AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Intrusion et premiere rencontre mouvementee. [Aaron]   Lun 12 Avr - 21:15

Charlie avait fini ses cours à seize heure trente et après s’être rendu à son casier pour récupérer les quelques affaires qu’elle avait pu laisser traîner ou oublier sans faire attention. La demoiselle se fit arrêter plusieurs minutes par un camarade qui voulait des renseignements sur le dossier à rendre... pour demain. D’une nature plutôt gentille, elle accepta de lui donner les informations qu’il souhaitait. Ils s’installèrent donc dans une salle d’étude.
A bout d’un quart d’heure, vingt minutes, Charlie était enfin libérée et put partir finir sa journée. Sans le savoir, elle se rapprocher d’une surprise de taille en allant vers son appartement. La demoiselle blonde passa à l’épicerie du coin pour acheter fruits, yaourts, légumes et bonbons pour avoir de quoi manger et grignoter ce soir. Son sac en bendouillère posait sur ses épaules, un sac de course dans la mains droites et deux livres dans la main gauche, on pouvait dire que Charlie était, comme on le dit, chargée comme un mulet.

Arrivée à son appartement, la demoiselle réussit à composer le code à quatre chiffres en bas dans l’entrée, trouver son trousseau de clefs au fond de son sac, ouvrir la porte et enfin retirer les clefs de la porte. Elle passa dans le hall et s’arrêta devant les boîtes aux lettres. Encore une fois, elle sortit son trousseau de clefs de sa poche et prit en main la plus petite des clefs. Plusieurs lettres et de la pub étaient présentent. Elle les coinça sous son bras avec les deux livres. La demoiselle blonde put finalement entreprendre de monter les escaliers jusqu’au troisième étage. Même étant charger comme elle l’était, Charlie n’utilisa pas l’ascenseur étant donné qu’elle n’habitait qu’au troisième étage. Elle croisa une des locataires du deuxième étage et après le traditionnel “bonjour, comment allez-vous? Bien, merci. Au revoir, bonne soirée” Elle s’échappa à l’étage suivant.
Déverrouillant la porte de deux tours, elle put enfin souffler d’être arriver chez elle. Regardant vers le parquet blanc qui était disposé partout dans son appartement, elle poussa la porte d’un coup de pied, le verrouilla et après avoir lancé ses clefs sur la console de l’entrée elle déposa son sac de cours au pied de celle-ci.
Charlie entreprit de se diriger vers son salon puis sa cuisine quand elle sentit un courant d’air dans l’appartement. La blonde se rappela qu’elle avait alors oublié de fermer la fenêtre de son salon.
Tout se passa très vite à ce moment là. Relevant les yeux, elle s’aperçut d’une présence, un jeune -et surtout grand- gaillard se trouvait près de la fenêtre ouverte. Elle poussa un cri, ouvrit bras et mains et laissa s’échapper le paquet en papier des courses qu’elle venait d’effectuer quelques minutes plus tôt. Les livres et le courrier se retrouva aussi au sol. Les pommes qui étaient tranquillement poser au fond du sac roulèrent jusqu’au canapé. Charlie recula, jeta un coup d’oeil dans le placard ouvert et attrapa un objet. Elle n’attrapa pas un parapluie comme le voudrait le cliché mais une batte de base-ball. Pourtant, le jeune homme, qui se rapprochait de Charlie, ne semblait pas être intimidé et ne sourcilla pas le moins du monde quand Charlie leva la batte. Comble du malheur pour elle, elle fut forcée à lâcher la batte quand elle tomba sur les fesses grâce à une pomme mal placée. Se relevant, elle recula jusqu’au mur, attrapa ce qu’elle avait sous la main -des cd’s, des stylos, des livres et des journaux- qu’elle lança au jeune homme.

“Mais T’es qui?!”

Elle avait crié, et continuerait à crier si personne ne l’arrêtait. Ses voisins aller s’inquiéter et prévenir la police. Hein?
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Mar 13 Avr - 16:30

Il faisait un temps maussade sur Brown ce jour là. Peu de personnes étaient dehors et les oiseaux ne chantaient pas. Aaron était sous le préau avec ses potes du Basket. Il était prêt pour rentrer chez lui et prendre une bonne douche. Ils s'étaient défoncé à l'entrainement pour montrer à son coach qu'il était capable de jouer meneur au prochain match. Ces efforts avaient payés puisqu'il était le nouveau meneur de l'équipe. La rage de ses potes ne l'enchantait pas. Il allait encore s'en prendre plein la tête parce qu'il avait pris la place d'un autre. Mais, comme à son habitude, il préférait montrer qu'il était le plus fort et c'était vrai.

Citation :
Aaron » Bon, les mecs. J'me casse. Ciao.
Les mecs » Ouais, c'est ça. Salut.
Aaron » Écoutez, j'suis meilleur que vous. On va pas en faire un plat. Allez vous entrainer, on se retrouve au match.

Aaron les entendit marmonner lorsqu'il commençait à partir. Il voulait se retourner mais c'était être aussi cons qu'eux et franchement, même pas en rêve. Il se mit donc à marcher pour rentrer dans sa chambre d'étudiant qui était à l'autre bout du campus. Il prit donc la navette pour s'y rendre et mit son iPod en marche. Il zappa deux ou trois fois avant de trouver une chanson qu'il aimait écouter : Alive des Superchick. C'était entrainant et, grâce à cette chanson, Aaron oubliait ses problèmes et ses envies de faire de ses camarades de ... la bouillie. Un problème de plus au niveau de la discipline et il était viré de Brown. Chose qu'il ne pouvait pas se permettre.

