AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pari tenu? // pv max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalind A. Sands
POISON ADMIN
avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 14/08/2008
● MESSAGES POSTÉS : 1418
● ÂGE : 26
● STAR SUR L'AVATAR : : Katie Cassidy
● DISPO POUR UN TOPIC? : Yep.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur:

MessageSujet: Pari tenu? // pv max   Sam 16 Jan - 9:25

Un retour aux sources s'imposait carrément. Trop d'étude, trop de travaux, trop d'examens, trop de mots scientifiques compliqués et emmerdants. Arlene n'avait jamais compris pourquoi les scientifiques n'appelaient pas un mal de tête tout simplement un mal de tête et des crampes, des crampes. Fallait toujours qu'ils inventent quelque chose de dix fois plus compliqué pour un truc que la plupart des imbéciles qui peuplent ce monde vivent tous les jours et connaissent très bien. Dur dur la médecine, mais carrément passionnant. Arlene s'était acharnée à remettre tous ses travaux à temps et à comprendre chaque petit mot débile depuis le début du semestre et ce soir, elle n'en avait plus envi. Ce soir, elle rangeait toutes ses connaissances hallucinantes quelque part dans sa tête où elle n'y penserait pas. Ce soir, Arlene avait envi de vivre comme elle l'avait toujours fait à l'époque du collège: dans les boîtes. Elle avait envi d'être à nouveau cette fille pimpante, aguicheuse et tellement magnifique qu'elle avait caché pendant le semestre entier pour se donner à fond dans ses études. Elle était toujours la même, elle n'avait juste plus le temps. Écœurée, la belle poussa le manuel qu'elle avait sous les yeux, posa ses lunettes devant elle et quitta son bureau de travail sans peine. Il y avait un moment déjà qu'elle ne s'était pas amusée à être belle, même éblouissante, rien que pour voir quelques regards intrigués se tournés vers elle, et là elle avait carrément envi. Arlene était dans la grande maison des Kappa, la plupart des filles étaient sorties ou regardaient un film en bas, étalées ici et là sur le canapé.

Rapidement, la jeune blonde avait filé sous la douche pour se rafraichir et quarante-cinq minutes plus tard, elle était fraîche et prête. Une dernière fois, elle se posta devant le grand miroir de sa chambre et fut satisfaite de ce qu'elle vit. Ça, ce qu'elle voyait, c'était elle. Une somptueuse robe noire avec quelques paillettes ici et là qui s'attachait à son cou et qui laissait son dos entièrement nu ou presque, une chevelure blonde bouclée, des Jimmy Choo qui la rendait encore tellement plus grande, mais aussi cet air enjôleur sur son visage qu'elle n'avait pas autorisé depuis un sacré moment. Aussitôt qu'elle eut terminé de s'admirer, Arlene attrapa son sac à main et les clés de sa voiture et quitta la demeure des Kappa en adressant un signe de la main aux filles qui y étaient. Elle eut droit à leurs sifflements, elle ne put qu'en rire.

La jeune femme se gara dans le stationnement d'un club assez récent en ville. Rares étaient les gamins et les garces qui y trainaient et il était légèrement plus "chic" que les autres à côté donc la belle était lassée. Un employé posté à l'entrée du club ouvrit la porte à la jeune femme et elle y fit donc son entrée. Elle y reconnut plusieurs personne qu'elle connaissait et passa une partie de la soirée avec eux, à danser ou à boire quelques verres au bar. Justement, Arlene s'y rendit pour aller se chercher un autre verre puisque le sien était terminé. Plusieurs personnes y étaient assises, mais la belle n'y fit guère attention lorsqu'elle s'adressa au barman pour qu'il lui prépare martini. Elle eut le temps de remarquer à côté de qui elle se tenait: Maxime Rutherford, un mec qui avait émoustillé plus d'une fille dans la maison des Kappa. Seigneur qu'elle en avait entendu parler. C'était devenu chiant à force. Elle lui adressa alors un sourire légèrement moqueur.

