AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 "Let our heart ignite..." ||| Senna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan Bierfeld

avatar

ETUDES : Mathématiques Appliqués (option Football américain)
Masculin
● INSCRIPTION : 07/10/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1190
● CÔTÉ COEUR : Rien...Rien qui ne vous regarde. Mais...Je m'aime.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais moi, moi, je suis déjà mort... »
● STAR SUR L'AVATAR : : Sean Faris.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Nop.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
50/100  (50/100)
// Humeur: Plus ou moins bonne...

MessageSujet: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Mar 6 Juil - 19:12


    3 juillet 2010, 01h53 du matin. Des mois de silence, des mois de non-dits, d’absence, d’ignorance, des mois gâchés…Des mois passés à repenser à ce moment dont il avait pourtant si souvent rêvé, réflexions qui l’avaient presque menées à regretter. Comment avait-il pu être si con ? Combien de fois s’était-il posé cette question…Il fallait regarder la réalité en face, il avait été naïf, juste naïf...
    Les yeux clos, étendu dans le sable, une jambe repliée, l’autre étendu, Duncan parcourait ses pensées, se rappelant souvenirs, comme se projetant dans l’avenir. Parce que, oui, dans les minutes qui suivraient celles qui s’écoulaient actuellement, sa vie ne serait plus jamais comme elle l’avait été. Quelques jours auparavant, le jeune homme avait déposé une lettre dans cette boite aux lettres, boite aux lettres devant laquelle, d’ailleurs, il n’était passé que deux fois, seulement…Il ne l’avait pas oublié ce chemin, ni cette adresse, et encore moins cette soirée. Quelques mots griffonnés à la va vite sur ce papier blanc, n’offrant à sa destinataire, Senna Johnson, qu’un emplacement : l’une des plages de Newport, habituellement bondée en été à une heure raisonnable ; un jour : qui n’était pour le moins pas des plus ordinaires, puisque que le jeune Alpha avait 20 ans depuis une heure et cinquante trois minutes ; et une heure précise, qui, elle non plus, n’était pas le moins du monde fréquente. Le jeune Bierfeld avait, par ailleurs, pris le temps de signer, avant de fourrer la lettre dans son enveloppe, plus par habitude que par nécessité. A cette heure-ci, il ignorait encore si la jeune femme se pointerait ou si elle refoulerait le rendez-vous. Qu’importe, il était confortablement installé, ici, bien qu’un tantinet nerveux à l’idée de la revoir et de ne savoir quoi lui dire. Et il s’était fixé définitivement l’idée que si, par quelques raisons qu’il soit, elle ne vienne pas, sa non-présence marquerait une réponse définitive et irréfutable à toutes les questions que se posait l’étudiant.
    En effet, s’il lui avait envoyé cette lettre, après d’intenses moments de réflexion dus à son hésitation, ce n’était certainement pas pour parler du beau temps et de la météo. Non, il voulait des réponses sincères, on l’avait suffisamment manipulé pour qu’il exige fermement quelque chose de concret.

    Le jeune homme se redressa, rouvrant les yeux et repliant la jambe droite par la même occasion, pour poser ses coudes sur genoux, déposant sa tête sur ses avant bras, afin de scruter l’océan, dans l’obscurité. Peut être qu’après tout, elle n’avait rien de solide à lui proposer, qu’elle avait couché avec lui dans la simple optique de se consoler de sa séparation avec Jade ou qu’elle n’était plus totalement maitre de ses actes sous l’emprise de l’alcool qu’elle avait bu quelques heures avant de finir dans le même lit que lui. Il avait beau se dire qu’il fallait être lucide, ces hypothèses ne lui semblaient pas coller au personnage. Son opinion n’était cependant pas des plus objectifs, il le savait, mais pourtant, il persistait à croire qu’elle n’avait pas pu lui mentir une fois de plus.

