AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Cap ou pas cap ¤Paige¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime Rutherford

avatar

Masculin
● INSCRIPTION : 09/07/2009
● MESSAGES POSTÉS : 2690
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : « Quand on est riche, on ne dit pas fou... On dit Excentrique x) »
● STAR SUR L'AVATAR : : Josh Duhamel
● DISPO POUR UN TOPIC? : Occupé -/

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur: Hey, c'est de moi qu'on parle... --

MessageSujet: Cap ou pas cap ¤Paige¤   Jeu 6 Mai - 12:50


- Allez, quoi ! Raconte, comment c’était la France ?
- J’vous ai déjà tout dit, la Tour Eiffel, c’est super beau, surtout quand elle s’illum… 
- Je parle des filles ; comment sont les françaises !? T’as goûté au French Kiss ? 
- … exquis ! 
- Et t’as appris de nouvelles techniques d’approche ? 
- T’imagines même pas ! 
- Allez quoi, tu vas nous les montrer ? 
- Je sais pas… J’ai quoi en échange ? 
- Le droit de garder la fille que tu choisiras rien que pour toi… On y touchera pas ! 
- Okay… 

Garder la fille qu’il choisirait rien que pour lui ? Intéressant… Bon ça n’est pas comme si ça l’intéressait réellement, mais c’était le seul moyen pour se débarrasser d’eux. Bon après, c’était dommage pour ladite fille, parce que ces trois Alpha à qui il tournait le dos avaient une sacrément bonne réputation au lit, d’après ce qu’il en avait entendu, mais il y avait plein d’autres gros poissons dans la mer - sans mauvais jeu de mots, entendons-nous bien… ahem. Elle trouverait bien son bonheur ailleurs…

Faisant un tour d’horizon à travers le parc, Max essayait de choisir celle qui deviendrait, dans peu de temps, « l’heureuse élue ». Mais c’était un choix réellement difficile à faire… Quelle déception ça représenterait, pour les autres qui ne seraient pas choisies ! - un poil égocentrique, on dira rien - Et entre les groupes de filles qui l’observaient avec insistance depuis qu’il s’était levé, et celles qui fricotaient gaiement avec leur petit ami du moment, il ne trouvait pas de cible à la hauteur de son talent… Oui, bon, il était devenu difficile pour les providenciennes de rivaliser avec les superbes françaises qu’il avait rencontrées ; mais c’était passager, il finirait bien par s’y faire…

Se baladant l’air de rien dans le parc du campus, il avait voulu s’éloigner de ses amis, mais ceux-ci, entêtés - et croyant sans doute bien faire - s’était mis à le suivre « discrètement », passant d’arbre en arbre, et se cachant derrière ceux-ci… La vérité, c’était qu’ils n’étaient pas du tout discrets, et même plutôt ridicules, mais passons. Ce cirque serait bientôt fini, parce que... Oui ! Max avait trouvé sa proie. Enfin… proie, ça n’était pas tout à fait le bon mot. Cible ? Hum… Non plus. Heureuse élue, voilà…

Il ne la voyait pas, ou que de dos ; il voyait une magnifique chevelure blonde, qu’il lui semblait ne jamais avoir aperçue sur le campus… Une nouvelle ? Peut-être bien. Et dans ce cas, il se ferait un plaisir de lui servir de comité d’accueil - à sa façon. Lançant un regard aux trois énergumènes, il leur fit signe de s’arrêter, pour ne pas tout gâcher. Et, c’est avec la confiance de Maxime le Conquérant qu’il s’avança vers la table où elle était installée, avant de finalement s’asseoir sur le banc, à califourchon, à côté d’elle.

- Bonjour…
*ndlr : en français dans le texte x)*
Revenir en haut Aller en bas
Paige Fawcett

avatar

ETUDES : Littéraires
Féminin
● INSCRIPTION : 23/06/2009
● MESSAGES POSTÉS : 538
● CÔTÉ COEUR : J’aime ces petits moments de calme avant la tempête.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : Un cœur qui a cessé de battre peut-il encore se briser ? [Les noces funèbres, Tim Burton]
● STAR SUR L'AVATAR : : Bryce Dallas Howard
● DISPO POUR UN TOPIC? : Oui, toujours.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: Dingue.