▬ Mais que fait donc le grand et séduisant Maxime Rutherford seul au bar d'un club rempli de minettes en chaleur? C'est presque triste!


Elle ne le connaissait ni d'Ève ni d'Adam. Rien que part sa réputation. Disons qu'il avait eu quelques cours séjours dans certains lits des Kappas et qu'Arlene avait eu l'occasion de le croiser au petit matin, soit dans le lit de sa voisine de chambre, soit étalé sur le divan avec une autre fille. Il semblait doué pour amadouer n'importe quelle fille qui lui passait par la tête.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Maxime Rutherford

avatar

Masculin
● INSCRIPTION : 09/07/2009
● MESSAGES POSTÉS : 2690
● ÂGE : 29
● PHRASE DU JOUR : « Quand on est riche, on ne dit pas fou... On dit Excentrique x) »
● STAR SUR L'AVATAR : : Josh Duhamel
● DISPO POUR UN TOPIC? : Occupé -/

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur: Hey, c'est de moi qu'on parle... --

MessageSujet: Re: Pari tenu? // pv max   Jeu 21 Jan - 8:40

Encore un de ces soirs, où il sortait. Encore un de ces soirs, où il n’était passé dans sa chambre qu’en coup de vent, juste le temps de se faire beau - oui oui, même pour un homme… -, et d’enfiler une de ces chemises noires qui le rendaient sooooo sexy. Il suffisait de voir l’effet qu’elles avaient, ces chemises noires, pour comprendre pourquoi il les collectionnait - on parle toujours de chemises, hein… Alors oui, ces chemises le rendaient encore plus confiant qu’il ne l’était déjà, quant au charisme dont il faisait preuve, auprès de la gent féminine. Pourquoi douter, quand toutes les filles qu’il voulait - ou presque, restons raisonnable - lui tombaient dans les bras, rien qu’avec un claquement de doigts ? Il n’en voyait pas l’utilité, honnêtement… Tout comme ceux qui faisaient semblant d’être maladroits, ou qui usaient de toute autre technique de drague se rapprochant plus du mensonge que de la réelle séduction… Max, lui, ne mentait pas. Il distribuait du plaisir, c’était différent. A aucun moment, il n’avait promis quoi que ce soit à une jeune femme, en sachant pertinemment qu’il ne pourrait pas le lui apporter… Ce n’était pas un menteur, c’était juste un bon samaritain. Pouvait-on vraiment lui en vouloir ?

Certains lui en voulaient, oui oui. Dans sa propre confrérie, même. Mais ne parlons pas de choses qui fâchent, ce soir, monsieur est de sortie. En solitaire, comme très souvent : C’est le meilleur moyen de faire des rencontres, n’est-ce pas ? Il avait à peine lancé un regard aux camarades de confrérie affalés dans les canapés du grand salon, regardant avec passion le match de football du soir. Lui ? Il n’était pas foot. En fait, il n’était pas sport tout court. Un homme qui n’aime pas le sport, si si, ça existe. Mais j’ai comme l’impression que ça n’étonne personne, une fois qu’on sait de qui on parle… Bref, on se fiche un peu de savoir s’il aime le sport, puisque ce soir, il sort ! (Oui, c’est la deuxième fois que je le dis, je sais) Et c’est au volant de sa superbe jaguar décapotable noire qu’il s’engagea sur la route, prenant la direction de la ville, où il allait inaugurer le dernier club à la mode. Celui où il fallait absolument être vu… Ouais, bon, en fait, il n’en avait rien à faire, d’être vu là-bas. Mais il fallait bien donner une raison à sa venue dans ce club-là, précisément, et pas un autre.

