à se faire un gros dejeuner et prit d'abord un petit muffin et un grand verre de jus d'orange. Elle avait bien envie de manger des crêpes alors elle ne termina pas son muffin et le laissa de côté pour sortir la farine et tous les ingrédients qu'il lui fallait pour la préparation de la pâte à crêpes.

    Jude avait entendu parler qu'un nouveau venu allait s'intégrer à la confrérie mais ne l'avait jamais vu et ne connaissait personne du nom de Gomèz. Elle brassa légèrement la mixture blanchâtre qui se trouvait dans le bol alors que quelqu'un rentra dans la cuisine. Elle n'y fit pas vraiment attention vu le nombre de personnes qui se prommenait ici. Elle leva son verre pour en prendre une gorgée, et porta son regard sur cette personne qui était inconnu à première vue. Elle le détailla puis s'étouffa avec le liquide qu'elle buvait. Son étouffement était dû au fait qu'elle reconnaissait cette personne et qu'elle ne comprenait pas du tout pourquoi il se trouvait ici. Elle avala son jus et s'essuya un peu les lèvres avant de prononcer son prénom.

    Either?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Jeu 17 Déc - 19:18

Buxton House (δζα)

    Faut pas croire la vie ici le changeait pas mal, disons qu'il ne pensait pas devoir s'adapter si rapidement à une vie qu'il n'a jamais connu, une vie que seul son père osait lui en raconter quelques mots. Il s'est toujours demander comment c'était la vie là-bas sur les continents riches comme il disait tout petit, il a toujours eu le plus simple. Pourtant son compte en banque est bien souvent réapprovisionner par son père, enfin il n'ose pas tellement l'appeler ainsi car il trouve cela déplacé. Pour lui un père est la moitié que partage une mère, et pas un homme qu'on voit trop peu souvent et qui fait ignorer votre existence dans sa vie réelle. Maintes fois depuis qu'il a quitté le cocon auprès de sa mère, il se disait qu'il allait un jour débarquer à l'improviste pour faire connaitre son existence au moins auprès de ses deux soeurs. Mais il a trop de compassion pour elles, il ne veut pas être la cause de la destruction d'une famille, bien qu'en fait il en fait un peu partit.

    Les côtés d'un père lui a pas tellement manqué car il trouvait toujours un ami bien plus âgé que lui, que ça soit en afrique ou en amérique du sud, un jeune garçon ouvert à tout, du coup il faisait beaucoup connaissance. Il en garde des souvenirs, des prénoms à jamais gravé au fond de lui, parfois il se demande ce que ces personnes sont devenues. Est ce qu'elles se rappellent de lui, peut-être qu'un jour il rencontrerait l'un d'eux à nouveau, il en garde au fond certaines amitiés qu'il n'oubliera sans doute jamais. Il a tant appris durant toutes ces années, il a pu voir que même sans rien ces peuples arrivent à vivre heureux. Le dernier ami qu'il avait eu, avant qu'il ne parte en direction des usa pour son entrée au lycée, l'avait prévenu de faire attention au monde riche. Au départ il n'avait pas compris pourquoi mais après quelques mois, rapidement il avait saisit le sens de cette phrase, et quand il se voyait dérapé ou prendre un mauvais chemin, il s'en rappelait.

    Difficile à comprendre, il l'était car en fait il était partagé entre son passé loin d'une vie devenue si habituelle ici, et puis celui qu'il est devenu ... faut dire que même lui parfois s'y perd un peu. Il garde quand même la tête sur les épaules, faut pas croire qu'il se laisse emporter par la jeunesse dorée, parfois il en frôle les limites mais, il retombe vite sur ses pattes. Son entrée dans une confrérie c'est pour lui une manière de s'affronter un peu, forcément qu'ici il y a soirées à gogo, alcools et autres mauvaises choses. Ne pas se laisser emporter il espère ne pas tomber dans le panneau, d'ailleurs quand il a parlé à son père du fait qu'il intégrait dans une confrérie, celui-ci semblait fière de lui. Ce n'est peut-être pas la plus pire mais au fond elles se ressemblent toutes plus ou moins sur certains points, proximité avec les autres personnes, de quoi se faire des amis voir plus et c'était ce qu'il était venu chercher.

    La visite s'était plutôt bien passé, et il ne regrettait pas son choix c'était déjà cela, il ignorait encore tant de choses sur cette confrérie, que certaines questions effleuraient le fond de sa tête. Mais il ne perdait pas le nord et il avait au téléphone son rencard d'il y a encore quelques jours, il lui avait fait bonne impression, car elle ne le lâchait plus. Il n'avait pas fait attention à la présence d'une jolie brune, bien qu'en fait il la connaissait déjà, connaitre peut-être pas autant qu'il ne le pense sans doute.

    __ Jaymes ? Les yeux surpris de la trouver ici, disons qu'elle n'était pas une inconnue pour lui, même si le prénom qu'elle avait cité lui rappelait qu'il n'avait pas été très honnête avec elle. S'approchant d'elle il n'osait rien faire de plus que de la regarder, après tout chacun avait fuit sans rien dire à l'autre pour continuer sa vie, en dehors des vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Jeu 17 Déc - 23:44

    Jude avait connecter son ipod à la radio de la cuisine et une musique entrainante en sortie des haut-parleur. Elle avait bien besoin de quelque chose pour la motivée vu le peu d’heures qu’elle avait réussi à dormir dans l’avant-midi. Elle rajouta du lait à son mélange en allant dans le réfrigérateur. L’étudiante était d’ailleurs renommé pour ses talents culinaires, servant régulièrement de chef pour les autres membres des Zeta.

    La jeune Dixon avait été étonnamment surprise de voir qui se trouvait devant elle. Elle n’y avait pas vraiment fait attention au départ puisqu’elle connait tout le monde qui se trouve dans cette maison et qu’elle avait la tête ailleurs. Elle n’avait pas hésiter une seule seconde à prononcer son nom. La brunette l’avait connu quelques années plus tôt alors qu’ils étaient adolescents et tout deux dans un pays étranger. Ils se ressemblaient beaucoup parce que leurs parents voyageait régulièrement et qu’ils devaient tout deux les suivre. Au départ, Jude ne voulait pas s’attacher au jeune homme puisqu’elle savait qu’elle quitterait vite fait ce pays et qu’elle ne le reverrait jamais. D’ailleurs, elle ne lui avait jamais révéler son vrai prénom et ce dès le commencement puisqu’elle n’en voyait pas l’importance. Mais le problème c’est que le père Dixon avait été muté quelques mois de plus dans ce même pays et qu’au fil du temps, le coeur de la belle avait basculer pour les beaux yeux et le charme de Either. Quand elle l’avait embrasser la première fois, elle avait regretter qu’il prononce le prénom de Jaymes à la suite .. Par contre elle trouva qu’il était trop tard pour lui dire la vérité, lui dire que Jude était son véritable prénom. Souhaitant profiter des moments ensemble, elle garda ce petite secret qui aujourd’hui refit surface d’une façon très inatendue.

    Quelle sont les probabilité pour qu’ils se retrouvent à nouveau au même endroit, au même moment. Depuis quand était-il ici? Et pourquoi ce trouvait-il dans la maison de la confrérie... Tant de question qui se bousculèrent au même moment dans sa tête. Elle prit du temps à réagir quand il nomma son prénom, enfin son faux prénom. Elle se rappela beaucoup de souvenir d’eux, de ce qu’ils avaient vécu et aussi de leur séparation. Elle revint à la réalité et ne sachant trop comment réagir, elle laissa tomber la cuillère qu’elle tenait dans ses mains et s’avança pour enlacer le jeune homme comme si ils étaient de vieux potes qui se retrouvent.

    Mais que fais-tu ici?

    Oui c’était un très bonne question ça, histoire de savoir à quoi s’attendre un peu. Elle savait que leur retrouvailles ne seraient pas évident, après tout elle était partie sans lui dire aurevoir.. Et elle ne croyait pas le revoir, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Ven 18 Déc - 0:24

Buxton House (δζα)

    Une personnalité à double sortie c'était ainsi qu'on pouvait le cataloguer car on ne pouvait jamais réellement prévoir si c'était l'homme de la ville qui agirait ou bien l'homme de la savane. Sa mère petit l'appelait son petit homme blanc car forcément parmis ces peaux mâtes ou bien chocolatées il se voyait plutôt facilement. Elle lui a d'ailleurs transmis l'adoration des personnes l'entourant, ayant une facilité à apprécier ce qu'elles ne montrent pas facilement, ce qu'il aime par dessus tout sont les personnes compliquées. Tout simplement parce que si elles sont ainsi c'est qu'il y a des causes ou des raisons, et lui se prend un malin plaisir à les découvrir. Bien sûr il ne fait pas un étalage des connaissances qu'il peut apprendre sur une personne, il ne s'en sert pas contre elles c'est juste moyen de les connaitre bien mieux, grâce à lui.

    Savoir ce qu'est mourir de faim ou bien de ne pas avoir suffisamment pour faire les trois repas que recommandent les pays riches, savoir jouer rien qu'avec quelques morceaux de bâtons empilés les uns sur les autres. D'ailleurs sa passion pour l'athlétisme n'est pas apparu comme ça, en arrivant ici dans la vie active, que les usa forgent dès qu'on prend goût à vouloir vivre comme ces habitants. Courir là-bas en afrique est essentiel car pour se déplacer c'est soit la marche à pied ou bien la course, parfois quelques voitures pour les ONG mais ce n'est pas très souvent recommandé. Sauter par dessus les obstacles naturels ou bien courir durant des heures sans arrêter, de quoi s'occuper aisément durant des journées entières avec ses amis. En venant ici sur le continent il s'était promis de montrer un peu, ce que les hommes d'afrique sont capables d'accomplir. Et il a été heureux d'apprendre qu'à Brown il était le plus rapide de tous, battant même le quaterback de l'équipe de football de l'université.

