AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tous pour un et un pour tous - Jack's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Mer 13 Jan - 18:54




    Would like to be in your shoes


    « Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. »




    Pourquoi est-ce que ça m’étonnait encore ? Peut-être parce que si j’avais été à sa place, je n’aurais pas voulu sortir de là. Ca me donnait toutefois une bonne raison d’y aller ! D’accord, soyons raisonnables, si mon frère m’avait appelé, c’était pour que je le sorte de là, pas pour que je vienne assister à un porno en direct.

    J’enfilais ma veste et je sortais, sans trop savoir encore comment j’allais m’y prendre pour le sortir de là sans qu’il se fasse prendre. Quelle idée aussi d’aller traîner dans la villa d’un de ses profs tout seul. Et de s’enfermer dans le placard.. C’était décevant comme attitude, j’aurais attendu un peu plus de lui. Un placard. Franchement, il avait pas trouvé mieux ? Ah frérot, t’as encore tellement de choses à apprendre !

    Il faisait nuit dehors, l’heure était déjà plutôt bien avancée. J’arrivais rapidement devant la bâtisse qu’il m’avait indiquée. Jolie villa, il fallait le reconnaître. Il me suffit de tourner la poignée pour que la porte s’ouvre. Toutes les lumières étaient allumées, et étaient éparpillés sur le sol quelques vêtements qui montaient l’escalier. Ce serait facile de trouver Jack’s. Mais il fallait d’abord trouver un moyen de faire sortir les deux autres du placard avant qu’ils ne remarquent la présence d’un intrus dans leur intimité. Quoi que à mon avis, Jack’s pourrait faire un numéro de cirque devant eux qu’ils ne lui prêteraient même pas attention.

    Je jetai un coup d’œil autour de moi. Le téléphone. Ces vieux appareils avaient toujours leur numéro inscrit au dos. Je programmais donc mon portable en masqué et composait le numéro de la maison dans laquelle je me trouvais. Le téléphone sonna une fois, deux fois, trois fois. C’était inutile, il faudrait être fou pour s’interrompre dans un moment comme ça pour répondre à un maudit appel. Il fallait trouver mieux que ça.

    Je me résolvais donc à monter les escaliers en suivant les traces laissées par le petit poucet version 21ème siècle. Arrivé au deuxième étage, je ramassais un ravissant petit corset en soie et dentelle que j’examinais avec un large sourire. Un gémissement torride me sortir de mes pensées. Jack’s. Il fallait absolument que je le sorte de là, il était encore trop jeune pour assister à ce genre de spectacle.
    J’arrivai devant la porte du placard, et fut tenter de coller mon oreille contre le mur et attendre qu’ils finissent pour les déranger. Mais je devais me concentrer sur Jack’s. Jack’s. Bon. Allons-y.

    Je cognais brutalement contre la porte et l’ouvrait à la volée, prenant soin de rester hors de l’encadrement. Deux cris effrayés retentirent, et je profitais de leur surprise assourdissante pour me réfugier dans la pièce d’en face. Depuis la fente restée entre ouverte pour le guetter, je ne tardais pas à les voir sortir du placard, cheveux ébouriffés et joues rosies, entourant précipitant leurs corps luisants avec des draps sans doute trouvés sur le lieu du crime. Pris de court, ils dévalèrent les escaliers sans se poser de questions.

    Il n’y avait pas de temps à perdre, ils allaient remontrer d’un instant à l’autre. M’assurant qu’ils étaient au moins un étage plus bas, je sortais de ma planque, marchais rapidement vers le placard et me retrouvais face à face avec mon reflet. Quoi que non, mon reflet aurait renvoyé une image de meilleure qualité. Il devait donc s’agir de Jack’s.

    - Aller on s’tire, ils seront là d’une seconde à l’autre !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Sam 16 Jan - 0:09

        Reese
        &
        Jackson




Il y a des jours ou la personnalité de Jackson était exemplaire, le parfait jeune homme n’ayant que comme unique défaut un air de je-m’en-foutiste le plus banal. Calme, déterminé, respectueux, beau gosse et athlétique, il n’en avait pas fallut beaucoup plus pour que certaines jeunes filles se voient intéressés par le sportif. Sauf que de son coté, il ne possédait pas le penchant de Reese, son ainé, en ce qui concerne les filles. Et cela s’est rapidement fait sentir dans l’équipe de football de l’université avec qui le jeune homme se trouve être très proche. Jusqu’à ce qu’au cours d’une de leur sortie entre joueur suite à un match, Jackson s’est vu imposé le défi suivant : ramener la lingerie fine du nouveau professeur de sport, Thalyss Christensen. Un défi de taille, puisque la première des choses à faire est de gagner la confiance du professeur pour parvenir à se faire inviter dans sa demeure, et y subtiliser quelques sous-vêtements. Le bon coté de la chose, c’était qu’elle n’était pas du tout désagréable à regarder, puisqu’elle possédait une allure légère, une beauté à couper le souffle, et des lèvres à croquer. Sauf qu’au niveau séduction, Jackson était loin d’être un maitre en la matière comme son frère.

Le second plan, c’était de suivre celle qui dispensait les cours de sport pour s’incruster avec malveillance dans la demeure. Ainsi, il n’y aurait aucun soucis de séduction, juste la simplicité d’entrer par effraction, trouver le bon tiroir rempli de boxer en dentelle (à bas les strings ✊ ) ou de soutien-gorge, puis de ressortir aussi facilement qu’il était rentré. Les effractions, ça n’était pas vraiment un problème. Depuis leurs enfances, les jumeaux Coolidge avaient fait beaucoup de choses, bonne comme mauvaises. Comme cette nuit dans une station essence, où ils étaient entré et ressorti lorsque le gérant les avait surpris. Bref, des maitres en la matière. C’est à ça que pensait Jackson lorsqu’il souleva avec habileté une fenêtre de l’arrière maison d’une villa, sensé être celle de mademoiselle Christensen en personne. Un jeu d’enfant. Jackson avait bien pris soin de veiller à ce que personne ne soit dans la villa. Un vrai travail de professionnel en somme, même s’il ne connaissait pas tellement les lieux.

