AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 it's nothing but time, and a face that you lose • jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Lun 22 Fév - 23:26


God that was strange to see you again, introduced by a friend
of a friend, smiled and said « Yes I think we've met before. »

____eileen and jade_________



Eileen repoussa la mèche de cheveux dorée qui lui tombait dans la figure, son regard émeraude scrutant la foule qui s’agglutinait autour des tables de la vaste cafétéria de Manning Hall. Elle grommela lorsqu’on accrocha son cabaret d’un coup de hanche, passant à un cheveu de perdre son burger sur le plancher carrelé de la salle. Elle cherchait des yeux un beau blond au regard gris, Jade Waldorf. Après avoir cru le repérer quatre fois – sans qu’une fois s’avère être la bonne – elle commençait à avoir faim et, surtout, elle était fatiguée d’avoir à être debout au milieu de la cantine comme une cruche et d’avoir à dévisager tout le monde avec un air qui, elle en était sûre, se rapprochait très fortement de celui que ferait un psychopathe. Tout en commençant à s’avancer vers la marée humaine pour faire une dernière recherche de plus près, elle repensa à sa rencontre totalement fortuite avec celui qui avait été autrefois son petit ami – et qui lui avait enlevé sa virginité, soit dit en passant. Jade et elle s’étaient fréquentés alors qu’ils vivaient à Londres, il y a de ça quatre ou cinq ans. C’était une histoire un peu rock’n’roll, Jade étant alors plutôt dissipé et consommant de temps en temps – mais oh combien excitante! Seulement, lorsque Jade avait dû déménager en Amérique, leur petite romance avait pris fin. Eileen avait été triste un moment, mais c’était désormais de l’histoire ancienne – jusqu’à ce qu’elle le recroise à Brown, et qu’elle découvre qu’il était un des mecs les plus courus du coin! Ça lui avait un peu bizarre, certes. Ce n’était pas comme s’ils s’étaient laissé par baisse d’intérêt ou quoi que ce soit du genre, après tout, et il n’avait guère changé du Jade qu’elle avait connu – et aimé. Ainsi, lorsqu’elle avait croisé son regard dans une bibliothèque de l’University Hall, elle n’avait pas trop su comment réagir. C’était lui, elle en avait été sûre à la seconde où ça s’était produit, mais lui, l’avait-il oubliée? …

Un « damn! » la tira de son flash back, et Eileen fit volte-face. Jade disait toujours « damn », c’était son expression favorite. Son expression s'éclaira lorsqu’elle le découvrit confortablement affalé sur une chaise, son repas en face de lui. Il était toujours aussi… orgasmique qu’à l’ordinaire. Son visage se fendit automatiquement d'un large sourire.

Eileen • « Hé, Jade! »

Elle lui fit un petit signe de main, puis alla s’asseoir en face de lui, ne pouvant s’empêcher d’être un brin fébrile. C’était la première fois qu’elle déjeunait avec lui depuis des années, et elle ne savait pas trop quel comportement on devait adopter quand on mangeait avec un ex-petit copain revenu tout droit du passé. Elle avait peur d'en faire trop, ou pas assez.

Eileen • « Tu vas bien? Ça fait une heure que je te cherche. »


Dernière édition par Eileen A. Stuart le Jeu 25 Fév - 2:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Jeu 25 Fév - 1:37

    Vacillant entre les gens, tenant son plateau vide sur une main, l’autre main rangée dans sa poche de son sweat gris Gap, les oreilles occupées par ses écouteurs blancs, Jade avança vers le self de la cafétéria. Le matin avait été pesant, et fatiguant, redondant de surcroit par tant de chronologies historiques. L’histoire était une matière vraiment détestée par le jeune homme, et le jeudi était particulièrement une souffrance à endurer patiemment. Alors midi pile était « la » liberté de son endurante matinée historienne. Tout en sifflotant du Black eyed Peas, Jade se rendait seul à la cafétéria malgré qu’il n’ait pas une faim de loup : le beignet au chocolat en dessert promis par le planning des repas ferait l’affaire. Le brun avança lentement mais surement vers son butin qui l’attendait à la fin du service, derrière les plats principaux et finit par sortir de cette foule bruyante pour y rejoindre une table, si possible, dans un coin isolé pour éviter d’être emmerder par qui que ce soit. Marchant à pas engagé dans les allées, il repensa à la plus incroyable des surprises : Eileen Stuart, ex du jeune homme, à Brown ! Jade ne réalisait toujours pas, qu’il s’était retrouvé nez à nez avec elle ici, alors qu’elle vivait autrefois, comme Jade, à Londres. Il n’avait même pas eu les mots, cette après midi là à la bibliothèque, complètement foudroyé par la présence de la demoiselle. C’était pour lui inconcevable, il n’avait jamais pensé qu’il la reverrait un jour… Le destin était autre comme d’habitude, vu qu’il venait de positionner face à face nos deux jeunes gens, aux tables voisines. Jade ne parvint pas à assimiler directement le visage d’Eileen quand elle s’approcha, distrait par sa musique. Cependant peu de secondes suffirent pour sortir Jade de sa rêverie et étirer un énorme sourire sur son visage monotone tout en lâchant un brusque « Damn », comme il le faisait si bien.

    « Hé, Jade! »

    En y repensant, il était normalement qu’il se revoit mais pour tout dire, Jade en avait quelques peu oublié même s’il s’était lui qui lui avait proposé ce rendez vous autour d’un Lunch rapide. Calme et tendu ; les deux mots qui le qualifiait dès à présent, ne sachant vraiment pas quoi raconter à son ex petite copine qu’il n’avait pas vu depuis au moins 5/6 ans. Juste qu’elle avait beaucoup changé physiquement, prenant de magnifiques mensurations et un air sexy. Le reste n’avait pas tellement changé : elle était toujours d’une beauté incontestable, les cheveux si dorés et longs, un air d’enfant à dorloter et sa personnalité à croquer.