    La nature est quelque chose d'important pour lui, d'ailleurs il aime se ressourcer au parc de la ville ou bien dans les forêts qu'offre un peu le coin de la ville. C'est mieux que rien, forcément que ce n'est pas comparable à l'amérique du sud où il a aussi grandit, d'ailleurs il est né en colombie lui offrant ainsi la nationalité du pays. Des immenses arbres à perte de vue, c'était incroyable et il faut dire qu'il embêtait bien souvent sa mère pour qu'elle lui raconte le soir le fameux livre de la jungle, car il s'y croyait bien souvent. Autant dire que tous ses souvenirs là il les a encore en tête, sans doute qu'il ne les oublierait jamais mais avouons qu'il était loin de ressortir de sa tête un certain été passé en charmante compagnie. Celle de Jaymes enfin de Jude mais pour lui ça ne faisait aucun doute qu'elle s'appelait tel qu'il l'avait prononcé en croisant son regard, autant surpris que le sien. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle prenne les devant en venant dans ses bras, une sensation plutôt étrange d'un retour en arrière, sentant de nouveau dans ses narines le même parfum qu'elle portait jadis.


    __ Je viens d'intégrer cette confrérie, mais je ne pensais pas que d'une part tu en faisais partie et puis ... comment j'aurais pu m'imaginer ta présence dans cette ville, dans ce pays ? Il avait dit cela d'un ton posé tout en profitant encore de quelques minutes à peine de leur étreinte, puis il prit quelque peu de l'espace, en faisant quelques pas en arrière. Elle n'avait pas tellement changé, bien sûr prit un peu une apparence plus femme mais au fond elle revoyait la même à peu près que dans le passé. Il passa derrière elle en la frôlant quelque peu, ramassant la cuillère qu'elle avait faite tombé sur le sol.

    __ Je ne sais pas ce que tu prévoyais de faire mais ... je dois avouer que je n'ai encore rien avaler de la journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Ven 18 Déc - 19:12









    Jamais elle n’aurait penser le revoir un jour, sinon jamais elle ne lui aurait menti à propos de son nom. C’était si simple quand on était jeune, jamais on ne méfias des répercutions de nos actions. La vie était si facile, alors qu’on n’avait à cette époque, que le lendemain ou le jour même en tête. Ce qu’elle se rappelait de la personne de Gomèz? Beaucoup de chose, ils s’étaient côtoyé plusieurs mois, voir une année entière puisque leur parents avaient tout deux eu un contrat pour l’année. Une amitié c’était rapidement installé entre les deux adolescents qu’ils étaient à l’époque et de l’amitié amena l’amour. Tout deux refusaient de ressentir quelque chose de sérieux pour l’autre et la plupart du temps ils évitaient très bien le sujet. Ils passaient tellement de temps ensemble, à traîner ici et là, à profiter de chaque minute possible dans les bras de l’autre. Un vrai amour d’adolescent, Jude en avait de très bon souvenir... Jusqu’à la façon dont elle l’avait abandonné, partir comme ça n’était pas une véritable solution mais c’était la manière que la belle avait trouver pour éviter de souffrir d’avantage.. Ce qui n’avait pas vraiment fonctionner malgré tout.

    Le voir là devant elle, dans cette cuisine si familière pour la jeune femme .. Ça lui fit un pincement au cœur. Baissant ses yeux sur sa préparation, elle ne savait pas trop comment réagir. Une gamme d’émotions et de pensées se bousculèrent rapidement en elle. Le seul mot qui fini par ce glisser entre ses lèvres fut son prénom. Elle afficha un petit sourire puis elle décida de prendre son courage et d’aller faire lui pour l’enlacer, et lui demander ce qu’il faisait ici, dans la confrérie des Zeta, sur ce campus, dans ce pays.

    L’américaine sentie les main de son ancien amour de jeunesse se glisser autour de sa taille pour l’enlacer également. Elle y resta quelques secondes, une accolade amicale mais qui fit frissonner la brunette. C’est le portable de Gomèz qui sonna et qui la fit reculer par la mère occasion, réalisant qu’elle se devait de reculer. Elle sourit timidement aux coins de ses lèvres, le laissant prendre son message texte. Elle passa une mèche bouclée de ses cheveux derrière son oreille et se mordit la lèvre, petite habitude qu’elle avait depuis toujours. C‘est alors qu’il répondit à sa question, lui expliquant qu’il venait de rejoindre la confrérie, ne sachant aucunement qu’elle y serait. Alors pour ça, ils étaient deux. Elle savait qu’un nouveau venu allait arriver mais jamais elle n’avait compris le nom de Gomèz, elle était persuader qu’elle avait compris un autre prénom.

    « Jamais je n’aurais cru te rencontrer ici, je veux dire à Brown et encore moins dans ce pays .. C’est si.. Américain. »

    C’est alors qu’elle pensa à sa propre venue ici, la première fois depuis qu’elle était toute petite qu’elle s’était établi plus d’un an dans un pays. Sa soeur était sa raison primaire. Elle voulait qu’elles arrêtent de voyager ainsi et avoir une vie plus normale et Jude était tout à fait d’accord avec elle. La venue de l’italien avait complètement fait oublier la situation dans laquelle se trouvait sa soeur cadette.

    Une des musique préféré de l’américaine se mit à jouer et elle vit Gomèz passer derrière elle, le sentant tout près d’elle alors qu’il ramassa la cuillère au sol et lui proposa alors de manger en sa compagnie. Elle ne savait si tout ça était une bonne idée, elle aurait besoin de temps pour réfléchir à tout ça. Pour le moment, ils pouvaient bien cuisiner et manger tout les deux, ça ne tue personne après tout!

    « Alors j’espère que t’aime les crêpes parce que j’étais entrain d’en préparer justement. »

    Un sourire au lèvres, elle mis la cuillère sale dans l’évier de la cuisine et pris un autre outils de cuisine tout en sortant le poêlons et tout ce dont elle avait besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 19 Déc - 22:15

Buxton House (δζα)

    Mentir n'était pas sa manière d'être d'ailleurs dans les pays pauvres où il a grandit il faut avouer que ce n'est pas tellement un quotidien qui donne envie de raconter n'importe quoi comme ça. Faut dire qu'il avait cette envie parfois de s'imaginer autre part mais en fréquentant plus malheureux que lui, les défauts qu'il avait pu développer en venant dans un pays riche, n'existait pourtant pas jadis. D'ailleurs en l'apercevant il n'avait pas tilter de suite sur ce passé là, pourtant ça avait été une année de sa vie d'ado', quelques mois avant qu'il ne se décide à venir aux usa pour le lycée. Cela remonte à quelques années, loin derrière ça changeait beaucoup de choses de la revoir ici et de repenser à l'endroit où il l'a connu. Jusque là rien à avoir, là-bas c'était plutôt la pleine nature et puis il n'y avait même pas de quoi se doucher librement ou bien uriner tranquillement. Elle n'était plus l'adolescente qu'il avait connu, si pure et frêle pas qu'elle ne l'était plus mais il pouvait voir que des années lui étaient passées dessus, tout comme à lui mais il se rendait bien plus compte sur elle.

    s'il avait su qu'il la retrouverait un jour, cette jolie brune aux cheveux longs qu'il adorait emmêler dans ses doigts juste pour la faire enrager quelque peu, un sourire aux lèvres se dessinaient alors qu'il repensait à cela. Mais il reprit rapidement ses esprits en reculant d'elle et puis son portable sonna mais il ne le regardait pas après tout il venait de raccrocher alors c'était sûrement quelqu'un d'autre. Peu importait des sms il en recevait pas mal par jours et prenait souvent son temps pour y répondre, populaire il l'était mais ce n'était pas un homme à femmes. Son allure pouvait faire penser à un mec collectionnant les filles et les aventures, mais on se trompe sur lui car il est pas le genre à faire souffrir les filles, pour son plaisir ou tout autre raison. Le pays l'avait modifié certes mais au fond il restait ce petit blanc évoluant parmis des peuples et des soucis différents qu'un ongle cassé d'une riche bourgeoise.

    Une étreinte spéciale car après tout il était partit sans rien lui dire, du jour au lendemain sa mère lui disait qu'ils se devaient de repartir en afrique, là-bas on avait besoin d'elle en urgence. Du coup il l'avait laissé sans doute se rendre au même rendez-vous, habituel qu'ils se fixaient pour se voir car là-bas il n'y avait aucun moyen de communication ou autre. D'ailleurs il savait bien qu'ils avaient pris certains risques et qu'ils auraient pu devoir avoir certaines responsabilités assez jeune. Parfois il y avait songé en se disant que peut-être que ça lui arriverait un jour, qu'elle reviendrait en lui avouant qu'elle n'était plus seule et qu'il lui avait laissé un souvenir. Un cauchemar pour lui car il n'était pas prêt à vivre cela, hélas dans ces pays pauvres c'était le quotidien de voir des adolescents voir des enfants devenir parents, et pour lui c'était si stupide de le devenir jeunes. D'ailleurs il ne plaisantait pas avec cela, il n'oubliait jamais certaines précautions, c'était si rare de nos jours qu'un gars pense à cela. Bien qu'il assumerait si une erreur arrivait, il a toujours assumer les conneries qu'il a faites, bien qu'en fin de compte celles-ci datent depuis qu'il a franchit les portes du lycée des usa.