Le bus avançait lentement, trop lentement. Aaron en eu vite marre et déscendit quelques arrêts avant sa station habituelles et décida de marcher. Pour une fois. Il avançait au même rythme que la musique et se mettait même à courir parfois. Au moment où la musique se terminait, il la remettait pour l'écouter une nouvelle fois. Un vrai bonheur. C'est alors, en sautant la barrière qui l'empêchait de passer par le parc, qu'il remarqua une fenêtre ouverte en haut d'un appartement des Sigma. Sans vraiment réfléchir, il prit l'escalier de service pour y monter. Arrivé en haut, il regarda ce qu'il y avait à l'intérieur en passant sa tête dans l'ouverture.

Aaron » Y'a quelqu'un ?

Pas de réponse. C'était un appartement de filles. Tout y était très bien rangé et la fenêtre donnait sur un salon moderne et design. Il n'y avait pas de photos, du moins en vue, et Aaron n'avait aucune idée de la personne qui pouvait y résider. Il ouvrit la fenêtre au maximum et entra. Posant juste un pied par terre, Aaron attendit une alarme mais rien ne paraissait se déclencher. Il posa le deuxième pied, toujours rien. Sans réfléchir aux conséquences de cet acte, il avança à travers l'appartement en cherchant des indices pour découvrir l'identité du propriétaire.

C'est alors, en comprenant encore moins ce qu'il lui arrivait, qu'il fut obligé d'éviter un nombre d'objet qui lui arrivait dessus et une jeune femme blonde, qui avait fait tomber ses courses de surprise, lui arriva dessus avec une batte. Aaron s'apprêtait à l'attraper mais la jolie blonde tomba sur une pomme et se retrouva les quatre fers en l'air. Malgré sa chute et le rire d'Aaron, la demoiselle continuait de lancer des objets avec une force qu'Aaron avait bien sous estimée.

Charlie » Mais t'es qui ?

Elle avait hurlé à en faire crevé les tympan d'un sourd. Elle avait de la puissance, c'était impressionnant. Aaron ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Il se contenta de parler calmement pour qu'elle comprenne que tout allait bien, qu'il était là ... sans raison !

Aaron » Stop ! Arrête ça ! Tout va bien ! Arrête de m'envoyer des trucs. Je suis ici en ... ami !

Il sourit en se forçant et regarda la jeune fille, par terre qui commençait à se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Mar 13 Avr - 23:46

Charlie se trouvait encore à terre tandis qu’elle lançait tous les objets qui tombaient sous sa main sur le jeune homme. Contre le mur, elle avait crié à l'intrus de décliner son identité d’une façon plutôt forte, ferme et énervée. Il y eut un instant de silence pendant lequel, Charlie avait arrêté de jeter ses affaires au travers de la pièce et le brun semblait réfléchir à sa réponse. Une voie s’éleva dans l’appartement, calme et posée, la demoiselle allait enfin avoir une explication.

-Stop ! Arrête ça ! Tout va bien ! Arrête de m'envoyer des trucs. Je suis ici en ... ami !

L’objet qu’elle avait dans la main partit et atterrit dans les jambes du jeune homme, cela du au manque de force que Charlie mit dans son lancé. Comme on dit en langage familier, elle était sur le cul, au propre, comme au figuré. En ami? Etait-il sûr qu’il avait utilisé les bons termes?

“Tout va bien?! Tout va bien?! Mais c’est une blague?!”

Charlie se releva avec la grâce d’une pintade, se tenant droite sur ses deux jambes, elle leva les yeux et les mains au ciel. Etant surprise que le jeune intrus se présente de la sorte, elle lâcha un grand rire, mais un faux rire.

“Il est là en ami! Mais c’est parfait alors! Soyons amis.”

Charlie était de nouveau très remontée contre le nouveau venu. En ami? Non, mais il était vraiment sérieux?!

“Pourquoi je devrai arrêter, hein?! T’es pas mon ami! J’te connais même pas!”


C’était con ce qu’elle disait, mais c’était les seules paroles qui sortaient de sa bouche, pour l’instant.
Elle n’avait plus rien sous la main et décida de s’avancer vers lui, ou plutôt vers le téléphone qui se trouvait derrière lui. Le genre de téléphone ancien et noir, encore à file. L’étudiante en Art se dirigea droit sur le jeune homme, elle passa en courant à coté de lui, en effectuant un écart à sa gauche et fonça droit sur le téléphone. La demoiselle entreprit de composer le numéro de la police mais l’inconnu dût comprendre avant qu’elle ne le puisse puisqu’elle se retrouva tiré par le bras et projeté contre le corps de l’intrus.
Pensant qu’il voulait lui faire du mal, elle se mit à crier et à se débattre, malheureusement pour elle, il avait une poigne bien trop ferme pour qu’elle puisse faire quoi que se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Jeu 15 Avr - 17:02

Bon d'accord, il fallait l'avouer, entrer par infraction dans un appartement et ne balancer comme excuse qu'un vague : je suis là en ami, c'était pas vraiment bien. Mais la fenêtre était ouverte ! Quoi de plus tentant ? Il y aurait pu avoir beaucoup de problème à cause de cela et la jolie blonde devait être contente qu'Aaron y soit rentré et pas un autre qui n'aurait pas agit de la même façon que lui. Et puis, qu'allait-elle bien pouvoir faire ? Hein ? Le taper ? Elle était sûrement 5 fois plus fine que lui, si ce n'est plus ... Alors il allait lui falloir plus que des objets et une force de mouche pour en faire quelque chose.