« Eh ba… ils se refusent rien les gens… »

Simple parole énoncé à voix haute pour lui donner une confiance suffisante et enlever toute trace de culpabilité dans son cœur, Jackson caressa quelques objets de la cuisine dans laquelle il était entré, avant de partir à la recherche de son objectif. Cela lui donnait le sourire. On dirait un genre de quête semblable aux jeux vidéo, sauf que là, il n’y a pas de trésor, simplement des sous-vêtements. Sauf que là, il n’y a pas de dragon pour surveiller, il n’y a personne. Gravissant l’escalier principal, J.Coolidge observa deux chambres sans la moindre trace de son objectif. Dans la troisième en revanche, il tomba sur la seule photo jusqu’ici représenté dans la maison. Sauf qu’en l’observant d’un peu plus près, il n’y avait aucune trace de celle dont il pensait être dans la maison. C’est à ce moment là qu’il entendit des bruits dans les escaliers. Trop absorbé par la contemplation de cette photo représentant un couple, Jackson n’avait plus prêté attention à son environnement. Erreur fondamentalement fatale, puisqu’il n’avait pas le temps de s’en aller, ni même de chercher une bonne planque. Les bruits s’intensifiaient, et la porte sauta finalement sur elle-même, laissant entrer un couple qui la referma malgré eux d’un claquement de pied.

Dans le placard de la chambre, Jackson ne pouvait pas perdre une miette de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il ne pouvait pas fermer les yeux, obligé de savoir ce qui se passait. Et même s’il le pouvait, pourquoi le ferait-il ? C’était comme mater un film porno, sauf que là c’était juste devant ses yeux. Il fallait sortir de là avant de se faire prendre. Le seul qui pouvait l’aider dans ces moments, c’était inévitablement son jumeau, Reese. Il n’y avait que lui pour parvenir à le comprendre. Un sms envoyé plus tard en faisant le moins de bruit possible, et il ne fallait plus qu’attendre.
Quinze minutes plus tard, Jackson avait le pressentiment que son jumeau était dans le coin. Et ça n’a pas raté, la porte d’entrée de la chambre couvrit les orgasmes systématiques de celle qui prenait son pied dans le lit face à Jax. Il était chanceux l’autre, croyez moi. Bref, pris de panique, s’enroulant dans des draps qui n’étaient plus très propre, les deux amants descendirent les escaliers quatre à quatre. Soupirant de soulagement, les battants du placard s’ouvrirent la volée, laissant Jackson face à … Jackson. Enfin à Reese.

« Oui, barrons nous. Suis-moi. » Ajoutais Jackson en montrant le balcon du regard. « La hauteur n’est pas très haute, on peux se casser par là. »

Et sans plus attendre, l’étudiant pris les devants, combla l’espace et ouvrit la porte menant sur le balcon, derrière d’épais rideaux. Les deux jumeaux sur celui-ci, on entendit des voix derrière le rideau, provenant de la chambre. Les deux amants étaient revenus, sans doute récupérer leurs vêtements. Jackson jeta un œil à son grand frère de minute, et lui fit signe de descendre tandis que lui-même passait déjà un pied au dessus de la balustrade. Non ce n’était pas très haut, et il y avait de quoi amortif la chute de toute manière.

« T’aurais pu te ramener plus tôt au lieu de visiter la villa quand même ! » Annonca toutefois Jackson, sourire aux lèvres.


Dernière édition par Jackson Coolidge le Lun 18 Jan - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Dim 17 Jan - 12:27

    Ils revenaient. Leurs pas lourds et précipités résonnaient dans l’escalier. Reese ne perdit pas une seconde, partit à la suite de son frère et se retrouva sur le balcon. D’un geste agile, il enjamba le rebord et atterrit quelques mètres plus bas dans l’herbe. Jack’s fut à ses côtés en un rien de temps

    - Désolé, j’étais avec Sarah. répondit-il avec un sourire taquin, sachant par avance quelle serait la réaction de son jumeau. Mais ce dessin provocateur sur ses lèvres s’effaça presque aussitôt. D’ailleurs, elle m’a dit beaucoup de bien de toi.. Quand on sera sortis d’ici, je devrai avoir une petite discussion avec toi, et-

    Il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Sans crier garde, il repoussa Jack’s contre le mur, et vint s’y coller lui aussi. La porte d’entrée venait d’être ouverte, et un halo de lumière éclairait la petite allée qui traversait le jardin. Deux silhouettes s’y dessinèrent bientôt, scrutant les alentours et répétant de temps à autres des « il y a quelqu’un ? ». Dans l’ombre, Reese fit signe à Jack’s de le suivre.
    Sans faire de bruit, il se mit à marcher en longeant le mur, dans le but de contourner la maison et de fuir par derrière. Seulement, à peine avaient-il tourné l’angle qu’un craquement se fit entendre dans son dos. D’un geste lent, le regard faussement furieux, il se retourna, fit face à son frère qui marchait sur ses talons.

    - Tu peux pas regarder où tu marches ? murmura-t-il.

    Le coup de la branche sèche qu’on écrase par mégarde, c’était tellement classique, et pourtant tellement traître. Soudain, on entendit des pas de course se rapprocher. Ils avaient dû entendre. Le temps de la précaution était écoulé.

    - Maintenant ! articula Reese dans un souffle, juste assez fort pour que son frère reçoive l’ordre.