    Il secoua la tête brutalement, comme pour se débarrasser de ces idées qui empiétaient sur son terrain de réflexion, conscient d’avoir l’air stupide si quelqu’un venait à l’observer. Jetant un coup d’œil aux alentours peu éclairés, il constata, esquissant un demi-sourire, qu’il n’y avait plus grand monde à une heure pareille sur la plage. Il entrouvrit sa chemise, submergeait par une vague de chaleur qui l’étouffait. Il avait chaud, terriblement chaud, il était agité de légers tremblements, il desserra un instant la mâchoire pour tenter de se calmer, peine perdue d’avance, il s’en doutait.
    Il ne savait plus, plus rien du tout. Complètement perdu…
Revenir en haut Aller en bas
Senna Johnson

avatar

ETUDES : Littérature française.
Féminin
● INSCRIPTION : 25/09/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3735
● CÔTÉ COEUR : J'te demande pas avec qui couche ta mère.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : FINAL POINT.
● STAR SUR L'AVATAR : : Olivia Wilde
● DISPO POUR UN TOPIC? : Je reviens bientôt mon poulet (a)

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
70/100  (70/100)
// Humeur: Morose

MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Mer 7 Juil - 18:34

Senna venait de passer la journée entière en compagnie d’Erin, sa colocataire et meilleure amie, scrutant avec envie de les vitrines des magasins d’en ville, à la recherche d’une tenue parfaite. L’été venait juste de s’installer et la chaleur commençait déjà à être étouffante. Donc, il fallait bien laisser ses vieux pulls dans l’armoire et sortie les jolies robes, ainsi que toutes les autres tenues se rapportant de près ou de loin au beau temps. Pourtant, bien que les rires ont fait parti de bons nombres de leur discussion, quelque chose tracassait légèrement l’esprit de notre jeune iota. En parler ou se taire. Pour une fois, elle avait préféré le silence. Elle devait parfois être capable de faire ses choix seule, sans avoir à demander l’avis de quiconque. Et puis, de toute évidence, cela concernait à proprement parlé sa vie et non pas celle des autres. Pour cela, ne rien dire parait être l’unique solution valable. La fin de la journée s’approchant à grand pas, elles décident de rentrer doucement mais surement à leur appartement. Une fois cela fait, Senna s’enferme dans sa chambre, reprenant ce bout de papier qu’elle a reçu quelques jours auparavant. Chaque soir, elle passait des minutes entières à le regarder, se demandant si oui ou non elle s’y rendrait. Pourquoi devrait-elle le fait puisque de toute évidence, Duncan n’a pas eu de mal à s’enfuir comme un voleur la fois précédente. La fois de trop sans doute. Selon la jeune femme, seule le regret peut avoir causé ce malaise si profond qu’il est aujourd’hui difficile pour elle de concevoir autre chose que des déceptions. Malheureusement, c’est un cercle pervers puisque si elle n’y va pas, jamais elle ne saura ce qu’il a lui dire. Peut-être pensait-il que ce soir là, elle s’est juste servie de lui pour guérir de sa récente rupture avec Jade. Seulement, si ça avait été le cas, ce n’est pas avec lui qu’elle aurait agit de cette manière. Principal objet de malaise entre les deux anciens amoureux, elle n’aurait pas risqué de se faire surprendre dans ses bras un mois après. Impossible.

Un dîner en tête à tête et un film d’horreur plus tard, Senna prend sa veste et signale à Erin qu’elle sort pour quelques temps. A cette heure-ci, c’est quand même difficile à croire que ce n’est que pour une simple ballade, mais celle-ci ne demande rien ni ne fait aucune réflexion. Parfois, elle se dit qu’elle a beaucoup de chance de l’avoir. Elle lui évite pas mal de questions quand même. Les mains dans les poches, elle prend la route jusqu’à la plage. Le lieu de rendez-vous est paisible. Heureusement car elle a l’impression que la soirée ne va pas l’être tellement. Pourquoi n’a-t-il pas eu le courage de venir la voir avant ? Malgré tout, ça fait longtemps qu’ils se sont vus, longtemps qu’ils ont eu cet égarement. Pas suffisamment longtemps pourtant pour qu’elle oublie ce stupide mot laissé. Stupide comme elle l’avait été en se disant qu’il oublierait qu’elle n’a pas toujours été clean avec lui. Peut-être naïve de croire une chose pareille tandis qu’elle lui a fait du mal.