Charlie » Tout va bien ?! Tout va bien ?! Mais c'est une blague ?

Fausse alerte, la jeune femme n'était pas plus calme du tout. Certes, Aaron n'avait pas assuré mais bon, 'fallait qu'elle se calme. Ce n'était rien ! Pour Aaron, il fallait absolument qu'elle arrête de crier, elle allait finir par alerter tout le voisinage et ce n'était vraiment pas la peine.
Pendant qu'elle se relevait, Aaron regarda la fenêtre par laquelle il était rentré : toujours ouverte. Il pourrait courir et s'enfuir. Mais pourquoi faire ? La laisser comme ça et se faire une nouvelle ennemie ? Pas une bonne idée. Il la regarda et ria en la voyant les bras au ciel attendant qu'il s'explique. Il trouvait ça rigolo de la laisser dans ces conditions, en fait. C'était trop facile de la faire attendre et stresser. Il sentait bien que le cerveau de la jeune blonde était en ébullition à la recherche de quelque chose à dire, à faire. C'était à mourir de rire mais il se retint ... un moment.

Charlie » Pourquoi je devrai arrêter, hein ?! T'es pas mon ami, j'te connais même pas !

+1 pour la blonde. Mais c'était une expression, il n'était pas là en méchant. S'exprimer dans les situations de stresse, personne n'y arrive donc Aaron oublia tout simplement ce qu'elle avait dit et s'apprêtait à rappliquer lorsque la jeune femme se jeta sur le téléphone qui était derrière lui. D'un coup bref et clair, Aaron l'attrapa et la "captura" à l'intérieur de ses bras. Ils étaient assez grands pour en tenir 5 comme elle. Elle avait la peau douce et Aaron se contenta de regarder en l'air pour ne pas être tenter de faire quoi que se soit qui pourrait la mettre encore plus mal à l'aise. Bien sur, rien ne changea à ce qu'elle pensait, et la jeune blonde se débattait autant qu'elle pouvait. En vain.
Aaron l'attrapa au niveau des bras et la posa un peu plus loin. Tout en la tenant pour qu'elle arrête de se débattre, Aaron commençait à devenir agacé de ses cris perçants.

Aaron » Sérieusement, calme toi. Tu me donnes mal à la tête. Je suis rentré parce que la fenêtre était ouverte, tu as de la chance que se soit moi et pas un autre alors la ferme !

Sa voix était forte et poussive. Pire qu'un ordre. Lachant prise, Aaron s'écarta de la jeune femme et s'apprêtait à continuer sa visite des lieux. Il était dedans, pas question de repartir si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Jeu 15 Avr - 20:12

Quand elle se sentit retenu par le jeune homme, Charlie craint pour la suite. Pourtant il ne se passa rien, rien de grave plutôt. La demoiselle se sentit légèrement soulevée du sol et déposée quelques mètres plus loin.
Elle ne s’était pas calmée, non. Elle continuait de crier et de se débattre tant qu’elle pouvait, bien qu’elle savait pertinemment que cela ne servait pas à grand chose, à part peut-être alerter ses voisins. En entendant l’intrus prendre la parole, elle le laissa s’exprimer dans le silence.

“Sérieusement, calme toi. Tu me donnes mal à la tête. Je suis rentré parce que la fenêtre était ouverte, tu as de la chance que se soit moi et pas un autre alors la ferme!”

Après qu’il eut fini de parler, Charlie remarqua le silence. pesant et impressionnant. Elle avait arrêté de hurler et de se défouler et lui semblait être plutôt énervé par la jeune femme. Elle était en train d’assimiler les paroles qu’il venait de prononcer, il lui demandait clairement et précisément de “la fermer”. Comment voulait-il qu’elle régisse? Qu’elle lui propose de boire un café et de visiter le reste de son appartement? N’avait-elle pas adopter une réaction normale vis-à-vis de la situation qui était en train de se dérouler justement ici même. Etait-il tombé sur la tête en montant par la fenêtre. En parlant de la fenêtre, jamais plus Charlie n’oublierait de la fermer en partant, même si cela devait la mettre en retard.
Pour la petite histoire, Charlie était en bas de son immeuble en train de ranger ses clefs dans son sac en bendouillère quand elle se souvint qu’elle avait oublié de clore cette fameuse fenêtre, regardant l’heure déjà bien avancée sur sa montre, elle décida de ne pas remonter et de se rendre directement en cours. Qu’elle bonne idée eut-elle.

“Oh, Bichon a mal à la tête.”
Elle avait parlé calmement. Charlie s’était conditionnée pour ne plus crier, elle avait comprit que l’inconnu n’allait sans doute lui faire aucun mal, car il aurait déjà eu des centaines d’opportunités pour le faire. “Alors quand tu vois une fenêtre ouverte, tu rentres? Au troisième étage. T’es pas net comme gars, toi.” Courte pause. “Et je crois pas que tu sois en mesure de me demander de me taire.”

Il n’était pas chez lui et Charlie l’avait tout à fait dans l’oeil. Si il faisait ou tentait quoi que se soit, elle pourrait aller alerter la police. Plutôt grand, autour des 1,85m, les cheveux courts, bruns clairs, les yeux clairs, allure de sportif, pas mal... Enfin, là n’était pas la question, tout cela pour dire qu’elle saurait le décrire et le retrouver si il arrivait... n’importe quoi.

