AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Lun 21 Déc - 1:23

            Jackson & Deelan


Une semaine de plus venait de passer sans que Jackson Coolidge ne puisse voir le visage le plus familier qui soit, un visage si connu de sa part qu’il pouvait le reconnaitre dans ses moindres détails, jusqu’aux moindres plis et commissures. Pour cause, ce visage qui lui manquait tant était celui de son frère jumeau, celui de Reese, qu’il n’avait pas croisé de la semaine par manque de temps de sa part. Les premiers jours étaient passés simplement, la perspective de voir son frère était présente. Le jeudi survenu, le regard de Jackson vaquait de droite à gauche dans les couloirs de l’université dans l’unique but d’apercevoir une coiffure familière, la sienne. Même chose pour le vendredi, la déception en plus. Il devait se rendre à l’évidence, les difficultés pour voir son frangin seront plus accrues encore cette année. Enfin, le week-end arriva. Un samedi bien terne, grisaillant au temps neigeux qui n’annonçait rien de bon qu’une température à peine agréable. Et pour couronner le tout, le sportif n’avait rien prévu cette journée. Pas même une sortie l’après midi au cinéma ou au stadium, encore moins les sorties du soir. Ce n’est que vers dix huit heures que retentit la chance, lorsqu’un de ses amis sportifs lui signala une fiesta dans une boite branchée, non loin du centre-ville.

Le plan de ce samedi soir n’avait pas été accepté avec joie cependant. D’ordinaire posé et simple, préférant la tranquillité, cette acceptation à se rendre dans l’un des endroits les plus bruyants de Providence ne s’était pas fait de gaieté de cœur. Pas qu’il était contre ce genre d’endroit, mais plutôt qu’il n’était pas fait pour ceux-ci. Ce qui ne l’empêcha pourtant pas de se préparer aussi convenablement que possible. Jean, teeshirt blanc et veste, Jackson était déjà prêt en l’espace de quinze minutes. Et comme il fallait s’en douter, l’étudiant passa une morne soirée. S’amusant certes, mais pas idéalement. Se faire draguer, voir ses camarades boire à n’en plus finir et flirter sans scrupules, danser au beau milieu des lumières… Mais rien qui ne lui fut déplaisant, ce qui est étrangement rare le concernant. Puis au cours de la soirée, Jacks mit un terme à l’amusement aux environs d’une heure du matin, un peu plus à vrai dire. Disposant, il salua une dernière fois ses compagnons avant de sortir de l’endroit, soufflant à n’en plus finir en jetant un regard souriant au ciel. Il pouvait avoir l’air d’un dément, il s’en fichait royalement. C’était pourtant fini pour lui, sachant qu’il se lèverait tôt demain pour son habituel footing. Enfouissant les mains dans ses poches, pas de taxis ce soir ne le raccompagnerait. Un peu de marche à l’air frais ne pouvait que lui faire du bien.

Naturellement, son instinct le guida en direction de son chez-lui. Ce n’était pas compliqué, il fallait prendre plein nord jusqu’à l’hôtel et bifurquer à l’ouest par la suite. La nuit était d’ailleurs un lieu propice au calme, avec pour seul témoin des points illuminant le ciel. Sauf que ce qui devait être une ballade simpliste en fut tout autrement. Jackson s’était stoppé à une intersection faiblement éclairée, des exclamations féminines et masculines attirants son attention. Avec un regard en direction du lieu de ce boucan, le sportif ne prit pas une longue réflexion avant de comprendre ce qui s’y tramait. Une fille, quatre mecs autour. Des plaintes de la gente féminine et des ricanements coté masculin. Rien de plus pour mettre en rogne un jeune homme tel que Jacks. Après une dizaine de seconde seulement, il ne prit pas la peine d’appeler à l’aide, bien au contraire. S’il devait le faire, c’était certainement pour signaler le meurtre prochain des provocateurs qui n’avaient aucune dignité pour s’en prendre à plusieurs contre une jeune femme. Aucune parole, aucun cri n’émanant de sa part. Au lieu de ça, il récupéra une petite poutre en bois sur une poubelle qu’il serra fortement, au même moment que la demoiselle chuta au sol.

Vlaan !

La poutrelle à moitié moisie se brisa sur le dos d’un des jeunes ricaneurs qui s’effondra dans un gémissement de douleur. Le bruit de l’impact fut suffisamment fort pour interpeller les trois autres, dont l’un d’entre eux, le plus proche de Jackson, se prit un coup de poing en plein visage. L’effet de surprise avait joué son rôle. Maintenant prévenu, à deux contre un, ça devrait être plus facile. Jackson se posta de profil entre la jeune femme au sol, et les deux assaillants restants.

« Je vous conseille de déguerpir si vous ne voulez pas finir comme vos deux copains. » annonça alors d’une manière assez gai le nouvel arrivant.

Comme quoi, même dans un tel moment, le sportif gardait tout son sang froid, se sentant même plutôt fier d’avoir réussi l’exploit d’allonger la moitié des dérangeants. Du mouvement eut lieu dans à ses cotés surement la jeune femme qui se relevait pour faire face à son tour et remercier celui qui était venu l’aider. Tout du moins, c’est ce que pensaient Jacks qui continuait à soutenir les visages des deux perdants de la nuit. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’était de ressentir une douleur violente au niveau de son abdomen, violente et glaciale. Ne comprenant pas tout ce qui était en train de se produire, il n’eut que le temps de voir détaler les quatre jeunes hommes avant de baisser son regard vers l’endroit d’où la douleur émanait. Un couteau. Un couteau relié à une main fine et forte, puis à un bras, une épaule et en redressant son regard une dernière fois, à un visage féminin. Et puis la chute en arrière, toujours conscient, mais mal en point.
Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Lun 21 Déc - 2:27



      Agir, c'est se protéger.

      Françoise Giroud

      Une semaine de plus qui venait de s'achever .Alors que Providence était peu à peu recouvert d'un voile blanc , Deelan marchait péniblement dans les rues froides et glaciales de la ville . Ce n'était pas qu'elle n'appréciait pas l'hiver , mais elle n'était plus habituée à des hivers aussi rudes . Elle ne se souvenait plus exactement quand elle avait vu de la neige pour la dernière fois . Surement durant son séjour en France ou alors durant son week-end en Russie . Qu'importe dans les deux cas , elle était restée enfermée dans son hôtel ... bien au chaud . Alors qu'elle sortait d'un café elle reçu un message d'une de ses amies .Une soirée de plus dans une nouvelle boite censer être géniale . Elles le sont toutes mais après trois verres franchement Deelan ne voyait plus aucune différence . N'ayant pas de projet intéressant pour la soirée , elle accepta tout de même . Passant ses mains dans ses longs cheveux bruns , elle regarda l'heure , déjà 17h30 ... mon dieu que le temps passe vite . Elle avait juste le temps de se changer et les rejoindre . Par un temps pareils , elle laisserait sa voiture au parking et elle prendrait un taxi . Elle n'était pas vraiment à l'aise en voiture avec un temps comme celui ci .

      Malgré les températures hivernales , Deelan avait opté pour une jolie petite robe rouge qui mettait en valeurs son corps harmonieux et désirable . Beaucoup de gens disaient d'elle , qu'elle était une pétasse mais dans un sens elle s'amusait juste . Bien sur elle savait que son comportement n'était pas forcément le meilleur à avoir , mais elle avait besoin d'être le centre d'attention la plupart du temps . Elle pensait que ça avait été toujours été un peu la fautes de ses parents . Ils se déplaçaient souvent pour la voir quand elle faisait des bêtises.Même si ils lui passaient un savon , elle les voyait et dans sens c'était ça qui contentait pour elle . Elle oubliait tout les cris et les serments et se disait juste que pour une fois ils étaient là ... près d'elle et qu'ils lui avaient manqués . Sortant du taxi ,elle vu au loin ses amis . Elles étaient toutes surexcités comme à leurs habitudes . Deelan souria en les voyant , elle leur fis la bise et rentra rapidement dans la boite .Regardant autour d'elle ,elle l'avait l'impression de voir toujours le même types de personnes et ça la déprimait . Elle se dirigea directement vers le bar et commanda un verre puis deux mais elle n'en pris pas plus . Alors que ses amies étaient déjà entrain de se déhancher sur la piste , Deelan les rejoignit et dansa de manière très sensuelle histoire de rigoler un peu . Bien sur au bout de quelques secondes elle était entourer par au moins six hommes . Ça ne l'a gênait pas , on 'était là pour rigoler .
      Au début ils danseraient juste près d'elle mais au fils des minutes ils se permettaient des gestes dont Deelan avait tout simplement horreur .Et bien sur elle s'énerva vite et parti de la piste de la danse . Mais ils étaient plus tenace qu'elle n'aurait cru ...un des six gars arriva à se hauteur et commença à lui parler en fixant tout le temps sa poitrine . Elle lui demanda gentiment de la laisser tranquille mais si c'était aussi facile ça se saurait non ? Au bout de quelque minutes elle lui pris l'oreille et l'a tordit .

      - Si tu me touches encore une fois , je te jure tu le regretteras . en le regardant droit dans les yeux .

      Elle était énervée mais dans un sens elle savait très bien qu'elle n'aurait pas du danser comme ça . Oh et puis quoi encore , elle ne peut pas danser comme ça sans que sur une inscription fille C'était juste énervant ... Elle s'en alla de la boite mais elle ne fut pas la seule .
      Elle marchait dans les ruelles sombres de Providence pour trouver un taxi quand elle remarqua que des gens la suivait . Elle devait encore se faire des films ... mais plus elle avançait plus ils se rapprochaient d'elle . Elle commença à paniquer et s'en se rendre compte elle se dirigea vers une impasse . Ok ok là elle était carrément mal , alors qu'elle chercha son couteau dans son sac , ils étaient là devant elle . Au début elle essaya de ne pas les chercher , c'est alors qu'elle reconnue le visage de l'homme qui l'avait aborder . Ok , là elle était carrément dans la merde . Pourtant elle ne paniquait pas encore . Elle se contenta d'essayer de partir , mais l'un d'eux la poussa et elle se retrouva par terre . C'était la goute d'eau qui faisait déborder le vase , ils étaient là entrain de rire d'elle . Elle attrapa enfin son couteau dans son sac et donna un coup au premier type qui arriva vers elle . En se redressant , elle remarqua qu'il n'y avait plus personne autour d'elle à part un homme à terre . En regardant son visage ,elle comprit qu'elle s'était trompée .

      - Bande de dégonflés , franchement . dit-elle énervée .

      Elle se pencha vers le jeune homme , elle l'avait vraiment amochée . Elle se dépêcha d'appeler une ambulance mais elle ne savait pas vraiment ou elle se trouvait . En s'avançant un peu , elle trouva le nom de la rue ... ils n'allaient pas tarder à arriver .Elle retourna vers le jeune homme , en ne le bougeant pas on ne sait jamais . Il était un peu dans les vapes ce qui était tout à fait normal . Avec un temps pareil il devait avoir froid , à mis veste hors de prix sur lui et elle lui parla de tout et de rien pour le maintenir éveillé . Même si tout ça n'avait durer que quelques minutes , c'était une éternité pour la jeune femme .