    « Tu vas bien? Ça fait une heure que je te cherche. »

    Une heure ? Heureusement pas plus. Enfait, heureusement que Jade avait eu cette idée incongru de s’avaler un beignet ou bien Eileen serait passé à la trappe. Il en était confus cependant. Oublier un rendez vous ! Quelle honte. Il devait se rattraper ? Mais comment vu qu’il ne savait même pas quoi lui dire. Il lui suffisait juste de la regarder pour se souvenir des meilleurs moments qu’ils avaient pu passer à Londres. Des instants fougueux, capricieux et immature. Du sexe, des conneries mais des sentiments néanmoins.

    - Désolé Eil’ ! aujourd’hui est une journée qui me fait tourner la tête. Plus particulièrement mes 4h d’histoire.

    Il sourit tout en la regardant de ce regard ravageur bleu gris. Il voulait juste l’avaler toute crue. Ne pas parler juste profiter de se moments en sa présence, même s’il n’était rempli que de silences mais de regards prometteurs.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Jeu 25 Fév - 2:56

Qu’il était beau! Habillé nonchalamment – c’est lors de ces moments-là qu’il était le plus irrésistible. Eileen se réprimanda mentalement presque aussitôt ; elle ne devait pas penser ainsi. Jade et elle, c’était fini. Pire encore, il avait non pas une petite copine, mais une fiancée. Et on ne pense pas à s’amouracher d’un gars avec une fiancée. Pourquoi avait-elle cette impression qu’un court laps de temps seulement avait passé depuis leur relation? C’était quelque chose de frustrant et surtout, de dangereux en ces moments. Qu'arriverait-il si elle recommençait à s'intéresser à lui? Non, impossible.

Jade • « ...Aujourd’hui est une journée qui me fait tourner la tête. Plus particulièrement mes 4h d’histoire. »

Eileen gloussa à la remarque de Jade – se rappelant son cours d’histoire à elle de ce matin. Tout en piochant dans ses frites (et en essayant de la manger en étant sexy, ce qui est assez difficile puisqu’on ne peut guère être sexy en mangeant des frites) elle acquiesça de la tête. Après avoir mastiqué un peu, elle lui répondit, le sourcil gauche haussé.

Eileen • « Moi aussi c’est mon cours d’histoire de ce matin m’a fait tourner la tête, mais sûrement pas pour les mêmes raisons que toi. »

Elle avait dit ça sur un ton badin, curieuse de voir la réaction de Jade – et se traita , une fois de plus, presque aussitôt après de fille atrocement stupide. Bordel, c'était quoi ces enfantillages? Pourquoi souhaitait-elle qu’il ait une réaction particulière? Elle enchaîna donc avec un débit plus rapide, repensant aux évènements de ce matin.

Eileen • « J’ai rencontré Connor Biggs. Aucune idée si tu sais c’est qui, mais je crois qu’il a une sacrée réputation à Providence. Vu que t'es arrivé ici avant moi, je me disais que peut-être tu le connaissais... M’enfin, malgré ce qu’on raconte sur lui, je l’ai trouvé… attirant. C’est probablement le cours d’histoire le plus divertissant que j’aie eu. »

Ça la rassurait que de s’entendre parler d’un autre garçon et de s’entendre dire qu’elle le trouvait intéressant – comme si elle se convainquait elle-même. Une mesure de protection face à ce garçon trop parfait, trop idéal pour être réel qui se tenait en avant d’elle et qui, depuis qu’elle l’avait revu, venait occuper ses pensées un peu trop souvent à son goût. Soudainement gênée, elle baissa la tête et attaqua son burger. Elle n’aimait pas manger devant quelqu’un qui ne mange pas et qui, de surcroît, n’a que vous à regarder, mais c’était en ce cas une solution facile pour dissimuler son malaise émotif. Puis, craignant de voir le sujet tourner vers elle et sa situation sentimentale, elle tenta de le rediriger vers Jade.

Eileen • « Tu dois sûrement comprendre ce que je veux dire, avec… Senna je crois? Ça l’a dû être comme ça au début. M’enfin, pas que je dise que j’y vois les prémices d’une relation, mais bon… »

« Peut-être les prémices d’une partie de jambes en l’air » pensa-t-elle, mais elle le garda pour elle – elle ne voulait pas avoir l’air d’une grosse dépravée, quoique ça s’approchait sûrement de la réalité! Elle espérait aussi avoir appelé sa fiancée correctement – Jade lui en avait glissé un mot lors de leur rencontre à la bibliothèque, mais elle ne saurait être sûre. Peut-être était-ce Selia, ou Sarah? Elle s’appuya les coudes sur la table, sa longue chevelure blonde cascadant sur ses épaules et venant se déposer dans son cabaret, et continua à manger lentement, attendant de voir ce que Jade répondrait.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Lun 1 Mar - 2:44

    Jade jeta un œil sur son apparence nonchalante à peine pensé au lever du lit. Il n’avait pris que le temps de prendre une douche fraiche, se parfumer de son eau d’hermès et enfiler les seuls vêtements potables : un pauvre Sweat Gris large, et un pantalon noir, suivi de Nike. Un look misérable et irréfléchi ; un look sportif qui collait à la peau de Jade quand la vie lui importait peu ou, quand tout simplement, il ne voulait pas particulièrement plaire. Cependant, cette technique ratait souvent vu le nombre de filles qui pouvaient l’accoster quand il se vétissait de cet accoutrement. Toutefois, Tanpis ! Cette journée ne l’avait pas particulièrement inspiré pour qu’il s’habille de façon classe ; peut être s’il s’était souvenu de son rendez vous avec Eileen, il aurait largement pris plus de temps dans sa salle de bain afin d’être plus qu’à la limite du potable. Il ne put tourner son regard d’elle, ne touchant presque pas à son beignet ; de toute manière il n’avait même pas faim. Il revoyait en elle tous ces moments en sa compagnie, amourachés l’un l’autre dans les rues de Londres. Ces copains lui criant qu’elle était la plus « bonne des filles » et qu’il fallait passer à l’acte, mais Jade, même si à cette époque était un pauvre type ne pensant qu’à s’amuser avait de sincères sentiments pour Eileen et ne pouvait que contredire sa bande. Ces instants sexy et immature, à louer des chambres d’hôtel avec l’argent piqué dans le porte monnaie de la mère du garçon... des périodes de risques, de sensations fortes. Une vie à la Bonnie & Clyde version adolescent.