Finalement, après quelques minutes de marche, ses pieds touchent le sable. Sur le coup, elle a un moment d’hésitation mais instinctivement, elle continue de marcher et finit par le voir, assis sur le sable. Bon sang, elle avait cette boule au ventre comme si elle était sur le point de passer un examen ou un truc de ce genre. Ils avaient juste à parler, se poser des questions et y trouver des réponses. Il n’était pas question de quoi que ce soit d’autre. Parler, parler et encore parler, à croire qu’ils ne faisaient que ça sans passer à des choses un peu plus sérieuses. Il y a un an, Senna devait lui faire visiter le campus. Ils se sont tournés autour à Blarney jusqu’à se perdre dans leur propre sentiment. Elle retourne avec Jade, il doute, elle aussi et se quittent pour ne plus jamais se revoir ou du moins, jusqu’à ce qu’elle lui rende cette bague dont elle voulait plus. Un besoin ou juste une page qui se tourne au profit d’une autre. Prenant son courage par les deux mains, la voilà qui se trouve tout près de lui, prête à dire quelque chose pour lui signaler sa présence, mais au lieu de ça, elle préférera s’asseoir juste à ses côtés.

«  Je suis là. Je ne reste pas longtemps et comme je suppose que tu veux me parler, je te laisse le faire. Mais il est tard et … Enfin, je te laisse dire ce que tu as à dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Bierfeld

avatar

ETUDES : Mathématiques Appliqués (option Football américain)
Masculin
● INSCRIPTION : 07/10/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1190
● CÔTÉ COEUR : Rien...Rien qui ne vous regarde. Mais...Je m'aime.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais moi, moi, je suis déjà mort... »
● STAR SUR L'AVATAR : : Sean Faris.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Nop.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
50/100  (50/100)
// Humeur: Plus ou moins bonne...

MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Jeu 8 Juil - 13:45

    « Je suis là… »

    La voix retentit, sa voix…Cette voix qu’il connaissait par cœur, mais qu’il n’avait pas envie d’entendre, la mêlant à des souvenirs peu glorieux. Il ne l’avait pas entendu arriver, et il ne détourna pas la tête vers elle, les yeux toujours fixés sur l’océan, sentant pourtant bien une présence à côté de lui. Il savait plus que bien à qui il avait à faire, il ne voulait juste pas croiser son regard, y lire des reproches, surtout. Malgré tout, le jeune homme esquissa un sourire, sourire emprunt de sa nervosité, qui finalement, n’était rien d’autre qu’une grimace, à première vue. Il pouvait parler, elle laisserait faire…Il baissa un instant les yeux vers le sable, serrant le poing droite.

    « C’est l’heure qui te gêne, ou c’est moi ? »

    Question idiote en soi, puisqu’il en connaissait déjà, plus ou moins, la réponse. Un sarcasme bien visible qui ne leur servait strictement à rien, n’est-ce à détourner le sujet de conversation comme le jeune homme l’entendait. Il lâcha un long soupir, revenant à l’idée qu’elle était là pour qu’il lui déballe tous ce qu’il avait à lui dire, non pas pour entendre ses vannes foireuses. Il n’y avait pas moyen, il ne savait juste pas par où commencer, les longs discours répétés quelques heures plus tôt s’étaient évaporés et n’étaient plus que de vagues souvenirs. Il avait tant de choses à dire et rien, en même temps, il ne voulait qu’une seule et unique chose, dans le fond, à quoi bon brasser de l’air ? Après avoir avalé difficilement sa salive, il releva finalement la tête et se décida à se lancer, pour couper court à ce silence bien plus qu’envahissant.