    Alors, à l’unisson, ils se mirent à courir, espérant arriver à temps de l’autre côté des buissons avant que le couple coupé dans son élan charnel ne les aperçoive et associe un nom à leur corps fuyants.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Lun 18 Jan - 17:10

Posté sur le balcon, attendant le moment opportun pour se sortir du merdier dans lequel il s’était fourré et dans lequel il venait d’y intégrer son sauveur de toujours, Jackson n’avait plus l’ombre d’un doute : ils s’en sortiraient. Rien n’était parvenu à briser les jumeaux Coolidge, rien ni personne le pouvait se mettre sur le chemin lorsqu’ils avaient décidé de quelque chose ensemble. La confiance qu’il se vouait était tel que chacun d’entre eux pouvait deviner ce qui se trouvait dans la tête de l’autre dans de tels moments. Une paire redoutable et invincible. Voilà ce que Reese et Jackson étaient.
Alors qu’il pendait comme une corde en s’attachant d’une main au balcon, Jackson aperçut son ainé le prendre de vitesse en se rattrapant sur la pelouse de l’arrière maison de la villa. Accordant une remarque quand à son retard plus que correct, le sportif se laissa tomber également sur ses deux pieds pour éviter toute chute, qui le pénaliserait pour son maintien dans l’équipe de football. Se redressant par la suite en lançant un regard morne sous ses sourcils broussailleux, l’étudiant apprit la seule chose qu’il aimerait éviter d’entendre. Sarah Isael. L’une des seules qu’il ne pouvait voir en peinture, s’était donc rapprochée du premier Coolidge différemment du second. D’ailleurs sur ce sujet, Reese laissa entendre qu’une discussion s’imposait. La chance. Avoir déjà à supporter la présence de la blonde lors de passage à Brown, voilà maintenant que son frangin s’était amouraché d’elle. Grotesque. La seule question qui était à se poser, c’était de savoir pourquoi elle avait agis de manière douce avec Reese, et hostile avec Jackson. Et tandis que celui-ci ouvrait la bouche pour répliquer, son frère l’amena contre le mur pour éviter de se faire remarquer. La porte d’entrée s’étant ouverte.

« Laisse-moi rire. Elle, m’envoyer des fleurs ? Autant demander à un chacal d’arrêter de manger les cadavres ! » Lui lança Jackson suffisamment haut pour être entendu de son double, tout en étant suffisamment bas pour éviter d’être repérer.

Il n’avait pas besoin de voir le visage de Reese pour sentir celui-ci légèrement en rogne suite à ses paroles. Mais c’était de sa faute aussi, il n’avait qu’à réfléchir et poser les bonnes questions. Il devrait également savoir que Jackson n’était pas le genre de gars à vouer une haine conséquente à qui que ce soit tant que ce n’était pas mérité. Bref, tout deux s’expliqueraient une fois sorti du bourbier actuel.
Longeant les murs à la manière d’espion, faisant le moins de bruit possible, tout semblait bien partie pour se retrouver autour d’une bière d’ici quelques minutes. Malheureusement, il ne faut jamais jurer de rien. Une petite branche craqua sous la chaussure légère de Jackson tandis qu’ils tournaient l’angle de la maison. Bon sur le coup de la discrétion, on repassera. Reese l’avait bien compris, lançant son habituel « Fais gaffe » qui ne lui allait pas du tout. A force, Jackson pensait que son jumeau aimait quand ça tournait au vinaigre. Plus d’action, plus d’adrénaline… Des trucs d’homme quoi. L’athlète de son coté, se la jouait baba cool en souriant, lançant son éternel :

« C’est pas moi, c’est toi !! »

De la chamaille amicale qui ne leurs avaient jamais portés préjudice. Bien au contraire, l’amusement était toujours au rendez-vous quelque soit les circonstances. Circonstances qui tourner en défaveur des jumeaux Coolidge qui entendaient le rapprochement soudain des propriétaires, au pas de course. Un coup d’œil à Reese, attendant son top départ, et Jackson bondit comme un léopard sur la pelouse synthétique de la villa. Direction les buissons de l’autre coté du jardin où ils pourraient à la foi se planquer, et se tirer par la suite de manière plus facile. Quasiment au galop, Jackson sentait son frère juste derrière lui. C’était toujours ainsi, ça l’avait toujours été. Ce besoin de protéger son cadet le poursuivait encore et Jackson lui en était reconnaissant, comme toujours. A bonne distance, l’athlète effectua un plongeon fabuleux pour atterrir derrière les haillures. Soufflant de l’effort, son frangin à ses cotés, Jackson resta allonger en s’appuyant sur les coudes avant de questionner sa panoplie.

« Qu’est-ce qu’elle t’a dit sur moi ? » Demanda-t-il sans apporter plus de précision. Reese comprendrait, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Lun 18 Jan - 18:46

HJ: xD James Bond!! Moi je voulais mettre celle de mission impossible mais je l'ai pas trouvée ><

    Plus que quelques mètres. Alors que ce dernier effectuait un magnifique plongeon qui avait dû terminer en roulade et qui pourtant, sans publique, n’avait aucun intérêt, Reese se contenta de sauter par-dessus la haie et retomber sur ses pieds, accroupi. Cascade avec beaucoup moins de style, certes, mais autant d’efficacité.

