AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Mar 23 Fév - 20:49



    « i‘m feeling weak »
    abbey l. davis and peter a. hudson

.

      L'action se déroule avant l'Ombre de Brown, car je suis enfermée dans la cafétéria et le psychopate rôde autour. Je ne sais donc pas ce qu'il va se passer ...

    Il faisait extrêmement froid ce jour-là. La neige continuait de tomber à gros flocons et il devenait de plus en plus difficile de conduire sur la route complètement gelée. A plusieurs reprises, Abbey Davis avait failli finir sur le bas côté et, affolée comme elle l’était, il était d’ailleurs étonnant qu’elle suive encore la ligne droite. Et là, vous vous demandez alors pourquoi, ô pourquoi cette jeune femme pourtant censée se trouvait dehors par un temps pareil, à s’entêter à contrôler ce bolide qui était, on s’en doutait bien, inapte à ce genre de situation ?

    Plus tôt dans la journée : (sonnerie du blackberry d’Abbey : relator, pete yorn/scarlett johansson.)
    « - Allô ?
    - Abbey, c’est Peter, ton ô combien aimé parrain.
    - (rires de la jeune femme) Oui bien sûr. Comment vas-tu ?
    - Très bien, mais je voulais te poser une petite question : tu es libre ce soir ?
    - Absolument, mais désolée tu n’es pas vraiment mon genre. »


    La petite blonde d’1m58 pouvait se permettre ces petits jeux avec Peter. Hudson était un peu comme son meilleur ami, son confident et son ange gardien. Tout cela à la fois, mais encore plus, il était son parrain. Après son très cher père, il était sûrement l’homme qu’Abbey aimait le plus dans ce bas monde. Ainsi donc, le professeur de 36 ans et l’étudiante convinrent de se donner rendez-vous le soir même, au petit restaurant italien. Ah il l’a connaissait bien, il savait qu’elle ne pourrait pas résister à un plat de spaghettis, comme quand il lui faisait des macaronis au gruyère quand elle était enfant. Une petite soirée en famille, car oui Peter était comme la famille, voilà ce qui manquait à Davis en ce moment.

    Spoiler:
     

    20H30. Abbey arriva enfin à destination et pouvait déjà sentir l’odeur de la bolognaise et de la viande fraîche en ne regardant que la vitrine du restaurant « La Bella Note ». Elle gara sa voiture non loin et, comme elle avait une chance qui frôlait presque l’indécence, elle choisit l’endroit où se trouvait une immense plaque de verglas. En remarquant ce méfait, elle se dit en son for intérieur que la dite-plaque fonderait bien d’ici la fin de la soirée. Elle sortit de l’habitable, l’humeur un peu saccagée par cette découverte glacée, pris son sac à main et se dirigea, tout talons dehors, vers l’entrée du restaurant.

      Abbey Leah Davis ▬ « Bonjour, une réservation au nom de Monsieur Hudson. »
      Le réceptionniste ▬ « Monsieur Hudson. Oui, voilà … Monsieur se trouve à la table n°7. »

    La jeune femme le remercia puis se dirigea dans la direction que le serveur venait de lui indiquer. Un peu plus loin, elle vit un visage qu’elle connaissait bien puisqu’il s’agit de l’un des premiers qu’elle avait vu dans sa petite vie. Peter avait en effet eu la chance de tenir le bébé qu’elle était avant même le père, vingt-et-un ans plus tôt. Et soudain, quand elle le vit, elle se demanda comment elle réussirait à lui cacher les problèmes qu’elle avait, lui qui l’a connaissait par cœur. Plus le temps de réfléchir, il se levait pour la saluer. Abbey lui fit la bise, l’étreint légèrement, puis s’assit après avoir retirer son manteau, dévoilant une tunique bleue.