    __ N'oublions pas que mon père est américain ... même si en fin de compte je suis dans ce pays pour apprendre ce que les pays passées n'ont pas pu m'inculquer et puis j'aimerais un jour apprendre à d'autres ... tout ce mélange ! Mais et toi ? Il avait déjà son idée précise de son avenir, il n'était pas venu aux usa pour faire n'importe quoi, bon bien sûr qu'il profitait comme tous les jeunes mais il savait se fixer quelques limites quand même. Ce n'était pas tous les week end qu'il allait faire la fête et parfois quelques conneries par ci et par là mais rien de trop grave selon lui. Il savait que ce pays notamment permettait aux jeunes de tomber dans n'importe quoi, de gâcher leur avenir ou bien de faire que ça soit les parents bourgeois qui règlent les dégâts. Hors de question pour lui que de compter sur son géniteur, ou bien de manquer de respect à sa mère en lui montrant le fils qu'il est si loin d'elle.

    __ Je dois dire que ... je n'en mange pas tellement souvent ! J'ai toujours eu un peu de mal avec la nourriture de ce pays ! Sans doute que je me suis trop habitué au peu que j'avais avant, je ne sais pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Lun 21 Déc - 0:39



    Le passé nous rattrape souvent sans crier gare. Parfois c’est une bonne chose, d’autre non. Jude était vraiment contente de revoir son amour d’enfance mais voilà qu’elle ne savait comment allait-elle pouvoir lui expliquer bien des choses, son nom, son départ etc. Elle n’avait pas envie de se disputer, pas maintenant alors qu’elle avait si peu dormi et qu’elle devait rendre visite à sa sœur dans la journée. Il était évident qu’une tonne de souvenir avait fait surface quand elle l’avait vu, qu’elle avait entendu sa voix, qu’elle l’avait sentie tout contre elle. L’américaine commença à lui poser quelques questions sur sa venue ici, sans trop être directe et tout et elle fut surprise de savoir qu’il comptait rester ici. Il lui rappela que son paternel était américain alors c’était un peu normal de se trouver en territoire américain. Aux derniers souvenirs qu’elle avait, son père et lui n’avaient pas une très bonne relation et il ne le voyait pas régulièrement. Les choses avaient peut-être changé avec le temps.

    « Et comment va ta mère?, tu la saluera de ma part. »

    La jeune femme avait très bien connu la mère de Gomèz anciennement, elle s’entendaient très bien toutes les deux et elle aimait bien que les deux adolescents passent beaucoup de temps ensemble. Elle afficha un petit sourire alors qu’il regarda ce qu’elle était entrain de préparer. Lui lui demanda à son tour ce qu’elle faisait ici. « Et bien j’ai beaucoup voyager et ma soeur et moi avons décidé d’aller à l’université et de s’installer dans un pays pour plus de quelques mois. On avait besoin de stabilité et comme j’ai toujours rêver de suivre de grande études comme l’a fait ma mère.. Enfin bref, rien de bien spécial » Elle n’avait pas envie de parler de sa mère, en fait elle n’en parlait très rarement aux autres et le jeune homme n’en faisait pas exception. Jamais elle lui avait parler de sa mère, de leur relation, rien. Elle tenta de trouver un sujet pour le changer, tout en mélangeant la pâte quand un de ses confrères entra dans la pièce. « Jude, téléphone pour toi » Elle le remercia et réalisa qu’elle devait avoir laisser son portable dans sa chambre à coucher, puis se pinça la lèvre.. C’était évident qu’il avait du noter le prénom dont son camarade venait de l’appeler. Elle passa une mèche de ses cheveux avant de lui dire qu’elle allait répondre, puis se dirigea vers l’autre pièce où elle prit l’appel.

    Quelques minutes passèrent le temps que Jude parle à son interlocuteur puis elle revient dans la pièce sur la dernière phrase que lui avait dit le jeune Zacciero. « Tu n’aimes peut-être pas la cuisine américaine mais je suis presque sur que tu va adorer mes crêpes et ma cuisine. Je te paie un repas au restaurant si tu n’aimes pas » Elle lui fit une petite grimace amicale et se remis devant son plat pour commencer à cuisiner le repas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Lun 28 Déc - 16:52

Buxton House (δζα)

    Il n'était pas au pays pour voir mieux son paternel bien que celui-ci parfois lui demandait de le rejoindre dans un restaurant ou tout autre endroit où sa famille à lui ne foulait pas les lieux. Cela ne le gênait pas tellement, le fait de ne pas le voir souvent et en fin de compte de ne faire partit de sa vie que quand celui-ci daigne se souvenir qu'il a un fils. Il ne sait pas tellement qui il est car le peu qu'il l'a connu c'était à chaque fois qu'il se rendait en aide humanitaire, et il passait plus de temps à travailler qu'à venir passer du temps avec ce fils qu'il ne connaissait que si peu. Plutôt difficile à comprendre car lui ayant que deux filles, pour un père c'est bien souvent une joie que d'avoir un fiston. Hors là il se demandait s'il n'aimait pas mieux ces filles que le fils qu'il est pour cet homme, d'ailleurs il a toujours eu bien du mal à l'appeler par ces quatre lettres "papa". Il savait parfaitement la définition de ce mot, statut ou grade et en fin de compte pour lui son géniteur ne pouvait pas avoir celui-ci à ses yeux car il en définissait pas du tout ce mot là. Le courant était pas tellement celui qu'un père & un fils doivent avoir, moins il le voit et mieux il se porte. Car à chaque fois il en broie quelque peu du noir à se dire qu'il ne sait pas tellement ce que c'est que d'avoir un père qui nous saoule un peu trop, ou qu'on aimerait voir très peu souvent.

    Ce qu'il entend sans cesse de la bouche de ses potes, ceux-ci râlent sur leur père qui trop présent dans leur vie, veut faire d'eux un rêve que lui n'a pas pu avoir. Lui hormis le fait qu'il souhaite que son fils n'apparaisse jamais dans sa vie il faut dire qu'il ignore un peu le bien que peu lui souhaiter ce géniteur, quoi qu'il en soit il fait avec. Du coup il profite de sa nouvelle jeunesse ici à NY, pas de chance car cela le rend un peu différent de celui qu'il a toujours été loin de ces pays riches. Sa mère le lui dit souvent quand ils se revoient durant les vacances, mais il ne s'en rend pas tellement compte et pourtant c'est pas faute de tenter d'agir comme il l'aurait fait jadis.

    __ Tu sais moi je regrette un peu mon choix, je me dis que sans doute j'aurais mieux fait de rester auprès de ma mère ! Certes ce n'est pas une vie facile et je n'aurais pas pu évoluer comme je l'aurais souhaité mais j'ai l'impression que d'être dans ce pays m'a changé quelque peu ! T'en penses quoi toi ? Il ne la trouvait pas différente enfin si elle était plus jolie de par le fait qu'elle portait de beaux vêtements et un teint plus frais mais sinon elle était toujours aussi attirante qu'avant. Bien sûr qu'il regrettait au fond d'avoir laisser tomber un si jolie petit lot, ce n'est pas juste pour profiter de son corps car entre ça a toujours été plus que ça.

    __ Oh très bien alors ... je vais jouer au jury culinaire des crêpes de Jay... euh de Jude ? Tu ... enfin pourquoi est ce qu'il t'a appelé ainsi, tu as changé de prénom en venant vivre ici ? Il ne comprenait plus rien du tout, disons qu'en fait lui aussi avait mentit mais il ne pensait pas qu'elle aussi, alors il pensait plutôt qu'elle avait changé de prénom en venant vivre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Dim 3 Jan - 17:52

    Il est évident qu’en présence du jeune homme, Jude ne se sentait pas elle même. Tant de moments ils avaient vécus ensemble, une romance inoubliable et des souvenirs incroyables. Elle c’était toujours demandé ce que ça ferait de le revoir un jour mais aujourd’hui elle en avait sa réponse. Si elle s’approchait trop de lui, elle avait un léger frisson qui lui parcourait tout son corps comme pour lui faire réaliser qu’elle ne rêvait pas. Cuisinant tout en discutant, elle aimait bien la situation dans laquelle elle se trouvait, ne cherchant aucunement à fuir. Elle afficha un sourire sur ses lèvres alors qu’ils parlèrent de sa mère et qu’il aurait préféré rester à ses côtés mais qu’il devait évoluer dans ce monde pas évident du tout. Il lui demanda son avis et elle n’eut pas à réfléchir longtemps pour le lui donner. « Tu sais autant j’appréciais parcourir le monde avec mon père, autant m’éloigner un peu de l’univers de la marine me fait du bien. J’aime pouvoir faire ce dont j’ai envie à l’heure dont j’ai envie.. Sans avoir à rapporter chacun de mes gestes. Tout ce que je veux dire c’est que je commence à apprécier ce continent et un peu de stabilité. Ma soeur est tout très de moi quand même et je parle à mon père presque tout les jours.. Il me manque mais à présent je dois faire ma vie aussi et la marine ne m’intéresse pas du tout. Je sais que tu as toujours apprécier d’être au près de ta mère mais je crois qu’on a toujours vécu un peu la même situation toi et moi. »

    Elle trempa le bout de son doigt dans le mélange pour s’assurer qu’il était bon et qu’elle ne s’était pas tromper d’ingrédients et alors qu’elle sortie le poêlon, on lui annonça qu’elle avait un appel. Elle s’excusa auprès de son ami et alla le prendre dans l’autre pièce. Ce n’était rien de bien spécial, juste l’amie de sa soeur qui la téléphonait pour lui dire qu’elle n’avait pas besoin de venir immédiatement puisque sa soeur venait de s’endormir. Elle retourna à la cuisine cherchant ce qu’elle allait dire à son interlocuteur au sujet de son prénom. Peut-être n’avait-il pas fait attention. D’un côté, elle souhaitait qu’il l’aille entendu puisqu’elle pourrait mettre ce sujet au clair et arrêter de se sentir coupable à cause de ce petite détail. Elle souria tout en entrant dans la pièce et en prenant la place qu’elle occupait quelques minutes avant de recevoir ce coup de téléphone.