    « Qu’est-ce qu’elle t’a dit sur moi ? »

    Il ne répondit pas. Concentré sur ce qui se passait de l’autre côté des buissons, il constata avec un certain soulagement que les pas faisaient demi-tour, sans doute pris au dépourvu par l’obscurité qui les empêchait de distinguer autre chose que des ombres peu familières cernant leur jardin.
    Il fallait l’avouer, ça n’avait pas été très palpitant, ces gens-là baissaient les bras à la moindre difficulté. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas eu à s’enfuir, à courir au hasard sans se faire remarquer. Au fond, ça lui manquait terriblement. Ces instants avec son frère, cette complicité qui les avait toujours unis. Ils n’avaient jamais pris ça au sérieux, et quelque soit le risque, ils trouvaient le moyen d’en plaisanter. Il y avait toujours quelques instants de frayeurs, mais une fois sortis de là, c’était une chamaille, un récapitulatif joyeux de leurs faux exploits. Et pus tard, c’était des souvenirs. Des souvenirs qui s’effaçaient peu à peu, usés par le temps. Une réalité qui semblait tellement loin. C’était de sa faute en plus. C’était lui qui était parti. Il en était conscient. Il reconnaissait ses erreurs, acceptait les conséquences. Mais cela ne l’empêchait pas de regretter, d’éprouver de la mélancolie en repensant à tout ce qui était et qui n’était plus vraiment.

    Il se laissa retomber aux côtés de son frère. Les moments comme celui-là étaient devenus tellement rares qu’il ne voulait pas les gâcher à philosopher avec lui-même. Il aurait tout le temps pour ça ensuite. Il ne voulait pas non plus s’engueuler avec Jack’s. Mais il fallait qu’il sache, qu’il comprenne…

    - Elle m’a dit que c’était loin d’être la grande amitié entre vous deux. Elle était persuadée que tu serais capable de l’enfoncer au plus profond, de la faire souffrir aussitôt que l’occasion t’en serais donnée.

    Il tourna légèrement la tête vers son jumeau.

    - Jack’s… Tu sais que j’ai toujours eu une confiance aveugle en toi. Et moi je sais que t’es pas le genre de personnes à détester les autres sans raison. Alors explique-moi, en toute honnêteté, ce que tu lui reproches. Je ne suis pas là pour la défendre, simplement pour comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Mar 19 Jan - 14:04

Tiens, cadeau xD, même si ça se prête plus pour ces messages x)
Spoiler:
 


Une sortie théâtrale, façon Jackson, qui n’avait rien perdu de son engouement en matière de spectacle depuis leur adolescence. Une levée de rideau moins spectaculaire pour Reese, qui avait sur le coup fait plus attention que son cadet mais aussi plus de risque. En plongeant, il était moins difficile d’être visible, moins qu’en enjambant en tout cas. Sauf que Jack avait oublié l’obscurité, facteur important. Mais avec la scène pornographique qu’il venait de subir, ou déguster selon les points de vues, on pouvait imaginer que c’était l’une des causes du brusques changement d’horaire dans la tête du plus jeune des jumeaux. Qu’importe, le plus important était qu’enfin, la situation retrouvait sa normalité, si l’on peut le dire.

De la sorte, il n’était pas difficile d’imaginer que la complicité entre les deux frangins se développe comme dans l’ancien temps, n’ayant aucune gêne à se révéler leurs craintes, leurs pensées, leurs joies. Sauf que Jackson aurait préféré que cette discussion ne tourne pas autour d’une des seules personnes qu’il ne parvenait pas à apprécier de manière correcte. L’une des seules, car bien que tolérant et respectueux, Jackson possédait quelques ennemis à Brown. Certains jaloux de son succès dans l’équipe de football, d’autres touchées par leur égo lorsqu’il leur a refusé l’hospitalité de ses bras affectueux. Mais aucune de ces deux types d’ennemi ne possédait le contexte qu’entretenaient Sarah Isael et Jackson. Que s’était-il passé d’ailleurs entre les deux jeunes gens pour qu’ils en viennent à ne guère s’apprécier ? A vrai dire ça remontait à tellement longtemps que l’athlète avait quelques difficultés à s’en souvenir. Mais la mémoire lui revenait tandis que son jumeau lui répondait à sa question. Il n’avait pas l’intention d’ouvrir les hostilités à cause de cette étudiante, puisqu’il afficha dans un premier temps le comportement calme et non hostile de Jackson, chose dont celui-ci lui fut amplement reconnaissante.

« Elle ne m’aime pas et réciproquement. » Avoua tout simplement le plus jeune des jumeaux. « Mais elle ne me connait pas assez pour supposer de telle chose. » Continua-t-il avant de tourner son regard vide vers Reese. « Tu me connais plus que quiconque, tu sais si je suis capable de faire ou non toutes les choses qu’elle peut te dire à mon sujet. »

Se retournant pour se mettre sur le dos, Jackson réfléchissait à ce qu’il pouvait dire de plus à Reese. Rompant le regard vide qu’il lui avait adressé, le jeune homme posta sa vision sur le ciel étoilé, dépourvu de nuage. Mais ce n’était surement pas à la beauté d’une telle chose qu’il était en train de penser. Son frère lui demandait ce qui ne clochait pas, le pourquoi de leur hostilité réciproque. Que pouvait-il lui répondre à cela ? Qu’après une bousculade causée, aucun des deux n’a souhaités s’excuser ? Mieux, que malgré le sentiment de rage qui montait en lui lorsqu’il apercevait le minois trop angélique pour être vrai, il avait l’irrésistible envie d’elle, de son corps, de ses colères et caprices ? Dire tout ceci à Reese était loin d’être nécessaire. Jackson n’était pas celui que Sarah prétendait qu’il soit, un point c’est tout. Ils ne s’aimaient pas, rien de plus.