Pendant le temps où elle réfléchissait à toute cette situation, le jeune homme avait lâché les fines épaules de Charlie et s’était écarté comme si il allait partir. Pourtant il ne partait pas non, il allait visiter. Est-ce que c’était vraiment la réalité que voyait la jeune femme? Il aurait pu se rendre vers la cuisine, ouverte vers le salon, dans lequel ils se trouvaient, mais non, l’inconnu choisi la porte la plus proche et avait presque sa main sur la poignée. Quelques pas plus tard, Charlie s’était placée entre la porte et lui.

“Je suis pas sûre, non.” Elle n’allait pas le laisser entrer dans sa chambre. “La porte pour la sortie est tout au fond la-bas.” Charlie désigna l’entrée, le paquet de courses toujours par terre. “Sinon, y’à la fenêtre que tu connais.”

L’étudiante leva les yeux vers le jeune homme et se mit à penser que si il voulait réellement visiter l’appartement et toutes les pièces -y comprit la chambre et la salle de bain- il n’aurait aucun mal à mettre Charlie sur le coté.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Jeu 15 Avr - 23:05

Heureusement, la jeune fille avait arrêté de crier. Aaron n'avait pas vraiment mal à la tête mais ces cris de jeunes filles l'insupportaient. On croirait voir sa petite sœur, chiante juste comme il faut. Pourtant, la jolie blonde avait l'air mature et assez vieille pour comprendre qu'elle n'était pas obligé de crier pour se faire comprendre. La preuve arriva très vite puisqu'elle arrêta de crier, et même de parler. Elle était plantée, là. Et ne semblait rien comprendre. Si quelqu'un regardait cette scène de là haut, Aaron était sur qu'il devait mourir de rire. La jeune femme était trop marrante !

Charlie » Oh, Bichon a mal à la tête.

C'était comme si elle avait entendu ce qu'Aaron avait pensé. Comme si elle savait qu'il se moquait d'elle et qu'il adorait ça. Elle faisait de même. Hum, si elle se lançait là dedans, elle allait être servie. Aaron ne s'en irait pas d'ici. Il fallait qu'il gagne leur petite guerre. Là, il partirait.

Charlie » Alors quand tu vois une fenêtre ouverte, tu rentres? Au troisième étage. T’es pas net comme gars, toi. - Petite pause - Et je crois pas que tu sois en mesure de me demander de me taire.

Aaron » Et toi, tu cries sur tout se qui bouge et laisse tes fenêtres ouvertes ? Je te jure, j'aurai pu être un voleur armé. Tout est de TA faute ! - Aaron avait parlé à la seconde où elle avait finit, il avait dégainé pour qu'elle n'ai pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait - Et je crois que tu ne peux rien faire, j'suis un tout petit peu plus ... fort que toi !

Alors, voici le but du jeu : s'envoyer le plus de pics possibles et voir quand la personne peut répondre ou pas. Le gagnant avait le droit de faire et dire ce qu'il voulait, l'autre devait obéir. Huum, excitant.
Aaron continua son petit tour à travers l'appartement. C'était joli et discret. Rien d'extravagant, juste ce qu'il fallait. Il était assez grand pour une étudiante. Elle devait être assez fortunée, du moins, ses parents ... C'était bien le cas d'Aaron ... Arrivée devant la chambre, la jolie blonde rouspéta, ce qui donna encore plus envie au beau garçon d'entrer.

Charlie » Je suis pas sûre, non. La porte pour la sortie est tout au fond la-bas. Sinon, y’à la fenêtre que tu connais.

Hum, facile. Trop facile.

Aaron » Et si je rentre ? Tu fais quoi ? Tu cries ?

Aaron avait prononcé ces mots en la regardant avec un regard sexy et irrésistible. Et il savait bien, qu'elle ne pouvait rien faire pour l'empêcher d'entrer.

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Ven 16 Avr - 16:47

“Et toi, tu cries sur tout se qui bouge et laisse tes fenêtres ouvertes ? Je te jure, j'aurai pu être un voleur armé. Tout est de TA faute !”

Sa faute?! Sa faute à elle?! Il était vraiment tombé sur la tête en grimpant jusqu’au troisième étage. L’intrus n’avait peut-être pas tort sur le fait qu’elle aurait pu avoir à faire à un voleur armé, un pervers ou un psychopathe échappé mais ce n’était certainement pas sa faute.

“Et je crois que tu ne peux rien faire, j'suis un tout petit peu plus ... fort que toi !”


Là non plus il n’avait pas tort le brun. Deux têtes de plus et des épaules aussi larges que des... Charlie ne trouvait pas de comparaison possible pour ses épaules. Bref, elle ne le dépassait même pas les bras levés alors elle n’allait pas pouvoir faire grand chose. Néanmoins, depuis toute jeune elle avait apprit à se battre et elle pourrait toujours essayer de s’entraîner sur le jeune homme. Pas sûr, toutefois, que ça le fasse bouger.
Ils se regardaient en chien de faïence, prêt à bondir. Quand Charlie lui indiqua la porte pour qu’il parte, qu’il quitte son appartement et la laisse reprendre ses esprits tranquillement et le plus important, seule. Apparemment, le jeune intrus n’était pas de cet avis.

“Et si je rentre ? Tu fais quoi ? Tu cries ?”

Il s’était rapproché, un sourire en coin. Il n’avait pas le droit. Charlie était chez elle et c’était elle qui tenait les reines. Ce n’était pas à lui de décidé ce qui aller se passer après. Aaron, son petit ami, n’allait pas lui en vouloir d’aller un peu trop loin si c’est juste pour se tirer d’une mauvaise passe. Il pourrait comprendre et de toute façon, Charlie ne pourrait et ne veut rien faire dans son dos, avec un autre. Mais pourquoi Charlie devait se poser toutes ses questions? Pourquoi son esprit s’embrouillait? Cet inconnu n’allait rien faire ou tenter quoi que se soit. Il fallait que Charlie s’en convainc pour avoir une voix pas trop tremblante et être un peu plus sûre d’elle.