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap ¤Paige¤   Jeu 6 Mai - 19:00

    Les filles de la confrérie ont été les premières à le voir. Et je n'ai pas su quoi leur répondre, non réellement pas. Pourtant, ces filles là, on est censé les considérer comme des sœurs, n'est ce pas ? Mais moi, je n'ai pas réussi à leur dire, que le weekend dernier, j'étais chez lui, depuis des années d'absence. Le weekend dernier, je l'ai appelé William, au lieu de lui sortir un affectueux "papa". Ça fait combien de temps, déjà, que je n'ai pas dis papa, moi ?

    La tête entre mes mains, je soupire, assise un banc du parc, je ne sais pas quoi faire maintenant. C'est sa faute à lui, c'est tout ce que je peux dire pour me justifier, c'est la faute à mon père voilà. Parce qu'au milieu de cette fameuse soirée mondaine pour fêter Pâques, il a dit à un de ses amis ; Elle tient ça de sa mère, elle est magnifique, ma fille.

    Je ne sais pas si c'est le mot fille qui m'a fait réagir, ou bien la comparaison à ma mère, tout ce que je sais, c'est que le lendemain, j'avais changé, d'un roux perçant, je suis passée à blond pétasse ... Putain. Je soupire une nouvelle fois, alors que je ramène mes jambes contre moi, entourant mes genoux de mes bras, en équilibre sur le banc, à présent. La tête posée sur les-dit genoux, je regarde le livre posé à côté de moi, un devoir en retard ... Une semaine, je crois, depuis que je suis revenue de chez lui, en réalité. Mais pour une fois, la surdouée n'a pas le cœur à travailler.

    - Bonjour… Un simple mot dit dans un français étrange, l'accent n'est pas terrible, en réalité.

    Le garçon est de toute évidence, déjà assis à côté de moi. Avec une assurance que je ne me connais pas, je me retourne vers lui, prête à lui dire d'aller voir ailleurs si j'y suis. Mais au moment où, justement, je me retourne vraiment, je me rends compte de celui qui est assis là, juste à côté de moi, alors que ça fait quelqu'un temps, que je ne l'ai pas vu trainer dans les couloirs de l'université.

    Je ne sais même pas quoi lui répondre, devant son visage entre la surprise et la décomposition. J'esquisse un mini sourire qui sort dont ne sait où. Pas de moi, en tout cas. En plus de ça, je suis maquillée, je crois. Je ne sais pas. Et puis, on s'en fiche de comment je suis, parce que je m'en fiche de sa réaction à lui.
    Je finis par dégager les cheveux de devant mon visage, et par lui dire dans un murmure gêné, peut être ;

    - Salut.

    Allez, Maxime, j'attends n'importe qu'elle réaction de ta part.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------
    Parce que quand on est accro, même si ça fait mal...
    Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.

    J’étais prête à tourner la page,
    mais c’est la page qui ne veut pas se tourner.


Dernière édition par Paige Fawcett le Dim 9 Mai - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxime Rutherford

avatar

Masculin
● INSCRIPTION : 09/07/2009
● MESSAGES POSTÉS : 2690
● ÂGE : 28
● PHRASE DU JOUR : « Quand on est riche, on ne dit pas fou... On dit Excentrique x) »
● STAR SUR L'AVATAR : : Josh Duhamel
● DISPO POUR UN TOPIC? : Occupé -/

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
78/100  (78/100)
// Humeur: Hey, c'est de moi qu'on parle... --

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap ¤Paige¤   Jeu 6 Mai - 23:49