    « Moi aussi c’est mon cours d’histoire de ce matin m’a fait tourner la tête, mais sûrement pas pour les mêmes raisons que toi. »

    Ce sous entendus, fit questionner Jade voulant savoir quelles raisons aurait pu la rendre si excitée. Peut être un garçon, pensait-il. Après tout, il n’en était pas choqué : Eileen avait tout pour plaire et pouvait faire tourner la tête à n’importe quel garçon de Brown. La preuve maintenant, dés lors que Jade s’imaginait… Bref ! Jade fit une moue interrogatrice afin qu’elle continue de lui expliquer ce phénomène historique tant « intéressant », même s’il ne voulait peut être pas en savoir trop…

    « J’ai rencontré Connor Biggs. Aucune idée si tu sais c’est qui, mais je crois qu’il a une sacrée réputation à Providence. Vu que t'es arrivé ici avant moi, je me disais que peut-être tu le connaissais... M’enfin, malgré ce qu’on raconte sur lui, je l’ai trouvé… attirant. C’est probablement le cours d’histoire le plus divertissant que j’aie eu. »

    Jade fit brusquement les gros yeux, manquant de s’étouffer. Connor ? Biggs… son pote de toujours !!! Eileen ? Intéressée par Connor ? C’était un gros canular !! Connor, même pas capable d’entretenir une relation longue avec une fille. Eileen, romantique à souhait. Ils étaient complètement différents. Alors qu’est ce qui pouvait tant les attirer l’un vers l’autre ? Pleins de questions que voulait balancer Jade à Eileen. Cependant, il se retenu tentant un sourire forcé, tout en se raclant la gorge. Plus ou moins mal à l’aise, il tenta de répondre, un plus froidement qu’il l’avait prévu.

    « Je le connais très bien. C’est comme mon meilleur ami. Plutôt un complice je dirais. Mais je ne savais pas que tu t’intéressais à ce genre de gars… »

    Son sourcil se releva. Instinctivement, comme pour s’occuper les mains afin de ni rougir, ni dire n’importe quoi, Il attrapa la carafe d’eau, servit Eileen et se servit à son tour. Jade n’avait jamais cessé d’être ce mec jaloux, non partageur. C’est justement ce qui avait causé sa rupture avec son ex Senna. Trop proche d’un autre, il n’avait pu sauter le grand pas, pourtant si prés du but d’enfin être heureux. Mais ça ! Peu de personne ne devait le savoir. Ils avaient rompus en toute intimité : lui, révélant qu’il avait beaucoup trop de doutes et que la confiance qu’il accordé à Senna n’était plus intacte. Elle, annonçant ne pas vouloir s’éloigner du garçon avec qui elle entretenait une relation un peu plus qu’amicale. Néanmoins Eileen ne devait pas savoir que Jade était maintenant seul, assez déprimée par ce renouveau. Passant de Connor à Jade, elle reprit une conversation qui le prenait comme personnage principal. Justement elle venait à parler de ce sujet sensible : Senna.

    « Tu dois sûrement comprendre ce que je veux dire, avec… Senna je crois? Ça l’a dû être comme ça au début. M’enfin, pas que je dise que j’y vois les prémices d’une relation, mais bon… »

    Jade préféra annoncer à Eileen, ne voulant pas la laisser dans le mensonge. Apres tout, elle était son ex mais aussi une amie. Le lien qu’ils avaient, était d’une complicité infaillible. Il baissa alors les yeux sur son plateau et lui annonça sa rupture sans trop d’information pour le moment.

    « Enfait je ne suis plus avec Senna. C’est terminé ! Trop de doutes, pas assez de confiance, pas d’efforts, trop de jalousies… et voila ! Crackkk »

    Ne voulant même pas imaginer Connor avec Eileen dans une quelconque relation, il préféra fermer les yeux. Imaginant, ce temps perdu avec une personne que vous aimez tellement que vous la vouliez pour femme et qu’un autre homme compte pour elle, vous donne juste envie de fermer les yeux et attendre que la lumière refasse surface. Jade tête baissé, lèvre pincé, visage sans aucune expression, ferma alors les yeux en attendant que la tristesse lui passe.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Jeu 4 Mar - 3:40

Eileen écarquilla les yeux, aussi sonnée que si elle avait reçu un coup sur la tête. Elle chercha appui contre le rebord de la table, tentant de traduire toutes les informations qu’elle avait reçu en moins d’une minute. Ainsi, Connor Biggs, probablement sa future nuit torride, était l’ami d’enfance de Jade qui, de surcroit, était un célibataire tout nouveau tout chaud (très chaud même!)… Elle frissonna ; ça n’allait pas, ça n’allait pas du tout. On ne couchait pas avec le meilleur ami de son ex, surtout lorsqu’on avait toujours trouvé ce dernier de son goût et qu’on venait d’apprendre son célibat! Eileen essaya de sourire, sans succès ; elle avait plutôt l’air d’avoir envie de partir à courir ou encore, d'avoir une rage de dents.

Eileen • « … Oh, ça alors! Ça change… »

Elle allait dire « tout », mais elle se ravisa maladroitement. Ce n’était pas le moment de dire ça ; ça rendrait le fait encore plus réel… et encore plus dangereux, surtout pour son petit cœur qui battait à toute allure sous sa cage thoracique.

Eileen • « Ça doit changer ton quotidien. Je suis vraiment navrée pour vous deux – tu me parlais d’elle avec tant de joie lors de nos retrouvailles ! … »

Ce qu’elle était nulle! Lui rappeler le bonheur que son ex-fiancée lui avait apporté, quoi de mieux comme paroles de réconfort? Surtout que la rupture devait être très récente, Jade et elle s’étant revus il y a une semaine tout au plus. Un ange passa, alors qu’Eileen résistait à l'envie de se taper le front, et tentait de formuler une formule sincère. Seulement, elle ne savait pas trop quoi dire « J’imagine que tu dois être très triste, mais, grosse égoïste que je suis, je ne peux pas dire que je le suis tout autant? » « Tant mieux, je n’aurai plus à me réprimander d’avoir des pensées grivoises à propos d’un mec fiancé? » Ce qu’elle était horrible! Mais elle ne connaissait pas Senna, et bien qu’elle le souhaitait le plus désespérément possible, elle n’arriverait pas à dire que ça l’attristait foncièrement – si elle l’aurait fait, elle aurait été une fichue menteuse. Un autre ange passa, jusqu'à ce qu'Eileen ait finalement de l'inspiration. Elle redressa les épaules.