    C’est alors qu’il se proposa en tant que juge culinaire de ses crêpes, puis il l’interrogea au sujet de son prénom. Et oui, il avait bien entendu ce que l’autre membre de la confrérie avait dit. Respirant doucement, elle se mordit la lèvres et commença ses explications dans le plus grand calme, même si sa voix était un peu tremblante et qu’elle n’arrivait plus à faire deux choses à la fois. La belle se tourna face à lui avec un regard timide « Mon nom est Jude Zoie Jaymes Dixon, depuis toutes petites alors que je voyage un peu partout j’utilise le nom de Jaymes. Mon père à également eu l’habitude de m’appeler ainsi en publique bien qu’en privée je reste toujours Jude, ici tout le monde me connais sous ce nom puisque c’est avec ce nom que je suis inscrite partout. Au début j’utilisais le prénom de Jaymes pour éviter tout ennuis avec des inconnus lors des voyages et quand je t’ai rencontré c’est sous ce prénom et je n’ai jamais eu la chance de te dire tout le reste. » Voilà c’était fait, elle s’en voulait toujours un peu puisqu’à l’époque, elle était dingue de lui et jamais elle ne lui aurait menti, mais en elle l’avait fait.

    Elle prépara à faire chauffer les crêpes et en une dizaine de minutes, une belle assiette d’une vingtaine de crêpes était prête à être manger. La jeune Dixon la déposa sur la table et proposa quelque chose à boire à son invité avant de prendre place pour déguster un peu ce qu’elle avait cuisiner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mar 5 Jan - 2:50

Buxton House (δζα)

    Il avait fait le choix de cet endroit pour étudier, pourtant il aurait pu bénéficier du programme de cours par correspondance comme celui qu'il a toujours eu tant plus jeune. Mais se mêler un peu à un côté de sa culture qu'il ne connaissait pas, c'était pas plus mal bien qu'en fait il ne savait pas trop si c'était par rapport à son père qu'il faisait ça. Peut-être au fond l'espoir qu'un jour il le reconnaisse comme tel, qu'il ne soit pas juste présent dans sa vie qu'une à deux fois dans l'année. Plaire ou pas jusqu'à il y a peu de temps ce n'était pas ce qu'il cherchait car il s'était comme bloqué intérieurement sur le sujet que concernait son père. N'en parlant jamais ou peu quand il n'était pas dans sa vie, il faisait avec et ne voulait pas trop se poser de questions car c'était bien plus se faire mal pour rien.

    __ Tu sais c'est comme si j'étais devenu celui que j'aurais dû être si j'avais eu une vie identique à celle que j'ai maintenant mais depuis le début de ma naissance ! Et cela ne me plait pas vraiment, même ma mère m'a déjà fait remarquer que j'avais trop changé en quelques années dans ce pays ! Tu trouves pas toi ?

    Peut-être que c'était trop tôt pour qu'elle se fasse une idée sur lui mais rien que par physiquement déjà il était pas le même arborant un physique d'apparence plus fashion. Et ça laissait pas encore montrer le comportement qu'il peut avoir par moment, et il sait bien que comme d'autres connaissances du passé lui on dit, ce n'est plus Gomèz du passé.

    __ Je ne comprend pas trop pourquoi tu as fait ça ... en même temps j'ai fait la même chose ! Je m'appelle Gomèz mais pour moi c'était bien plus facile que de ne pas dire à des personnes que je ne reverrais jamais qui j'étais ! Me demande pas pourquoi j'en sais rien !

    Il lui en aurait peut-être voulu s'il n'avait pas commis la même faute, sachant que c'était mentir bien que ça n'engageait rien de bien trop différent. Il se demandait malgré tout si elle n'avait pas pu inventer d'autres choses la concernant, ce qui pouvait être le cas après tout.

    __ Parle-moi un peu de ta vie ici ! Après tout on va cohabiter ensemble vu que j'ai été intégré officiellement dans cette confrérie, j'aimerais bien savoir à quoi je dois m'en tenir avec la Jude d'ici !

    Manière d'avoir un rapide résumé d'elle bien qu'il espérait pouvoir mieux la connaitre plus tard, peut-être moyen de savoir si elle était avec quelqu'un peut-être. Attrapant une crêpe qu'il roula un peu avant de la goûter il attendait une réponse de la jolie brune, c'était plutôt étrange comme situation car il était parcouru dans sa tête par le passé. Par le fait qu'il l'avait quitté sans rien lui dire, ignorant qu'elle avait fait la même démarche quasiment au même moment, mais elle ne semblait pas lui en vouloir. La mangeant doucement il finit par vouloir en prendre une autre et dernière car il n'était pas du genre à beaucoup manger. Habitué à devoir partager et se restreindre pour les autres, une vieille habitude du passé qu'il a du mal à oublier de faire, et c'est à ce moment là que la jeune Dixon en fit tout autant. Il frôla sa main et cela lui fit une sensation qui fit qu'il recula quelque peu, la regardant avant de passer sa main dans sa nuque, ce qu'il faisait quand il n'était pas tellement bien à l'aise.

    __ Je devrais peut-être commencer à aller m'installer ! Après tout j'ai tout laissé en chantier et comme je partage ma chambre avec un autre, pas sûr qu'il apprécie de voir tant de choses pas à lui comme ça au milieu de la pièce !

    Il lui fit un sourire tout en quittant la cuisine, il se disait qu'il faisait peut-être mal en agissant ainsi et qu'elle pouvait penser qu'il ne l'aimait pas ou bien qu'elle avait fait un truc de mal. Grimpant les marches une à une il en ouvrait la porte de sa chambre tout en respirant un bon coup, dos à la porte grand ouverte il fermant un instant les yeux tout en posant ses mains sur sa tête, droit entrecroisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mar 5 Jan - 23:04



    Comment ne pas se rappeler le passé lorsqu’il surgit sans prévenir dans notre vie. Jude ne rêvait pas, elle était bel et bien entrain de discuter avec son ancien amour de jeunesse, celui avec qui elle avait partager tant de chose, une année de sa vie qui avait à l’époque semblé une éternité. Il lui demandait si il avait changé à ses yeux, il était évident qu’il avait changé depuis autant de temps.

    « Tu sais, il n’a rien de mal à changer.. Tu as changé de style vestimentaire, ta coiffure aussi.. Vivre ici et vivre là bas c’est très différent, tu ne peux pas faire les mêmes choses que tu as fait là bas et vice versa. Je ne trouve pas que tu as beaucoup changer, enfin on vient de se revoir mais je suis sure que là tu est la même personne » fit-elle en déposant le bout de son index sur la poitrine du jeune homme pour désigner son cœur.

    Elle souria tout en s’installant à la table à manger où elle dégusta tranquillement deux crêpes chaudes, qu’elle venait tout juste préparer. La sportive lui expliqua alors pourquoi elle n’avait pas dit son vrai prénom et lui avoua ne pas comprendre .. Mais en continuant ses paroles, il lui avoua qu’il avait fait la même chose, ainsi il réalisa sans la véritable raison pour laquelle elle avait utilisé son second prénom et qu’ils ne pouvaient pas s’en vouloir pour ça. Après tout, ils étaient si semblable dans un sens.

    Un sourire se dessina à nouveau sur ses lèvres lorsqu’il lui annonça qu’il était maintenant membre de cette confrérie et qu’ils allaient devoir cohabiter. « On m’avait dit qu’il y aurait un nouveau, mais je n’aurais jamais cru que ce serait toi. La Jude d‘ici ressemble beaucoup à celle que t‘a connu il y a quelques années, du moins j‘espère que tu saura l‘apprécier et qu‘elle n‘aura pas changé beaucoup à tes yeux. Pour ma part, tu sais combien j‘adorais coudre et créer des vêtements pour les enfants et pour moi-même.. Et bien j‘essaie de commercialiser un peu une ligne de vêtements avec une part de profit qui aideront les familles que j‘ai connu à cette époque. Ma vie ici.. Et bien c‘est pas facile de ne pas toujours voyager mais je m‘y habitue et j‘ai la compagnie de ma sœur quand j‘ai un peu le mal du pays. »

    Elle avala quelques bouchées de son petit déjeuner et réalisa qu’elle avait plus faim que ce qu’elle croyait. Alors qu’elle alla pour se servir à nouveau, sa main eu comme un petit choc électrique lorsqu’elle se frôla à cette du jeune Zacciero. Elle fut légèrement timide lorsqu’au même moment elle croisa son regard, elle passa sa main dans ses cheveux de façon discrète et timide. Elle ne compris pas vraiment les secondes qui suivirent mais elle se retrouva seule dans la cuisine avec une excuse lui disant qu’il devait défaire ses bagages.. Elle en perdu rapidement l’appétit.

    Se leva elle cria aux gars qui étaient dans le salon qu’il restait des crêpes et c’est en une fraction de seconde qu’il courraient pour attraper ce qu’il pouvait. Il n’avait pas de doute qu’ils aimaient la cuisine de la jeune Dixon. Se mordillant la lèvre, la belle monta à l’étage et passa devant la porte de Gomèz, nom auquel elle devait maintenant s’habituer. Elle alla pour aller vers sa chambre mais fit demi tour et toqua à la porte délicatement.