      L'ambulance était arrivée rapidement , elle était venue avec lui après tout c'était de sa faute . Il avait survécu à cette blessure , elle n'avait touchée aucuns organes vitaux et tant mieux . Alors qu'elle était sur près de la fenêtre attendant les résultats , elle se rendit compte qu'il se réveillait .Elle s'approcha de lui .

      - Ne bouge surtout pas , tu viens de te recevoir un coup de couteau de ma part .Euuh Désolé ?


Dernière édition par Deelan R. Midnight le Mar 22 Déc - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Lun 21 Déc - 22:40

Il était étrange de voir jusqu'à quel point les sentiments pouvaient être changeants lorsque l'on ne prenait pas la peine de surveiller ses arrières, surtout dans des situations comme celle où venait de s'introduire l'athlète de Providence. Colérique à la vue de ce qui se passait sous ses yeux, surexcité face à l'adversité, fierté d'avoir donné une bonne leçon à deux des agresseurs. Toute une panoplie de ressenti qui aurait pu faire pousser des ailes à Jackson Coolidge, dont on pouvait déjà percevoir le léger sourire s'étirer au coin des lèvres lors de la correction de la moitié des énergumènes. Tout ça, c'était avant d'être pris pour chair à canon de la part de Deelan Midnight, celle-ci même qui venait d'être secouru. Étrangement déconcertant de se retrouver face à face avec la belle brune, avec pour seul expression sur le visage de Jackson qu'une incompréhension des plus grandes mêlée à la douleur d'une lame en acier plantée dans son ventre. Ses mains s’étaient instantanément placées sur le contour de l’arme blanche, survolant simplement la déchirure provoquée par celle-ci. Et même si l’étudiant venait de subir ce qui était la douleur la plus grande de sa vie, il ne perdit pas assez le nord pour extraire le couteau, sachant combien il lui serait difficile de retenir le flot de sang qui jaillirait par la suite.

« J’avoue… De vraies nanas… Avoir peur d’un simple couteau… » Parvient à répondre Jackson dans un demi-sourire, à la réplique de la bouchère.

Comme quoi, malgré la difficulté soudaine pour garder son calme et une certaine lucidité vis-à-vis de la situation, le sportif parvenait encore à faire de l’humour. La scène n’avait pourtant rien d’une série comique ou le personnage central ne risquait absolument rien, mais plutôt policière, plutôt terrifiante lorsque l’on se retrouve dans la peau de la victime. Rien de tout ça ne semblait avoir atteint Jackson, ou plutôt, rien de toute cette peur n’était visible en surface. Sauf que lorsqu’on le connaissait bien, il n’était pas difficile d’observer l’effroi dans ses yeux. Puisqu’après avoir gardé son visage sur celui de Deelan, le regard du jeune homme était devenu vagabond, préférant éviter de se plonger sur une expression de culpabilité, voir de peur. Oh que non, c’était impensable pour lui d’y passer ce soir, pas avant d’avoir une famille, pas avant d’emmener un fils à la pêche ou jouer au football. Mais quelles foutaises ! Pourquoi se mettait-il à penser à pareil chose sachant qu’il ne s’agissait que d’un simple coup de couteau ? On ne lui avait pas arraché les entrailles non plus. C’était surement sous l’effet du choc.

S’extirpant de la main de Deelan Midnight qu’il n’observait plus, le jeune homme recula à tâtons pendant qu’il entendait les bips d’un téléphone portable qui s’éloignaient. Qui s’éloignaient ? Alors il allait rester comme ça dans la ruelle à attendre ? Certainement pas. Après avoir remit ses idées en place, Jackson se rendrait à l’hôpital le plus proche. Mais avant, il devait se reposer un instant. Se reposer, oui, se reposer contre le mur. Dos au mur, il se laissa glisser le long de celui-ci. Dans sa tête, il n’y avait qu’une seule envie : attendre que la douleur finisse par passer. Mais au fur et à mesure que celle-ci disparaissait, son énergie diminuait également, ainsi qu’il commençait à avoir froid. Les yeux ouverts mais dans le vague, Jax se sentait seul, comme abandonné. Avant que dans son champs de vision n’apparaissent une forme flou rougeoyante. C’était elle, la jeune femme qui se trouvait à sa place il y a quelques minutes maintenant. Elle n’était donc pas partie, plaçant même sa veste sur sa victime innocente qui grelottait désormais.

« Merciiiiiiiii » Enonça-t-il avec peine, tremblant de froid mais comprenant pourquoi la jolie brune face à lui tentait de discuter.

Le maintenir éveillé, évidemment. Pratiquement la majorité des personnes savaient que c’était une chose majeure en attendant les secours. Et bien que Jackson n’en avait plus tellement conscience, il était reconnaissant envers Deelan de rester à ses cotés. Tout du moins jusqu’à l’arrivée de l’ambulance, qui la fit se mettre en retrait tandis que les professionnels s’occupaient à le transporter dans le véhicule et lui donner les premiers soins avec injection de morphine à la clé. Et puis plus rien, le trou total jusqu’à son réveil qui se fit très certainement au petit matin. La fraicheur avait disparue, laissant place à une pièce tiède. Il y avait peu de bruit, seul quelques voitures passaient devant la bâtisse de l’hôpital de temps à autres. Bref ce n’était pas une heure de pointe. Jackson ouvrit les yeux lentement, légèrement perdu dans ses souvenirs. La luminosité était grisante, mais suffisante pour qu’il distingue les choses autour de lui. Mais avant d’avoir pu en faire le tour, c’est une voix qui lui retentit aux oreilles.

« De ta part ? Alors tu es là pour finir le travail où par … culpabilité ? Enfin, on ne peut pas faire machine arrière je suppose...» Lui répliqua Jackson sans colère ni joyeusement de sa part.

La parole de la jeune femme lui avait au moins rappelé le pourquoi de son arrivée ici. Une soirée, une bagarre, un coup de couteau… Elle n’y avait pas été par quatre chemins pour lui dire la vérité, ce qui en soi, était assez courageux. Mais ce n’est pas pour autant que l’athlète se sentait d’humeur amusée, comme il l’aurait pu l’être dans d’autres circonstances. Il se retourna donc vers Deelan, un regard inexpressif sur son visage en tentant de trouver la réponse à sa propre question. Mais il abandonna lorsqu’il ressenti une fraicheur inattendue sur ses bras nues. Jetant un coup d’œil à la situation dans laquelle il se trouvait, Jackson ne fut guère enchanté.

« Où sont passés mes fringues ? » S’exclama-t-il premièrement en jetant un œil accusateur envers Deelan, comme si elle était liée à ce changement vestimentaire qui laissait Jackson se ressentir comme dévêtu, alors qu’une sorte de long teeshirt le couvrait. Puis sa main se porta à son coup, mais cette fois-ci, ce n’est qu’un regard vide qui en fit suite.

Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Mar 22 Déc - 15:26



      Deelan s'installa sur un fauteuil qui était près de lit de sa victime . Bien sur malgré l'aspect moelleux de celui ci , elle fut vite déçu quand elle se rendit compte qu'il était plus inconfortable que autre chose . Observant l'agitation qui régnait dans le couloir , elle se demandait comme une soirée banale avait pu tourner en quelques secondes au désastre . Bien sur elle avait beau se repasser la soirée en boucle dans sa tête , elle ne comprenait pas qu'une simple altercation finisse au finale à l'hôpital . Mais elle était surtout en colère , pas vraiment contre elle mais surtout contre eux . C'était eux qui devraient ici et non pas elle . Cette bande de macho ! Au finale ils sont tous pareils ,ils jouent les gros durs mais dés que les choses deviennent dangereuse ils fuient . Et puis franchement s'attaquer à une fille seule alors qu'ils étaient 6 , c'était pas un peu facile ? Si ils étaient tout seuls , ils n'auraient même pas cherchés plus loin et ils se sauraient contenter d'emmerder une autre jeune femme . Les hommes ... tous les même se dit-elle avant d'attraper un gâteau que Jackson avait sur son plateau repas . Venant tout juste de se réveiller , il n'y avait pas touché et Deelan avait terriblement faim . Elle n'avait pas mangé depuis trop longtemps et elle ne se gêna pas pour ouvrir et manger ce gâteau qui n'était pas à elle . Ce n'était pas ça qui allait l'arrêter bien au contraire .Au bout de quelque minutes elle l'avait dévorer ce petit bout de gâteau , tout minuscule qui ne lui avait pas couper l'appétit . Tant pis se dit-elle en lançant l'emballage dans la poubelle .

      -De ta part ? Alors tu es là pour finir le travail où par … culpabilité ? Enfin, on ne peut pas faire machine arrière je suppose...

      Tout en l'écoutant , elle passa ses mains dans ses cheveux . Il faut dire que la plupart des personnes seraient enchantés que Deelan leurs consacrent son temps précieux à être avec eux mais Jackson n'était pas vraiment du même avis . Mais il était aussi vrai que c'était pas tout le monde qui se recevait un coup de couteau de sa part, enfin pour l'instant il était le seul . Alors qu'elle le regarda brièvement ,elle se leva . Elle ne pouvait pas rester en place 5 secondes . Quand il eut finit , elle se retourna vers lui en le regardant droit dans les yeux ...ce qui venait de lui dire l'avait plutôt amusé .

      -Finir le travail bien évidemment . Tout en faisant croire que c'était un accident ... .dit-elle sérieusement avant d'éclater de rire . Non mais je suis venue avec toi parce que j'avais pas envie d'apprendre demain que tu étais mort dans l'ambulance . Ça l'aurait foutu mal tu vois .


      Bien sur son humour était douteux au vu des circonstances , mais elle n'avait pas envie de tourner dans le dramatique . Deelan n'allait pas pleurer et tombé à genoux devant lui en ce confondant en excuses . C'était une Midnight et surtout c'était Deelan . Elle n'avait pas dans ses habitudes de fuir comme une voleuse , son père lui avait appris à gérer les situations les plus dramatiques et au finale elle finissait par faire comme lui . Paniqué n'était surement pas la chose à faire , il fallait juste réfléchir calmement et trouver une solution . Mais si c'était aussi simple ça se saurait , non ? Deelan trouvait toujours une solution même si des fois ça lui prenait du temps.Elle s'était mise dans tellement de situation complexes qu'à force elle l'avait l'habitude . Bien sur pour elle une agression c'était une première , et une sorte de défi . Comment elle allait pouvoir se sortir de ça ? Bien sur elle pourrait plaider la légitime défense et le manque de chance , car après tout ce n'était qu'un malheureux accident . Elle ne voulait pas faire du mal à Jackson mais plus à cette bande de connards . Mais tout ça ce n'était pas pour maintenant , si il y'avait un procès elle appellerait l'avocat de sa famille en pleurant , histoire de passer pour la victime qu'elle était et non pas pour une folle alliée avec un couteau .Mais tout dépendrait aussi de ce que Jackson dirait , elle s'en doutait bien .