Comme à son habitude, il n’eut aucun mal à entrer. C’est qu’il savait faire parler de lui, le Maxou : Tout le monde le connaissait. Et à part les mecs jaloux, et autres petits amis en rogne de n’avoir pas su tenir leurs copines, il n’avait pas vraiment d’ennemis… Ce qui n’était pas plus mal, puisque l’image qu’on véhiculait de lui était alors assez positive. C’était même carrément bien, en fait ! Et cette image était assez fidèle à la réalité, puisque quand il s’agissait de faire la fête, il se débrouillait parfaitement ! Ca n’était pas comme s’il était né, et avait grandi là-dedans, mais presque ! (En fait, si, c’est ça, mais faut pas le dire…) Toujours est-il qu’en bon fêtard qu’il était, il avait fait des passages réguliers au bar, en y commandant souvent plus d’une boisson à la fois - c’est que ça boit, les filles ! -, et s’était rapidement fait quelques amis - et surtout amiEs - très sympathiques… Mais même après quelques verres, il avait toujours l’esprit aussi lucide. Assez, en tout cas, pour remarquer la jeune femme qui venait de s’installer à côté de lui, et commander un martini.

▬ Mais que fait donc le grand et séduisant Maxime Rutherford seul au bar d'un club rempli de minettes en chaleur? C'est presque triste!

Ah, tiens, elle connaissait son nom… Et maintenant qu’il y pensait, il était peut-être possible qu’il connaisse aussi le sien, éventuellement… Pas de panique, ça finirait bien par lui revenir… A un moment… En attendant, répondre à ce qu’elle venait de dire. A savoir, que c’était presque triste…

- N’est-ce pas… ? Il faut croire que j’attendais une compagnie différente, pour une fois…

Ca, pour être différent, ça l’était… Ca lui revenait, maintenant. Etudiante en médecine, qui passait son temps dans les livres, pour espérer avoir A+++ aux examens - ouais, il fallait presque inventer une nouvelle note, pour ces élèves-là… Et donc, oui, c’était différent de tout ce qu’il avait l’habitude de voir, dans ce genre de club… Et maintenant : son nom. Ahem… Ca reviendrait, ça reviendrait… Pour la faire encore patienter sans en avoir l’air, il indiqua au barman qui leur délivrait leurs boissons - vodka pomme, pour sa part -, que le verre de la demoiselle irait sur sa note. Gentleman jusqu’au bout, le Maxou… Et voilà, enfin, ça revenait !

- Rosalind, c’est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Rosalind A. Sands
POISON ADMIN
avatar

Féminin
● INSCRIPTION : 14/08/2008
● MESSAGES POSTÉS : 1418
● ÂGE : 26
● STAR SUR L'AVATAR : : Katie Cassidy
● DISPO POUR UN TOPIC? : Yep.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur:

MessageSujet: Re: Pari tenu? // pv max   Mar 26 Jan - 2:50

Rosalind réprima un sourire en le voyant se démerder tant bien que mal pour se rappeler son prénom. Il avait peut-être voulu faire comme s'il le savait, mais il semblait légèrement perdu dans ses pensées, trop préoccupé à chercher le nom de la jolie blonde qui se tenait à ses côtés. En même temps, Rosie ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, réfléchir et parler semblait être un art que la plupart des hommes étaient loin de maîtriser. Elle ne l'empêcha tout de même pas de payer son verre. Fallait bien lui laisser au moins le mérite d'être gentleman et beau gosse, tout ça en même temps. Son physique, c'était au moins quelque chose qu'il pouvait se vanter de contrôler à merveille. Rosalind se retourna un instant, s'adossant au bar en tenant son verre près de ses lèvres. Le spectacle qui s'offrait à elle était assez absurde quand elle y pensait. Ce club n'était qu'une jungle d'hommes transpirant l'égocentrisme et de femmes faciles qui ne rêvaient que de terminer dans les bras des dit hommes. En même temps, Rosie avait apprécié de s'adonner à ce genre de plaisir pendant si longtemps. Pas qu'elle ne s'y adonnait plus, mais elle préférait désormais sélectionner. Ce n'était plus n'importe quel homme qui pouvait se vanter d'avoir pu lui toucher, voire l'approcher. La barre était assez haute pour lui plaire, à vrai dire. Rosalind était l'une des rares femmes inaccessibles du campus et c'était sûrement ce qui la rendait d'autant plus attirante.