    « Eith.. Gomèz est ce que ça va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mer 6 Jan - 18:28

Buxton House (δζα)

    Il préférait être honnête envers elle dès le départ en lui disant qu'il se pourrait qu'il ne soit pas celui avec qui elle a flirté durant toute une année, celui auprès de qui elle pouvait se laisser avec confiance sans retenue. Peur de la décevoir comme cela a déjà été le cas avec d'autres personnes sans doute, pourtant ça lui ferait un peu de mal qu'elle s'ajoute à cette liste là, c'est pourtant pas faute de tenter de ne pas agir d'une manière excessive. Entrer dans une confrérie n'a pas été son premier choix au départ il a préféré rester neutre au sein de Brown mais il a très bien vite vu que pour passer de bons moments ici, il fallait en intégrer une. Son choix s'est porté sur celle-ci car c'était selon lui celle qui lui correspondait le mieux, il ne sait pas à quoi s'attendre bien que son intégration commence bien puisqu'il se retrouve avec Jude.

    __ Je sais pas certains trouvent que je suis devenu qu'un pauvre connard, pourtant je tente de ne pas me laisser influencer par tout ce que cette ville peut offrir et qui n'est pas très bon pour moi ! Tu me le diras hein si tu trouves que je ne suis plus celui que tu connais ?

    Il comprenait la raison de ne pas avoir dévoiler son vrai prénom car lui en avait fait autant bien qu'il espérait qu'elle n'est pas simulé ce qu'ils ont vécus tous les deux. Pas qu'il est issue d'un grand coeur sentimental mais il n'aime pas qu'on se joue de lui, ou bien qu'on tente de faire croire quelque chose à sa personne, de faux. Pourtant il ne peut pas trop douter d'elle, car elle semble si ange par moment d'ailleurs rien que quand elle sourit en cette instant, elle ne parait pas être une garce ou bien quelqu'un qui joue des autres en sa faveur.

    __ Tu sais ... je sais que j'ai foiré entre nous deux, puisque je suis partit du jour au lendemain sans laisser de nouvelles mais, j'ai pas envie que tu gardes ce souvenir de moi ! Mais j'ai l'impression qu'en fait tu n'es pas rancunière sur ce point là, après tout tu m'offres des crêpes et tu me souris comme si on s'était quitté la veille

    Un peu étrange pour lui qui s'était déjà ramassé quelques gifles quand il agissait d'une manière un peu trop personnelle, d'ailleurs à son ancienne université c'était ce qui s'était produit. Mais tout ça le mettait un peu mal à l'aise car il avait l'impression que tout n'était pas terminé entre eux, comme si en fuyant il n'avait pas clos ce chapitre entre elle et lui. Il n'aimait pas du tout ce qu'il ressentait, quelque chose d'avant était revenu mais pourtant elle lui paraissait être une inconnue, après tout les circonstances du passé n'étaient pas ainsi. Dans ce pays là, où tout est si à porté de main après tout elle a dû avoir quelqu'un, ou plutôt elle doit avoir quelqu'un et il se trouvait embêter d'avoir peut-être encore du passé qu'il n'a pas renfermé.

    Comme s'il s'interdisait d'avoir ce passé d'émotions qui revenait en lui, car pour lui il n'avait pas le droit de lui en faire part oui mais aussi de contrarié ces plans. Peut-être a-t-elle un copain ou bien en vue d'un gars mignon à l'université et il ne veut pas être celui qui débarque et qui contrarie tout ça, du coup sans réfléchir il se retira de la cuisine pour sa chambre. C'est une fois en haut qu'il se demandait s'il avait bien fait de partir comme ça, sans doute qu'elle avait pas compris et qu'il passait pour un gars bizarre maintenant à ces yeux. Il allait pour faire demi-tour quand la porte s'ouvrit sur lui, tout en regardant la jeune femme il ne pensait pas qu'elle viendrait le rejoindre dans sa chambre.

    __ Désolé je sais pas pourquoi j'ai quitté la cuisine comme ça ! Surtout en te laissant tomber ! Tu dois te dire que je suis stupide d'agir si impulsivement ! D'ailleurs je sais même pas pourquoi je suis partit !

    Ouvrant la porte en plus grand pour qu'elle entre il espérait qu'elle n'avait pas une mauvaise image de lui maintenant à cause de ça. Se posant sur son lit il en approchant un de ses sacs pour en ouvrir la fermeture, il faut dire qu'il n'était pas venu les mains vides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Mer 6 Jan - 19:01

    Depuis toujours la jeune femme avait eu du mal à se sentir à l’aise en compagnie des autres, être elle même était chose difficile quand on ne connait pas bien notre interlocuteur ou que c’est une simple connaissance de passage. Mais dès qu’elle avait rencontrer Gomèz, elle avait su qu’avec lui elle pourrait être elle-même. Désirant apprendre à le connaître davantage, elle avait fait les premiers pas vers lui et avait eu du mal à s’en séparer chaque soir où elle devait rentrer chez elle. Ne sachant pas beaucoup elle avait autant de facilité avec lui, elle en était tombé amoureuse dès les premiers moments de leur amitié. Des souvenirs qui firent battre son coeur rapidement et qui lui fit perdre le fil de la conversation. Il lui mentionna que les autres portaient des jugements sur lui et qu’il espérait que son opinion sur lui ne changeraient pas et qu’il devrait lui dire si elle n’aimait pas son comportement.

    « Compte sur moi, tu sais que je n’ai pas ma langue dans ma poche. Mais je sais très bien que jamais je n’aurais à te le dire »

    Oui elle souriait beaucoup présentement, elle était si heureuse de le voir. C’était comme si tout son être désirait tant se retrouver dans ses bras, quelques années auparavant et d’oublier tous ses problèmes, tout ce qu’elle vivait présentement en échange de se sentiment de bien-être qu’elle vivait lorsqu’elle se trouvait près de lui. Elle ne compris pas quand il lui dit qu’il avait fuis, elle en avait fait tout autant. Elle croyait que ce serait lui qui lui en voudrais à mort mais voilà qu’il n’était pas en colère contre elle, qu’il n’avait encore mentionné rien sur ce sujet. Elle se mordit la lèvre inférieure mais alors qu’elle voulu s’expliquer, il parti rapidement pour sa chambre la laissant seule dans la cuisine.

    Beaucoup de questions se bousculèrent dans les pensées de la belle, elle se demandait si elle devait aller le voir ou non. Après réflexion elle décida de lui laisser une peu de temps, mais quand elle passa devant sa porte, sa décision changea. Elle le vit ouvrir la porte et lui demanda si il allait bien. Elle souria aux coins de ses lèvres pour le rassurer et avança dans la pièce puisqu’il l’invita à la faire. Elle resta silencieuse un moment, le regardant ouvrir sa valise puis vint s’assoir à ses côtés, lui prenant le menton pour qu’il se tourne et la regarde un instant.

    « Gomèz, je suis souriante parce que je suis ravie de te voir. Je ne suis pas rancunière parce que quand t’es parti mon père à eu un nouveau travail dès le lendemain, nous sommes parti en Australie. Même moi je n’aurais pas eu le courage de te dire au revoir, de te dire adieu. Mon coeur t’appartenait à cette époque et je n’avais aucune envie de le reprendre. Les seuls souvenirs que j’ai de toi son très bon, j’ai passé de très bon moment en ta compagnie, je me souviens de ce sourire merveilleux et que tu n’était pas vraiment bon à la nage. »

    Elle lui fit une petite grimace amicale et rigola par la suite, se souvent la fois où elle l’avait battu alors qu’ils avaient fait un course. Il avait été déçu mais elle l’avait récompensé de sa deuxième place avec le prix d’un baiser tendre, affectueux et passionné.


je t’aime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Jeu 7 Jan - 4:19

Buxton House (δζα)

    Sans s'en rendre compte il li racontait un peu tous ses défauts depuis qu'il avait quitté l'afrique sans sa mère, dernière destination de celle-ci en sa compagnie. C'était pas tellement un moyen de la rassurer sur celui qu'il était mais c'était plus fort que lui et il ne se contrôlait pas tellement à lui dévoiler que peut-être elle ne devrait pas garder la vieille image de lui. De toute façon il n'était pas habitué à ce que l'ancienne Jude le juge, et il ne voyait pas l'intérêt à ce qu'elle ait changé sur ce point là. Surtout que malgré une apparence plus femme elle n'avait pas changé tant que cela, peu-être que lui un peu plus car il avait prit du muscle et puis des poils un peu de partout sur le visage notamment. Cela lui faisait plaisir de l'avoir retrouver par un hasard total et ça il ne le niait pas car il avait un sourire au visage depuis presque le début.

    Leur rencontre avait pourtant bien commencé après tout il s'attendait pas à ce qu'elle réagisse bien, étant persuadé qu'il l'avait laissé tomber sans rien lui dire mais apparemment ça ne semblait pas le cas vu son sourire. Pourtant il trouvait étrange que vis à vis d'elle il ressente encore quelque chose, plutôt quelques frissons par moment. Il n'explique pas tellement cela surtout qu'il a eu d'autres jeunes femmes par la suite, et que certaines ex ne lui faisaient pas cela du tout. Il se posait peut-être un peu trop de questions, mais il ne se sentait pas à l'aise sur ce qui se passait et il préférait écouter un peu les choses sans trop réfléchir. C'est une fois au premier qu'il regrettait d'avoir été si crétin pour la laisser à nouveau, c'était pas terrible de lui faire encore cela une fois de plus.

    __ Je suis meilleur à la course par contre, je me souviens que parfois j'avais le temps d'aller me cacher pour ensuite te surprendre ! Parfois tu hurlais tellement fort que les gens autour devaient nous prendre pour des fous ! Mais c'était plutôt marrant !