« Je ne sais pas Reese… Je ne sais pas ce qui me pousse à vouloir l’imiter quand elle me lance des piques. » Dit-il enfin, après un soupir négligé. « C’est juste que… Tu ne trouves pas ça bizarre toi, qu’elle t’apprécie autant qu’elle me hait ? » Le questionna alors Jackson en ramenant ses mains contre son torse et tournant légèrement la tête vers son image dupliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Mer 20 Jan - 17:36

    « Tu me connais plus que quiconque, tu sais si je suis capable de faire ou non toutes les choses qu’elle peut te dire à mon sujet. »

    C’était ce qu’il aurait aimé croire. Depuis toujours, ils avaient été inséparables, toujours là l’un pour l’autre, n’ayant aucun secret, à tel point que parfois on aurait pu trouver ça malsain, cette complicité plus forte que tout, qui résiste à tous les barages à toutes les attaques, qui survivrait même à la douleur, à la mort. Ils étaient jeunes, ils se croyaient invicibles et éternels, insouciants, de vrais inconscients, qui lançaient des défits à la vie sans se soucier des conséquences. Mais ils avaient grandi. Et la réalité les avait rattrapés à une vitesse vertigineuse, surtout dans le cas de Reese. Celui-ci avait vu tellement de choses, découvert tant horreurs sur son père, porté la mort entre ses bras... C’était comme prendre un sacré coup de vieux, réaliser brutalement les enjeux, la noirceur qui hante le monde dans lequel nous vivons. Il avait fait comme si de rien n’était, comme s’il n’avait pas vécu plus que les autres, qu’il ne connaissait pas la signification concrète de termes dont les autres rient par ignorance. Il avait voulu protéger son frère, le mettre à l’abri de cette déchéance humaine. C’était à vrai dire la principale raison de son départ, l’officieuse, épargnner à Jack’s l’influence d’un frère qui s’achemine vers une décandence peu catholique. Il aurait voulu préserver son innoçance, le laisser profiter de la vie sans en subir les côtés obscurs. Mais peut-être avait-il eu tort de partir. Il n’en savait rien. La seule chose qui était une certitude, c’était cette distance qui se creusait peu à peu, un terre-plein en apparence, un véritable gouffre en réalité. S’ils étaient encore là, tous les deux, allongés dans l’herbe à parler de ce qu’ils avaient sur le coeur après avoir joué à James Bond chez le professeur de sport, ce n’était qu’un moment éphémère, une poignée de minutes dérobées. Ce n’était plus comme avant. Pas besoin de le voir, Reese le savait. Il pouvait sentir ces secrets dont Jack’s le tenait à l’écart, ces silences qui étaient à eux-seuls de véritables discours. Son jumeau ne lui disait pas tout. Mais peut-être se trompait-il. Il avait l’impression de ne plus si bien le connaître, de ne plus savoir distinguer ses imperceptibles mimiques qui en disaient si long, de ne plus savoir interpréter ses battements de cils ni ses moues en apparence anodines.

    « Je ne sais pas Reese… Je ne sais pas ce qui me pousse à vouloir l’imiter quand elle me lance des piques. »

    Reese ferma les yeux quelqu’uns instants. Il n’avait pas besoin de connaître son frère pour deviner les sous-entendus qui se cachaient sous ces intonnations descendantes, ces “je ne sais pas” réthoriques. Les latins l’avaient déjà compris dans l’antiquité, avec leur traditionnel “Qui bene amat bene castigat » ou plus couramment « qui aime bien châtie bien ». Il était évident que Jack’s l’aimait bien Sarah, même s’il montrait tout le contraire. Ou l’aimait tout court. C’était la nuance qu’il n’arrivait plus à saisir alors que quelques années plus tôt il aurait immédiatement saisi l’étendu des sentiments de son frère.

    « C’est juste que… Tu ne trouves pas ça bizarre toi, qu’elle t’apprécie autant qu’elle me hait ? »

    Reese ouvrit les yeux derechef et resta interloqué. A vrai dire il ne s’était jamais posé la question, et pourtant elle était des plus judicieuses. Reese s’était montré méprisant avec elle, et pourtant elle revenait toujours, un sourire accroché aux lèvres, une parole gentille suspendue à sa bouche. Elle lui avait même ouvert son coeur, raconté ses craintes les plus profondes, alors que quelques minutes plus tôt il l’avait impitoyablement renvoyée. Alors que Jack’s.. Tout le monde aimait Jack’s. Il était impossible de le détester, c’était quelque chose qu’on ne pouvait pas même si on l’aurait voulu. Ca n’avait pas de sens.

    - Je...balbutia-t-il. J’en sais rien..finit-il pas avouer.

    Le silence retomba. La question de Jack’s n’avait fait qu’alimenter ses soupçons nouvellement nés. Une question lui brûlait désormais la langue. Mais il n’osait la poser. Il avait peur de la réponse. Peur d’avoir visé juste, de ce que celait pourrait ajouter en complications à la situation.

    - Jack’s... demanda-t-il avec un noeud dans la gorge. Elle te plaît?

    Il posa ses yeux clairs sur le visage de son frère. Il aurait préféré ne pas demander. Mais c’était plus fort que lui, faire semblant de n’avoir rien aperçu l’aurait rongé de l’intérieur. C’était mieux de savoir la vérité. Ou pas.

“Deux coqs vivaient en paix; une poule arriva” (La Fontaine)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Jeu 21 Jan - 22:50

Il était difficile de faire une histoire plus compliquée. Posséder un jumeau, c’est parfait pour faire des farces, des idioties, faire les quatre-cents coups. C’est aussi l’idéal lorsque l’on souhaite se reposer sur une épaule solide, vider son sac, ou bien demander de l’aide. Ainsi, on sait toujours qu’au moins une personne au monde pourra vous comprendre, vous aidez, voir résoudre la solution dans le cas de Reese Coolidge. Malgré toutes ces bonnes choses qui donnaient à des jumeaux une chance inouïe, il y avait d’autres paramètres à prendre en compte. Notamment celle survenue il y a quelques années, lorsque Reese quitta le domicile familial suite à une drôle d’histoire, que Jackson prenait simplement pour un conflit familial. C’est durant cette période que peut débuté une certaine démarque des deux jumeaux. L’un devant se débrouiller comme il le pouvait, l’autre gardant le vague à l’âme à l’idée de voir moins souvent son frangin. Dès lors, chacun de son coté, s’est forgé sa propre personnalité, ses propres valeurs sans oublier la principale : la famille. Tout du moins l’amour fraternel qu’ils se portaient entre eux, puisqu’entre les parents et les jumeaux, plus rien n’était rose depuis très longtemps. Dans ces conditions, il ne serait guère étonnant que les deux jeunes gens étant identiques traits pour traits, ne le soient plus tellement au niveau du caractère, de la compréhension de chacun. C’est pourquoi Jackson avait décidé que les étoiles seraient soudainement intéressantes pour être témoins d’une scène de réunion entre lui et son frère jumeau.