Ces derniers mois, elle sortait si rarement qu'on aurait pu croire qu'elle avait soudainement fait voeux de chasteté. Ses travaux à l'université lui prenaient tout son temps et elle avait tout simplement perdu le goût de jouer les filles allumeuses et enjôleuses. Pas qu'elle n'en avait plus la possibilité, au contraire. Là, ce soir, Rosie était bien décidée à s'amuser à réincarner cette fille qu'elle était toujours, mais qu'elle avait mis de côté quelque temps parce qu'elle avait besoin de réussir. Si elle échouait un seul cours, son père lui couperait les vivres. Inutile de préciser que la jeune femme ne saurait plus se séparer de sa Porsche ébène, de son blackberry totalement amusant et surtout, de la jolie maison que son père lui promettait si elle décrochait son diplôme de médecine avec mérite...Évidemment, être médecin avait été toute sa vie ce qu'elle avait voulu faire, mais il lui fallait absolument plus qu'un diplôme au bout de la course pour l'allécher. Superficielle, la demoiselle? Totalement, vous l'avez deviné.

Un sourire étira un seul coin de ses lèvres rosées lorsque Rosalind entendit Maxime prononcer son nom. Pas si mal, malgré ses longs efforts, il s'était souvenu. La belle se retourna lentement vers lui avant de se rasseoir sur le banc juste à côté, posant sa coupe de martini déjà entamée sur le bar.

▬ Toutes mes félicitations, tu m'as démasquée. C'est presque surprenant, venant de toi...

Rosie laissa un léger rire moqueur s'échapper du fond de sa gorge et porta délicatement son verre à ses lèvres pour en boire la dernière goutte. Maxime était sûrement le mec typique, celui qui couche sans même se soucier du prénom de sa conquête de la soirée car d'une manière ou d'une autre, ce ne serait qu'une fille de plus dans son carnet d'adresse déjà trop bien rempli. Rosalind commanda cette fois-ci un mojito au barman qui ne tarda pas à lui tendre son nouveau verre.

▬ Dis-moi, je suis curieuse, tu ramènes laquelle ce soir? Si j'étais toi, je crois que j'opterais pour la petite brune qui rit toute seule là-bas. fit-elle en montrant d'un signe de tête une fille avec trois verres vides en face d'elle, le teint rouge tomate et le rire facile.

▬ Elle est assez bourrée pour se laisser faire, mais pas assez pour te recracher tout le contenu de son estomac dessus, tu vois?

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Maxime Rutherford

avatar

Masculin
● INSCRIPTION : 09/07/2009
● MESSAGES POSTÉS : 2690
● ÂGE : 29
● PHRASE DU JOUR : « Quand on est riche, on ne dit pas fou... On dit Excentrique x) »
● STAR SUR L'AVATAR : : Josh Duhamel
● DISPO POUR UN TOPIC? : Occupé -/

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur: Hey, c'est de moi qu'on parle... --

MessageSujet: Re: Pari tenu? // pv max   Sam 13 Fév - 5:52

La belle s’était retournée, faisant face à la salle bondée de monde, alors qu’il cherchait son prénom. S’était-elle déjà désintéressée de lui ? Non… Ca n’était pas possible, pas avec lui… Ou alors, il fallait vraiment qu’elle ait un problème psychologique, ou que… qu’elle soit plutôt intéressée par l’autre sexe ? Mais non, ça, ça n’était pas possible. Il avait entendu tellement de rumeurs à son sujet, dans les couloirs de la fac, qu’elle ne pouvait possiblement pas être attirée par les filles… Ou alors, c’était nouveau. Parce qu’à ce qu’il avait entendu, la belle Rosalind avait des charmes qu’elle s’était beaucoup plu, par le passé, à faire découvrir aux jeunes hommes qui croisaient sa route. Malheureusement, Max n’avait pas eu l’occasion de la rencontrer à ce moment-là. Mais il était bien décidé à les vérifier par lui-même, ces rumeurs… A quoi servent-elles, sinon à être vérifiées ou démenties, ces rumeurs ?