      -Où sont passés mes fringues ?
      - Me regarde pas comme si je t'avais violé . dit-elle amusée .A ton avis ? Tu as passé des examens et donc forcément un infirmier a du te déshabiller . En s'accoudant sur le mur . J'aurais bien voulu le faire , mais ils n'ont pas voulus .

      Elle n'arrivait pas à dramatisé c'était comme ça . Même si la plupart des personne ferraient tout pour se faire pardonner , Deelan n'était pas de cet avis . Elle ne faisait jamais comme tout le monde et des fois c'était bien ça le problème . Alors que tout le monde était pris par l'agitation qui régnait dans cet endroit , Deelan quand à elle restait calme et se contentait d'attendre après patiemment ou non c'était une autre histoire . Croisant les bras ,elle ne savait plus depuis combien de temps elle était ici . Elle attendait juste les résultats pour savoir si il était hors de danger avant de partir . Elle se devait au moins de faire ça ,elle n'était pas sans cœur même si certains prétendaient le contraire . Et puis bon il voulait quand même l'aider ce n'était pas rien , même si à force de se repasser la scène elle se disait qu'elle aurait pu gérer ça tout seule ça se trouve qu'il y'aurait eu moins de dégâts ou alors ça aurait été tout l'inverse allait savoir . Mais comme il le disait , on ne pouvait pas faire machine arrière .


      -Tiens en parlant du loups .dit-elle en lui montrant un infirmier . Si tu veux savoir ou sont passés tes fringues il faut lui demander à lui . en souriant . C'est lui qui t'a déshabillé
      .

      Elle trouvait la scène amusante et en plus elle ne bluffait pas . C'était vraiment cet infirmier tout menu qui se passait la main dans ses cheveux qui avait déshabillé Jackson pour les besoins d'un examen . Il suffisait d'un coup d'œil pour comprendre de quel bord il était ... et les femmes ne l'intéressait pas si vous voyez ce que je veux dire . S'approchant de Jackson avec un sourire aux lèvres ,elle pausa sa main son son épaule .

      - Je crois que tu lui as tapé dans l'œil en plus . dit-elle malicieusement . Enfin tout ça reste entre nous bien sur , tu ne lui dis pas que je te l'ai dit .

      Elle le regarda quelques minutes pour voir sa réaction . Elle était assez amusée par la situation , il faut dire que elle s'était ennuyait depuis qu'elle était arrivée ici et c'était assez marrant de pouvoir pimenter cette matinée par des petits détails croustillants . Quand elle eut finir de le torturer gentiment , elle en rajouta une couche . C'était juste trop bon pour qu'elle s'arrête ici .Elle s'approcha de lui une nouvelle fois .

      - Dans un sens ça serait dommage que tu récupères tes fringues , tu es très attirant dans cette tenue . lui murmura t-elle .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Mar 22 Déc - 19:53

Aucun être humain ne se lève le matin en ayant la perspective de mourir. C’était ainsi depuis le tout début, ça le serait encore pendant encore très longtemps. L’exemple de Jackson en est parfaitement visible, lui qui vivait sa vie dans la modération avec le sourire dès le levé du soleil. Un peu comme la journée d’hier d’ailleurs, qui avait bien débuté, qui s’annonçait bien terminé, avant de voir ses projets réduits à néant par un aller-simple pour l’hôpital. Au nom de quoi d’ailleurs ? De ses valeurs, tout simplement. Pas une quelconque fierté ne l’avait poussé, ni même une bravoure de héros, mais plutôt le respect de la dignité humaine. De bien grand mot pour un si piètre étudiant en mécanique, qui était bien loin d’être un philosophe à ses heures creuses. Pourtant il avait ressenti la peur durant un laps de temps, il y a de ça quelques heures dorénavant. Une durée très courte certes, mais qui avait suffit à lui montrer que le danger était à chaque coin de rue, sur chaque visage, même sur celui des victimes affolées. Certainement comme l’avait été Deelan Midnight.

« Délicate attention. Mais j’imagine que je suis hors de danger depuis un moment puisqu’à part ces foutus appareils, personne d’autre ne me surveille. A part toi, visiblement. » Interpella Jackson dès les premières paroles de la jeune femme brune, avec un sourire qui en disait long sur ce qu’il pensait.

Ce qu’il pensait était d’ailleurs légèrement différent des dires de l’étudiante. D’une part, l’athlète lui accordait le fait de savoir s’il allait bien suite à l’accrochage involontaire. D’autre part, s’il était sorti des urgences, ce n’était pas il y a quelques minutes seulement. A vue de nez et de ce que pouvait en voir Jackson, il y a plus d’une heure qu’il était dans cette chambre, sur ce lit, à attendre sagement le réveil et que l’effet de la morphine ne disparaisse. Ce qui lui faisait ressentir cette impression était plutôt simple. Tout d’abord, la douleur du coup de couteau n’était plus masquée par les effets de drogue ou de médicament. Ce n’était d’ailleurs pas le bandage autour de son abdomen qui l’empêcherait de se mouvoir, ni de sentir les picotements dus à l’intervention des spécialistes en chirurgie. Deuxième point à soulever, la présence d’un plateau repas situé à sa gauche, sur lequel disposait un verre d’eau, une collation, mais pas de petit plaisir en guise de dessert. Bref pour savoir s’il allait s’en sortir, la réponse était toute trouvée. Deelan aurait pu partir depuis bien plus longtemps que ce qu’elle se plaisait à le dire, selon Coolidge.

Revenons un peu sur la peur citée précédemment. La peur de souffrir, voir de mourir sur place bien que cette idée eut été poussée à l’extrême, n’était plus présente ni dans ce que ressentait le jeune homme au visage gracieux, ni sur son visage. En revanche, une appréhension s’y tenait en guise d’expression, incompréhensible et inimaginable par quiconque n’étant pas dans sa tête. La raison de ce changement était apparue au même instant ou Jackson avait porté la main à son cou dénudé. Car là où devait se trouver une chaine au bout de laquelle pendait un petit objet, il n’y avait rien d’autre que la peau nue et fraiche du sportif. Anodin pour les autres, le beau jeune homme se sentait pourtant désarmé sans cette babiole qui était une part importante de lui-même. Mais pas question d’éveiller quelques questions à ce sujet, il n’était pas d’humeur à cela. Et tandis qu’il voyait la demoiselle à ses cotés répliquer à sa question sur l’absence de vêtements, il y trouva une réponse à sa propre question intérieure.

« Comment ça « un » ? » Lui demanda Jax, subitement déconcerté par ce qu’il venait d’entendre.

Portant un regard lourd de sens sur celui rayonnant de Deelan qui lui racontait ce qu’elle pensait, l’athlète aurait préféré ne rien entendre du tout. L’idée même qu’un homme ne s’attèle à une tache aussi subtile qu’un déshabillement sur sa propre personne le mettait en colère. Ah ça, pour préférer les filles, il les préférait. Détournant son regard vers la porte d’entrée de sa chambre, Jackson y aperçut un infirmier dans son traditionnel costume, souriant comme un benêt. Inutile de vous dire que le regard furieux de l’athlète lui suffit pour comprendre qu’il n’avait rien à attendre de lui.

« Ah je t’en prie, passe-moi les détails de ce genre ! » lui scanda le convalescent en tentant de se redresser sur son oreiller, difficilement d’ailleurs. « Je crois même que j’aurais préféré que ce soi toi qui t’en occupe, en guise de punition pour m’avoir amené dans ce lit. Quelle ironie...» Ajouta-t-il en ramenant son plateau vers lui.

La bouffe. Péché mignon de l’athlète qui mangeait en n’importe quelles circonstances, bonnes comme mauvaises. Ce n’était surement pas sa blessure qui l’empêcherait d’avoir faim, surtout lorsqu’on connaissait l’existence d’un véritable trou à la place de l’estomac de Jackson. Mais à peine avait-il touché à ce qui ressemblait à du pain que le jeune homme le laissa retomber sur le plateau. Rien de ce qui se trouvait devant ses yeux ne trouvait grâce, rien de ce qu’il n’entendait non plus. Rien hormis les quelques mots énoncés de Deelan qui, lui murmurant quelques douces paroles, lui suffit pour lui faire tourner la tête vers elle.

« Soit tu te moques de moi, soit tu me dragues. Dans les deux cas, je préfère ne pas le savoir. » Lui répondit Jackson, quoique flatté par les paroles mensongères ou pas, de la jolie brune à ses cotés.

Sans crier garde, l’étudiant repoussa sur sa gauche le plateau à roulette, et défit les draps. Le tout accompagné d’un gémissement tant l’effort lui paraissait plus soutenu qu’à l’ordinaire. Il allait surement passer pour un fou aux yeux de Deelan, mais qu’importe. Il se doutait de l’heure matinale, tout ce qui lui importait était de prendre un bon petit-déjeuner et non les minis aliments sans calories qu’on lui avait apportés.

« Je sais pas toi, mais moi je vais prendre un bon petit déjeuner en ville… » Annonça-t-il en se mettant sur pieds, laissant quelques fils derrière lui. « Ils ne m’ont même pas mit de petit gâteau les salauds. Bref, il faut que je trouve mes fringues… »
Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Mar 22 Déc - 23:13



      -Délicate attention. Mais j’imagine que je suis hors de danger depuis un moment puisqu’à part ces foutus appareils, personne d’autre ne me surveille. A part toi, visiblement.
      - Tu sais dans un hôpital il n'y jamais vraiment personne qui te surveille même quand tu es sur le point de crever .en haussant les épaules . Je te surveille , je veux juste pas que tu meurs et j'ai pas envie d'être accusée de meurtre . Le orange ça me va pas du tout .

      La peur était bien sur un sentiment qu'elle connaissait depuis toujours , pourtant elle n'arrivait pas à avoir peur maintenant. Tout simplement parce qu'elle savait très bien qu'elle n'irait pas en prison . Les gens ont souvent l'habitude d'imaginer le pire , Deelan positiver la plupart du temps et avait toujours une solution de secours de toute manière . Et ça lui réussissait plutôt bien , puis qu'elle s'était toujours sortie de n'importe quelles situations .Deelan a la différence avait peur d'autre chose mais elle ne le montrait pas . Elle n'arrivait pas à être le genre de personne qui parlait de ses problèmes à ses amis pendant des heures , quand elle était triste elle se rendait dans un club de tirs et ça lui faisait du bien . La plupart des gens ne comprenait pas pourquoi elle était une passionnée d'arme à feu au vu de tout les dégâts que ses armes causent . Elle comprenait tout à fait leur points de vus et ne tentait pas de se justifier auprès d'eux . Elle voyait juste différemment les armes , pour elle se n'était pas un moyen de tuer quelqu'un mais plus une sorte de défoulement et aussi une passion qu'elle partageait avec son père . A la différence de lui , elle ne faisait pas de chasse ... elle n'aimait pas ça et ne trouvait aucuns plaisirs à traquer une bête sans défense . C'était tout simplement tellement facile . Dans le sens ou la biche n'avait rien pour se défendre , ce n'était pas du jeu selon Deelan . Mais bien sur si son avis comptait , ça se serait .