      Abbey Leah Davis ▬ « Je suis désolée d‘être en retard, mais avec la neige, c‘est une vraie patinoire dehors. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Mar 23 Fév - 23:35

Encore un jour gris... Chaque jour devenait banals et similaires en cette période hivernale. Chaque jour était pareil que l'autre, Peter commençait à se lasser de voir toujours des flocons tomber éternellement sur le sol. Mais ce jour là, c'était bien pire ! À croire que le ciel était déchaîné. D'énormes flocons tombaient, des rafales de vents soufflaient sans cesse. Rien, mis à part les cours, pouvaient faire que le professeur sorte de son lit, et il faut dire que c'était plutôt difficile ! Malgré tout, les jours se faisaient de plus en plus long et les loisirs se faisaient de plus en plus rares mais, en même temps, qui voudrait sortir par un tel temps ? Mais bon, Hudson, fidèle à lui même avait quand même envie de sortir, envie de s'amuser un peu. Il pensa alors à Abbey, sa filleule, une jeune femme qu'il n'avait pas vu depuis assez longtemps, et puis, rien de tel que des retrouvailles familiales pour s'amuser un peu !

Peter passa donc un coup de téléphone à la jeune femme, il lui proposa de sortir et elle lui avoua ironiquement qu'il n'était pas son genre. Hudson esquissa un sourire derrière son téléphone mobile et lui lança quelque chose comme « Rassures-toi ma chérie, tu es un peu trop jeune pour moi ! » tout en riant. Le garçon lui expliqua donc comment se passerait la soirée, et où ils devaient se retrouver. Il n'était alors pas vraiment tard, dix-neuf heure à tout casser, Pete avait donc encore une heure et quart pour se préparer. Comme le garçon n'était pas long pour les préparatifs, surtout s'il était question de sa filleule, il préféra se remettre un coup au lit histoire d'être en pleine forme lorsqu'il arriverait au restaurant.

Trois quart d'heure plus tard, Peter, n'ayant pas vu l'heure passer réalisa qu'il ne lui restait que une petite demi-heure pour se préparer et pour rejoindre le restaurant. Il commença donc à s'activer et se dirigea près de la salle de bain. Hudson prit possession de son rasoir pour raser ce qu'il jugeait de trop, passa ses mains dans ses cheveux pour les remettre à peu près convenablement et retourna dans sa chambre pour choisir la tenue qu'il porterait ce soir. Le garçon ne mit pas longtemps à trouver ce dont il avait besoin, il opta pour quelque chose de simple et pas vraiment sophistiqué, ce n'était pas à une réunion de travail à laquelle il se rendait, il ne fallait pas exagérer les choses !

Après s'être « soigneusement » préparé, Peter vérifia que ses clés de voitures était bel et bien dans ses poches pour après se diriger vers le parking sur lequel il avait auparavant son « bolide » comme il l'appelait souvent. Il prit place dans sa voiture pour ensuite rouler tant bien que mal jusqu'au restaurant, la route n'était pas fabuleuse ce jour là, étant donné que le garçon n'était pas très bon conducteur, il mit à peine plus longtemps que d'habitude à atteindre le bâtiment, il ne manqua pas de se tuer plusieurs fois durant le parcours.

Une fois arrivé, le jeune homme vérifia qu'il était toujours présentable pour ensuite entrer dans le restaurant, c'était un restaurant Italien qu'il avait choisit pour sa filleule, comme il savait très bien qu'elle raffolait des plats provenant d'Italie... Le professeur se dirigea vers le réceptionniste pour savoir à quelle table il avait bien pu être placé, le monsieur lui annonça qu'il avait été mit à la table numéro sept ! Pete prit donc place à l'endroit qu'on venait de lui indiquer et attendit ensuite patiemment que Abbey arrive également.

Au bout de quelques minutes, la jeune femme pointa le bout de son nez, le garçon se leva de sa chaise, pour aller la saluer, après lui avoir fait la bise et avoir reçu une petite étreinte de sa part, Peter lui lança un petit sourire et lui fit signe de s'asseoir. Abbey s'excusa d'être en retard et Pete lui répondit :

« Ne t'inquiètes pas, je viens juste d'arriver, enfin, y'a quoi... Trois minutes maximum ! Les routes son très mauvaises, je confirme ! »

Hudson lui sourit, c'est une bonne soirée qu'ils allaient tout les deux passer, Pete en était sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Mer 24 Fév - 0:17