    « Je…Euh…On va aller droit au but, ça sera plus simple pour tout le monde, j’crois. Je veux des réponses, Senna, je dirais même, j’exige, une bonne fois pour toute. J’en ai marre d’attendre, d’attendre pour finalement peut être rien. Et…hum…Il me semble que je t’ai laissé assez de temps, involontairement mais peu importe, qu’on s’est laissé assez de temps, pour en finir avec cette putain de période, positivement ou à l’inverse…A toi de voir. Personnellement, je sais ce que je veux, pour une fois…C’est mon anniversaire, j’ai 20 ans, et l’envie de grandir, de passer à autre chose surtout. Et le plus beau cadeau qu’on pourrait faire, c’est bien toi… »

    Parfois, il se demandait encore comment il pouvait sortir de pareille connerie…Pour la première fois de la soirée, il se tourna vers elle, en quête d’une de ses réactions, lassé, par ailleurs, d’observer le va et viens des vagues. Il se surprit lui-même à sourire étrangement, détaillant son visage dans l’obscurité. Il reprit la parole, sans lui laisser la moindre chance de réponse, la fixant du regard :

    « Et je te demande de m’excuser, sincèrement, pour ce matin, pour être parti comme ça, vraiment…J’avais peur que tu te sois servi de moi, que tu aies tout oublié, que…Tu me jettes au matin. J’avais pas la force d’encaisser un coup de plus, je t’ai laissé sur un coup de tête. Et je sais à quel point mes excuses te paraissent complètement connes et sans intérêt, parce que c’est trop tard, je sais. Parce qu’il fallait y penser plus tôt…Mais je te demande de me pardonner comme je t’ai pardonné…S’il te plait. »
Revenir en haut Aller en bas
Senna Johnson

avatar

ETUDES : Littérature française.
Féminin
● INSCRIPTION : 25/09/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3735
● CÔTÉ COEUR : J'te demande pas avec qui couche ta mère.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : FINAL POINT.
● STAR SUR L'AVATAR : : Olivia Wilde
● DISPO POUR UN TOPIC? : Je reviens bientôt mon poulet (a)

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
70/100  (70/100)
// Humeur: Morose

MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Jeu 8 Juil - 20:23

Dès son arrivée, Senna se demandait si tout compte fait, elle n’avait pas fait l’un des meilleurs choix depuis ces dernières semaines. De toute évidence, ils avaient besoin de parler tous les deux, de mettre certains points au clair et peut-être de se dire des choses qu’ils ont sur le cœur et qui, depuis le temps qu’ils se connaissent, n’ont jamais eu l’occasion de sortir véritablement. Néanmoins, la jeune iota n’était pas venue ici pour monopoliser la parole, mais bien pour le laisser parler lui. Ses longs discours étaient donc à bannir avec certitude, laissez ses opinions et toutes ces longues réflexions dans elle a le secret de côté et pour une fois, d’attendre qu’on lui demande son avis. Une première question qui la fait soupirer, et ne prend même pas la peine d’y répondre. Pourtant, peut-être avait-il attendu quelque chose. Elle était cependant persuadée qu’il connaissait déjà la réponse et que ce n’est pas du tout sa présence qui le gêne. Surement le fait de venir aussi tard. Après tout, elle était venue de son propre chef et ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même pour ne pas avoir su dire non une bonne fois pour toute.