Eileen • « … J’espère que cette rupture va t’apporter plus de bonheur que de tristesse. »

Ce qui était enfin vrai. Elle glissa sa main sur celle de Jade, savourant le contact de sa peau chaude et invitante – attendez, elle est bien en train de lui toucher la main? – et lui fit un petit sourire qu'elle espérait chaleureux.

Eileen • « Si tu as besoin de quelqu’un, je suis là… »

Au même moment où elle prononçait cette phrase, elle sut que le ton qu’elle avait voulu lui donner n’y était pas. Ça sonnait carrément comme un « Tu sais que je te veux, viens! », pas du tout comme une bonne copine qui voulait offrir son aide purement amicale. Soudainement paniquée, Eileen retira sa main et replongea la tête dans son burger. Qu’est-ce qu’elle racontait? Elle était une nympho ou quoi? Elle venait de le rencontrer, et tout ce dont elle parlait, c'était d'amour et de relations! Si elle continuait, elle ne doutait pas un instant que Jade allait prendre ses jambes à son cou...

Eileen • « Et, heu, pour Connor, c'est rien de sûr, enfin... »

Enfin quoi? Elle ne savait pas quoi rajouter. Enfin, c'est juste que depuis la dernière fois où j'ai pris mon pied et aujourd'hui, il y a un sacré laps de temps, et que ça commence à être grave? Ayant une soudaine illumination, elle haussa les épaules.

Eileen • « Enfin, je ne le ferai pas si ça te dérange... »

Ouh, la question-piège!
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Dim 14 Mar - 14:11

    « … Oh, ça alors! Ça change… »

    Yeux fermés, tête appuyé contre son bras, Jade ne bougea plus. Seule la nouvelle phrase précipité qu’Eileen venait de souffler, lui fit retrouver mouvements. Il leva la tête, un regard empli de questions. Qu’est ce qui changeait ? Jade avait l’impression d’avoir manqué un bout de la conversation. Pourtant non. Le jeune homme avait parlé de Connor, expliquant à la demoiselle qu’ils étaient amis. Et seulement après il avait annonçait à cette dernière sa rupture avec Senna. Donc qu’est ce qui change ? Le fait qu’il était ami avec Connor, sa future conquête, au grand désespoir de Jade, ou le fait qu’il ne soit plus avec Senna ? Donc célibataire… Elle bégaya sérieusement, l’air maladroit. Ses joues prirent un teint rosé et elle finit par ajouter, avant même que Jade ne la soumette à un interrogatoire, que « ça avait du changer son quotidien ». Elle parlait donc, de sa rupture. Rupture qui, oui attristait Jade. se dire s’être trompé sur la personne aimée. Cependant, il tentait vivement de ne plus penser au passé et allait de l’avant. Oublier Senna serait le meilleur remède. L’apitoiement ne sert strictement à rien ; il le savait bien. Puis il savait bien, qu’il n’avait pas à s’en faire pour Senna : Duncan veillerait sur elle… la main de Jade se refermât en un poing. Rien que ses pensées pouvaient l’énerver. Il se calma cherchant à rester concentrer sur le débit de parole d’Eileen, qui parlait encore de Senna, se disant sincèrement navrée. Elle semblait gênée. Bien trop maladroite au gout de Jade. Ce qui le fit rire légèrement. Eileen était si mignonne, quand elle paraissait chercher ses mots.

    « Si tu as besoin de quelqu’un, je suis là… »

    Une phrase pleine de sens et pourtant si simple. Certainement que Jade avait besoin de quelqu’un. Quelqu’un, si on en suit le raisonnement, qui pourrait le rendre plus heureux encore qu’il ne l’était avec Senna, quelqu’un qui arriverait à effacer Senna de la mémoire de Jade. Eileen se proposait donc pour ce rôle ? Jade n’en serait surement pas contre. D’un côté, s’il n’avait pas quitté Londres, il n’y aurait pas eu de Senna… et toujours Eileen. Ainsi c’était la mieux placé pour ce rôle, si on pouvait dire cela comme ça. Tout en suivant un raisonnement tordu, il sentit la main doré et délicate de Eileen se poser sur la sienne. Derechef il leva son regard vers son visage. Jade était troublé, cependant il était pris d’une envie brutale de tirer Eileen vers elle pour l’embrasser. La demoiselle avait les mots (et les gestes) pour rendre fou Jade. Néanmoins, les pulsions du garçon restèrent cloisonné en lui, et les substitua à un sourire authentique. Le jeune homme allait saisir la main de son ex, quand précipitamment elle la retira, au grand désarroi de Jade.

    Cela venait surement de son esprit se dit-il. Elle venait juste de lui proposer son aide avec toute la gentillesse possible, que lui avait voulu comprendre comme une invitation plus qu’amicale.

    « Et, heu, pour Connor, c'est rien de sûr, enfin... je ne le ferai pas si ça te dérange... »

    Le dilemme ? Dire que oui !!! Bien sûr que ça le dérangeait de voir son ex chérie avec son pote. Dire non ! Les voir ensemble dans le pire des cas... Entendre Connor parlait d’Eileen dans son pieu, passant une nuit au septième ciel ? S’il disait oui, il avouerait presque directement qu’il était incontestablement, encore attiré par elle. Ce qu’il ne voulait pas ; Jade était quelque peu fier… mais prendre le risque de dire que « non pas du tout », ça ne le dérangeait pas et voir par la suite en tête d’affiche « Eileen et Connor » : non merci !