Ce qu’il y a de bien, avec Max, c’est qu’il réfléchit, avant d’agir… Ce qu’il y a de moins bien, avec Max, c’est qu’il ne va pas toujours au bout de sa réflexion. Et là, en l’occurrence, c’était ce qui allait lui être fatal. Enfin… Evidemment, il ne le savait pas encore. Et, évidemment, j’exagère quand même un peu, quand je parle de fatalité. Non, il n’allait pas mourir, à cause de ça… Et non, il n’était pas sur le point d’avoir un coup de foudre - désolé… -, non plus. En fait, il n’y avait absolument rien de fatal dans cette situation. Rien de très grave, du moins. La seule conséquence qu’avait son erreur, était qu’il ne savait pas du tout à quoi pouvait bien ressembler cette jeune femme. Et s’il se trouvait, qu’en fait, sous cette magnifique chevelure blonde, se trouvait un visage… beaucoup moins agréable, dirons-nous, il se pouvait qu’il soit un peu moins enclin à la séduire. Mais ça n’était qu’une supposition ! Et puis de toute façon, toutes les femmes étaient b… charmantes. C’était le credo du sieur Maxime - surtout en public, évidemment.

L’approche qu’il tentait était à double tranchant, et il en était parfaitement conscient. Soit la jeune fille lui tomberait dans les bras, sous le charme de son petit accent américano-maxi-français, soit elle l’enverrait paître, comme le plus lourd des boulets. Dans un cas comme dans l’autre, Max savait déjà comment réagir, mais pour ça, il fallait déjà que ladite jeune fille réagisse. Et donc, déjà, il fallait qu’elle se retourne. Et là… choc. La chevelure avait beau l’avoir trompé, mais le reste ne le trompait pas, oh ça non. Même avec le maquillage, il ne pouvait pas s’y tromper ; c’était bien elle… Elle. Ça faisait tellement longtemps qu’il ne l’avait plus revue, qu’il avait presque fini par oublier son existence. Presque ; On n’oublie pas une fontaine comme ça, n’est-ce pas ? Même si on s’appelle Max.

- Salut.

Il avait répondu à son sourire, presque instinctivement. Mais le sien, de sourire, s’était fait beaucoup plus troublé… Surpris ? Evidemment, qu’il l’était ! Il s’était attendu à tomber sur une jolie blonde, et voilà qu’il tombait sur... Une jolie blonde. Enfin non, c’était Paige ! Jolie, certes, blonde, aussi… mais Paige. Et ça, ça valait toutes les descriptions du monde... Et surtout, jusqu’à nouvel ordre, Paige était rousse. Il avait, décidément, manqué plein de choses, en son absence…

- Euh… Waouh.

… et oui. Aussi incroyable que ça puisse paraître, Paige lui avait, comme qui dirait, cloué le bec… Enfin pas pour longtemps, hein. Max un jour, Max toujours… Il souriait, alors que ses yeux glissaient sur la chevelure de la jeune femme. Au passage, il repéra ses trois compères, derrière un arbre, et derrière Paige, qui avaient l’air d’attendre que ça se passe… De là où ils étaient, ils ne pouvaient pas entendre leur conversation, mais il fallait quand même faire un peu semblant… Juste un peu.

- Ta nouvelle couleur te va très bien ! Enfin j’aimais aussi l’ancienne, hein, mais… Elle est bien nouvelle, au moins ? J’ai l’impression que ça fait trois siècles qu’on s’est pas vus…

A nouveau, il sourit, de façon beaucoup plus sereine cette fois, et posa son coude sur la table, s’appuyant dessus… et s’approchant subtilement de la jeune femme, au passage.

Revenir en haut Aller en bas
Paige Fawcett

avatar

ETUDES : Littéraires
Féminin
● INSCRIPTION : 23/06/2009
● MESSAGES POSTÉS : 538
● CÔTÉ COEUR : J’aime ces petits moments de calme avant la tempête.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : Un cœur qui a cessé de battre peut-il encore se briser ? [Les noces funèbres, Tim Burton]
● STAR SUR L'AVATAR : : Bryce Dallas Howard
● DISPO POUR UN TOPIC? : Oui, toujours.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
100/100  (100/100)
// Humeur: Dingue.

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap ¤Paige¤   Lun 10 Mai - 15:12

    Oui, bon, ce n'est pas si choquant d'avoir perdu la couleur rousse, non ? Enfin, je ne sais pas ... Les seuls à l'avoir vu réellement, ce sont les filles de la confrérie, et devant moi elles ont toutes dit que c'était jolie. Même si les filles, elles ont dues parler, une fois que je suis partie. Des phrases du genre " On la pensait folle, et bah voilà, maintenant, c'est prouvé. " Allez au diable, les trainées.