▬ Toutes mes félicitations, tu m'as démasquée. C'est presque surprenant, venant de toi...

Elle s’était à nouveau tournée vers lui, s’asseyant à nouveau. Il répliqua à son rire par un simple sourire, qui voulait tout dire, et pas grand-chose à la fois. Venant de lui ? Non, ça n’était pas surprenant. Venant de l’image que les autres avaient de lui, beaucoup plus. Et c’était là que le bas blessait : Les autres s’arrêtaient souvent beaucoup plus facilement à cette image si facile à cerner de tombeur de ces dames, qui sautait sur tout ce qui bougeait, sans même se soucier du prénom de sa conquête… Et bien non, lui, il s’en souvenait parfaitement, de leurs prénoms. Même s’il avait parfois du mal, comme là… Et en même temps, elle ne faisait pas partie de ses conquêtes, la Rosie, alors… Effectivement, c’était peut-être surprenant qu’il connaisse son prénom.

Portant son verre à ses lèvres, il ne cilla pas quand la demoiselle commanda un autre verre, mojito cette fois. C’est qu’elle avait de bons goûts, avec ça ! Occupé à siroter son verre, il leva un sourcil quand la demoiselle le questionna quant à la demoiselle qu’il ramènerait ce soir. Reposant le verre vide sur la table, il se retourna pour découvrir la suggestion de mademoiselle Sands - il se rappelait même son nom ! Miracle ! -, et observa la jeune femme visée d’un œil critique. Effectivement, vu son état apparent, elle ne serait pas difficile à convaincre, c’était certain. Et vu les jolies formes que laissait apparaître son décolleté plongeant, il ne doutait pas non plus qu’il passerait un bon moment, avec elle. Et pourtant, au lieu de s’élancer vers la jeune femme comme un prédateur qui s’élance vers sa proie, il se tourna à nouveau vers le bar, et commanda un autre verre, un cocktail absolument génial qu’il avait eu l’occasion de goûter, un peu plus tôt dans la soirée. Et d’ailleurs, il en commanda deux, de verres…

- Merci de te soucier de mon bien-être, ça me touche, vraiment… Et de son bien-être à elle aussi, d’ailleurs.

A son tour, il fit un signe de tête en direction de la brunette aux trois verres vides, sans pour autant quitter sa voisine des yeux. Ohhh oui, il était sûr de lui, d’une prétention presque dérangeante, mais ça faisait aussi partie du personnage… Et puis, il ne fallait pas se mentir : Il n’aurait pas été le seul à passer un bon moment, si jamais il raccompagnait cette demoiselle jusqu’à son lit. A ce niveau-là aussi, les rumeurs parlaient en sa faveur… Ah, qu’il les aimait, ces rumeurs, parfois…

- Mais ça serait trop facile, tu vois ? Reprit-il, sur le même ton que la jeune femme un peu plus tôt, le regard joueur. A choisir, je préfère tenter ma chance avec quelqu’un qui se souviendra de moi, demain…

Il ne l’avait pas quittée du regard, le plongeant sans retenue dans celui de Rosalind. Et, avec un sourire, il désigna les deux verres que venait déposer le barman devant eux.

- Avec les compliments de la maison…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pari tenu? // pv max   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pari tenu? // pv max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De chefs de gang à chefs d'entreprise: pari tenu
» Petit pari entre amis
» [Défi/solo] A pari foireux, plan drague foiré [PM]
» Obama a tenu ses promesses.
» « Le chat n’est pas tenu de vivre selon les lois du lion. » |PV : Fureur du Lion|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: zone hors jeu :: archives-