    Flashback ▬ Eté 1994. Abbey Leah était âgée de cinq ans et demi et ses parents étaient assez occupés. Enfin, son père lui l’était. Récemment diplômé de l’école de droit, il commençait à se faire un nom dans le barreau en tant qu’avocat, à Manhattan. Sa mère avait bien changé depuis qu’elle était devenue la maman de la jolie petite fille. Elle ne faisait tout simplement pas attention à elle et Abbey passait plus de temps avec ses grands-parents et avec Peter, son gentil parrain, qu’avec sa propre génitrice. Nous étions donc en août 1994, en plein Manhattan. La veille, Jack Davis avait offert à sa princesse son premier vélo sans roulettes, mais il lui avait dit que malheureusement il n’aurait pas le temps de lui apprendre comment faire. Alors, cette tâche irait à l’un de ses meilleurs amis, Peter.
    Central Park, 15H04 cet après-midi là. Peter se trouvait derrière le petit vélo où était assise la petite Abbey, vraie poupée aux couettes blondes. Il la poussa et elle s‘élança dans la grande allée entourée d’herbe du plus grand parc de la ville. (fin du flashback)

    A cette époque, Peter et Abbey se voyaient très souvent, il faisait vraiment attention à elle contrairement à sa petite maman. Cette inattention de Mme Davis n’avait pas changé depuis. Oh si, elle lui parlait, mais pour parler d’elle généralement. La vie d’étudiante de sa fille, elle semblait s’en ficher éperdument. Elle pensait sûrement qu’à vingt-et-un ans, on n’avait rien d’intéressant à raconter. Et pourtant … La jeune femme et son parrain se virent moins souvent quand, il y a quelques années, on lui proposa le poste de professeur de journalisme et entraîneur de football dans la prestigieuse université de Providence. Il dût alors laisser sa filleule, seule, dans un Manhattan qu’elle voyait d’une toute autre manière. A 16 ans, elle devint reine du lycée. Adulée de tous, elle avait une bande d’amis vraiment solide et un petit ami prénommé Josh. Peter avait même été le premier à être au courant, avant même ses parents. Il ne vivait déjà plus à New York, mais à quoi peut bien servir un téléphone si on n’appelle personne ?

    Aujourd’hui, Abbey n’était plus la même. On l’avait trahi, trompé. Enfin Josh l’avait trompé. Cet événement avait changé bien des choses dans le comportement de Davis. A Providence, où elle avait décidé de s’inscrire en sachant que son protecteur se trouvait là, elle devint la pire des garces, connue dans tout le campus comme était la traînée qui s’était tapée tous les mecs des bars de Rhode Island. Mais au fond, elle n’était pas comme cela. Récemment, elle ne se reconnaissait plus, était triste, fragile. Perdue dans ses principes, elle avait même commencé à noyer ses problèmes dans l’alcool, quel qu’il soit. Et personne ne le remarquait … Car même si elle était entourée des iotas et autres connaissances, personne ne la connaissait au fond.

      Abbey Leah Davis ▬ « Et puis de toute façon, tu es tellement mauvais conducteur. Et après on dit que les femmes n’y connaissent rien aux voitures … »

    Elle finit par rire, car elle s’adonnait à la chose qu’elle préférait : énerver Peter. Mais tout en restant bon enfant. Abbey aimait Peter de tout son cœur. Si elle continuait à faire un minimum confiance aux hommes, c’était grâce à lui. Il lui prouvait chaque jour qu’un homme pouvait être gentil, digne de confiance et éviter de se foutre de sa gu****.

      Abbey Leah Davis ▬ « Je connais la raison de ton invitation. Ta petite filleule te manquait vraiment trop. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Jeu 25 Fév - 20:34