Autre vecteur, beaucoup plus important, qui pouvait faire chavirer la balance d’un coté comme de l’autre : les filles. Pas l’une qui ne ferait que passer le temps d’un soir, dans la vision de l’un ou de l’autre. Pas celle qui passera la nuit et filera le petit matin sans laisser son numéro de téléphone. La fille, celle dont l’un d’entre eux peut tomber amoureux. Il n’y avait que ce point là qui pouvait causer autant de soupçons de la part de l’un et de l’autre. C’était bien la première fois qu’ils leur arrivaient quelque chose dans le genre. Grande première, le problème des jumeaux était une poule, à la chevelure dorée, le corps de rêve, de belles courbes la dessinant… mais un caractère de chiotte, le pire que Jackson n’avait jamais rencontré jusqu’à présent. Bref, peut-être la Vénus de Milo, mais rempli d’une substance indéfinissable qui répugnait le plus jeune des jumeaux. Mais c’était visiblement de cette fille que Reese était tombé amoureux. Ou plutôt tentait-il de se convaincre d’une telle chose, puisque la question posée par son frère le fit réfléchir sévèrement. Et dieu seul sait qu’un Coolidge n’aime pas réfléchir s’il n’y en a pas d’utilité propre. Une question qui resta sans réponse, laissant une expression de réflexion s’installer sur le visage de Jackson, dont le front se plissa. Qu’importe, après tout, l’amour n’a pas besoin de raison. Laissant sa tête se reposer contre la surface fraiche du gazon, Jackson pu à peine apprécier le spectacle d’une étoile filante dans son champ de vision, qu’une nouvelle question de Reese le fit longuement soupirer.

« Reese… » Murmura-t-il, légèrement déçu par cette question.

Il n’avait même pas envie d’affronter le regard de son frère. Un regard qui serait lourd de sens, mais qui ne serait certainement pas décrypter convenablement de la part de son frangin. Au sol, les deux jeunes hommes représentaient dorénavant autre chose que des évadés d’une villa des horreurs. Ils étaient des confidents, l’un l’autre se questionnant mutuellement. Sauf que cette question avait le don d’agacer le footballeur, qui n’en attendait pas autant de la part de Reese. Est-ce qu’il aimait Sarah Isael ? Mais ne venait-il pas de lui dire qu’il était loin de l’apprécier ? Puisqu’il tenait vraiment à tout savoir, autant être franc et direct. Reese le supporterait, il était le plus fort des deux à ce niveau là.

« Tu me demandes si je suis amoureux d’elle ? » Répéta plus clairement l’athlète en tournant son regard émeraude vers celui de son frère, identique au sien, même l’expression était la même. « La réponse est non Reese. »

Ce qui n’était que pure vérité. Jackson garda cependant son regard plongé dans celui de son frère, amorçant à son tour la discussion vers le point où il le souhaitait.

« Elle te plait à toi. Sinon tu ne m’en ferais pas toute une histoire. » Ajouta Jax, qui leva l’un de ses bras pour bousculer son frangin d’un coup de poing amical sur l’épaule. « Ne t’inquiète pas, je l’éviterais du mieux que je peux. Mais fais gaffe à toi… Je n’ai pas envie de ramasser mon frangin à la petite cuillère, ça ternirait à ma réputation si l’on vient à nous confondre. » Conclu le jeune homme avec un sourire amusé, suite à ces quelques mots d’ironies. « Satisfait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Mar 26 Jan - 21:35

« Satisfait ? »

Il n’y avait rien à répondre à cela. Il afficha un sourire répondant à la question avec la réponse attendue. Mais au fond, il n’était pas tout à fait convaincu. Il y avait ce pressentiment, ce petit rien qu’il avait cru déceler. Après tout il s’était peut-être trompé, il devait rouiller avec les années. Quoi qu’il en soit, il n’avait pas envie de se disputer. Pas ce soir. Avec un sourire plus franc, il contempla la voûte étoilée qui étalait son magnifique chez d’oeuvre sur la toile infinie du ciel. Il faisait doux, et cette tranquilité qui les entourait, tous les deux, Reese et Jack’s enfin ensemble à nouveau, il aurait moment que ça dure, que ça ne s’arrête pas, que tous leurs problèmes s’envolent avec l’agréable brise qui s’infiltra à travers leurs vêtements légers.
Il soupira, mais c’était un soupire de bien-être, un râle tiède exprimant une chalereuse sensation qui émanait de son coeur. Il n’y avait rien d’autre à dire. Il avait retrouvé son frère, même si ce n’était que pour quelques instants. Quelques délicieux instants qui furent troublés par des bruits de pantalons froissés qui accouraient vers eux, des bribes de conversation, et ce cercle lumineux, sans doute une lampe torche, qui avançait droit sur eux.

« Il sont là-bas! » s’écria une voix à quelques mètres.