Après quelques secondes, peut-être même des minutes de silence, Duncan se met enfin à parler et si pour l’instant, elle regarde le sable et jouer avec, elle ne tarde pas à relever la tête, prise dans une réflexion qu’elle aurait préféré ne pas avoir. Exiger d’avoir des réponses. Elles étaient juste sous son nez, si présentes que même un aveugle pourrait s’en rendre compte. Venir ici alors qu’elle aurait pu laisser de côté cette lettre reçue quelques jours auparavant. Senna avait cédé, comme toutes les autres fois, trop lâche pour s’avouer à elle-même qu’elle tient à lui bien plus qu’elle ne pourrait l’imaginer, que ces sentiments qu’elle avait eu pour lui pendant et après Blarney avaient toujours été présents. Pourtant, il avait été le premier à lui dire qu’il ne pourrait jamais tomber amoureux, que tout ça, ce n’était pas pour lui et ne le serait jamais. Comment croire que la situation pourrait changer et surtout, pourquoi y croire ? Finalement, à la fin de son premier monologue, le regarde, réfléchit à une réponse potentielle, mais les mots ne viennent pas. Puis, il reprend, ce qui a aussi l’occasion de la soulager un peu. Encore quelques secondes de réflexion lui sont offertes, restant tout de même à l’écoute du jeune homme. S’excuser pour être partie, avoir laissé un stupide mot dont elle n’avait que faire. Forcément, si elle s’était réveillée à côté de lui, elle en aurait plus qu’heureuse et peut-être aurait-elle était capable de lui dire ce qu’il avait voulu entendre. Seulement, qu’est-ce qui pourrait lui dire qu’il ne recommencera pas encore une fois ? Qui lui que lui non plus ne sera pas pris de doute et finissant par la laisser tomber comme avait pu le faire Jade ? Rien, comme toujours. Comparer les deux jeunes hommes est probablement une erreur monumentale, mais souffrir deux fois pour la même raison n’était même pas envisageable. Senna a sa part d’erreur, elle le sait fort bien. Lui en vouloir serait surement la chose la plus égoïste tandis qu’elle l’a fait souffrir pendant de longs mois, lui avouant presque stupidement, qu’elle était de nouveau avec Jade cette fois où lui a dit qu’il l’aimait. Un autre silence. La jeune femme se rend compte que c’est à elle de dire quelque chose. Soupirant une nouvelle fois, elle se décide enfin à la prendre la parole.

« Premièrement, je n’avais nullement l’attention de te jeter le matin venu, je ne me suis pas non plus servie de toi pour oublier. Si ça avait été le cas, je peux t’assurer que tu es la plus mauvaise personne que je connaisse. Ensuite, je ne sais pas si j’aurais raison de t’en vouloir. Enfin, je t’en veux. Tu m’as donné l’impression de n’être qu’une fille dont tu te serais servie pour passer un peu de bon temps, juste une fois. En sachant pourtant que t’excuse et que toi aussi tu as su me pardonner pour avoir fait n’importe quoi, je ne crois pas que je puisse rester longtemps à ne pas te parler, ne pas te regarder. Duncan, si tu n’étais pas partie j’aurais pu t’expliquer la raison de ma rupture avec Jade. Pour toi, parce qu’il savait que … j’avais des sentiments, comme tu en étais au courant. Peut-être que j’aurais préféré les oublier ou encore les laisser aux vestiaires ce soir histoire de ne pas avoir à te le dire. Je n’ai pas besoin de temps, je n’en ai pas besoin et si on m’avait posé la question il y a deux mois j’auras dit la même chose. Cette nuit là m’a fait réaliser que j’avais des sentiments pour toi et bien que tu sois partie, ça ne pourra pas s’effacer. Tu voulais l’entendre la dernière fois, je n’ai pas su te le dire parce que je ne savais pas. Mais je sais maintenant, je … je t’aime Duncan et j’ai juste envie d’être avec toi. Loin des autres, loin des galères, loin de tout. Je ne sais pas si ce sera évident ou facile ou si on sera heureux. Enfin, toutes ces trucs que l’on appelle finalement l’amour. ‘Fin, tu le sais, je me sens beaucoup mieux. Tu sais ce que tu veux, je sais ce que je veux. Je ne crois pas qu’on est besoin d’autre chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Duncan Bierfeld

avatar

ETUDES : Mathématiques Appliqués (option Football américain)
Masculin
● INSCRIPTION : 07/10/2009
● MESSAGES POSTÉS : 1190
● CÔTÉ COEUR : Rien...Rien qui ne vous regarde. Mais...Je m'aime.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais moi, moi, je suis déjà mort... »
● STAR SUR L'AVATAR : : Sean Faris.
● DISPO POUR UN TOPIC? : Nop.

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
50/100  (50/100)
// Humeur: Plus ou moins bonne...

MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Ven 9 Juil - 13:30

    Il s’en était plutôt bien sorti, mieux qu’il ne l’avait prédit, tout du moins. Il lâcha un long soupir, enfin libérer du poids qui pesait sur ses épaules depuis plusieurs jours. Il en avait fini, définitivement, plus rien ne dépendait de lui désormais. Il lui avait déclaré l’intégralité de ce qu’il avait à lui dire, il n’attendait plus que sa réponse, qui, à ses yeux, tardait à venir. Si il avait balancé tout ce qu’il avait à lui dire, il n’en avait pas encore retrouvé son calme, encore nerveux à l’idée d’entendre réponse à toutes ses questions qu’il se posait voilà des mois, maintenant. Un oui ? Un non ? En toute honnêteté, il n’en savait strictement rien, et s’était refusé de prédire ses chances, de peur de se voir être encore une fois déçu par de faux espoirs non structurés. Mais il fallait bien l’avouer, il était plus préparé à un dernier échec qu’autre chose. Après tout, la jeune femme sortait d’une rupture douloureuse, après de nombreuses illusions, elle ne devait plus y croire tant que ça. Pessimiste ? Sans doute, il avait plus le raisonnement de voir le verre à moitié vide qu’à l’inverse. Sortant de ses pensées, il retrouva sa position initiale, se rallongeant sur le sable, les mains calées derrière la tête en guise d’oreiller alors que la jeune Iota se décidait finalement à lui répondre.

    Il l’écouta, attentif au moindre mot de la jeune Johnson, les yeux fixant le ciel, attendant la fin de son monologue pour s’autoriser à penser quoique ce soit. Bam…Résolution ratée…Lorsque Senna prononça ses trois mots. Trois mots qu’il ne s’attendait sincèrement pas à entendre, à tel point que le reste de ses paroles lui parurent floues, vagues, alors qu’il tournait la tête vers elle, à la quête d’un regard, pour s’assurer qu’il avait bien entendu. Il était partagé entre un sentiment de gêne, de bonheur et de soulagement, et pourtant il avait envie de sentir sa peau contre celle de la jeune étudiante, ses lèvres contre les siennes…Plus tard. Il n’arrivait simplement pas à réaliser. Des mois d’attente, de souffrance, combien de fois la jeune femme l’avait envoyé balader ? Et là, maintenant, elle l’aimait ? Il fronça les sourcils, ne sachant pas quoi lui répondre…D’ailleurs, qu’est-ce qu’il y avait à répondre ? Ils s’enfoncèrent dans un silence qui n’était plus pesant du tout à l’avis du jeune homme. Son cœur battait plus vite qu’à l’ordinaire. Il se décida finalement à répondre, un sourire ironique sur les lèvres :

    « Une dernière chose…Et après seulement, tu pourras m’embrasser. »

    Il hésita quelques secondes. Rien de tout ça n’était habituel, pour lui, un monde qu’il ne connaissait que très mal, qu’il ne connaissait que de l’extérieur, en réalité.

    « Pour revenir sérieux…’Fin, même si ma remarque précédente n’était pas tant une blague que ça, mais bref. Tu n’as jamais été une fille d’un soir à mes yeux, si ça aurait été vraiment le cas, crois-moi, je serais pas là, aujourd’hui. Et en parlant de fille, si, on a p’être besoin de quelque chose…Juste que tu me fasses confiance, et vice-versa. Parce que, non, je ne compte pas aller voir ailleurs, je n’y vois pas d’intérêt et je tiens beaucoup trop à toi pour ça. D’ailleurs, c’est p’être à cause de ça que vous vous êtes séparés, toi et Jade, en partie. J’ai pas envie de refaire les mêmes erreurs que vous avez faites, et toi non plus, je suppose. Hum…Ah et…Moi aussi, je t’aime Senna. »
Revenir en haut Aller en bas
Senna Johnson

avatar

ETUDES : Littérature française.
Féminin
● INSCRIPTION : 25/09/2009
● MESSAGES POSTÉS : 3735
● CÔTÉ COEUR : J'te demande pas avec qui couche ta mère.
● ÂGE : 26
● PHRASE DU JOUR : FINAL POINT.
● STAR SUR L'AVATAR : : Olivia Wilde
● DISPO POUR UN TOPIC? : Je reviens bientôt mon poulet (a)