“Tu ne veux pas rentrer. Tu ne le feras pas.”


Charlie se tourna, ouvrit la porte, attrapa la clef dans la serrure et referma la porte en donnant un tour de clef. Elle retira l’objet de la serrure et aller le placer dans sa poche arrière, puis elle repensa au film et série qu’elle pouvait voir et connaître. Quand les demoiselles voulaient cacher quelque chose, ce n’était pas dans le jeans mais bien dans le décolleté. Mais elle ne le fit pas, c'était risqué devant un inconnu. Il n'allait quand même pas aller chercher la clef, hein?

“Je ne te conseille même pas de l’envisager. Toi, comme moi ne voulons pas cela.”
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Dim 23 Mai - 17:24

Charlie » Tu ne veux pas rentrer. Tu ne le feras pas.

Sur ces mots, la jolie blonde ferma la porte à clefs et rangea celle-ci dans sa poche. Elle regarda son décolté et regarda Aaron en ajoutant, d'un air de défit.

Charlie » Je ne te conseille même pas de l’envisager. Toi, comme moi ne voulons pas cela.

Sur le coup, Aaron ne comprit pas. Qu'est-ce qu'elle voulait dire ? Elle semblait parler de la clef ... Mais c'était peut-être juste entrer dans la chambre. Aaron était un peu perdu. Mais. Elle lui avait lancé un défit avec ses yeux et quoi qu'il en soit, il allait le relever. Ce jeu l'amusait trop. Il devait trouvé quel était ce défit qu'elle lui lançait.

Elle était sexy en plus. Ses cheveux cachaient ses yeux et comme Aaron était beaucoup plus grand qu'elle, il la voyait d'en haut. Elle le regardait avec ses yeux si attendrissant et plein de bonne volonté. Elle n'avait pas peur, elle avait juste l'air de ... comprendre. Aaron s'approcha d'elle lentement. Ses pas le rapprochait de la jeune fille. Il la regardait toujours intensément et elle aussi. Ils étaient tout proche maintenant et, Aaron, leva un bras vers son visage. Il replaça une de ses mèches qui s'étaient détachés et baissa son visage en visant ses lèvres. Puis, d'un mouvement, il passa son autre main derrière elle et attrapa la clef qui se cachait dans sa poche. D'un éclat de rire, il la regarda, tout fière.

Aaron » Hm, on dirait que je vous ai bien eu jeune étrangère.

Il remit la clef dans la serrure et la tourna. Il ouvrit la porte et entra.

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Dim 30 Mai - 17:56

Quand Charlie prononça ces quelques mots, elle regarda l’expression de l’inconnu et il semblait un peu perdu, pourtant il ne mit pas de temps pour ressaisir bien vite afin de reprendre le contrôle.
Le jeune homme se rapprocha de la demoiselle, il avait un sourire en coin que ne présentait rien de bon, mais Charlie l’avait cherché, elle avait voulu jouer avec un inconnu, il ne fallait pas qu’elle s’étonne après qu’il rentre dans son jeu. Bien plus grand qu’elle, le brun la regardait de haut, un sourire toujours posé sur les lèvres, Charlie commençait à regretter cette histoire, et pourtant elle n’avait pas peur, mais elle était sérieuse, et crût comprendre où l’étudiant voulait en venir, et cela ne lui plaisait pas du tout. Il se rapprochait d’elle, lentement, ils se fixaient sans qu’aucun des deux jeunes ne baisse les yeux. Il se rapprochait de plus en plus, et toujours en soutenant le regard, Charlie retint sa respiration. Elle ne s’avait plus trop quoi penser, l’inconnu qui se tenait devant elle allait-il l’embrasser? Il n’avait pas le droit, il n’avait aucun droit de faire ça. Le jeune homme, maintenant à quelques centimètres, remonta son bras vers le visage de la jeune femme et prit entre sa main une mèche blonde pour la replacer. Charlie voulu crier, malheureusement pour elle, aucun son ne sortit de sa gorge, elle essayait de se convaincre que le brun n’allait pas l’embrasser, pourtant il rapprochait son visage de plus en plus du sien. Charlie remonta ses mains, comme pour se mettre en sécurité, comme si sa force allait pouvoir arrêter le corps du jeune homme. Elle ferma les yeux, puis finalement, il ne se passa rien, mise à part qu’elle sentit la clef glissée et l’étudiant reculait. C’est quand elle entendit un éclat de rire qu’elle ouvrit les yeux, découvrant ainsi un regard noir.

Hm, on dirait que je vous ai bien eu jeune étrangère.

Elle ne répondit rien, elle ne savait pas quoi dire. Il s’était servit d’elle. A ce moment, il s’avança une deuxième fois, là elle n’avait pas vraiment peur, ce qu’elle ressentait c’était… de la colère. Puis, il ouvrit la porte et entra, sans aucune gêne. Il pénétra dans la chambre comme si il avait été invité et cela énervait Charlie au plus haut point.
Pendant que le jeune homme faisait le tour de la pièce, elle resta plantée dans l’entrée, adossée à la porte, regardant si rien ne dépassait. Son dressing était fermé, la couette sur le lit posée à la va-vite et sur le fauteuil dans un coin de la chambre, quelques vêtements étaient dépliés. Seule la porte de la salle de bain était ouverte. Elle essaya de le détourné en engageant la conversation, certes un peu durement.