    - Ça me dérange !!
    Tanpis pour la fierté…

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Ven 19 Mar - 1:42

Eileen ne put s’empêcher d’esquisser un sourire surpris à sa réponse et de se précipiter alors pour enfourner une bouchée et mastiquer lentement – tout en hochant la tête comme si elle appréciait tranquillement la réponse de Jade. Oui, elle était surprise – très agréablement surprise même. Elle n’avait pas du tout prévu que Jade lui répondrait ainsi, aussi franchement et aussi irrévocablement. Tel était pris qui croyait prendre! Les papillons dans le ventre et le rouge lui montant aux joues, elle tenta de formuler une réponse, sans succès. Est-ce que cela signifiait que Jade ressentait encore quelque chose pour elle? Est-ce que ça signifiait quelque chose tout court? Elle n’en avait aucune idée – tout ce qu’elle savait c’est qu’il était là, tellement parfait qu’elle devait se pincer pour y croire, et qu’elle avait carrément envie de lui sauter dessus. Mais ça, ça ne lui offrait toujours pas une réponse convenable. « Ah d’accord, mais hé, dis, ça te dérangerais si je me précipite sur toi ? » Finalement, elle s’essuya la bouche – elle ne pouvait quand même mastiquer pendant quatre heures, ça deviendrait louche un peu, puis leva les yeux vers lui avec un air, heu, d’une fille qui tente d’assurer alors qu’elle est à deux doigts de sautiller partout comme une poule sans tête?

Eileen • « Ah ben heu, c’est … c’est chouette ! »

C’est « chouette » ? Elle avait mâchouillé sa bouchée pendant mille ans, courant le risque d’avoir l’air d’une ruminante, tout ça pour pondre que sa réponse était « chouette »? Était-elle vraiment aussi pathétique que ça? Pourquoi Jade avait-il le don de la faire baragouiner n’importe quoi? Et, surtout, pourquoi ne pouvait-elle pas se lever et, une musique super géniale jouant en arrière-plan, l’embrasser tendrement, passionnément, langoureusement, enfin, n’importe comment, mais d’une manière tout aussi super géniale et que Jade redeviendrait fou d’elle et que tout serait beau et qu’il n’y aurait plus de non-dits et de malaises? Ouf. Peut-être souhaitait-elle trop de choses en même temps.

Eileen • « Ouais, c’est chouette, heu, enfin, c’est chouette que tu tiennes encore à moi, quoi… »

En fait, son babillage était tout sauf chouette, et elle espéra que Jade avait côtoyé beaucoup de filles qui parlaient pour rien dire et qu'ainsi, il ne la trouverait pas trop lamentable...
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Mar 23 Mar - 1:53

    Jade était gêné. Inhabituellement maladroit. Sans tenir les rennes, ni détenir le contrôle de la situation. Des lors qu’il avait prononcé sa réponse, le pouvoir avait virevolté vers Eileen. Elle était maintenant, en position de force, sous contrôle, et savait désormais qu’elle avait Jade à sa merci. Elle savait pertinemment que Jade deviendrait jaloux s’il la voyait avec d’autres garçons. Donc la conclusion rationnelle était qu’Eileen venait par ses mots sous tirés à Jade, d’avoir la preuve vivante qu’il en pinçait encore pour elle. Ce qui ne fut pas étonnement quand on retrouve après tant d’années, son ex petite copine que vous avez été forcé d’abandonner quand vous étiez adolescent, car vos parents avaient d’autres projets d’avenir pour vous. Des projets peu concevable quand on sait que Jade aurait pu très bien s’en sortir à Londres aussi. Bien sûr, la drogue devenue son rituel n’était pas son succès d’enfance, malgré tout, les conneries, la drogue ne restait pas moins une passade pour le jeune homme, pas un mode de vie. Voila pourquoi il n’avait jamais vraiment pardonné à ses parents de l’avoir « exporté » aux Etats Unis. Bien heureusement pas seule, Sadie, sa sœur jumelle l’avait suivie partout, mais tout de même, cela n’en reste pas une raison acceptable. Il avait ainsi perdu des amis et Eileen. Pas que leurs histoires étaient remplis de projets futurs, cependant il l’avait véritablement aimé. Toutefois, à Londres il ne lui avait jamais dit ces sincères sentiments. Comme une fierté à ne pas dévoiler sa faiblesse. L’amour. Et désormais, un pas venait de se franchir avec elle. Avec à peine « ça me dérange de te voir avec Connor », Jade venait de se dévoiler ce qu’il n’avait jamais fait envers Eileen. Peut être rien pour elle, mais le jeune homme venait de faire chuter sa fierté au plus bas.

    « Ah ben heu, c’est … c’est chouette ! »
    Jade leva les yeux vers elle, un air frigorifiant. Il venait de perdre la moitié de sa fierté, la gène l’envahissait lourdement, pour que la jeune blonde lui lance une phrase avec « chouette ». Jade avait rit s’il ne sentait pas autant pathétique. « Chouette » ! Bien sûr qu’il aurait du se douter qu’elle avait complètement tourné la page et qu’elle ne désirait qu’être juste son ami.

    « Ouais, c’est chouette, heu, enfin, c’est chouette que tu tiennes encore à moi, quoi… »Jade ne savait pas comment réagir après tant de mots si lointain et sec. Des mots qui ne rassurent pas quand on vient indirectement de dire qu’on ne veut la voir avec un autre que nous. La honte lui monta à la gorge et tout ce qu’il espérait était de prendre ses jambes à son cou pour avoir été autant stupide de croire on ne sait quoi. Il trifouilla dans son sac en bandoulière pour trouver une excuse et y sortit un papier. Il se leva, attrapa par la plus grande vitesse son plateau sous les yeux surpris de Eileen. Il déposa son plateau au réfectoire, revenait vers sa table.

    - Je suis désolé… j’avais oublié que … j’avais..
    Il mit la petite feuille sous les yeux d’Eileen.

    - Ce truc là, dans exactement…. (il regarda sa montre) maintenant !
    Il prit un stylo, griffonna son numéro de téléphone même s’il savait qu’Eileen sans contre foutait et le tendit.