      -Comment ça « un »... Ah je t’en prie, passe-moi les détails de ce genre ! ...
      - Oula je vois que ta virilité en a pris un coup , mais ça restera entre toi et moi . en souriant .

      Elle ne pouvait être que amusée de la scène qu'il se déroulait devant ses yeux . Les hommes étaient si sensibles dés qu'on leur parlait de ses choses là . Ils en faisaient tout un plat et finalement ils réagissaient tout à peu de près de la même façon . Le regardant s'énerver tout seul , Deelan se disait que si elle rigolait de lui elle finirait elle aussi dans un lit d''hôpital . Mais bon frapper une fille ,ce n'est pas quelque chose dont on se vante c'est plus un coup bas que autre chose . Pareil que le fait de se faire agresser par une fille ,disons que bon quand on n'est un homme il y'a des principes auxquels au tiens qu'ils soient censés ou non .

      - Je crois même que j’aurais préféré que ce soi toi qui t’en occupe, en guise de punition pour m’avoir amené dans ce lit. Quelle ironie...
      -Par contre je sais pas comment je dois prendre te première phrase .en croisant les bras .

      Elle était un peu vexée mais bon elle s'en fichait aussi . Si ce genre de phrases pouvaient la toucher, elle serait depuis longtemps dans son lit entrain de déprimer . Elle se contenta de faire comme si elle n'avait rien entendu . Dans un sens Deelan pouvait avoir tout les hommes qu'elle voulait , elle avait toujours eu l'embarras du choix . La plupart des fois ou elle n'avait pas plus conclure , c'est quand elle se rendait compte qu'elle draguait un type gay .Et franchement quel gâchis se disait-elle . A croire que la plupart des beaux mecs étaient gays , mais ou va le monde ?

      - Soit tu te moques de moi, soit tu me dragues. Dans les deux cas, je préfère ne pas le savoir.
      -Me moquer , j'oserais jamais voyons . en souriant .

      Elle plaisantait tellement que les gens finissaient pas s'y perdre . Elle le savait très bien mais dans un sens , elle n'avait jamais fait autrement .Et puis cela lui donnait une petite pointe de mystère qui ne lui déplaisait pas . Franchement les gens qu'on arrive à cerner en 5 min ne sont pas intéressants et on finit pas se lasser vite d'eux . Deelan ne voulait pas qu'on lui colle cette étiquette , elle voulait qu'on lui en colle aucunes . C'était si puérils et finalement si inutiles .

      - Je sais pas toi, mais moi je vais prendre un bon petit déjeuner en ville…
      -Oui pourquoi pas, je ne refuse pas une invitation à déjeuner .

      Bien sur elle se doutait bien qu'il n'avait pas l'intention de l'inviter à manger , mais elle le fit tout seule . Elle était un peu comme ça Deelan et à force les gens s'y habituaient . Dans un sens ils n'avaient pas le trop le choix ... Deelan était le genre de fille qu'on aimait ou pas , et si on ne l'appréciait elle s'en fichait royalement . A la différence de certaines personnes , elle n'avait pas besoin des autres pour exister mais les autres avaient besoin d'elle pour exister . Elle ne suivait jamais un troupeau , elle en était toujours le guide et ça depuis toujours .

      - Ils ne m’ont même pas mit de petit gâteau les salauds. Bref, il faut que je trouve mes fringues…
      - Si tu en avais un , mais je l'ai mangé . Et il était délicieux si tu veux savoir .

      Avançant vers la sortie , sa veste déjà en main . Elle s'arrêta un instant et se tourna vers lui , puis le regarda de haute en bas .Il est vrai que avec tout ça elle ne savait pas ou ils avaient mis les affaires de Jackson , mais dans un sens c'était le cadet de ses soucis . Tant qu'elle avait les siennes ,c'était l'essentiel pour miss.Midnight .

      - Tu sais tu peux sortir comme ça , c'est pas moi que ça généra .en souriant .



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Dim 27 Déc - 17:35

Il n’y avait que peu de temps que Jackson venait de faire connaissance avec la belle brune, celle-ci même qui se disait être restée à son chevet durant ses quelques heures de convalescences forcées. Quand à savoir si elle disait la vérité à ce sujet, c’était une tout autre paire de manche. Deelan aurait tout aussi bien pu aller finir sa nuit à une autre fête ou dans un bar, avant de revenir à l’hôpital dans lequel le sportif s’était retrouvé. Il n’y avait aucun moyen de le savoir de toute façon, alors il ne mènerait à rien de se poser la question. Cependant, si Jackson en avait envie, il pourrait la définir de quelques adjectifs suite à leurs brèves minutes de discussion. Parce qu’on ne pouvait pas dire que Deelan Midnight était une personne bien simple, caricaturée par A + B. Bien au contraire, après quelques paroles et mouvements échangées, elle apparaissait aux yeux de l’athlète comme compliquée pour la simple et bonne raison qu’elle apportait répliques sur répliques, tout en ne semblant pas pouvoir tenir en place. Enfin, ce n’était pas vraiment l’heure des spéculations sur quiconque, surtout pas après une séance de chirurgie et de drogue. L’heure était plutôt au changement d’idée et d’environnement, sans quoi Jackson Coolidge risquerait fortement de tourner maboule.

Les alentours étaient gris, autant l’intérieur de la chambre dans laquelle il pouvait se trouver qu’au dehors, lorsqu’il avait jeté un regard par la fenêtre locale. La lueur était pâle, comme si le soleil avait des difficultés pour montrer son astre pour ainsi rayonner de toute sa splendeur. C’était irrémédiablement le petit matin. Les murs autour des deux étudiants étaient froid, d’une couleur bleutée qui n’avait rien de réjouissant. Vous me direz, c’est fait exprès pour apaiser les esprits malades. Mon œil, pour Jackson c’était juste bon à l’endormir et l’envoyer six pieds sous terre. D’où sa subite intention de quitter les lieux afin de voir la lumière du jour, à défaut de celle du paradis. Mais dans la condition dans lequel il se trouvait, il y avait de fortes chances d’être pris pour un malade échappé de l’asile s’il venait à sortir vêtu de la sorte. Ne serait-ce que pour se rendre au café du rez-de-chaussée, il y avait fort à parier qu’un infirmier quelconque ou qu’un médecin ne l’aperçoive. Dès lors la petite promenade serait terminée, laissant place à une multitude de paperasse à remplir.

« Je pensais qu’une jolie fille savait reconnaitre un compliment quand elle en recevait un ? » Lui avait-il répondu en posant ses deux pieds sur le sol froid. « Tant mieux si tu ne te moques pas alors. Il ne faudrait pas partir sur de mauvaises bases… n’est-ce pas ? » Ajoutait-il ironiquement, puisque la rencontre avait débuté par un coup de couteau, même peu dangereux.

Ainsi répliqua l’athlète tout en se dirigeant vers la porte d’entrée, à laquelle il s’était arrêté après quelques instants à souffler lentement. Jackson avait froid dans sa tenue de convalescent. Sa tenue légère ne gardait pas la chaleur et la fraicheur matinale gagnait même à cet étage quelconque. Délaissant les quelques patchs qu’on lui avait collés sur ses bras, le jeune homme passa sa tête dans le couloir afin de prévenir tout passage indésirable. Après un bref coup d’œil, il se rendit compte que sa chambre était admirablement bien placée. Non loin se précisait les vestiaires des infirmiers, chose qui serait fort intéressant pour les minutes à suivre. Avant de faire tout mouvement, Jackson se retourna vers Deelan avec un sourire amusé. Il ne l’avait pas réellement invitée de vive voix, mais c’était tout comme. Il était plus agréable de prendre un petit-déjeuner à plusieurs qu’en solitaire. La jolie étudiante était donc, la bienvenue.

« Très drôle. Allez, ramène ta fraise, je parie que je peux trouver quelques choses qui te plairait plus encore… » Lui souri Jackson en lui saisissant la main pour l’entrainer avec lui.

Il valait mieux agir rapidement pour éviter que le sportif ne finisse par être coincé par un quelconque personnage à l’éthique bien soigné, qui lui ferait tout un discours sur l’étendue des dégâts que pourrait causer un trop plein d’activité physique. Jackson était peut-être téméraire, mais pas totalement sot. Il savait ce qui pourrait lui arriver. Il savait également que le bandage qu’il avait autour de l’abdomen resterait ainsi pendant une bonne journée. Alors à quoi bon rester à attendre sur place ? A rien.
Une nouvelle fois au pas de l’entrée de sa chambre, le jeune homme observa une nouvelle fois de droite à gauche. Rien à l’horizon. Il ne lui en fallut par plus pour sortir assez simplement et se diriger directement à quelques mètres sur sa gauche. Ouvrant une porte signée « réservé au personnel » le playboy délaissa la main qu’il tenait pour aller un peu plus loin dans la pièce. Un vestiaire, des casiers, une penderie… bref le nécessaire pour se changer, mais un choix restreint. Jackson ne prendrait pas les vêtements d’autrui. En cherchant un peu, il trouva ce dont il espérait. Pantalon blanc, teeshirt blanc, et chaussures. Le parfait petit costume d’infirmier.

« Ah voilà. » Murmura-t-il pour lui-même avant d’enlever son haut sans plus attendre afin de se changer. « Au fait, je peux connaitre le prénom de celle qui m’a prit pour l’un de ses agresseurs ? » Lança-t-il alors pour engager une discussion plus posée que celle de tout à l’heure.

Cherchant l’entrée de son nouveau teeshirt, Jackson attarda son regard sur Deelan, histoire de voir si elle était gênée ou non par le manque de pudeur du jeune homme qui l’accompagnait. Le torse nu, l’athlète jeta ensuite un œil au bandage qui lui enserrait l’abdomen.