    C'est fou comme il n'avait pas oublier tout ça, il se surprenait lui-même à lui étaler sans soucis quelques souvenirs tout comme elle avait commencé à le faire sur la nage. Il s'était amélioré depuis faut dire que là-bas il n'y avait pas de piscine et c'était à l'eau naturel où il avait mieux l'habitude de barboter pour se laver que de nager.

    __ C'est marrant mais je me souviens de tout, pas que je pensais avoir oublier ou que je m'en fichais mais je pensais pas que ça revienne comme ça à mesure des mots !

    Il sentit quelques frissons quand de son doigts elle avait relevé son menton, mais cette fois il se laissa faire avant de sortir quelques vêtements pour la plupart neuf. Son père avait tenu à lui donner une somme pour qu'il investisse dans des vêtements qui étaient mieux approprié pour le coin, à croire qu'il voulait que son fils ait une bonne image malgré tout. Pourtant il se demandait à quoi ça servait car il ne portait même pas son nom et puis jamais il serait reconnu en portant le nom de son père. Les étalant sur son lit où il était assis il regardait par moment la jeune femme dans un moment de silence, où elle se baisse en même temps que lui pour l'aider un peu. Leur tête fit un petit accrochage tout en se reculant un peu il se trouvait pas très loin de son visage, et sentait son souffle.

    __ Désolé j'espère que je ne t'ai pas assommé !

    Un rire plus tard il se laissa retomber sur son lit en arrière comme si lui avait été assommé par contre alors que c'était pas le cas mais il a toujours été un peu comédien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Ven 8 Jan - 18:29

    En y réfléchissant d’avantage, Jude réalisa qu’elle n’avait aucun mauvais souvenirs avec son ami d’enfance. Ils n’avaient jamais vécu de drame, jamais une chicane.. C’était presque trop beau pour être vrai tout ça. À croire qu’elle parlait d’une histoire dans un conte de fée ou alors d’en un film qu’elle aurait vu dernièrement au cinéma. Elle connaissait déjà les airs de la chambre puisque l’un de ses camarades y vivait mais le fait que ce soit maintenant Gomèz qui y vive, ça rendit davantage le sourire à la belle qui n’imaginait pas du tout les deux jeunes hommes cohabiter. Un petite rire se glissa d’entre ses lèvres et elle souhaita « Bonne chance ! » à son ami, tout en lui expliquant que son nouveau camarade de chambre était plutôt un coureur de jupon et qu’il était tout le contraire de lui, assez matérialiste et prétentieux.. Mais toute de même gentil puisque c’était son ami.

    C’est en se posant aux côtés du jeune homme qu’elle commença à évoquer des souvenirs du passé et il en fit tout autant, se rappelant des courses qu’ils aimaient faire et qui était parfois même compliquer pour lui puisque Jude était quelqu’un de très rapide et très fort en sport. Ils se rappelèrent les safari qu’ils avaient fait, des nuits passés à discuter etc.

    « Oui et t’adorais me faire peur avoue, tu sais que me surprendre me faisait hurler, c’est plutôt toi qui te marrait de voir ma réaction et celles des gens. Je te boudais parfois un petit moment pour te faire regretter mais tu réussissait toujours à me rendre le sourire ou à me faire arrêter de bouder »

    En temps normal, la belle n’était pas facile à faire rire quand elle décidais de bouder. Elle était plutôt dure avec ses sentiments quand elle n’aimait pas une situation. Malgré tout, Gomèz arrivait toujours à la séduire et à la faire changer d’avis.. Le boudage ne durait jamais bien longtemps.

    « Je ne pensais pas que ça reviendrais aussi facilement aussi, je veux dire bien sure que je n’ai pas oublié, j’y pense parfois... Mais je me forçait à ne pas y penser, à ne pas regretter le passé et à vivre le présent. Et maintenant tu es dans mon présent à moi, ça fait bizarre tout de même. »

    Elle regarda la pile de vêtements qu’il sorti de la valise, tous avec l’étiquette encore sur le vêtement. Elle ne dit rien et quand il en fit tomber, par accident, pas terre, elle se pencha pour l’aider à ramasser. Petite erreur de sa part puisque les deux se cognèrent la tête l’un contre l’autre. Il était désolé et elle de même, « Non c’est moi, désolé » une fraction de seconde plus tard, ils se retrouvèrent si près l’un de l’autre, l’odeur du parfum familier du jeuner homme la fit sourire, leurs lèvres étaient si près l’un de l’autre qu’elle eu envie d’y goûter. Elle s’approcha à nouveau, leurs souffles se mélangeant mais elle se recula et se tourna vers la porte. Qu’es qu’elle était entrain de faire ? Maintenant elle s’en voulait, à croire que se rappeler les bons souvenirs lui faisait tourner la tête.

    Il se laissa tomber sur le lit en soupirant et Jude se tourna et en fit autant. Un espace les séparaient et ils fixaient tout deux le plafond de la chambre. Après quelques minutes de silence, la brunette lui avoua qu’un souvenir lui revenait souvent à l’esprit. « Le moment de la journée que je préférais, c’était lorsqu’on se retrouvait la nuit en secret et qu’on s’étendait comme ça, par terre et qu’on admirait les étoiles.. Une bonne partie de la nuit.. J’adorais ce moment. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 0:20

Buxton House (δζα)

    De toute façon c'était clair qu'ils ne referaient pas le passé, alors autant tourner la page pour avoir tout autre chose maintenant, après tout l'endroit n'était plus le même et la situation également. Malgré tout ça lui paraissait étrange que tout continue comme s'ils ne s'étaient vu qu'hier alors que ça faisait des années que tous les deux n'avaient pas parlé un peu. Pas tellement de blancs ou de silences gênant car il était habitué à avoir ces petites pauses entre deux conversations. Comme avant pensait-il mais pourtant pas tellement car ils ne sont plus ensembles et puis ils ne ressemblent pas à ce qu'ils étaient, alors pourquoi penser ça. Tout simplement car pour lui la voir en femme, et se sentir homme ne change pas le fait qu'au fond il lui semble la connaitre ou du moins savoir d'elle pas mal de choses. Une inconnue du présent oui mais pas tout à fait du passé, allier les deux pour obtenir un nouveau souvenir tel leurs retrouvailles.

    __ D'ailleurs tu boudes toujours pour peu de choses ou tu as arrêté ce genre de numéros qui ne marche peut-être plus ?

    Il se souvenait de la tête qu'elle avait dans ces moments là, lui parfois aussi boudait mais c'était différent car ça ne se voyait pas mais par contre il ne disait point mot. Elle avait une moue boudeuse et puis les bras croisés notamment et un regard noir qui voulait tout dire, mais pas assez pour le résoudre à abandonner. Il faisait tout pour lui décrocher un sourire et faire que ça reparte de plus belle, bien qu'en fait ils n'aient jamais eu de gros accrochages mais plutôt quelques broutilles sans aucun sens par moment.

    __ Connaitre un peu de nous, passé mais ... avoir en face de soit une inconnue ! Tu es devenue femme ... enfin une femme alors que j'ai connu une ado en pleine folie de la jeunesse ! Ai-je connu le pire peut-être de toi et toi de moi qui sait !

    Un sourire aux lèvres il trouvait plaisant de parler du passé, car ici il n'avait pas l'occasion de l'aborder car tous ses amis ou liens n'étaient pas vraiment de l'afrique ou de l'amérique du sud ou tout autre. Mais d'ici et ne datant que de quelques temps d'un lui qui n'est pas très différent de maintenant, alors qu'elle l'a vu et l'a connu ailleurs et pas tout à fait comme maintenant. Quelques souvenirs et d'autres étaient échangés encore avant qu'il ne se décide à ouvrir un sac pour commencer en sortant ses vêtements neuf ou presque et tout ce qui se trouvait dans ce premier gros sac. Mais en s'assommant avec elle il se laissa tomber en arrière peut-être pour éviter d'être si proche d'elle durant quelques minutes.

    __ Moi j'aimais plutôt ce qui se passait avant ou après ça ... mais on a toujours eu une vision différente de tout, et je crois que ça n'a pas changé ça !

    Se frottant le front lui parlait de leurs tendres moments ensembles, bien sûr que les étoiles c'était magnifique là-bas comme d'autres choses mais, d'eux il gardait aussi ce genre de souvenirs là. Fronçant un instant les sourcils il se rendait compte que peut-être là il se faisait passer pour un mec, oui ceux qui ont dans le cerveau ce qu'ils portent entre les jambes. Alors que c'était faux ou presque mais oui avouons que depuis qu'il est sur le continent il en accordait plus d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 1:03



    Elle savait que la venu du jeune Zaccerio allait changer bien des choses dans la maison ainsi que dans sa vie. Va savoir pourquoi elle sentait si bien présentement alors qu’elle savait sa sœur à la maison, alors qu’elle avait quelques soucis et là.. c’est comme si tout ces problèmes c’était évanouis depuis l’arrivé du jeune homme. Elle qui avait passé la plus horrible des nuits, ne trouvait pas sa journée si mal que ça. C’était comme ci on lui avait envoyer un message, qu’il ne fallait pas baisser les bras, qu’il fallait voir les bons côtés des chose puisque la vie nous réserve de belle surprise et aujourd’hui c’était Gomèz.

    D’un côté, l’américaine savait qu’entre eux une pure amitié ne serait pas possible. Ils avaient vécu tant de chose tout les deux et elle ne pouvait pas en dire autant de ses autres conquêtes et de ses autres amoureux. Il n’en avait pas eu des tonnes de toute manière puisque la jeune femme a toujours préféré ses études, sa vie professionnelle que sa vie amoureuse. Elle trouvait cela beaucoup trop de problème d’être en couple, il est dure de trouver le bon avec qui ça marchera vraiment. Il lui demanda si elle boudait toujours autant, bien sure quand elle le faisait c’était jouer la comédie alors elle lui en fit une petite démonstration de cette moue qu’il connaissait. Elle était adorable quand elle faisait ça et elle le savait qu’il avait toujours eu du mal à lui résister. Terminant par une petite grimace, elle souria avant de regarder la chambre à nouveau.