Abbey... Peter l'aimait vraiment ce petit bout de femme qu'il avait vu grandir pendant tant d'année... Il faut dire qu'il s'était également vu grandir en même temps qu'elle, et maintenant, Hudson prend de l'âge en même temps qu'elle, mais c'est beaucoup moins grave pour la jeune femme ! Bien que le professeur est surement beaucoup moins présent pour sa filleule actuellement, ce n'est pas pour autant qu'il est prêt à l'abandonner pour se consacrer à son travail ! Ah, ça non ! Et des soirées comme celle-ci, Pete s'était fixé comme objectif d'en passer beaucoup plus souvent avec Abbey, étant donné qu'il était sûr qu'elle en avait plutôt besoin, pour s'évader un peu de la routine des cours et tout cela... Et puis, Peter était au courant de ses problèmes à l'université, ou plutôt de sa réputation dans l'enceinte de l'université... Mais le garçon savait très bien que tout cela était faux, que ce n'était qu'un masque car l'Abbey qu'il connaissait n'est absolument pas comme cela... C'est une jeune fille douce et attentionnée, tout ce qu'il y a de plus aimable ! Enfin, il faut dire qu'Abbey ne doit surement pas se comporter de la même façon avec ses amis qu'avec son parrain.

Mais bon... De toute façon à quoi bon penser à tout cela ? L'important était que Peter soit lui-même avec sa façon de penser par rapport au caractère de la jolie jeune fille, et que ce soit pareil de son côté, qu'elle ne se cache pas derrière son genre de masque. Enfin, elle était si naturelle comme fille que ça étonnerait Hudson si elle changeait d'attitude d'un instant à l'autre.

La nostalgie commençait à prendre possession de Peter, c'est vrai que le temps où il était libre, le temps où il était adolescent lui manquait. Le professeur avait la plupart du temps envie de dire à Abbey qu'il ne fallait pas qu'elle gâche ce moment pendant qu'elle pouvait encore le vivre ! C'est maintenant qu'elle devait profiter de ses meilleurs moment et pas de se gâcher la vie en touchant à l'alcool et tout cela. Mais c'est vrai que pour un jeune de cet âge là ce n'est pas toujours simple de comprendre cela... Tout ce qui les intéressait ce sont les drogues, l'alcool, les filles ou les garçons, le sexe et toutes ces choses qu'ils ne devraient pas réellement connaître. Enfin, ils sont majeurs et Peter les prenait surement pour plus enfants qu'ils ne le sont, mais quand-même... Tout ce que voulait le garçon était qu'elle profite de sa vie d'une bonne manière et non en faisant la fête à tout va, malgré tout, même s'il conseillait souvent cela à tout les jeunes, il savait très bien qu'on ne l'écouterait pas ! Et puis, Hudson était surement mal placé pour expliquer cela à ses élèves étant donné qu'il avait fais exactement pareil lorsqu'il était jeune.

Mais, Pete avait entièrement confiance en la personne qu'est sa filleule, et il savait très bien qu'elle ne serait pas capable de lui mentir, pas capable de lui cacher quoique ce soit. Peter espérait bien que cette soirée lui permettrait de se confier un petit peu, et surtout pour qu'il en apprennendrait un peu plus sur sa filleule. Car c'est vrai... Lorsqu'elle était petite il l'a connaissait par cœur, maintenant qu'elle avait grandit le dialogue n'était plus forcément le même. Mais c'était entièrement normal et Pete ne s'inquiétait pas le moins du monde.

La jeune fille confirma à son parrain qu'il était très mauvais conducteur, et ajouta qu'il ne fallait donc pas critiquer les femmes. Le garçon était bien au courant qu'Abbey était en train d'essayer de l'énerver, la provocation ça, c'est son truc ! Mais Peter ne se vexant pas rapidement prenais cela pour de la rigolade, c'est ce que c'était de toute façon. Alors il lui dit :

« Peut-être, mais ma chérie, toi tu ne peux rien me dire vu comment tu conduis !Certes, mieux que moi mais ta conduite n'est également pas exceptionnelle ! »

Hudson riait également, ces petits pics qu'ils s'envoyaient l'avait toujours amusé, et puis, ça renforce leur complicité apparente ! Ensuite, Abbey lui précisa qu'elle connaissait la raison de son invitation : Sa filleule lui manquait. Le garçon lui confirma son hypothèse d'un signe de tête et répondit :

« Mais oui que tu m'a manqué ! On a beau être dans le même établissement, nous ne nous voyons que peu ! C'est bien dommage ! Tu as intérêt d'inviter ton vieux parrain plus souvent à l'avenir ma chère ! »

Peter lança un regard complice à Abbey suivit d'un petit clin d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Ven 26 Fév - 0:38