« Tu m’as pas raté en plus… Je ne savais pas que les jeunes femmes se baladaient le couteau à la main. Je ferais gaffe la prochaine fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Lun 28 Déc - 17:52



      Les dangers étaient partout , mais il ne fallait pas penser à cela sinon on ne ferrait plus rien . Elle le savait pertinemment pourtant elle se promenait toujours avec ce fameux couteau . Elle savait que quoi qu'il arriverait , elle serait s'en servir en cas de danger . Elle pouvait prendre peur pour rien , des petites choses un peu comme tout le monde . Elle savait cependant que l'homme était capable du pire quand il s'agissait de protéger sa propre vie ainsi que celle de ses proches . Il y'avoir qu'allumer la télé quelque secondes pour se rendre compte de l'atrocité du monde dans lequel on vivait ... bien sur si on pensait tout le temps à cela à chacun de nos pas , notre vie serait un enfer permanent . Il fallait juste ne pas oublier que les comptes fées n'existait pas , on se retrouve souvent seul face aux dangers et cela peu arrivé bien plus souvent qu'on puisse le penser . Deelan avait une chance , celle de savoir se défendre dans la plupart des situations mais hélas cela ne suffisait pas . Une arme n'était d'aucune inutilité si la peur s'emparait de nous . Deelan l'avait déjà vécu une fois très jeune et cette sensation elle ne l'avait jamais oubliée . C'est surement pourquoi elle avait toujours eu ce besoin de se promener avec ce petit couteau avec elle , c'était un moyen de défense sur pour la jeune brune .

      - Je pensais qu’une jolie fille savait reconnaitre un compliment quand elle en recevait un ?
      - Donc tu me trouves jolie , intéressant . en souriant . Dans un sens c'est normal .


      Deelan se doutait bien qu'elle n'était pas désagréable à regarder et elle jouait souvent de cet atout . Mais elle ne misait pas tout sur ça , c'était tellement facile et finalement sans grand intérêts . Une coquille vide ça n'intéressait personne et après tout ce n'était pas une vie aussi . Il fallait savoir prouver aux gens qu'on n'était plus qu'une simple poupée agréable à regarder ou bien même à toucher . De toute manière rare était les gens qui aimés être appréciés seulement pour leurs physiques et Deelan faisait partie de ses gens là . Elle avait beau dire le contraire , elle avait tout de même sa fierté . Passant les mains dans ses cheveux détachés , elle se rendit compte qu'avec tout ça elle était encore en tenue de soirée . Il était bien plus évidant de se fondre dans la masse avec une tenue pareille quand la nuit était tombée mais c'était beaucoup moins évidant de le faire quand le jour s'était levé . Elle s'était retrouvée dans des situations bien pires , si bien qu'elle se contenta de ne pas y faire attention . Après tout il était déjà arrivé de se trouver dans se genre de tenue au petit matin .

      -Tant mieux si tu ne te moques pas alors. Il ne faudrait pas partir sur de mauvaises bases… n’est-ce pas ?
      -Il est vrai que tu as déjà eu une très bonne première impression de moi .

      Bien sur s'était de l'ironie , il est vrai qu'un coup de couteau n'était pas la meilleure façon pour faire connaissance . De plus il devait la prendre pour une psychopathe , mais dans un sens il n'était pas le seul . Deelan n'était pas comme toute les filles de sa confrérie , il lui arrivait souvent de faire tache . Mais ça ne l'a gênait pas plus que ça , disons qu'avec le temps elle avait fait avec . Regardant un instant le jeune homme qui s'était levée , elle se demandait bien ce qu'il avait derrière la tête . Elle ne savait pas qu'il allait se mettre dans tout ses états parce qu'il n'avait pas eu son petit gâteau , les hommes et leurs estomacs franchement . Sur ce point là ils étaient à l'opposée de la plupart des filles de leurs ages . Elle ne comptait plus le nombre de filles qui se privait de nourriture et celle qui faisait des régimes . C'était presque un meurtre de manger quelque chose devant leurs yeux , si bien que Deelan ne mangeait plus à la bas. C'était d'un ridicule , elle avait beau le dire à ses "sœurs" , ça ne changeait rien du tout et elle avait comprit qu'il pouvait y avoir plus têtu qu'elle .

      -Très drôle. Allez, ramène ta fraise, je parie que je peux trouver quelques choses qui te plairait plus encore…
      -Je sais j'ai un humour dévastateur . en souriant .Je verrais bien . en se laissant entrainer .

      Deelan ne savait pas exactement ce qu'il avait derrière la tête , elle se contenta de le suivre gentiment et de ne pas faire de vagues pour une fois . En regardant autour d'elle , elle ne comprenait toujours pas comme cela se faisait-il qu'il y'avait personne . Elle n'eut pas le temps de se poser plus de questions qu'ils étaient déjà rentrer dans le vestiaires des infirmiers , enfin d'après ses constatations . Regardant autour d'elle , elle se disait qu'ils étaient vraiment bordélique . Il y'avait certains habiles qui étaient éparpillés sur des bancs et d'autres qui n'avaient même pas pris la peine de fermer leurs casiers . Et c'était eux qui était censé nous sauver la vie ? Espérons qu'ils fassent au moins mieux leurs boulots .

      -Au fait, je peux connaitre le prénom de celle qui m’a prit pour l’un de ses agresseurs ?

      -Deelan Midnight , tache de t'en souvenir .

      Elle jeta un coup d'œil en direction de Jackson , celui ci avait décidé d'enfiler des vêtements d'infirmier .Il faut savoir improviser se disait-elle en marchant dans la pièce . Celle ci n'était pas très grande et assez lugubre , il n'y avait même pas de fenêtre ce qui rendait l'endroit encore plus étouffant qu'elle ne l'était déjà . Deelan n'était pas claustrophobes à ce qu'elle sache , mais elle ne se sentait pas vraiment à son aise dans cet endroit . Alors qu'elle se tourna vers sa victime si on peut dire , elle constata qu'il était torse nu . Un sourire se dessina sur son visage , à vrai dire il n'était pas du tout désagréable à regarder . Et elle ne s'était pas gêner pour s'attarder sur son corps durant quelque instants .

      - Tu m’as pas raté en plus… Je ne savais pas que les jeunes femmes se baladaient le couteau à la main. Je ferais gaffe la prochaine fois.

      -Les cours de tirs surement , je sais très bien viser . en souriant . Non je pense qu'elles auraient surement trop peurs de se faire mal . Tu es juste tombée sur la mauvaise demoiselle , voilà tout .


      Alors qu'ils étaient sur le point de finir , elle se rendit compte que deux ombres étaient juste devant la porte de l'endroit ou il se trouvait . Elle se doutait bien qu'il serait difficile de trouver une raison logique de leurs présences ici . Rapidement elle alla se cacher dans les douches qui se trouvait derrière les cassiers , elle fut rapidement rejointe par Jackson qui dans la précipitation l'avait suivit sans réfléchir . Elle l'est entendit entrer et ils resteraient pendant quelque minutes à parler des derniers potions qui circulaient dans l'hôpital .Combien de temps cela aller durer , c'était la question que Deelan se posait . Il manquerait plus qu'ils décident de prendre une douche ...enfin après ce n'était pas vraiment un crime qu'elle sache d'être dans cet endroit .

      - On se croirait dans un épisode de Grey's anatomy . en soupirant

      Toujours en pleines discussions , ils décidèrent de se rendre à la cafétéria . Alors que Deelan et Jackson était toujours entrain d'attendre dans les douches , elle entendit la porte se fermer . Ils étaient enfin partir , ellle se retourna vers Jackson avec un grand sourire aux lèvres . Elle n'aurait jamais imaginé hier soir qu'elle se retrouverait le lendemain à se cacher dans douches . Elle ne savait même pas pourquoi elle avait décidé de se cacher , surement un réflexe allé savoir .

      - On n'a eu de la chance sur ce coup . en sortant des douches . On peut y'aller ou tu veux encore te l'a jouer James Bond ? demanda t-elle avec un sourire aux lèvres .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Sam 9 Jan - 21:09

« Si je me fiais aux impressions, d’une je crois bien que tu passerais pour une jeune femme n’ayant pas peur de grand-chose, ou souhaitant le faire croire, et de deux, tu connais beaucoup de gens qui font ami-ami avec quelqu’un qui les ont planté ? Je ne crois pas… » Avait dit le convalescent une fois la porte des vestiaires franchie.

« Planté ». C’était étrange de voir à quel point un simple mot pouvait paraitre bien au-delà de sa signification habituelle. Planter des graines était un acte bien banal pour un jardinier mais le verbe utilisé par Jackson n’avait en rien un sens aussi doux que cela. Bien au contraire, il fallait comprendre ici une certaine expression particulière, que seul les Hommes parviennent à sortir d’un contexte pour le transposer à un autre. Le orange s’était fait bel et bien planté, mais pas une lame métallique qui ne risquait pas de s’enraciner au milieu des intestins. Le langage actuel, que voulez-vous, mais revenons en au changement de paysage qui venait de s’instaurer pour Deelan Midnight et son blessé.
Si J.Coolidge n’était pas dans un accoutrement aussi distinctif et commun à n’importe quels patients de l’hôpital, il aurait facilement pu passer inaperçu dans le vestiaire des infirmiers. Il avait la carrure d’un jeune homme de plus ou moins une vingtaine d’année, son allure intimait à la confiance, le tout regroupé dans une apparence physique qui prouvait que Jackson menait une vie saine. Cette remarque-ci, on pouvait la deviner en une seule rencontre avec l’étudiant en mécanique de Brown. Son visage rasé de près, ses cheveux propres sans aucun souci d’aucune sorte, une dentition impeccablement blanche n’étant pas sous le jaunissement dû au tabac, un corps semblant habitué aux activités physiques… Associé à cela l’impression de grandeur qui pouvait se dégager du jeune homme, de par sa stature droite et fière, le charisme prenait là son sens le plus complet du terme. Et qui plus est, son langage était loin d’être désordonné et familier. A priori, les clichés sur les étudiants en mécanique, sur les garagistes et consort n’avaient plus lieu d’être en présence d’un tel personnage.

« Me souvenir de ton prénom ? C’est surtout ton visage que je ne suis pas prêt d’oublier. » Répondit Jax à la jeune fille brune tout en se rendant compte de la double signification de ses paroles. « Et n’y vois pas là une remarque concernant le fait que tu sois … plutôt pas mal. » Ajouta-t-il par la suite en la désignant de haut en bas de manière faussement autoritaire.