    Elle ne savait pas comment allait se passer les prochains jours, les prochaines semaines. Ce qu’elle savait c’est qu’elle aurait du mal à voir le jeune homme au bras d’une autre fille, pire de le voir en ramener une pour la nuit. Ils n’étaient plus ensemble et n’avait pas de compte à se rendre mais voilà.. ça serait dure quand même, surtout que sa chambre est juste en diagonale de la sienne. C’est à ses pensées qu’elle se pencha sans réfléchir et se cogna doucement la tête, puis que leurs lèvres se retrouvèrent beaucoup trop près. Il lui fit remarquer d’ailleurs qu’elle était devenue plus femme, que l’adolescente qu’il avait connu avait beaucoup changée. Elle espérait tout de même que c’était en bien plutôt qu’en mal. Respirant doucement, elle se coucha à ses côtés et reparla à nouveau de leur passé pour oublier qu’elle avait voulu l’embrasser – en avait t’elle vraiment voulu ? – piouuu trop de chose de bousculait dans sa tête présentement.

    Ils parlèrent de leurs nuits sous les étoiles et de combien c’était magnifique, apaisant et qu’ils adoraient tout deux ce moment. Il lui fit remarquer que lui ce n’était pas vraiment les étoiles qui l’intéressait, elle ne pu que sourire. « Tu crois vraiment que il y a que les étoiles qui m’intéressaient à moi? » bien sur, qu’elle aimait aussi ce qui venait avec ce genre de soirée, elle tentait juste de pas trop y pensé.

    « Tu va voir les gens ici sont assez sympa. On est une belle confrérie mixte, tout le monde se respect mais les fêtes sont géniales. Je crois que tu va vite t’intégrer et que plusieurs filles vont apprécier ta venue. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 1:48

Buxton House (δζα)

    Peu important les choses actuelle surtout qu'il était là depuis quelques mois déjà donc c'était pas un nouveau, mais il ignorait tout de cette confrérie de comment elle fonctionnait et surtout si l'ambiance y était bonne. Bref il savait qu'il allait découvrir cela à mesure du temps, de toute façon il faut toujours un début à tout. Mais concernant leur duo à tous les deux il n'en savait rien, il n'était pas tellement pour le fait qu'ils soient si proche l'un de l'autre, car ça mettait des minutes embarrassantes entre eux. Il les évitait comme dans la cuisine où il avait fuit ou bien maintenant où il s'était laissé tomber en arrière du lit. Pas qu'il la repoussait mais plutôt qu'il se retenait d'agir comme un con en l'embrassant ou en se laissant aller par une envie quelconque avec elle, comme la sentir contre lui ou bien s'amuser avec son corps. Pas que dans le sens coucher avec elle mais il a toujours aimer jouer avec ses conquêtes dans le sens à faire quelques dessins avec son index à même la peau, voir quelques massages. Et là il se devait de ne pas aller à ses idées, alors qu'avec une autre fille il n'aurait eu aucune gêne à le faire, aucune retenue peut-être mais lui faisaient-elles autant d'effets que Jude.

    __ Je vois que c'est toujours le cas !

    Un air amusé sur le visage car il ne s'attendait pas tellement à avoir une démonstration si immédiate, faut dire que de toute façon entre eux le ton a bien souvent été léger et sans prise de tête. Les bras au dessous de sa tête il aimait bien cette position d'ailleurs ça lui évitait à la fois de mettre ses mains où il ne fallait pas et puis à les tripoter signe qu'il avait toujours le besoin de s'occuper un peu. Tout en regardant le plafond il se sentait à la fois éloigné d'elle mais à la fois si proche, c'était une situation un peu spéciale d'ailleurs il commençait à avoir chaud là.

    __ J'en sais rien après tout c'est toi qui a abordé le sujet des étoiles hein ! Pas de chance il n'y a que le plafond ici !

    Avalant difficilement sa salive il finit par se relever tout en restant assis il retourna sa tête tout en regardant si elle était toujours allongé quelque peu à côté de lui. Se levant il en ouvrit son armoire qui était bien sûr vide tout en attrapant les vêtements qu'il enfila sur des cintres et d'autres tout à côté sur les étagères.

    __ Tu sais je suis déjà ici depuis quelques mois, je ne débarque pas comme ça ... d'ailleurs étonnant qu'on se soit pas croisé avant ! Pourtant je sors pas mal en soirées et je rencontre pas mal de monde aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 2:34


    À la recherche d’une bouffée d’air et de ses idées, la jeune Dixon s’était laisser tomber sur le lit aussi mais réalisa beaucoup trop vite que c’était pire. Le jeune homme se leva et alla vers son armoire pour y ranger ses vêtements. La brunette se mis sur les coude en restant allongé, comme si elle faisait bronzer, mais c’était simplement pour le regarder et arrêter de fixer le plafond. Elle resta silencieuse pendant un moment à l’observer alors qu’il était de dos. Il avait pris quelques centimètres depuis, et aussi de la masse musculaire mais sinon il se ressemblait beaucoup, en plus mâle et virile. Si elle le trouvait attirant étant plus jeune, voilà maintenant qu’il l’attirait encore plus, ce qui était assez troublant. Curieuse de nature, elle se replaça assise et s’approcha d’une des valises du jeune homme et regarda ce qu’elle contenait. Elle ne savait pas si ça allait déranger Gomèz mais elle n’avait aucune crainte non plus. Il y avait plusieurs choses, dont des bouquins, des cd, son ipod etc.

    Elle remarque plus loin un collier un peu africain qu’il avait l’habitude de porter plus jeune. Le caressant du bout des doigts, elle se rappelait qu’à l’époque, il ne s’en séparait jamais. Un sourire se glissa sur ses lèvres et elle commença à lui parler de la confrérie, combien il va s’y plaire et qu’il va s’y amuser. Détachant son regard des objets personnels de son ami, elle se leva debout et fit un peu le tour de la pièce, observant les choses qu’appartenait au camarade de chambre de celui-ci. Ses talons claquaient contre le sol mais elle se faisait tout de même discrète, comme une petite souris.

    « Je ne savais pas que tu étais à Brown depuis la rentrée, c’est dommage on aurait pu se revoir beaucoup plus tôt. »

    C’était fou qu’elle ne fût pas au courant de sa venue ici à la rentrée. Il est certes qu’elle n’avait pas fait beaucoup d’apparition ces derniers temps.. autant lors des compétitions sportives que des fêtes. Elle avait décidé de travailler beaucoup sur une nouvelle collection de vêtements, passant presque ses nuits là-dessus et le jour, elle allait en cours. Elle avait été déçu par un garçon et c’était ainsi qu’elle avait remplacer sa peine, par du boulot. Elle n’avait pas envie de penser à ça, alors elle se mit à parler.

    « En fait, c’est plutôt moi qui n’a pas beaucoup sorti dernièrement. Je ne me suis pas présenté à quelques fêtes et les sorties aussi. Ça doit être pour ça qu’on ne s’était pas croisé auparavant. Et puis avec l’histoire des noms, j’aurais reconnu Either mais Gomèz je ne connaissais pas, alors même si on m’a déjà parlé de toi.. je n’aurais pas su qu’on parlait du véritable toi.. »

    C’était pas clair tout ça mais au moins elle se comprenait. Elle prit une pile de vêtement et s’approcha de l’armoire pour lui remettre avec un petit sourire. Elle hésitait beaucoup à partir ou à rester..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 2:58

Buxton House (δζα)

    Situation pesante peut-être parce qu'ils n'avaient pas éclaircit certains points entre eux, surtout qu'en fin de compte ils n'avaient pas rompus alors sans doute que malgré tout au fond d'eux, rien n'avait pu être réellement tiré. C'était pas vraiment facile comme cas car il était partit sans dire lui dire et elle en avait fait autant par la suite, persuadé de ne jamais se revoir bien qu'en fait il se demandait si elle avait souffert ou pas. Sans le vouloir elle lui avait fait comprendre que non, car elle lui avait dit avoir fait pareil en partant, comme si ça lui avait rien fait. Après tout si elle avait souffert alors elle lui en aurait voulu, et elle lui avait dit précédemment qu'elle ne lui en voulait pas, du coup il faisait le lien logique entre les deux.

    __ Est ce que ...

    Il était bien partit pour engager la conversation sur ce point mais quelque chose l'empêcha, car en posant son regard sur elle il eut un léger doute sur le fait que ça soit une bonne idée. Elle ne le regardait pas mais était plutôt curieuse du contenu de son grand sac, et il ne lui en voulait pas après tout il aurait sans doute fait de même. Mais il voulait pas qu'elle prenne mal le fait qu'il lui fasse remarquer qu'elle avait pas souffert tout compte fait de la fin de leur couple. C'était pas un reproche juste un fait qu'il avait pu constater en y réfléchissant depuis déjà pas mal de minutes, qu'en était-il de lui après tout il avait rapidement traité le sujet de son départ.

    __ Je ... Merci Dit-il en attrapant la pile de linge qu'elle lui donnait pour l'aider un peu sans doute, il en avait pas tant que ça mais disons qu'il avait de quoi faire fasse à pas mal de temps. Après tout il n'a acheté que quelques vêtements jusqu'à maintenant, et il lui manquait d'autres choses en fait c'était son père qui avait tenu à lui offrir autant de choses, quand il a su pour sa confrérie.