    La plus grande crainte d’Abbey Leah Davis était de décevoir ceux qu’elle aimait et plus précisément son père et son parrain. Depuis la rentrée de septembre, la première rentrée de la jeune femme puisqu’elle avait passé un an dans le cabinet de son père, elle s’était taillée une réputation sur mesure, celle de « nymphomane ». Peter ne lui avait jamais rien dit là-dessus et pourtant Dieu seul sait qu’elle avait besoin qu’elle avait besoin d’être remise à sa place. Elle voulait seulement que quelqu’un lui dise qu’elle avait changé, qu’on ne la reconnaissait plus. D’un côté, elle avait envie d’avouer à son parrain qu’elle s’était découvert un défouloir, l’alcool. Plutôt se détruire que faire face à ses problèmes. Mais de l’autre côté, elle avait tellement peur de sa réaction, lui qui l’avait vu grandir et se transformer en une jeune femme d’apparence si sûre d’elle.

      Abbey Leah Davis ▬ « Oui, mais moi je suis une fille. J’ai le droit de conduire mal. »

    Elle fit mine de lui tirer la langue, comme elle en avait l’habitude quand elle était petite. Par moment, elle avait envie de redevenir enfant. Pouvoir jouer du matin au soir, manger ce qu’elle veut, sauter sur les genoux de son « tonton » préféré si elle en avait envie. Ce n’est plus maintenant qu’elle pourrait faire cela, malheureusement. Oui décidemment, elle avait besoin de voir Peter, de retrouver un environnement qu’elle connaissait. Lui qui l’appelait « ma chérie » (oui, son papa l’appelait plutôt « ma princesse » alors que sa très chère mère se contentait d’un « Abbey » dit d’une façon bien triste), elle avait vraiment besoin de ce modèle, surtout en cet instant.

      Abbey Leah Davis ▬ « Je te promets même plus que t’inviter. Je suis même prête à venir à ton entraînement de football et d’en faire baver à tous tes joueurs. Ils vont tellement te détester après cela … »

    Elle rit. Elle n‘en ferait rien évidemment, elle se contenterait de rendre visite à Hudson et rien que cela, cela ferait saliver ces hommes remplis de testostérone à ras bord. Le serveur qui l‘avait accueilli auparavant se rapprocha de leur table afin de commander. Alors, Abbey attrapa enfin son menu posé devant elle, jeta un rapide coup de gueule vers Peter pour voir ce qu‘il choisirait, puis se concentra sur son choix. Spaghettis … oui classique. Minestrone … non elle n‘aimait pas plus que cela. Ah ! Gratin de macaronis à l‘italienne. Parfait : macaronis, artichaut, jambon cru. Elle en salivait d‘avance, un peu comme quand les machos de Providence la voyait déambuler devant eux. Le serveur relança sa demande en leur demandant ce qu‘ils prendraient.

      Abbey Leah Davis ▬ « Euh, oui. Je prendrai un gratin de macaronis à l’italienne avec un supplément de parmesan s’il vous plaît. »

    Elle commanda par la suite de l‘eau pour ne pas céder à la tentation de finir complètement saoule, comme tous les soirs ces derniers temps. Elle rendit son menu au jeune homme, puis une fois que cela fut fait, passa sa main dans ses cheveux en regardant la table. Peter voyait bien que quelque chose n‘allait pas. Ou bien il devait être aveugle. Mais elle se refusait de gâcher la soirée, pas déjà tout du moins. Elle sortit de ses pensées et cacha ses démons derrière un sourire.

      Abbey Leah Davis ▬ « Alors comment se passent tes cours ? Le journalisme, le foot … Ca doit être tellement plus passionnant que les miens. »

    Elle rit à nouveau, même si de toute évidence, cette diversion ne faisait que retarder le moment où elle se confierait plus amplement à l‘homme qui se trouvait en face d‘elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   Sam 27 Fév - 15:34