Que pouvait-il faire d’autre de toute façon ? Parce qu’il fallait bien l’avouer, s’il y avait quelque chose pour quoi Jackson n’était pas terrible, c’était dans l’art de discuter simplement avec des filles. Surtout lorsque l’il se retrouvait en tête à tête avec celles-ci et que, de surcroit, le contexte ne s’y prêtait guère. Bon dieu, pour ce genre de chose, il préférerait avoir l’aisance de son jumeau pour son éloquence et son calme. Quoique pour l’heure, J. n’avait pas à l’esprit de courtiser la coupable de son état, ni même de se faire draguer par celle-ci. Autrement dit, il était dans un état complètement simpliste du genre de mec n’ayant pas une seule idée précise en tête. Pour tout dire, l’athlète agissait au coup par coup. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il emmena Deelan dans les vestiaires, sans savoir ce qu’il y trouverait. Une chance pour lui que certains casiers soient restés ouvert. Et tandis qu’il souriait quand à la réplique de la belle brune en sa compagnie sur les séances de tirs et de mauvaises personnes, Jackson enfila le teeshirt commun à chaque infirmier. Vous savez, celui à col en v qui se révèle légèrement moulant lorsque vous êtes un jeune homme légèrement musclé, associé à un pantalon de couleur blanc. Eh bien ce sont ces mêmes vêtements que venait d’enfiler le sportif lorsque des voix s’élevèrent de la porte d’entrée des vestiaires. Observant Miss Midnight se diriger vivement vers l’arrière pièce des douches, Jackson la suivit plus par instinct que par envie. Sans réellement en prendre conscience, l’étudiant dans sa nouvelle tenue s’était placé juste devant la jeune femme brune, sans doute dans la perspective de vouloir prendre peu de place, sauf que ça n’avait guère d’importance dorénavant. Se retrouver à si peu de distance aurait dû déstabiliser encore un peu plus notre jeune convalescent. Etrangement, ce ne fut pas du tout le cas, bien au contraire. Inutile de vous dire tout ce qui avait pu passer par la tête du jeune homme lorsque ce visage magnifique, ces lèvres finement dessinées et ses yeux à couper le souffle s’était retrouvé face à lui.

« Grey’s Anatomy… Sacré référence » Souri Jackson alors que sa main frissonna légèrement.

D’une simple situation, d’une simple question, Jackson venait de changer assez radicalement. L’étudiant calme, dynamique en cours, le plus posé des jumeaux Coolidge, avait subitement eut dans la tête une pensée totalement en désaccord avec les précédentes minutes vécus en compagnies de Deelan. Elle qui venait d’ailleurs de ressortir des douches, brisant ainsi le regard que lui portait Jackson.

« Ils y font des choses comme ça dans ta série ? » Ajouta le jeune homme en tenue d’infirmier, saisissant une nouvelle fois la main de la jolie brune.

Attirant de sa main la demoiselle, Jax venait d’associer les gestes à la question. La main auparavant frétillante s’était levée pour se placer avec douceur sur le flanc de la nuque de Deelan, tandis qu’avec un certain culot, il était venu poser ses lèvres sur les siennes. Le tout en ignorant totalement le départ des infirmiers précédemment entrés dans le vestiaire, ignorant même ce que venait de lui répliquer la jeune femme. Situation assez inattendue qui était loin d’être sous le contrôle de l’athlète tout de blanc vêtu. Et avec tout ça, il n'avait même pas pensé à se présenter à son tour...

Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Ven 22 Jan - 17:10



      - Si je me fiais aux impressions, d’une je crois bien que tu passerais pour une jeune femme n’ayant pas peur de grand-chose, ou souhaitant le faire croire, et de deux, tu connais beaucoup de gens qui font ami-ami avec quelqu’un qui les ont planté ? Je ne crois pas…

      - Dans un sens je trouve ça ennuyeux de faire comme tout le monde . Tu n'es pas mort que je sache et puis bon c'est pas comme si j'avais vraiment l'intention de te faire du mal . Si c'était le cas tu serais déjà dans une tombe .

      Deelan ne disait jamais les mots qui avaient le dons de réconforter les gens , c'était même tout l'inverse . Son franc parlé gêné plus qu'il était appréciait.Elle était une grande gueule mais c'était aussi une manière pour elle de se protéger des autres .Pour elle s'était devenue une habitude de parler comme ceci et les gens n'étaient plus vraiment étonnées de la voir se fourrer dans des galères pas possible . Mais au moins elle avait une vie peu banale ,elle appréciait souvent ce bon côté des choses . Bien sur après à dire qu'elle était une personne politiquement correct c'était une autre histoire . Deelan s'était plus le genre de fille qui faisait tache . Elle n'était pas à se place dans les dînes mondains ou n'importes quelles conneries de ce genre , elle finissait toujours pas s'ennuyer . Et puis franchement ? Elle trouvait sa pathétique de faire des soirées à cause de la faim dans le monde et à côté de s'empiffrer de caviar et de boire des bouteilles de champagnes hors de prix . Ils dépensaient plus d'argents dans ce genre de soirées qu'ils en donnaient . C'était simplement de l'hypocrisie .Il ne fallait pas chercher midi à quatorze heures .

      - Me souvenir de ton prénom ? C’est surtout ton visage que je ne suis pas prêt d’oublier. Et n’y vois pas là une remarque concernant le fait que tu sois … plutôt pas mal.

      - Waouh on me l'a jamais faite celle là . dit-elle ironiquement .

      Elle avait du mal à le cerner et ça , ça avait le don d'énerver la jeune brune . D'habitude il était très facile de deviner les intentions des hommes envers sa personne . Mais là il envoyait des signaux contradictoire . Au début c'était amusant , mais ca allait seulement 5 min . Et il fallait pas connaitre longtemps Miss.Midnight pour comprendre qu'elle n'était pas le genre de personne à s'attarder sur les gens qui l'entouraient pour comprendre le fond du problème . Elle se disait dit qu'il l'a verrait surement comme la folle qui l'avait poignardée et que ça n'irait pas plus loin . Tant pis elle n'avait pas le temps de le faire changer d'avis et puis aussi elle s'en fichait royalement . Elle n'avait pas envie de faire ami ami avec lui ou quelque chose dans le genre . Et puis dans un sens il avait des réticences à l'idée de rester quelque minutes plus en sa compagnie .Les hommes ! ... plus elle connaissait , plus elle les trouvait compliqués et franchement prise de tête .

      - Grey’s Anatomy… Sacré référence .

      - Je sais , on me le dit souvent . en souriant .


      Elle se retourna vers lui , remarquant qu'il n'avait toujours bougé d'un poil . Il n'avait peut être compris que c'était pour eux le moment de partir , avant de se faire prendre . Après tout ce n'était pas un crime de faire cela , il n'y avait pas mort d'homme . Et puis dans un sens elle ne voit pas ce qu'ils allaient découvrir de passionnants ici , a part des barres de céréales et quelque vêtements sales . Elle se disait souvent qu'elle ne pourrait pas faire un métier de la sorte , de toute manière elle ne pouvait pas rester concentrer plus de 5 secondes alors imaginez là avec un bistouris à la main ... ca serait un massacre à la tronçonneuse . Alors pour le bien des autres et surtout pour elle ,elle n'avait jamais imaginée de faire un tel métier . C'était comme ça pour tout le monde .

      Alors qu'ils étaient sur le point de partir , Jackon s'étant enfin décider à la rejoindre hors de douches . Elle remarqua que son regard avait changé , elle ne savait pas vraiment ce qui s'était passé durant ses 5 secondes . Mais il s'approcha dangereusement d'elle . Elle se demandait bien ce qu'il pouvait se passer , elle avait bien sur mis de côté le fait qu'il pouvait s'intéresser à elle . Vu comment il faisait tout pour lui comprendre que il ne verrait en elle ,que celle qui l'avait envoyé à l'hôpital .

      - Ils y font des choses comme ça dans ta série ?


      Elle n'eut même pas le temps de répondre quoi que ce soit . Il lui prit la main et l'attira vers elle . Un sourire étonnée se dessina sur son visage . Décidément il resterait une énigme pour la jeune femme , à moins qu'il répondait juste à une pulsion sur le moment . Elle n'en savait rien , mais à vrai dire Deeelan n'était pas le genre de femme à se poser autant de questions , elle se contentait juste de vivre le moment présent . Qui vivra verra ... Malgré ce qu'on pouvait croire de la Deelan , celle ci se laissa faire . Il faut dire qu'elle n'avait rien contre ce qui se passait là , elle était même assez amusée . Elle sentit la main de celui ci se poser doucement sur sa nuque , alors qu'en même temps il déposa sur lèvres sur les siennes . Les mains de Deelan quand à elle se posèrent sur le dos de jeune Coolidge .Avant de se détacher de lui ses lèvres , après une baisé doux mais surprenant . Elle plongea son regard dans le sien , avant de simplement sourire . Elle n'était pas mécontente de la tournure de la situation mais ce n'était pas pour autant que ce soir elle allait être tout excité à l'idée de se souvenir ce qui s'était passé . Elle savait très bien que les hommes avaient tendances à répondre à des envies soudaines , sans que c'est une réelle significations pour eux . Alors qu'importe ce qui se passerait , ça n'avait pas d'importance pour la jeune brune .

      - C'est le fait de porter cette tenue qui ta soudain donné cette envie ? . sourire amusée. Et pour répondre à ta question , oui ils font des choses comme ça , mais ils sont plus abonnés au ascenseur à vrai dire .


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Sam 30 Jan - 13:28

Il y avait quelques petites choses qui n’étaient pas dans les petits papiers du footballeur de l’équipe de Brown. La première était de ne rien lui dire face à face, d’esquiver la confrontation pour continuer à émettre sous-entendu sur sous-entendu. Tactique bien peu courageuse et totalement à l’opposé de ce que pouvait bien ressentir Jackson. Secundo, ne jamais s’adresser au jeune homme de manière hautaine et méprisante, voir prétentieuse. Il n’y avait pas de raison d’agir de la sorte envers lui puisqu’il n’était pas le genre d’homme à se la péter. Pour ces deux raisons, la solution était simple et non regrettable : cesser de croiser et discuter ces personnes. Tertio, s’il est bien une chose qui ne plaisait pas au Delta, c’était de ne pas avouer les erreurs que l’on pouvait avoir faite. Ce qui rentre dans le contexte actuel de la rencontre avec la belle Deelan R. Midnight. Celle même qui lui avait fait l’honneur de fendre sa peau à l’aide d’un couteau bien aiguisé, celle-ci également qui lui avait substitué son petit plaisir, le seul, de l’hôpital en mangeant le gâteau destiné au patient. Et c’était encore elle qui ne semblait pas se sentir coupable en apparence, d’avoir été à l’origine de leur présence dans la bâtisse des soins. A cela, il fallait ajouter les bons cotés de la situation. Elle lui avait fait grâce d’une mort atroce dans une ruelle malfamée et la découverte à son frère de cette même mort dans les journaux, rubrique nécrologique ou fait divers. Imaginez le choc. Deelan avait donc eut l’obligeance de contacter les secours, permettant ainsi à Jackson de recourir aux soins nécessaires pour ne pas que son état se détériore. Petit point positif en plus, elle avait attendu dans la salle de repos à ses cotés. Preuve qu’elle n’était pas vraiment de mauvaise foi la petite, car rester en tenue affriolante, elle avait dû faire tourner de l’œil quelques petits vieux, les amenant à faire craquer leurs pauvres petits cœurs chétifs. Une belle mort, surement. L’attitude de Jackson Coolidge était donc neutre envers la belle brune, même sans avoir peser le pour et le contre de leur tumultueuse rencontre de la veille. Il n’y avait que son petit air borné qui venait à titiller le jeune homme, ou alors elle n’était tout simplement pas du genre à se pavaner en excuses.