Aussitôt, le faisseau lumieux dériva vers eux. Reese eut juste le temps de tourner le dos aux nouveau arrivants en cachant au passage l’identité de son jumeau, qu’il attrapa pas le bras en le faisant se relever en une fraction de secondes. C’était reparti, cette cavale dans la nuit, comme au bon vieux temps, tourner à droite, pourquoi pas à gauche, aller au hasard en se frayant un chemin parmi les sentiers les plus improblables. Soudain Jack’s s’arrêta, et c’est d’extrême justesse qu’il ne percuta par son jumeau de plein fouet. Il comprit aussitôt; La prof de sport avait dû porter plainte auprès du proviseur, et c’étaient tous les surveillents qui avaient été réquisitionnés pour trouver les deux petits malins qui étaient entrés par effraction dans une propriété privée et avaient violé l’intimité d’un de leur supérieur. Il y avait maintenant des pions partout, chaque tournant, avec leurs lampes, essayant de percer l’obscurité à coups de lumière jaunâtre. Avant de se faire rattrapper par ceux qui marchaient presque sur leurs talons, ils prirent une autre direction, sans réfléchir, et poursuivirent leur course en espérant trouver une nouvelle planque, cette fois-ci assez efficace pour ne plus avoir à se soucier des gardiens toute la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Lun 15 Fév - 15:35

Pas grand-chose à dire de plus sur le sujet. Quel sujet d’ailleurs ! Le pire de celui qu’il n’aurait jamais préféré aborder avec son frère. C’était trop compliqué, trop difficile et trop chiant surtout, de discuter d’une fille qui, aux yeux de Jackson, était loin de valoir le coup. Depuis toujours, Reese avait été à l’aise avec les filles. Des études ambitieuses, une belle gueule, un caractère ouvert aux autres. Merde quoi, il avait tout pour avoir n’importe quelle nana de la ville, pourquoi s’attarder sur la seule qui sortait par les trous de nez de son jumeaux ? Comme quoi, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, et la situation le montrait parfaitement.
Il en était de même pour le contexte. Parler du sujet précédemment cité autour d’une bière dans un bar, voir d’une pizza devant un match de football américain à la maison, ça serait encore passé. Mais dans un contexte de cavale, il y avait mieux à faire non ? En même temps, l’accalmie était revenue. Une brève période qui permit aux jumeaux de faire le point, ainsi que régler le problème. Tout du moins en apparence. Jackson s’en était bien sorti finalement, expliquant ce qu’il avait sur le cœur concernant la blondinette à neurone unique, laissant bien évidemment ce point-ci de coté.

Une réponse aurait toutefois été préférable à ce silence pesant qui s’installa. Le cadet avait fait l’effort d’éclairer son frangin sur son ressenti concernant Sarah Isael, un merci aurait été agréable. Mais rien, rien qu’un sourire sincère qui dissipa les inquiétudes de Jackson, sans pour autant le remettre d’aplomb en totalité. Qu’importe, au moins le sujet était clos pour le moment, et il y avait de la joie car le visage de Sarah s’effaça de ses pensées. Le pied quoi. Un bref instant à garder les yeux rivés sur les moindres traits du visage de Reese, et l’athlète reporta son attention les étoiles. Drôle de coïncidence soit dit en passant. Des jours et des jours à ne plus voir le soleil en totalité, ni même la lune lorsque l’astre solaire se couchait. Et voilà que ce soir, les étoiles étaient témoins des retrouvailles mouvementées des frères Coolidge.
Mouvementées, car la nuit n’était pas terminée. Des appels s’élevèrent, encore lointaines mais se rapprochant rapidement. Des bruits de pas martelant le gazon surement synthétique de la villa et surtout, cette lumière qui faillit prendre à parti le visage d’un des deux jumeaux, ce qui aurait signifié leur arrêt de mort immédiat. Une chance pour eux, Reese avait toujours eut un instinct de chasseur et de chassé hors du commun. Il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour prendre conscience de la scène, et de ne faire apparaitre que des silhouettes humaines masculines, sans plus. La course repartait donc de plus belle, sauf que la donne avait changé. Deux contre beaucoup plus cette fois-ci, le rapport de force était différent.

« Captain ! » Scanda Jackson, talonnant de très près le plus âgé des Coolidge.

Il avait bien pris attention à ne pas dévoiler l’identité de son frangin. Voilà qui serait fortement regrettable vis-à-vis de la situation. Une seule erreur et vous passez par la case prison. Le surnom de capitaine était bien représentatif de l’Alpha, puisque de tout temps il avait été celui qui prenait les devants, pour le bien de l’humanité des deux.

« Je crois que… » Lui rapporta Jackson entre deux prises d’air, coupant ainsi la phrase en deux. « Qu’on s’est ramollis. » Finit-il par finir, se stoppant soudainement en arrivant devant un cours d’eau.

Trop large pour le sauter, pas de pont à l’horizon. Le cours d’eau bordait le quartier, l’englobant dans sa totalité. Derrière eux, le labyrinthe de murs et de haies formant les villas et leurs somptueuses toitures. Avec en point de mir, entre une haie sombre et un mur blanc : trois mastodontes torches en mains à une bonne trentaine de mètres d’eux. Le choix ne se posait pas vraiment, mais la réticence était surement en chacun des deux jeunes hommes. C’est qu’il devait faire froid dans cette eau, en plein hiver et en pleine nuit. Une chance que la journée ait été l’une des plus chaudes de l’hiver qui s’était pour l’instant, passé sous la neige.

« Navré de t’avoir entrainé là dedans Reese… » Lui avoua alors Jackson, qui savait déjà dans quel état tout deux en ressortiraient le lendemain matin. « Comme on dit, le mal vient à cheval et le bonheur à pied. »

Proverbe assez intéressant qui signifiait beaucoup de chose, consciemment ou inconsciemment. Et tandis que Jackson porta un dernier regard souriant à Reese, qui ferait surement de même, tout deux plongèrent à l’unisson dans l’eau fraiche…
Revenir en haut Aller en bas
Reese Coolidge

avatar

ETUDES : éthnologie
Masculin
● INSCRIPTION : 08/01/2010
● MESSAGES POSTÉS : 147
● CÔTÉ COEUR : Ca commence par un S sensuel, finit par un H hypothétique, et le reste, un palindrome de 3 lettres.
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : Mesdemoiselles, si vous voulez un homme riche, beau et charmant, prenez-en trois!
● STAR SUR L'AVATAR : : Jensen Ackles
● DISPO POUR UN TOPIC? : Why not?