J’espère que je te dérange pas au moins. Ce n’était pas vraiment une question. Juste un peu d’humour sur un ton sec. Elle voulait que le jeune homme comprenne qu’il n’avait rien à faire ici. Pourtant, elle ne voulait pas être méchante, parce que ce n’était pas dans sa nature d’être comme ça, alors elle changea d’intonation en quelques secondes.

Tu rentres souvent chez les gens sans être invité? Et faire comme chez toi? Et puis d’abord qu’est-ce qui te prend de faire ça? Ca t’amuse de rentrer chez les inconnus et de visiter leur appart’ ? Je ne sais pas ce qui me retient de téléphoner au flic, je ne sais vraiment pas!

Elle attendait une réaction de la part du jeune homme. Mais il semblait calme, et la situation avait l’air de l’amuser plus qu’autre chose. Elle se rapprocha de lui, et lui reprit ce qu’il avait dans les mains en ajoutant “touche à rien”. Même avec toute la conviction du monde, elle allait avoir du mal à arrêter le jeune homme. Mais elle y croyait, réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Dim 30 Mai - 23:21

Charlie » J’espère que je te dérange pas au moins.

Franchement Aaron s'en fichait. Il en riait encore et préférait laisser la jolie blonde, plus énervée que sous le choc, se battre contre quelque chose qu'elle ne pourrait jamais gagner. C'était comme un bataille perdue d'avance. Aaron pouvait, en deux en trois mouvements, sortir de l'appartement par là où il était venu et en l'espace de trente secondes, il n'était plus là. Elle ne connaissait ni son nom, ni sa confrérie et ne le verrai peut-être plus jamais. Et c'était ça qui rendait le jeu amusant. Elle était comme coincée au fond d'un piège et n'avait aucune solution pour s'en sortir.

Charlie » Tu rentres souvent chez les gens sans être invité? Et faire comme chez toi? Et puis d’abord qu’est-ce qui te prend de faire ça? Ca t’amuse de rentrer chez les inconnus et de visiter leur appart’ ? Je ne sais pas ce qui me retient de téléphoner au flic, je ne sais vraiment pas!

Aaron avait anticipé ses pensée. Elle aurait pu appeler les flics mais 1. Aaron pouvait facilement l'en empêcher en attrapant son portable ou en ne lui laissant pas l'occasion d'attraper le téléphone et 2. il avait le temps de filer en douce ne lui laissant qu'un souvenir vague de lui même. Elle était prise au piège. Mais cela ne valait pas le coup de lui dire, elle était bien assez grande pour s'en rendre compte toute seule. Quand au reste de toutes ces questions, ce qui l'amusait maintenant, c'était elle. S'il était rentré chez un mec ou chez une fille sans intérêt, il se serait échapper plus vite. Mais là, il s'agissait d'une jolie jeune fille qu'il était très facile d'amadouer apparemment.

Aaron » Et bien vois-tu, tu m'intrigue. Y'a quelque chose chez toi, qui est différent. Qui êtes-vous vraiment jolie demoiselle ?

Il était toujours dans sa chambre et s'en foutait complétement en fait, il voulait en savoir plus ... A propos de cette fille.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Dim 6 Juin - 16:10

Charlie ne savait pas quoi faire, elle n’avait jamais vécu de situation comme celle-là et ne savait pas qu’elle attitude adoptée ou qu’elle réaction avoir. L’inconnu tourné dans sa chambre en cherchant elle ne savait trop quoi.

Et bien vois-tu, tu m'intrigue. Y'a quelque chose chez toi, qui est différent. Qui êtes-vous vraiment jolie demoiselle ?

Différent? Pourquoi serait-elle différente? L’étudiante ne prononça aucun mot mais haussa les épaules et leva les yeux aux ciel comme réponse. Elle s’éloigna de l’intrus, dont elle ignorait toujours le nom ou le prénom. Entre ses mains, son téléphone portable était allumé, elle avait ouvert l’application message mais n’avait encore rien composé. Peut-être qu’elle pourrait appeler Aaron, il viendrait l’aider. Charlie s’adossa près de la fenêtre, le téléphone toujours en main.

-Puisque tu à l’air d’être amusé par le fait de te moquer de moi… et que je t’ai laissé rentrer chez moi, je pense que j’ai le droit de connaître ton nom.

La demoiselle n’était pas en train de poser une question et il l’avait certainement compris.
Le silence était de nouveau dans la pièce et Charlie ne savait pas quoi faire en attendant la réponse du jeune homme.

-T’es quoi d’abord? Un genre de voleur nouvelle génération? Tu sympathises avec les gens que tu voles? … Et puis qu’est-ce qui te fait dire que je suis différente, hein?

Finalement, avant que le brun puisse répondre, elle bougea et se dirigea vers la porte.

-J’vais me faire du café… Mais ça t’empêche pas de me répondre.



[HJ: Très court, désolé --" ]
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Lun 7 Juin - 11:08

Charlie » Puisque tu à l’air d’être amusé par le fait de te moquer de moi… et que je t’ai laissé rentrer chez moi, je pense que j’ai le droit de connaître ton nom.