    - Tiens ! si tu veux me joindre… ou pas ! finit-il ses mots en chuchotant.
    La fuite n’est ce pas ? Plus facile que d’affronter des sentiments ineffaçables.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Mar 23 Mar - 5:36

En voyant le regard consterné que Jade lui lança, Eileen comprit qu’elle s’était vraiment mal exprimée – très, très mal exprimée. Visiblement, ce qu’il avait dit se revêtait d’une très grande importante à ses yeux – et elle lui avait répondu avec une banalité et un détachement très décevants. C’est vrai, songea-t-elle en creusant dans sa mémoire, que Jade avait toujours été fier et orgueilleux. Alors que ça l’aurait pu sembler anodin pour certains, c’était très significatif chez lui… Et, oh! Eileen se traita mentalement de tous les noms du monde. Ces regards rêveurs, cette tension, ces raclements de gorge…. Non… Si! C’était comme autrefois, au début! Cette réalisation la frappa de plein fouet. Oui, elle en était presque sûre, comme elle, Jade éprouvait encore quelque chose, elle aurait dû le sentir dès les premiers signes, mais elle la cruche de première, avait trop eu peur de se dévoiler et n’avait pas été capable de s’ouvrir les yeux! Désormais, elle devait avoir l’air de l’ex qui avait passé l’éponge et qui lançait des « c’est chouette » à ses déclarations d’intérêt! Elle ouvrit la bouche mais, au même moment, Jade se leva le regard honteux. Il s’éloigna de la table, alla déposer son plateau au réfectoire, tandis qu’Eileen suivait sa silhouette athlétique du regard et résistait fortement à l’envie de s’auto-gifler. Non, non! Elle ne pouvait pas rester comme ça à ouvrir et fermer la bouche comme un poisson tandis qu’il s’en allait, non mais! Elle se calma un peu lorsque Jade revint, mais son soulagement fut de courte durée, car elle le vit sortir une petite feuille de son sac en bandoulière et la placer sous ses yeux d’un geste blessé. Il parla d'un ton pressé, et qu'Eileen sentit comme un brin triste.

Jade • « Je suis désolé… j’avais oublié que … j’avais… Ce truc là, dans exactement…. maintenant ! »

Et, alors qu’Eileen se retenait pour ne pas éclater en sanglots devant sa bêtise et sa froideur, il regarda sa montre – une très belle montre – puis griffonna son numéro de portable avec un air amer. Elle regarda sa main tracer d’une écriture précipitée la série de chiffres sans trop savoir quoi faire pour l’arrêter, pour lui dire que ce n’était pas ce qu’il pensait…

Jade • « Tiens ! si tu veux me joindre… Ou pas! »

Il avait murmuré le « ou pas », mais Eileen avait entendu et se sentit déglutir difficilement alors qu'elle prenait le papier. Alors qu’il s’apprêtait à partir, elle se décida finalement. Au diable la retenue et les qu’en-dira-t-on, elle n’allait quand même pas le laisser foutre le camp en pensant qu’elle voulait l’avoir comme bon ami, elle ne se le pardonnerait pas! Tant pis s’il la trouvait ridicule, au moins elle aurait dit le fond de sa pensée. Elle se leva brusquement, manquant de faire renverser son cabaret, mais elle s’en foutait. Il y avait Jade Waldorf, l’homme pour qui la majorité de la population féminine tuerait mais surtout, le seul ex qu’elle avait aimé, qui venait de s’entrouvrir, de revenir à elle, et elle n’allait certainement pas cracher sur ça. Elle resta debout un instant, à se remémorer tout ce qu’elle avait vécu avec lui, et une certitude l’envahit ; elle n’avait jamais vraiment oublié Jade il était – il était inoubliable, voilà. À cette pensée, elle s'avança précipitamment et posa une main sur son bras, son regard plongeant finalement dans le sien – et ne l’évitant pas, pour une fois. Ce qu’il avait des beaux yeux! Aussi bleus que les océans, comme on en voyait rarement, qui restaient aisément gravés dans les souvenirs.

Eileen • « Jade… »

Sa poigne se resserra. Il fallait qu’elle lui dise – c’était là ou jamais. Il n'y aurait pas douze occasions. Elle se mordilla les lèvres un moment, tentant de formuler ses mots correctement. Elle ne put s’empêcher de sentir les muscles bien définis sous sa main, de couler un regard sur sa moue divine, sa chevelure décoiffée, et la remarque sortit toute seule.

Eileen • « Merde, t’es tellement beau… »

Ça, au moins, c’était sincère, c’était spontané, c’était peut-être un peu bidon, mais bon. C'était un début! Pour une fois, elle disait le fond de sa pensée impulsivement, sans raisonner comme une débile. Son visage s’éclaira d’un petit sourire timide et elle eu un petit rire, histoire d'évacuer la tension, alors que se main descendait doucement prendre celle de Jade.

Eileen • « Enfin, je ne veux pas te retenir si tu as vraiment quelque part où aller là, tout de suite, mais je sais que ce que tu as dit impliquait beaucoup pour toi… Et que je t’ai répondu comme une merde. Je veux pas que tu crois que n’ai plus rien pour toi ou quoi que ce soit parce que, en fait, ça me dérangerais énormément moi aussi si tu allais coucher avec une autre fille… C’est juste que, j’ai peur d’aller trop vite, de tout brusquer et de te faire peur si je dis tout ce que j’aurais envie de te dire … Et de faire tout ce que j’aurais envie de faire. »

Ça, c’était le bout de phrase que, quelques minutes plus tôt, elle aurait gardé pour elle. Mais, curieusement, ça faisait du bien d’enfin tout dire, d’être claire. Elle se sentait beaucoup plus à l’aise que tantôt et, surtout, se sentait comme la Eileen que Jade avait connue – franche, directe, un peu irrévérencieuse. Pas la Eileen de ces derniers-temps, si différente d'autrefois – pourquoi ce changement radical, d'ailleurs ? – , celle qui, désormais, se la jouait floue et prudente.