C’est pourquoi Jackson fit le sourd lorsqu’elle lui répondit qu’il n’avait pas à s’en faire puisqu’il était bel et bien vivant. Encore une chance, l’athlète avait tout sauf envie de laisser sa peau, même si sur le coup, il n’avait guère été inspiré d’attaquer à un contre quatre les assaillants de la Iota. Surement dans une autre réalité, Deelan était morte après moult viol à son égard, le corps de Jackson gisant dans son sang dans un coin de la ruelle. Chose qui ne s’était pas déroulé de la sorte car le beau brun avait assuré, comme son frère jumeau l’aurait fait. Et puis, le tempérament de la demoiselle semblait avoir placé la barre très haute puisqu’elle donnait tout sauf l’impression d’être dépassé par les évènements. La preuve, elle se plaisait même à répondre au regard émeraude de Jax par des répliques taquines… ou simplement ironique. Une différence que le sportif ne pouvait saisir, lui laissant le choix de prendre les paroles de Deelan comme il l’entendait. Ce qui ressemblait d’ailleurs à un champ de mine. Une mauvaise perception des choses et il ne lui restait qu’à se ramasser à la petite cuillère.

« Je prend ça comme un compliment. Être dans la masse, ce n’est pas vraiment mon genre. » Lui avait-il dit en souriant inconsciemment, plus pour lui-même que pour sa partenaire des lieux.

Le coup du « On ne me l’a jamais faite » était quelque chose de plaisant à l’oreille du jeune homme. Non pas parce que cela lui donnait de l’importance, loin de là, mais simplement parce que tout au long de sa jeunesse, il n’a cessé d’être la copie, le sosie de quelqu’un. De son jumeau. Cela lui avait plu, à l’époque et sans doute l’apprécie-t-il encore tout autant. Là en revanche, c’était comme si on plaçait 99% de garçons d’un coté, et de l’autre Le Jackson Coolidge, celui même qui ne recherchait jamais la banalité. Preuve en était de sa sortie des douches quelques instants après Deelan, preuve en était l’action qu’il avait amorcée et effectuée avec un certain brio. Il venait de l’embrasser, purement et simplement sans réellement d’intention derrière ce qui venait de se produire. Un baisé, juste un seul, rien de plus. Il avait senti les mains de la jeune femme sur son dos comme s’il s’agissait d’un acte naturel. Un contact froid qui fit frissonner le footballeur, son teeshirt d’infirmier étant peu épais. Avant que la rupture ne s’opère, encore une fois simplement. Ce qui permit à Jackson de rajuster son teeshirt dans lequel il se sentait trop à l’étroit, celui-ci comprimant son torse et ses épaules. Tant pis, il ferait avec.

« Cette tenue… est désagréable. » Répondit le jeune homme à la suite de Deelan, apportant des explications tout en s’approchant de la porte afin de sortir. « Rien que porter ces vêtements ne me donnent pas envie de finir infirmier. Allez amène toi. »

Fin de la discussion, sans plus ni moins. Pas d’explication non plus sur le contact physique qui s’était déroulé entre eux deux, ni sur ce qu’il avait encore en tête. Tout ce dont Jackson avait là haut en frictionnant ses quelques neurones, c’était la faim. Pour cette raison qu’il se retrouva devant l’ascenseur au fond du couloir, espérant Deelan à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Jeu 4 Fév - 23:28



      -Je prend ça comme un compliment. Être dans la masse, ce n’est pas vraiment mon genre.

      -Si tu le dis , je ne peux te croire que sur parole après tout .

      Le regard de Deelan se perdait dans la pièce . Il faut dire que c'était drôle 5 min de rester ici , mais après ca devait juste ennuyant . Maintenant qu'il était vêtu de manière ce que personne le prenne pour une fou qui fuguait d'un asile , ils pouvaient tranquillement sortir . Deelan avait perdue la notion du temps , elle avait l'impression que ça faisait une éternité qu'elle était ici .Pourtant après avoir regardé l'heure sur son portable ,elle soupira . Il n'était que 10h30 , elle leva les yeux au ciel .

      - Cette tenue… est désagréable.Rien que porter ces vêtements ne me donnent pas envie de finir infirmier. Allez amène toi.
      -Il en faut un rien pour te dégouter dis donc . Moi qui te croyait plus tenace . en haussant les épaules .

      Suivant Jackson qui répondait aux appels de son ventre affamé , la jeune brune s'accouda en attendant que l'ascenseur arrive .Regardant de gauche à droit elle se disait que les hôpitaux étaient aussi déprimants dans ses souvenirs et surtout elle ne supportait pas l'odeur que ces locaux . Un mélange de peur et de mort ... bien sur elle exagérait un peu , mais elle se disait que de toute manière elle ne comptait pas resté ici bien longtemps . Dans un sens elle trouvait sa courageux et noble comme métier , rare étaient les gens qui avaient les tripes de faire un tel job. Il fallait beaucoup de courage et de passion . Rare étaient les gens qui pouvait faire un tel métier et Deelan n'en faisait évidement pas partie .

      -Dis je voulais savoir , tu vas te remettre du fait que je t'ai piqué ton gâteau apparemment ça ta ... Tiens Brian . en souriant d'un air forcé . Quelle coïncidence que tu sois encore là , ici dans cet endroit .A croire que tu nous suis .
      -J'y travaille je te ferrais dire .
      -Non sérieux j'aurais pas deviné .avec un sarcasme dans la voix . Tu dois te demander ce qu'on fait là ,et bien c'est tout bête .le prenant par le bras histoire de l'éloigner Jackson . Je sais qu'il te plait , mais il sera de meilleur humeur si il mange un petit truc ,tu vois histoire que je glisse quelque compliments sur toi .Donc ce que tu vas faire , tu vas nous couvrir et en échange je te promet que tu ne seras pas déçu .

      Elle savait très bien qu'en échange d'un service tout devenait possible . Il fallait juste dire ce qu'il fallait .Et Brian le fameux infirmier qui avait flashé sur Jackson ne voulait qu'une chose ,tenter sa chance avec lui . Bien sur il allait tomber de haut ou il allait encore être déçu mais il devait bien être habituée après il n'était pas la catégorie des beaux garçons et même quand on était beau gosse s'était un hic . Elle se doutait bien aussi que Jackson lui en voudrait , mais bon il allait pas mourir pour si peu , deux fois dans la même journée sa ferrait un peu trop . Voyant l'ascenseur arrivé , elle délaissa Brian pleins d'espoirs et de fausses illusions . Au moins pendant une fraction de seconde il aurait été heureux et il était toujours bon d'avoir quelqu'un pour couvrir ses arrières . Bien sur ce n'était pas un crime de sortir d'un hôpital , mais elle ne voulait pas être arrêté pour un pseudo enlèvement après une tentative de meurtre . Il en faut peut pour que les gens s'imaginent des histoires farfelues , comme quoi quand ils le voulaient ils savaient faire preuve de beaucoup mais alors beaucoup d'imagination . Attrapant son gloss dans son sac , elle prit le temps de s'en remettre légèrement . Après tout elle n'avait rien d'autre à faire alors autant faire une retouche maquillage . Tout en appliquant le gloss sur ses lèvres , elle adressa la parole à Jackson .

      - Au faite il faudra que tu lui passes ton numéro , t'aura qu'a le bloquer enfin voilà . Oui parce que de toute manière il peut l'obtenir grâce à ton dossier médicale, tu pourras dire que ces les médocs qui t'on fait déliré . en souriant . Je t'acheterais un gâteau pour te récompenser . avec rire moqueur .


      Elle jouait un peu avec le feu , mais il fallait faire avec les moyens du bords . Et allez savoir pourquoi Deelan avait le don de faire gober n'importe quoi à n'importe qui , bien sur on ne se vente que rarement de ses talents de manipulatrice mais après tout on parlait de Miss.Midnight . Après si il ne lui donnait pas tant pis , elle ferait preuve d'imagination et puis comme elle l'avait dit son numéro était dans son dossier médicale , elle n'aurait qu'a dire qu'il était d'accord qu'il le prenne . Ce n'était pas de sa faute si Jackson faisait tant d'effet sur ce jeune homme . Quand on n'est canons on doit assumer les bons et les mauvais côtés de la chose et les mecs avaient moins de problèmes de se côté . Quoi que , quoi que les temps ont évolués peut être qu'un jour eux aussi seront suivie pas une psychopathe enfui d'un asile qui désire gouter à leurs chaires fraiches .Enfin bon il ne faut pas mélangé fiction et réalité . C'est pas un remix de film à la sauce vampires comme ils savent si bien le faire en ce moment .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Jeu 18 Fév - 16:43

L’attente face à un ascenseur. N’importe qui vivant sur cette terre avait dû au moins un jour ou l’autre patienter devant cette technologie de paresseux, qui empêchait d’attraper des crampes aux mollets lorsqu’il s’agissait de se rendre au dernier étage de la plus haute tour de la ville. Dans un hôpital, ce genre de chose était très commun. Imaginez les accidentés se baladant en fauteuil roulant en train d’essayer de prendre les escaliers, vous saurez rapidement la raison de l’existence des ascenseurs. La question était tout autre une fois qu’on se trouvait à l’intérieur. Fallait-il ou non se fier à la technologie, sachant qu’on pouvait se trouver à plusieurs centaines de mètres au dessus du sol et que si jamais un câble lâchait, la mort serait surement au bout du compte ? Ca avait de quoi rendre nerveux la plus fragile des personnes. Enfin, encore fallait-il penser à ce léger désagrément qui pouvait survenir dans un jour de pure malchance.
Il y avait au moins une particularité à toute ces situations ou l’on attendait devant un ascenseur : se remettre les idées en place avant d’y entrer. L’occasion pour Jackson de ressasser ses souvenirs proches, histoire d’éviter de faire toutes idioties. Quoique dans tout les cas, la présence d’une demoiselle à ses cotés avait toujours l’effet déstabilisant qu’on lui connaissait si bien désormais. Reste à savoir ce qui se passait dans sa tête, ce qui y était le plus présent. N’importe quel jeune homme aurait eut la belle brune dans chaque recoin de son crâne, prenant partie intégrante de la majorité de ses pensées. Le cas de Jackson ? Ce n’était pas vraiment celui-ci. Le fin sourire qui se trouvait sur ses lèvres démontrait quelque chose d’autre, une chose dont il était heureux. Ce dont il s’agissait ? Son intervention de la veille. Courage et dévotion. Une scène qui avait de quoi rendre fier quiconque. Une scène qui aurait rendu fier le frère de Jackson. Si seulement il avait été là, voir la correction qu’avait infligé le sportif alors qu’il était en infériorité numérique. Le tout pour venir en aide à une personne sans défense…. Ou presque.