La jolie blonde avait haussé les épaules, levé les yeux au ciel et avait quitté le champ de vision d'Aaron en guise de réponse à sa question précédente. Il était un peu déçu de cela, il s'attendait à une autre crise mais elle semblait calmer et plus confiante. C'était une chose toujours plus intrigante. Le calme montrait qu'elle n'avait plus peur et qu'elle avait compris que quoi qu'elle fasse, rien ne pouvait changer le fait qu'il était là, dans son appartement et qu'il n'était pas prêt de partir. C'était beaucoup trop rigolo d'être là, à regarder une jolie blonde se demander pourquoi il était là et ce qu'il allait bien pouvoir faire. Il sourit et sortit de la chambre, la laissant comme il l'avait trouvé. Il s'apprêtait à répondre lorsqu'elle enchaina, assez vite, sur une autre phrase.

Charlie » T’es quoi d’abord? Un genre de voleur nouvelle génération? Tu sympathises avec les gens que tu voles? … Et puis qu’est-ce qui te fait dire que je suis différente, hein?

Aaron se mit à rire de plus belle et prit place contre le mur de la cuisine. Il la voyait, à la fenêtre, et pouvait partir assez vite par la porte d'entrée si jamais quelque chose de louche arrivait. De toute façon, il était persuadée qu'elle n'allait rien faire. C'était trop tard. Si elle avait voulu appeler quelqu'un, elle l'aurait déjà fait et tout se serait fini, comme ça. Mais non, elle voulait en savoir plus et Aaron aussi alors il se contenta de répondre avec un joli sourire en coin.

Aaron » Je m'appelle Aaron. Aaron Jordan Daniels. Et je ne suis pas un voleur, juste quelqu'un de curieux.

Il sourit à la jeune fille, une fois de plus. Il voulait lui demander son nom à elle, mais préféra attendre qu'elle encaisse la nouvelle et qu'elle trouve un truc à répondre. Elle marmonna un truc à propos d'un café et Aaron pensa qu'il en prendrait bien un, mais il ne voulait pas s'incruster. Oups, déjà fait.


Dernière édition par Aaron J. Daniels le Sam 12 Juin - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Mar 8 Juin - 22:24

Les deux étudiants s’étaient déplacés de la chambre à la cuisine. L’intrus n’avait pas encore répondu, et semblait vraiment s’amuser de la situation. Quand Charlie lui demanda si c’était un voleur, il se mit à rire sans gène. Elle n’avait encore appelé personne et ne pensait pas le faire. En effet, elle pourrait toujours le retrouver.

Je m'appelle Aaron. Aaron Jordan Daniels. Et je ne suis pas un voleur, juste quelqu'un de curieux.


Son prénom et nom en mémoire, Charlie n’aurait aucun mal à le retrouver si jamais il se passait quelque chose, si jamais, l’intrus, qui n’en était plus vraiment un, venait à voler un quelconque objet dans la pièce ou dans l’appartement entier.

Je pense que nous n’avons pas la même définition de curieux. Je suis curieuse et je ne rentre pas chez les gens s’en y avoir été invité. Par la fenêtre qui plus est. Une courte pause suivie mais la demoiselle ne tarda pas à reprendre la parole. Mais peut-être que tu ne connais pas la définition de curieux. Le ton montait et Charlie s’énervait. Une Personne saine d’esprit ne rentrerait pas chez quelqu’un qu’elle ne connait pas! Pause. Tu vois, j’en serais que très peu surprise…

La jeune femme débitait des paroles rapidement et à un niveau sonore bien plus élevé que la moyenne. Tout ce que disait l’étudiante en architecture n’avait aucun sens, enfin, les phrases prisent à l’une après l’autre voulaient toutes dirent quelque chose, mais mise côte à côte leur sens se perdait. Elle même, la demoiselle s’embrouillait.
En attendant que son café finisse de tomber dans sa tasse, elle faisait les cents pas. Le jeune homme, Aaron, la regardait. Elle réalisa qu’à cet instant qu’il avait le même prénom que son petit ami. Le brun louchait largement sur la tasse de café brûlante, elle devina rapidement qu’il en aurait bien prit un aussi. Elle préféra ne pas lui en proposait un, des fois qu’il prenne ses aises et vienne squatter de nouveau son appartement. Elle porta la tasse à ses lèvres et bu une gorgée, la café chaud coula au fond de gorge et Charlie apprécia. Non pas qu’elle est oubliée la présence du jeune homme, mais elle avait choisi de l’ignorer pendant quelques secondes, la demoiselle revint vite à la réalité quand elle le trouva dans la même position, adossé au mur. L’étudiante lui lança un regard noir, elle voulu crié, rien de spécial, mais d’après les études, crier permet de faire sortir la pression, la colère et tout autres sentiments. Finalement elle se retint.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Daniels

avatar

ETUDES : Economie et Gestion : Commerce.
Masculin
● INSCRIPTION : 10/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 54
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : You know you love me, I know you care.
● STAR SUR L'AVATAR : : Kellan Lutz.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Pas pour le moment (:

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
60/100  (60/100)
// Humeur: Sportive.

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Sam 12 Juin - 18:13

Charlie » Je pense que nous n’avons pas la même définition de curieux. Je suis curieuse et je ne rentre pas chez les gens s’en y avoir été invité. Par la fenêtre qui plus est.

Aaron fut surprit de voir qu'elle n'avait rien relevé sur le fait qu'il ne soit pas un voleur. Elle n'en était donc pas persuadée et avait encore peur qu'il prenne quelque chose chez elle. La jeune blonde ne comprendrait donc jamais qu'il n'allait rien prendre et qu'elle avait de la chance d'être tombée sur lui ? Il ne connaissait rien à l'art de voler et n'avait pas l'intention d'apprendre mais il espérait que les voleurs ne discutaient pas si longtemps avec leur victimes et ne donnaient pas leur noms. Bref, il leva les yeux au ciel et ne chercha pas à aller plus loin.