Eileen • « Et, si tu veux savoir, je ne veux pas être ton amie. Je ne le supporterai pas, en fait – on ne peut pas avoir envie d’embrasser ses amis, ça fout les boules, après tout. »

Ouf, elle avait tout déballé. Maintenant, c’était à Jade de voir ce qu’il allait en faire, en espérant que ce changement soudain de comportement ne le laisserait pas trop perplexe. Elle se sentit nerveuse à cette pensée, mais son regard ne flancha pas et sa main resta dans la sienne. Au moins, elle était elle-même, et ça, c'était un sentiment incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Sam 3 Avr - 15:23

    Jade plaça la capuche de son sweat gap sur sa tête remis correctement son sac sur son épaule, posa le papier dédié à Eileen et lui fit un simple signe de tête pour lui dire au revoir. Jade n’était pas encore d’humeur à encaisser les refus et les râteaux. Il préférait donc quitter la demoiselle que de la regarder dans les yeux honteux. Qu’allait-il faire maintenant ? Un basket ? Un petit tennis ? peu importe tant qu’il était loin de tout être humain féminin et qu’il pouvait se défouler sans limite. Le sport ? Quoi de mieux pour tout extérioriser, se lâcher ? Un grand bol d’air, que justement avait grand besoin notre jeune homme. Il avançait dans la foule fraichement sorti des cours, crevant de faim, faisant la queue comme des animaux sauvages. Jade précipita le pas entre le marécage humain quand arrivé au bout et qu’il avait enfin réussi à s’extirper de ça, il sentit une poigne qui lui saisit le bras. Il se retourna et vit Eileen, son regard profond perçant le sien avec ses yeux de chats.

    « Jade… »

    *Surement des explications pour que tout soit clair entre nous* se dit il. Elle avait du prendre peur et voulait bien que Jade sache qu’elle n’attendait rien de lui, qu’il n’était maintenant qu’ami, qu’elle avait tourné la page peut être même attiré par un autre ? Connor tiens ! Et qu’elle ne voulait pas gâcher leur amitié à cause de ce malentendu. Bien ! Jade était prêt à entendre ce dialogue qui certes le mettrait à terre perdant sa totale fierté mais Tanpis ! Le jeune brun aux yeux bleu gris perle, la regarda attendant les représailles qui l’achèverait encore un bon coup.

    « Merde, t’es tellement beau… »

    Jade était bouche bée même si un rire nerveux monta en lui. Qu’est ce qu’elle racontait encore ? Surement une accroche gentille avant de passer aux hostilités…

    « Enfin, je ne veux pas te retenir si tu as vraiment quelque part où aller là, tout de suite, mais je sais que ce que tu as dit impliquait beaucoup pour toi… Et que je t’ai répondu comme une merde. Je veux pas que tu crois que n’ai plus rien pour toi ou quoi que ce soit parce que, en fait, ça me dérangerais énormément moi aussi si tu allais coucher avec une autre fille… C’est juste que, j’ai peur d’aller trop vite, de tout brusquer et de te faire peur si je dis tout ce que j’aurais envie de te dire … Et de faire tout ce que j’aurais envie de faire. » « Et, si tu veux savoir, je ne veux pas être ton amie. Je ne le supporterai pas, en fait – on ne peut pas avoir envie d’embrasser ses amis, ça fout les boules, après tout. »

    Hallucinant toujours un peu plus, il la laissa parler sans la couper, saisissant chaque phrases qu’elle exclamait. Il ne sut quoi répondre. Toutefois la joie redevenait plus présente qu’il y a 2 minutes. Jade avait l’impression de retrouver cette fille pétillante qu’il avait rencontré par hasard un matin dans les rues de Londres. Le sourire qu’elle avait eu aux lèvres à ce jour, et lui qui était parti l’accosté sans timidité et assurance. Elle réapparaissait comme ces jours d’été plus ou moins gris malgré des rayons timides. Ils n’avaient eu qu’à se contempler.. Le feeling était là. Eh bien ! Il avait l’impression de revivre ce jour tout aussi intensément. Sa franchise ? il aimait vraiment ça. Ainsi sans réfléchir, instinctivement, il plaça son doigt sur ses lèvres qui débitait une multitude de mots pour le substituer à un baiser. N’avait elle pas dit qu’elle ne pouvait embrasser ses amis ? Jade n’était justement pas son ami. Il ne le désirait même pas un peu. Il voulait être plus. Être celui de Londres. C’est tout. Il saisit son cou et plaça une main derrière son dos pour la rapprocher de lui. Leurs visages n’étaient qu’à quelques mètres.

    - Je ne veux pas être ton ami. Je ne veux coucher avec aucune fille. Et je suis pour faire tout ce que tu voudras…

    Bien mieux que du sport ! N’est ce pas ?

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Jeu 8 Avr - 4:53

Eileen resta un moment foudroyée sur place, son cerveau éprouvant visiblement de la difficulté à analyser ce qui c’était passé. Est-ce que Jade l’avait vraiment embrassée? Debout, au milieu de la cafétéria de Manning Hall? Est-ce qu’il était vraiment là, en train de la fixer de son regard d’enfer, à lui murmurer des mots remplis de promesses? C’était presque trop beau pour être vrai, mais sa main dans son cou, sa bonne odeur autour d’elle et sa voix chaude témoignaient qu’elle ne rêvait pas. Après avoir encaissé l'information, elle décida de savourer le moment et enroula doucement ses mains autour du cou du jeune homme, lui esquissant un sourire étincelant. Tout ce qu'elle voudrait, vraiment? Il y en avait beaucoup...

Eileen • « Tout ce que je voudrais? … Eh bien, tu peux continuer à m’embrasser? »

C’était une réponse facile, certes, mais elle ne pouvait pas résister à l’appel de ses lèvres, qui bougeaient à quelques centimètres des siennes. Elle était si bien, là, c’était quelque chose qu’elle avait rarement vécu auparavant. Cette sensation d’ivresse, de bonheur quasi-indestructible qui vous tombe dessus quand un évènement aussi magique et fortuit vous arrive. Puis, décidant finalement de ne pas attendre la réponse de Jade, elle s’approcha et l’embrassa doucement, lentement, jouissant de chaque seconde qu’elle abandonnait à ce baiser si sincère, si profond. Le reste du monde n’existait plus ou, s’il existait, elle s’en foutait carrément. Elle avait Jade, son Jade, dans ses bras, sur ses lèvres. Toutes les barrières étaient enfin tombées. Après un moment, elle se recula doucement, et replongea son regard dans le sien.