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent devant Jackson, qui avait entre temps été rejoint par Deelan et son comportement bien personnel. Elle semblait vraiment avoir réponse à tout, ne prêtant pas l’ombre d’une attention lorsque pour le sportif, la discussion sur l’un de leurs nombreux sujets était close. Cette fois-ci cependant, Jackson préféra faire abstraction. Notamment sur le fait que les vêtements d’infirmiers lui soient désagréables. A quoi bon alimenter le débat, puisque dans la situation actuelle il n’y avait que Jackson qui pouvait savoir quel effet cela faisait d’être serré comme un poisson dans une boite de conserve. Deelan ne s’était pas changée, elle. Remarque, pour les yeux de l’athlète c’était préférable. Dieu seul savait si la demoiselle aurait eut la même classe en tenue d’infirmière que dans sa robe rouge... qui lui sciait à ravir pour tout avouer. Quel beau merdier, voilà qu’il pensait à la belle brune dans sa robe, mettant ses atouts en valeur.
Le bruit singulier des portes se refermant devant eux, Jackson poussa un long soupir afin d’effacer toute trace momentanément, de Deelan de sa mémoire. Avant de finir par avaler sa salive de travers en voyant un visage masculin qui commençait à lui donner la migraine. Migraine qui s’installait petit à petit au fur et à mesure que l’étudiante de Brown discutait avec celui-ci pendant que Jackson restait parfaitement en retrait, inerte à tout regard qu’il sentait sur lui. Sur le coup, il fallait avouer qu’il était mal tombé. Si Deelan n’avait rien à craindre, Jackson lui pourrait subir tout un sermon sur le fait qu’il risquait sa santé, patati, patata. Puis merde, de toute façon il était majeur et vacciné, ce ne serait surement pas cet infirmier de seconde zone, doté d’un penchant pour les beaux mecs, qui lui ferait peur.

« Bien joué mademoiselle. » Dit alors Jackson lorsque le Brian, après quelques mous du visages et sourire en coin au Delta, sortit finalement de l’ascenseur. « Brian ? » Ajouta-t-il alors en tournant son visage vers celui de Deelan. « Tu ne perds pas de temps pour ce qui est de rencontrer d’autres personnes toi… »

Petite discussion amicale, quoi qu’un peu sur la défensive notre petit jeune homme. Se replaçant face à la porte mécanique qui se refermait face à lui, Jackson tapota frénétiquement sur le numéro du dernier étage, là ou ordinairement le self de l’hôpital se trouve. Petite musique d’ambiance pour faire patienter les personnes, le petit compartiment était parfaitement conçu pour plaire à tout les types. Sauf que pour cette fois, cela ne concernerait que Deelan et Jackson, seuls dans l’ascenseur. La première continuant avec amusement ses répliques envers le beau brun et les ennuis qu’il aurait avec l’infirmier homosexuel.

« Hey, c’est toi qui le connais ce Brian. » Se défendit le jeune homme. « A toi de t’en charger. Une fille comme toi peut bien faire virer de bord le plus féminin des hommes non ? A moins que cette apparence ne te serve finalement à rien… »

Jackson s’était pour le coup, entièrement retourné vers sa compagne des lieux, prenant appui sur la barre en fer de maintien. Il souriait, malicieusement, comme s’il venait de mettre échec la demoiselle face à lui alors que finalement, ce n’était rien qu’un peu d’esbroufe. Il s’attendait à une réplique, qui ne serait que méritée cette fois-ci. Mais avant que Deelan n’ai pu lui répondre quoi que ce soit, l’ascenseur vibra durant quelques secondes, les lumières au dessus de la tête des deux étudiants clignotèrent sous l’effet d’un problème quelconque.

Puis finalement, l’arrêt total de la machine, l’extinction des lumières blanches et l’apparition de celle de secours. Ce qui se passait ? Panne générale au niveau de l'électricité du quartier. Pas de pot.

« Génial… Tu ne deviendras pas mon porte-bonheur de si tôt… » Soupira Jackson en baissant les yeux inconsciemment, laissant son regard se stopper sur les genoux de la belle brune.
Revenir en haut Aller en bas
Deelan R. Midnight

avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 16/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1348
● CÔTÉ COEUR : DEVYN ; JADE
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : OUI MAIS NON .
● STAR SUR L'AVATAR : : ASHLEY GREENE
● DISPO POUR UN TOPIC? : PASSE TON CHEMIN .

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
75/100  (75/100)
// Humeur: RÉVOLTÉE

MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   Lun 22 Fév - 11:18





      Un dimanche tout de même peu ordinaire pour la jeune brune . Il est vrai qu'elle n'avait pas l'habitude de se promener dans les couloirs d'un hôpital , c'était un lieu qu'elle évitait tout simplement . Mais bon il faut dire que ça ne lui déplaisait pas tant que ça , vu qu'aujourd'hui elle était censée étudié ou bien même encore faire une corvée au sien de sororité . Pas qu'elle n'aimait pas ça , en faite elle détestait cela c'est pourquoi elle avait toujours une mauvaise raison pour les éviter l'un comme l'autre . Pourtant Deelan savait bien qu'elle devait arrêter d'être ainsi , jouée sa petite poupée pourrie gâtée et finir par grandir une fois pour toute . Bien sur c'était bien plus facile à dire qu'a faire , les serments de ses parents durant tant d'années n'avaient rien changés à sa nature . Oui elle avait toujours été rebelle , marchant à contre sens , tant pis si cela déplaisait à certaines personnes . Mais un jour on l'autre , elle savait très bien qu'elle devrait apprendre à prendre sur elle et à ne pas réagir de façon égoïste . Mais elle était comme ça si elle ne connaissait pas un minium la personne , elle se fichait bien de ce que celle ci pouvait ressentir . Elle pouvait paraitre méchante , mais au fond elle n'était si cruelle que ça . Elle était juste compliquée, vous me direz ce n'était pas forcément mieux .

      - Bien joué mademoiselle... Brian ? Tu ne perds pas de temps pour ce qui est de rencontrer d’autres personnes toi…
      - Ce n'est pas de ma faute si j'ai un visage sympathique . avec un grand sourire aux lèvres .

      Il était bien vraie que Deelan aimait joué de ses multiples talents , un moment elle pouvait être adorable mais cela ne durait jamais très longtemps . La jeune avait souvent une idée derrière la tête quand c'était le cas et sa nature profonde finissait pas reprendre le dessus malgré le but qu'elle voulait atteindre .Il fallait faire preuves d'originalité dans certaines situations , quitte à se tromper . Quelle personne pouvait se vanter de ne jamais avoir fait de fautes dans sa vie ? Personne bien sur , car l'erreur est humaine et elle nous fait évoluer en bien ou en mal . On n'était tous victime des même tourments et décisions à prendre finalement .Qu'attendons -nous vraiment de la vie ? Et juste qu'a ou étions capable d'aller pour le l'obtenir ? Qu'elle était notre limite ? Ou encore bien même notre définissions du bien ou du mal ? Ces questions n'avaient jamais les mêmes réponses , car personne n'avait la même vie , les mêmes buts , les même blessures ou encore les mêmes envies .

      -Hey, c’est toi qui le connais ce Brian. A toi de t’en charger. Une fille comme toi peut bien faire virer de bord le plus féminin des hommes non ? A moins que cette apparence ne te serve finalement à rien.

      Sa réponse l'avait amusée , il faut dire qu'il n'était pas vraiment cherché loin pour inversé la situation . Il avait peut-être cru qu'il allait la heurter ou bien la faire rentrer dans une rage folle . Mais si c'était aussi simple ça ce serait , Deelan ne se vexée par pour si peu tout simplement parce qu'elle savait que au fond il ne pensait pas ce qu'il disait et c'était tout simplement de la provocation . Alors qu'elle était sur le point de lui rétorquer sa théorie , elle n'eut point le temps d'aligner deux mots qu'un soucis de plus vient interrompre cette journée . La machine s'arrêta brusquement , avant que les lumières s'éteigne pour se rallumer avec celle de secours . GÉNIAL , c'était le seul mot qui vient en tête de la jeune brune !

      -Génial… Tu ne deviendras pas mon porte-bonheur de si tôt…
      Oh que c'est dommage , tu étais d'une compagnie si agréable pourtant. en levant les yeux au ciel . Ça me brise le cœur .en portant la main vers son cœur .

      Elle trouvait que tout cela avait le gout d'une mauvaise plaisanterie , c'était pas encore un truc de caméra caché débiles que les gens regardaient quand ils avaient besoin de se distraire . Pourtant ce n'était pas ça qui allait plomber le moral de le jeune Midnight , contrairement à celui de Jackson qui était apparemment déjà bien bas . Il n'avait peut être pas l'habitude de se retrouver dans des situations comme celle ci mais Deelan avait connue pire . Bien sur elle n'était pas tout les jours qu'elle était emprisonnée dans un ascenseur , qui n'était pas l'endroit le plus rassurant du monde mais elle essayait de voir les bons côtés .

      - C'est digne d'un scénario de film . Ça se trouve on va mourir ça serait dommage de se regarder droit dans les yeux le temps que la mort vienne nous chercher .Dit-elle en relevant le visage de Jackson fasse au sien . Ne faudrait-il pas profiter de ses derniers instants ? en le fixant droit dans les yeux , avant de frôler ses lèvres et en restant dans cette position .

      Deelan jouer avec le feu , elle ne pensait pas un seul mot de ce qu'elle venait de dire . La mort n'allait surement pas arrivé de si tôt , mais on n'est jamais sur de rien . Pourtant avec Jackson elle avait décidée de ne pas se jeter dans la gueule du loup , elle y allait doucement histoire d'arrivé à mieux le cerner . Il était à la foi distant , tantôt charmant puis il redevenait froid . Ce n'était à ne plus rien n'y comprendre , mais il faut dire que la jeune femme n'essayait pas de s'encombrer de ce genre de pensées après tout elle ne le connaissait pas assez pour prétendre deviner ses envies .Mais n'étant pas une femme patiente , elle n'attendit pas qu'il s'en aille ou bien qu'il lui fasse comprendre quelque chose qui n'allait pas le sens de celle ci . Elle approcha doucement ses lèvres des siennes , lui donnant un tendre baisé . Il ne dura pas longtemps , il était juste rapide mais doux . S'éloignant de lui elle prit la peine de le regarder , elle lui avait fait comprendre ses envies après à lui de partir ou bien de rester . Elle n'était pas du genre à insister lourdement , elle savait lâchée prise .


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight   

Revenir en haut Aller en bas
 

Save the girl, save the world ¤ feat Deelan Midnight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» roméo & ozalee ? save the alpaca, save the world ?
» ADELAÏDE & ANDREAS - save my soul, save myself [hot]
» Just a small town girl, just a city boy... [feat Bobby Drake]
» Chungera against the world maggle :: feat Saera ?
» Save The human right to food: International mission to Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: zone hors jeu :: archives-