    Je le sais bien, qu'elle réaction ça donne de me voir comme ça. Qu'il se rassure, j'ai été la première surprise, croyez moi. Après tout, c'est moi qui l'ait faite cette nouvelle couleur, je savais bien ce que je voulais faire avec. Choquer mon père ; Mission accomplie.

    - Euh… Waouh.

    Et bien voilà, Paige, tu attendais une réaction, tu as eu ... Une réaction.
    Je continue à faire mon sourire gênée de fille qui ne sait pas quoi dire. Même Maxime a eu la réaction de base. Un simple waouh. Mon père, c'est pas ce qu'il avait dit lui. C'était plus un : Mais qu'est ce qu'il t'a pris ?! Peut être que lui aussi, au final, il serait d'accord avec les filles de la confrérie. Sa fille frôle la folie.

    Je soupire cette fois, et je ne saurais dire pourquoi. Moi qui pensait que la prochaine fois que je verrais Max' je serais en position de force, ou tout du moins de contrôle. Vu que la fois précédente, ce n'était pas vraiment le cas. Et si ... On ne pensait pas à la dernière fois ? C'était le genre de soirée qui ressemble à un rêve, et qu'on essaie d'oublier le lendemain, parce qu'au final, il ne s'est tout simplement rien passé.

    - Ta nouvelle couleur te va très bien ! Enfin j’aimais aussi l’ancienne, hein, mais… Elle est bien nouvelle, au moins ? J’ai l’impression que ça fait trois siècles qu’on s’est pas vus…

    Et moi, à vrai dire, j'ai l'impression que c'est la première fois que je l'entends prononcer une phrase aussi longue et aussi pleine de mot. A croire que le blond fait un effet bizarre, au bout du compte. Je fronce les sourcils, et lâche un sourire moins crispé, forcé, juste sincère en fait, et je ne dirais rien sur les raisons qui font que je me sens bizarrement mieux. Ça pourrait faire plaisir à trop de gens, que j'avoue pouvoir connaitre certain sentiments.

    De ma main droite j'attrape une mèche de mes cheveux, histoire de revoir encore une fois de quelle couleur ils sont maintenant. Parce qu'il est vrai que je ne me regarde presque plus dans le miroir depuis le jour où j'ai fait ça, ou tout du moins, je me regarde très peu.

    La mèche entre mon index et mon majeur, je laisse filer un autre soupir, je ne regrette pas mon geste, juste que j'ai l'impression de ne plus être réellement moi. Mais c'est juste un détail, n'est ce pas ? De toute façon, personne ne le sait ça, et un jour je finirais par m'y habituer, si je n'ai pas refais une couleur rousse d'ici là.

    - Elle est bien nouvelle, Max, et merci. Je dis en rougissant un minimum de savoir que même s'il l'a sorti pour la politesse, il aime bien la nouvelle moi. Pas des siècles, juste un mois, ou peut être deux... Fin je ne sais pas. Ce n'est pas comme si j'avais compté, après tout.

    Inclinant le visage, je regarde le visage de Maxime, comme si oui, ça faisait des siècles que je ne l'avais pas vu. Je mentirais, si je disais que je me souvenais de chaque trait que fait sa figure, souriante toujours, je secoue la tête d'un mouvement presque inutile, éphémère, et je me décide à lui demander une chose complétement couillonne, mais c'est juste pour qu'il reste un peu plus longtemps avec moi, juste pour discuter.

    - Bonjour ? je dis dans un français qui se doit d'être meilleur que le sien.

---ⓟⓡⓞⓥⓘⓓⓔⓝⓒⓔ------------------------------------------
    Parce que quand on est accro, même si ça fait mal...
    Parfois ça fait encore plus mal de décrocher.

    J’étais prête à tourner la page,
    mais c’est la page qui ne veut pas se tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cap ou pas cap ¤Paige¤   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cap ou pas cap ¤Paige¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: L'université de Brown :: Enceinte du Campus :: Les jardins-