Eileen • « … Oh, Jade, qu’est-ce qu’on va faire? »

Cette question pouvait sembler étrange, mais pour Eileen, ce ne l’était pas. Oui, qu’allaient-ils faire? Ils ne voulaient pas être amis, ils voulaient être plus – ils étaient au moins d’accord sur ça. Seulement, à quoi Jade s’attendait? Souhaitait-il la même chose qu’elle, la continuation de leur romance de Londres? Peut-être pas. Peut-être qu’un peu de bécotage et quelques nuits en l’honneur du bon vieux temps lui suffiraient – quoiqu’elle ne le souhaite sincèrement pas. Est-ce qu’elle l’aimait? Elle n’avait jamais vraiment cessé de l’aimer, en fait. Dès qu’elle l’avait revu, son rythme cardiaque s’était accéléré et son ventre s’était rempli de papillons. N’était-ce pas des signes? Est-ce qu’elle devait le lui dire, là? Non, il fallait attendre, attendre sa réponse. Elle ne voulait pas se mettre dans l'eau chaude trop tôt, trop vite.

Trop vite. Voilà, elle ne voulait pas aller trop vite, brusquer Jade, le rendre mal à l'aise. C'est pourquoi, en lui demandant cela, elle espérait qu'il comprendrait qu'elle lui laissait la possibilité de ralentir la cadence. Elle n'avait aucune envie de l'étouffer et, conséquemment, de le faire fuir! C'est donc avec un regard doux qu'elle attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Waldorf

avatar

ETUDES : Sc. humaines et sociales
Féminin
● INSCRIPTION : 12/05/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3080
● CÔTÉ COEUR : 3 personnes
● ÂGE : 27
● PHRASE DU JOUR : ...
● STAR SUR L'AVATAR : : Chace Crawford
● DISPO POUR UN TOPIC? : NON !!!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
12/20  (12/20)
// Humeur: heureux

MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   Sam 1 Mai - 15:44

    Jade avait suivit la petite voix lui chuchotant d’abattre les barrières qui l’empêchait d’aller vers Eileen. Des retenues ! Surement pour ne pas souffrir car oui : il n’y a pas que les femmes qui souffrent durant une rupture. L’homme se tait et agonise en silence, mais il n’en demeure pas moins dans la douleur. Une douleur profonde, surtout quand on pense trouver enfin la personne qui vous convient à un tel point que vous l’a voulez pour femme. Avait –il visait trop haut ? Est-il encore trop jeune pour envisager une relation aussi sérieuse qu’il ne la voulait avec Senna. Son ex, paraissait encore frivole, elle n’était pas dans l’optique d’une vie sans vagabondage. Il en était ainsi. Pour preuve, n’était elle pas déjà avec l’homme que Jade redoutait ? Si justement. Des réalités qui vous font mal et qui par la suite vous rend méfiant, et dur avec vous-même. Particulièrement Jade trop sévère avec lui-même, devenant trop distant dans ses sentiments, cherchant à ne plus les écouter. Cependant avec Eileen c’était différent ; la confiance avait déjà était instauré. Néanmoins, c’est vrai que le temps à passé, les gens changent et bien qu’il ne veuille pas l’imaginer, Eileen était une belle jeune femme, qui devait obligatoirement avoir un succès fou envers les hommes normalement constitué. La peur de se faire trahir encore une fois fit prendre conscience à Jade qu’il allait surement un peu trop vite. Mais ce sentiment d’oubli de Senna, et cette sensation de retourner dans le passé lui engendrait un bonheur inimaginable.

    « Tout ce que je voudrais? … Eh bien, tu peux continuer à m’embrasser? »

    Jade regarda la jeune femme, encore dans ses bras sourire. Cependant il resta dans ses songes encore paumé. Quand il y pensait, vraiment, il était à deux doigts de jouir d’un bonheur sans fin. Et il se retrouvait un peu comme à la case départ, de nouveau avec des expériences amoureuse, le fragilisant et le rendant à la fois plus dur au contact. Je jeune homme n’eut pas le temps de formuler un mot qu’Eileen avança délicatement son visage pour l’embrasser une nouvelle fois. Jade n’en profita pas, restant dans son lointain passé essayant de faire le vide et profiter de l’instant présent. Allait-il trop vite ? Surement. Mais il ne voulait pas voir Eileen s’éloigner ! Dilemme donc important. La jeune étudiante ressentait ce qui se tramait dans la tête de Jade et posa la question existentielle.

    « … Oh, Jade, qu’est-ce qu’on va faire? »

    Bonne question ? Ne pouvaient ils pas s’afficher au bras l’un l’autre des à présent. Ils devaient un minimum attendre. Ce n’était pas respectable pour Senna de montrer aussi rapidement qu’il était passé à autre chose, même si le flou régnait encore. Puis juste pour lui, il ne se sentait pas d’attaque à repartir dans une folle histoire d’amour à vous faire chavirer le cœur et à vous faire perdre la raison. Il avait besoin de temps, de soutien et de compréhension. L’affection était l’option en plus mais n’était pas impératif. Cependant il ne le refuserait pas de la part de la belle Eileen Stuart, Londonienne sexy et élégante. Toutefois, quand jade la voyait, pouvait poser ses mains, sur ses courbes divines, il ne voulait qu’une chose : lui sauter dessus. L’appel du corps dit on ?!

    « Que dirais tu de prendre notre temps. Tu sais, sans te faire peur, je ne cesse encore de penser à elle. Il me faut du temps pour l’oublier. Je sais que ce n’est pas respectueux envers toi, et je comprendrais que ça te freine. Je ne t’en voudrais pas. »

    *cependant tu m’attires gravement, et je veux passer le reste de ma journée collé à tes lèvres* non peut être pas une chose à dire. Il détacha son étreinte pour déplacer son sac sur son autre épaule musclé. Il jeta un regard furtif vers sa montre, pour s’apercevoir que le temps passait grandement vite. Espérons qu’elle n’avait pas cours, ou bien elle serait en retard. se tenant à ses côtés Jade redoutait une reponse.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------

TEAM PERFECT, TEAM IRRESISTIBLE ♥
Iota Kappa Iota - OAO
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: it's nothing but time, and a face that you lose • jade   

Revenir en haut Aller en bas
 

it's nothing but time, and a face that you lose • jade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: L'université de Brown :: Manning Hall :: Caféteria-