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: la vraie ou la fausse?

MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   Mer 24 Fév - 22:15

C’est vrai, ils s’étaient « ramolis », comme disait Jackson. Pourtant, tous les jours, il faisait son footing, et Jack’s devait en faire d’autant plus qu’il avait, disait-on, intégré l’équipe du campus. Mais ce qu’ils faisaient là était bien différent de tout ce qu’on pouvait leur apprendre. Il ne s’agissait pas d’attraper un ballon et de marquer un but, faisant des allers retours déterminés sur un terrain rectangulaire. Il n’était pas non plus question de faire des longueurs dans un bassin, ou de maintenanir un rythme de course pendant un temps donné sur un chemin tout tracé. Cette course poursuite, quant à elle, s’était un jeu sur les accélérations et les freinages soudain, une chasse au trésor dont ils étaient le trésor, une sorte de logique hasardeuse, une course contre la montre qui vous oblige à prendre des décisions au quart de tour, à emprunter des chemins inconnus et s’empêtrer dans des choix improvisés qui, si ils s’avèrent mauvais, ne vous coûtent pas un simple pénalti, mais un grave problème qui peut devenir une atteinte même à votre vie.

Pourtant, malgré les risques, c’était une sensation agréable, sentir son coeur s’enflammer en devinant ses persécuteurs se rapprocher, l’adrénaline quand on prend un peu d’avance ou qu’on tente le diable. Et il y a aussi nos muscles qui crient, nos poumons qui s’épuisent, mais au-delà de la douleur physique, qui pour l’instant était tout à fait supportable, il y avait cette extase, cette joie de vivre, de se servir de tout son corps, le laisser s’épanouir, s’exprimer, se bercer dans une fatigue gratifiante.

Ils s’arrêtèrent brusquement devant le cours d’eau qui encerlait l’endroit. Il n’y avait pas d’autre solution, et pas une seule seconde d’hésitation à avoir. Jack’s lui lança cette phrase d’excuse, typique des situations susceptibles de désagréments. Mais Reese connaissait cette réplique, c’étaient des paroles superficielles, une sorte de rappel qu’ils étaient ensemble, pour le meilleur et pour le pire, et que quoi qu’il arrive, ils restaient les frères Coolidge, toujours là l’un pour l’autre, et qu’un jour ils auraient plein d’histoires croustillantes à raconter à qui veuille bien les entendre. C’est pouquoi il sourit, de ce sourire qui voulait dire « Ne fais pas semblant d’être navré, on sait tous les deux que sans ça notre vie serait loin d’être aussi palpitante. » et il sauta, sans y réfléchir à deux fois, sauta et attérit dans une eau glaciale. Ce n’était pas très profond, mais suffisament pour les couvrir jusqu’aux épaules. Quoi qu’il en soit, ils n’étaient pas là pour un petit bain de minuit, il fallait partir de là avant que les autres n’arrivent. Jackson était déjà entrain de rejoindre la berge opposée, et il s’empressa de le rejoindre. Malheureusement, la paroi était haute, et surtout très glissante. Et il fallait faire vite. Il tenta d’escalader, mais ses doigts ne trouvèrent de prise et il se retrouva aussitôt à noveau dans l’eau. Derrière eux, les bruits de pas s’intensifiaient, on apercevait déjà des lumières qui se rapprochaient. Il fallait sortir de là. Reese prit bien appuie sur ses pieds, et s’impulsa aussi haut qu’il put. Dès que sa main toucha la paroi, il appuya son pied contre la terre qui s’érigeait verticalement et se servit de ce nouvel appui éphémère pour grimper plus haut et faire basculer son buste sur la terre ferme. Sans perdre de temps, il tendit une main à son frère et le hissa. Leur course reprit immédiatement de plus belle, même si maintenant ils étaient hors d’atteinte, il n’avaient plus qu’à s’éloigner puis rentrer chez eux. Alors, dès qu’ils passèrent la lisière et que les ombres les engloutirent, ils se remirent au pas, et prirent même quelques instants de pause pour reprendre leur souffle.

Reese s’inspectionna rapidement. Il était trempé de la tête aux pieds, ses cheveux ruisselaient et ses vêtements lui colaient à la peau. Qui plus est, son T-shirt, originalement blanc, avait acquis des motifs foncés peu artistiques, tout comme son pantalon immaculté de boue. C’était bon pour la poubelle, jamais il ne parviendrait à faire partir ces tâches. Il releva donc la tête, prêt à incendier son frère pour l’avoir entrainné là-dedans et rendu inutilisable ses vêtements. Mais Jack’s était dans le même état que lui, totalement imbibé d’eau et sans doute frigorifié.

- On ferait mieux de rentrer avant d’attraper froidfinit-il par dire. Faudra que tu m’explique quand même ce que tu faisais dans cette maison. Qu’on m’y ait trouvé moi, cela n’aurait surpris personne, mais toi? Je ne pensais pas avoir une si mauvaise influence sur toi! ajouta-t-il avec un sourire taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tous pour un et un pour tous - Jack's   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tous pour un et un pour tous - Jack's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des bonbons pour tous les goûts <3 [Pv]
» SOS POUR UNE ASSO RECUEILLANT CHIENS AGES OU HANDICAPES
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention
» « Nous recherchons tous la lumière mais parfois pour trouver la lumière il faut se confronter à l'obscurité. » † Camille
» Juste pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: zone hors jeu :: archives-