Charlie » Mais peut-être que tu ne connais pas la définition de curieux.

Et c'était reparti, la jeune fille s'énervait de nouveau. Aaron était déçu qu'elle n'est pas compris qu'il lui avait dit son nom pour qu'elle se mette à l'aise face à lui. Il pensait qu'elle avait vraiment compris qu'il ne lui voulait rien à part peut-être, devenir un ami potentiel. Il leva les yeux au ciel une nouvelle fois et la laissa s'énerver. Il serait bien parti mais ce n'était pas un lâche et il voulait aller jusqu'au bout de cette histoire. Il voulait lui prouvait qu'elle n'avait rien à craindre et cela allait être un peu plus compliqué que prévu..

Charlie » Une Personne saine d’esprit ne rentrerait pas chez quelqu’un qu’elle ne connait pas! Tu vois, j’en serais que très peu surprise…

Ok. Là, les choses devenaient un peu plus compliquée que prévus. La jeune fille lançait un flot de parole incompréhensible. Elle ne savait pas ce qu'elle disait et Aaron ne comprenait pas là où elle voulait en venir. Certes, il la troublait sûrement mais ses arguments n'étaient pas cohérents. Elle mélangeait tout et n'était vraiment pas bien. Elle se fit un café, ce qui sembla la calmer mais tout était encore flou.

Aaron » Ecoute, c'était marrant et je comprends que tu sois troublée mais là, tu dis n'importe quoi. Tu veux vraiment que je parte ? Parce que si tu le veux vraiment, j'me casse.

Aaron avait dit ça pour qu'elle se sente bien mais elle n'avait pas vraiment envie de partir ! Il n'avait rien à faire de sa journée et il était bien mieux ici que devant son ordinateur à jouer à WOW ou dans le lit d'une autre blonde. Bref, il se leva et se cala près de la fenêtre. S'il le fallait vraiment, il partirait. Il fallait qu'elle comprenne qu'il était près à partir sans rien prendre et qu'elle devait arrêter de s'inquiéter. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Maddison

avatar

ETUDES : Architecture
Féminin
● INSCRIPTION : 28/12/2009
● MESSAGES POSTÉS : 761
● CÔTÉ COEUR : Aaron N. Stewart
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Un égoïste… Quelqu'un qui ne pense pas à moi.
● STAR SUR L'AVATAR : : Sienna Miller
● DISPO POUR UN TOPIC? : oui

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
92/100  (92/100)
// Humeur: =D

MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   Sam 28 Aoû - 23:28

Oui, elle avait dit des mots qui n’avaient aucun rapport les uns avec les autres si on ne se trouvait pas dans la tête de Charlie Maddison à ce moment précis, mais elle n’allait pas s’excuser pour autant. D’un certain point de vue, la blonde pouvait très bien imaginer que le jeune homme ne lui voulait aucun mal, qu’il avait trouvé ça marrant de visiter l’appartement d’un inconnu ou d’une inconnue dans le cas présent, et que tout aurait pu très bien se passer dans la mesure où il ne serait pas tombée sur Charlie. D’une autre manière, tomber sur l’appartement de Charlie est une bonne nouvelle pour lui car il aurait très bien pu visiter la tanière d’un fou allié. Quoi que dans la confrérie des oméga, les étudiants sont plutôt… normaux.

Ecoute, c'était marrant et je comprends que tu sois troublée mais là, tu dis n'importe quoi. Tu veux vraiment que je parte ? Parce que si tu le veux vraiment, j'me casse.


D’un coté, Charlie avait envie de lui dire de partir, et de se casser une jambe par la même occasion quand il passera par la fenêtre, mais la demoiselle n’était pas si méchante et ne put que penser cela, sans le formuler réellement à haute voix. Le jeune homme était calé au bord de la fenêtre, prêt à partir dès que Charlie lui le dirait. Ce qu’elle ne fit pas. Elle le toisa, un peu plus détendue qu’auparavant, mais le regard toujours mauvais. L’étudiante ne savait plus où se mettre, elle était quand même chez elle et qu’un inconnu fasse irruption dans son nid la gênait et la mettais mal à l’aise. Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, elle serait toujours mal à l’aise face à quelqu’un qu’elle ne connait pas et qui se trouve dans son logement. Le jeune homme voulait faire des connaissances, parfait, l’âme charitable de Charlie était prête à connaître le garçon, mais cela ne se ferait pas sans rien en retour. Elle se décida à lui parler calmement.

“Puisque tu es rentré là, rends toi utile et aide moi. L’ampoule est grillée et je suis trop petite.” Charlie attrapa un paquet posé sur le buffet et tira une chaise vers le centre de la petite cuisine. “Et c’est pas un mauvais plan pour t’électrocuter”. Elle lui tendit la nouvelle ampoule.

Elle tenta un sourire, un peu forcé. Le sportif n’avait pas encore bougé. Qu’est-ce qu’il attendait maintenant, la future architecte n’en avait pas la moindre idée mais ce que la demoiselle savait, c’était qu’elle n’allait pas rester figée dans cette position dix mille ans, Charlie déposa l’ampoule sur la chaise et reprit sa tasse de café en main en attendant que le grand brun daigne se bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrusion et première rencontre mouvementée. [Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intrusion [ Libre, mais pas plus de deux chats ]
» [Mission D] Intrusion nocturne
» L'intrusion de l'Ombre [PV Lïsa Guatile]
» Protocole en cas d'intrusion dans l'espace aérien.
» Intrusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: L'université de Brown :: Les confréries de Brown-