Peter espérait, avec cette soirée, resserrer le lien qui l'unissait à Abbey. Il voulait être encore plus proche de sa filleule qu'il ne l'était déjà, le garçon voulait également essayer de lui faire parler de ces divers problèmes et tout cela pour qu'elle sache qu'elle pouvait avoir quelqu'un pour se confier en cas de besoin. Ceci était primordial pour Pete, pour lui rien n'est plus important de confier ses problèmes pour décompresser... Surtout à cet âge là... La vie en était remplie ! Alors bon, si la jeune femme pouvait être au courant que si elle en avait besoin, quelqu'un serait là pour l'écouter, il fallait qu'elle le sache. Dans le temps, le professeur aurait aimé avoir quelqu'un comme ça, susceptible de l'aider dans les moments difficile... Mais étant donné qu'il était assez solitaire, ce n'était pas bien facile ! Alors s'il pouvait faire pour que Abbey vive pour le mieux pendant qu'elle était jeune, il n'hésiterait pas ! Enfin bon... Hudson n'allait pas la forcer à se confier non plus ! Il n'allait pas lui tirer les mots de la bouche non plus. Le garçon la laisserait surement parler toute seule, comme une grande et si ça ne venait pas et bien... Il faudrait voir avec le temps. Et puis, la jeune fille n'avait peut-être pas des tonnes de problèmes et n'avait peut-être pas besoin de Peter pour jouer le rôle du gentil protecteur. La jeune femme ajouta qu'elle était une fille et qu'elle avait donc le droit de conduire mal. Pete se contenta de rire et de lui lancer un petit sourire. Abbey lui tira la langue, ce qui fit également sourire le professeur qui avait l'habitude de ces petits tirages de langues de la jeune femme... Elle faisait toujours cela en étant petite ! Sa filleule lui dit ensuite qu'elle lui promettait de l'inviter et qu'elle viendrait faire suer ses joueurs de football sur le terrain. Le garçon répondit :

« Ah... Que de bonnes résolutions ! Et pour mes joueurs, je te laisse carte blanche. De toute façon je dois les dresser ceux là ! »

Le garçon sourit. Malgré qu'il n'y croyait pas trop... A cet âge là les jeunes n'ont pas que ça à faire de se prendre la tête avec des vieux inutiles ! Mais de toute façon il ne lui en voudrait pas... Peter aurait dit la même chose et n'aurait pas tenu sa parole à cet âge là ! Ensuite, un serveur se rapprocha de la table de Abbey et Pete pour prendre leur commande, Peter, n'ayant aucune idée de ce qu'il allait prendre attendit que sa filleule dise ce qu'elle voulait. Elle commande un gratin de macaronis, un plat qu'adorait le garçon alors il lança au serveur :

« Et bien... Mettez pour moi la même chose ! »

La jeune femme commanda de l'eau par la suite. Puis elle interrogea Peter à propos de ses cours tout en disant que cela devait être beaucoup passionnant que les siens ! En même temps... Hudson se sentait plutôt libre depuis qu'il avait prit ce poste de professeur... Il était respecté de tout le monde, il n'avait jamais aucun problème et en prime, il adorait complétement ce qu'il faisait... C'était à vrai dire sa plus grande passion et le partager avec des élèves était vraiment quelque chose qu'il adorait faire... Pete répondit donc :

« Et bien... Je dirais que ça se passe très bien... Les cours de journalisme, c'est complétement génial, tout le monde est à mon écoute et ça me fait plaisir de voir que je sers à quelque chose ! Et puis le foot... Et bien pareil, ça me permet de m'évader un peu et même si mes joueurs sont un peu... Prétentieux... Et bien c'est toujours un plaisir de les faire jouer ! »

Peter sourit car il venait de remarquer qu'il venait de faire un monologue ennuyant comme il en fait souvent... Du coup il ajouta :

« Je ne vais pas te saouler avec ma vie de vieux ! Comment ça se passe pour toi ? »

Il est vrai qu'une vie de professeur de trente-six ans n'était pas réellement passionnante, surtout pour une jeune fille comme Abbey ! Il valait mieux qu'elle raconte sa vie à elle plutôt que d'entendre les histoires barbantes de Peter ! Et puis, elle allait peut-être se dévoiler quelque peu ! Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm feeling weak, pv Peter A. Hudson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A weak state by the non-virtue of our constitution?
» 05. If You're too Weak, I Will Take Advantage of You... [Sakura Kami]
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Kelsey.L.Hudson (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: zone hors jeu :: archives-