    __ On a pas rompu toi & moi ... j'entends par là que je suis partit et c'est tout ... Baissant son regard il soupira avant de se décaler de l'armoire qui les bloquait tous les deux entre les deux portes grandes ouvertes mais ça laissait un espace restreint. Dos à elle il regardait par la fenêtre curieux de voir s'il y avait quelqu'un avant de revenir au sujet en se retournant les bras croisés contre le torse.

    __ En fait j'ai réfléchit à ce que tu m'as dit et j'ai eu l'impression que mon départ ne t'as rien fait du tout ... après tout tu ne m'en veux pas et je trouve ça étrange Toussant légèrement il poussa son sac sur le côté en attendant de savoir où il mettrait les objets et le reste au sein de la pièce, qui n'étaient pas des vêtements. J'ai eu beaucoup de mal moi à partir ... et j'en ai voulu à l'association humanitaire d'envoyer ma mère ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Sam 9 Jan - 18:43



    L’ambiance devenait de plus en plus différente. Alors qu’ils venaient de passer près d’une heure ensemble sinon plus, il semblait la fuir pour ne pas se trouver près d’elle et la brunette hésitait à savoir si c’était parce qu’il voulait qu’elle le laisse tranquille, ou parce que sa présence ne le rendait pas indifférent. Elle avait souvent imaginé leurs retrouvailles mais jamais elle n’aurait pensé que ça se passerait aussi facilement, et qu’il parlerait sans laisser de silence trop intense et gênant.

    Il est vrai que la belle parlait un peu de tout et de rien, justement pour éviter ces silences qui pourraient changer la situation. Respirant doucement mais cherchant à chaque fois son air dès qu’il se trouvait près d’elle.. Jude se demandait pourquoi elle réagissait ainsi. Elle ne contrôlait aucunement ce qu’il se passait en elle et ça lui faisait tout drôle.

    Elle l’entendit débuter une phrase mais il ne sembla pas la continuer alors elle n’y porta pas grande attention. Venant lui porter des vêtements, elle pensait que ça irait plus vite si elle l’aidait. C’est alors qu’il commença à parler de leur rupture, ou de leur –presque- rupture. Tout en mordillant la lèvre, elle évita quelques secondes son regard. C’était le sujet qu’elle tentait d’éviter depuis le début, mais voilà.. elle n’avait plus trop le choix d’y répondre puisque c’était lui qui en avait parler en premier. Elle le laissa parler, laissa terminer ses phrases jusqu'à ce qu’un silence prenne place.

    « Tu crois réellement que ça ne m’a pas rien fait du tout ? Simplement parce que je ne te fais pas la tête présentement? »

    Elle marqua une pause, pour retrouver ses esprits et tenter de ne pas changer d’humeur, ce qui était plutôt difficile présentement. Elle pris une bouffée d’air et continua sur sa lancée.

    « Je n’en parle pas puisque je n’ai pas envie d’y penser. J’ai retourner tellement de questions dans ma tête, pendant tellement de temps. Je m’en suis voulu de ne pas te dire au revoir, mais je n’avais pas envie de te dire au revoir, j’avais aucune envie de te dire adieu, de te quitter. Ça été très difficile pour moi de faire tout ça, je suis venue chez toi le matin de mon départ mais j’ai fuis.. je n’aurais pu imaginer un dernier regard, un dernier baiser..

    Elle disait vrai, lui dire adieu était impensable pour la belle, elle l’aimait tellement mais à cette époque, elle n’avait aucun choix que de suivre son père. Elle en avait voulu à tout le monde, à son père, à la marine, à sa sœur qui aimait tant la nouvelle ville où ils étaient déménagé, au foutu travail de son père, mais principalement à elle-même. Si elle continuait comme ça, son beau sourire qu’elle avait depuis le départ se transformerait en larmes. Déjà son sourire avait disparu et elle avait un pincement au cœur.

    « Je ferais mieux d’y aller je crois, je.. enfin.. bienvenue encore.. »

    Elle se retourna sans le regarder et s’avança vers la porte pour marcher dans les couloirs de l’établissement.. repenser à ça était beaucoup trop difficile..


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Dim 10 Jan - 16:40

Buxton House (δζα)

    Il était bien partit pour engager la conversation sur ce point mais quelque chose l'empêcha, car en posant son regard sur elle il eut un léger doute sur le fait que ça soit une bonne idée. Elle ne le regardait pas mais était plutôt curieuse du contenu de son grand sac, et il ne lui en voulait pas après tout il aurait sans doute fait de même. Mais il voulait pas qu'elle prenne mal le fait qu'il lui fasse remarquer qu'elle avait pas souffert tout compte fait de la fin de leur couple. C'était pas un reproche juste un fait qu'il avait pu constater en y réfléchissant depuis déjà pas mal de minutes, qu'en était-il de lui après tout il avait rapidement traité le sujet de son départ.

    __ Ne t'emballes pas s'il te plait ... tu sais bien que je n'aime pas ça Il voulait juste discuter de ça mais à entendre le ton qu'elle prenait dans sa phrase ça semblait mal partie. Il était persuadé qu'elle allait mal le prendre, d'où le fait qu'il avait hésité jusqu'à maintenant pour le lui en parler, car il aurait pu le faire dans la cuisine tout à l'heure.

    __ Alors pourquoi cacher cela ... pourquoi faire comme si ça ne t'avais rien fait tout à l'heure Il soupira car pour lui elle n'était pas sincère envers lui, car il lui avait demandé en plus en quelque sorte si ça lui avait rien fait qu'il parte comme ça. Et il avait été surpris de voir et d'entendre que non puisque de toute façon elle était partie elle aussi, un peu restant sur le cul de cela faut dire. La preuve il tenait à en reparler maintenant car depuis tout à l'heure ça lui cogitait encore en tête, après tout pour lui ça avait été dur et si pour elle pas vraiment c'est qu'il n'avait pas tellement compter dans tout ça.

    __ Qui me dit que tu es sincère et que tu n'as pas inventé cela à la minute même où tu viens de me le dire ... bref de toute façon c'est du passé Il haussa les épaules l'air de rien, car il était blessé de par tout à l'heure et qu'en rien de ce qu'elle lui dirait maintenant ne changerait cela. Une fois qu'il était touché par quelque chose, on pouvait plus rien faire de lui jusqu'à tant qu'il tourne la page. Parfois ça prenait quelques heures voir jours ou bien plus que cela quand c'était encore plus important pour lui, et puis les dramas comme il appelle cela n'a jamais été son genre. Je vois que tu es pas capable de parler sans fuir ... au moins j'ai appris un nouveau truc de toi ici il soupira tout en étant seul dans la pièce avant d'ouvrir la fenêtre pour s'allumer un joint maison. Rien que l'odeur pouvait attirer le corps enseignant et puis la fumée pouvait déclencher les détecteurs alors même malgré le froid il ouvrait toujours tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   Dim 10 Jan - 20:53

    Alors qu’elle se trouvait tout près de lui entre les deux portes de l’armoire qui lui servait à ranger les vêtements, Jude l’écouta parler et prononcer les paroles « Ne t'emballes pas s'il te plait ... tu sais bien que je n'aime pas ça ». « Je sais que tu n’aime pas ça, mais j’aime pas plus le faire.. » C’était vrai, jamais il ne se parlait comme ça puisque tout les deux détestaient l’intensité de ces moments et encore plus de ce disputer.

    Elle croisa ses bras sur sa poitrine et le regard dans les yeux un long moment alors qu’il lui demanda pourquoi elle n’avait rien dit tout à l’heure dans la cuisine, pourquoi il avait ressenti à ce moment là qu’elle n’en avait rien à faire. « J’ai toujours cru que c’était moi qui t’avais abandonné, j’ai toujours cru que c’était tout de ma faute. Je m’en suis toujours voulu, à moi. Tu crois que ça m’a rien fait de savoir que tu m’a fait la même chose? J’ai .. »

    Elle ne termina pas sa phrase, elle n’arrivait pas à lui dire ce qu’elle ressentait aussi facilement et ce après tant de temps. C’était tellement confus dans sa tête et dans son cœur, et de parler comme ça n’était pas habituel pour elle. Elle décida donc de partir, de peser ses mots et de revenir lui parler sans doute.. mais là c’était trop. Il ajouta « Qui me dit que tu es sincère et que tu n'as pas inventé cela à la minute même où tu viens de me le dire ... bref de toute façon c'est du passé »

    Elle se retourna alors qu’elle venait d’ouvrir la porte et le regarda dans les yeux.. « Sérieusement? Si tu crois que je ne suis pas sincère avec toi.. c’est mal me connaître » Elle était déçu à présent, qu’il pense ça d’elle.. Elle traversa le couloir et en ouvrant sa porte de chambre elle entendit un «e vois que tu es pas capable de parler sans fuir ... au moins j'ai appris un nouveau truc de toi ici.. »

    Elle ne répliqua pas, c’était encore pire ce qu’elle croyait. Maintenant il pensait qu’elle était une actrice qui jouait de ses sentiments et qui fuyais devant le premier obstacle. Ce n’était pas vrai, c’était simplement qu’elle n’arrivait pas à le regarder dans les yeux, à dire ce qu’elle ressentait et elle sentait cette pression sur ses épaules qui ne la rendait pas du tout confortable. Jude claqua la porte derrière elle et se laissa glisser contre celle-ci, venant enfouir son visage entre ses genoux.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dure nuit, dure réveil [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dure nuit, dure réveil [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /V:18+\ Longue journée... annonçant une dure nuit. PV Alexander et Matt
» Une nuit a Réveil
» Procédure d’annulation et de dissolution
» Le Présidentialisme totalitaire en Haïti à la vie dure.
» 1ère liste dure (d'un joueur mou) pour démarrer les tournois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: zone hors jeu :: archives-