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
70/100  (70/100)
// Humeur: Morose

MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   Mar 13 Juil - 13:18

Finalement, Senna était parvenue à dire tout ce qui lui venait en tête ainsi que tout ce qu’elle avait dans la cœur. Celui-ci semblait être sur le point d’avoir un arrêt lorsqu’enfin elle se décide de prononcer ces trois mots. Peut-être que pour certaines personnes, ce n’est pas si difficile que ça de les dire, mais pour la jeune étudiante, c’est tout autre chose. A quoi bon dire des choses que l’on ne penserait pas ou de les dire juste pas intérêt. Non, c’était tout bonnement infaisable pour elle et jamais elle ne pourrait ressembler à ces gens. Laissant ses pensées de côté, libérée de toutes paroles, elle relève la tête vers lui et croise son regard, un sourire teinté sur les lèvres. D’accord, en venant ce soir, elle s’attendait bien plus à millième dispute ou tout autre négatif dans ce genre là. De toute évidence, son instinct lui avait causé du tort, se réjouissant tout de même que ce soit le cas. Un silence plus tard, Senna le voit sourire et sa première remarque après son monologue surement chiant et sans intérêt, la surprend quelque peu. Comme si elle allait venir lui sauter dessus juste après ça, ce n’est pas du tout le genre de la jeune femme. Quoique parfois, elle peut être tellement imprévisible. Duncan reprend la parole, Senna l’écoutant le plus attentivement possible.

Heureuse d’apprendre qu’elle n’est pas une fille d’un soir. Après tant de révélations, ça en aurait presque trop étonnant. Se faire confiance, principale raison de sa rupture avec Jade. Sauf que là, c’est lui qui ne lui avait pas fait confiance, pas elle. Ce ne serait pas difficile donc et de toute manière, elle ne passerait pas par quatre chemin en cas de tromperie. Senna a de quoi se rassurer cependant, souriant même. Elle continue de l’écouter et au vu de ces derniers mots, elle décide de se rapprocher un peu plus de lui, pour finalement être juste à côté.

«  Je pense que je devrais être capable de te faire confiance. Après tout, si tu avais réellement envie d’aller voir ailleurs, tu n’aurais même pas pris la peine d’attendre tout ce temps. Tout ça pour dire que je n’ai pas envie non plus, de reproduire les erreurs déjà produites, mais tu n’es pas lui et tu ne le seras jamais. »

Cherchant une de ses mains des yeux, elle en attrape une et croise ses doigts aux siens. Un sourire en coin, elle le rejoint dans sa position allongée, restant sur le côté et posant sa tête sur sa main.

«  Maintenant que tu as fini de parler et si ta remarque n’était pas tant une blague que ça, je peux … »

Senna ne terminera jamais sa phrase, préférant agir plutôt que de parler. Ses lèvres se joignirent à celles de Duncan. Dans peu de temps, elle en deviendrait dépendante, elle le sait parfaitement bien. Tout comme le contact de sa peau contre la sienne, son regard posé sur elle, des sourires, des gestes, des attentions, des baisers et toutes ces choses qui prouvent que deux personnes s’aiment d’une manière ou d’une autre. Sa main lâche la sienne et vient se retrouver sur son torse dénudé.

«  Est-ce que j’aurais quand même le droit de m’occuper personnellement de toutes les filles qui s’approchent de trop près ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Let our heart ignite..." ||| Senna   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Let our heart ignite..." ||| Senna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Film sur Ayrton Senna
» 1er Combat de Champions Alonso VS Senna
» The way of the heart.
» 2e Combat de Champions Prost VS Senna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: rhode island :: la ville de newport :: la marina, le phare et ses plages-