AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbey Davis

avatar

ETUDES : Économie, droit & gestion - Management des entreprises // Athlétisme
Féminin
● INSCRIPTION : 25/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 98
● CÔTÉ COEUR : Célibataire
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Remember to learn to forget
● STAR SUR L'AVATAR : : Sarah Michelle Gellar
● DISPO POUR UN TOPIC? : Oui =)

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
80/100  (80/100)
// Humeur: Joueuse

MessageSujet: Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]   Ven 27 Aoû - 20:03

Voila bien une ou deux semaine qu’Abbey avait trouvé quelque chose de bien plus intéressant à faire que de travailler sur ses cours d’économie –en même temps, elle trouvait ces cours tellement ennuyeux qu’il n’était pas difficile de trouver quoi que ce soit de plus captivant. Depuis peu, ou plutôt depuis un certain lundi matin, l’étudiante s’était transformée en une sorte de Sherlock Holmes en herbe. Ses nouveaux talents de jeune détective lui servaient exclusivement à réunir des informations sur l’étudiant le plus agaçant, le plus irritant, mais aussi le plus charmant qu’elle n’ait jamais rencontré. Ils s’étaient croisés au beau milieu d’un couloir, ou plutôt s’étaient heurtés de plein fouet. La blonde, pas toujours très commode, n’avait pas perdu de temps pour accabler de reproche le pauvre inconnu qui, bien évidement, ne se laissa pas faire. La suite de leur rencontre fut assez insolite, quoi que très intéressante, et c’est sur un baiser que le jeune homme avait quitté la iota. Baisé qui pour elle était à la fois un souvenir délicieux et amer.
Après d’intensives recherches, fouinant par ci et par là, auprès des élèves comme auprès des professeurs ou du secrétariat, Ab’ avait réussit à recueillir un petit nombre de renseignement sur le bel inconnu. Il s’appelait en fait Nathaniel, Nathaniel James Sheppard pour être plus exact. Il avait une vingtaine d’années et était de nationalité américaine. D’après les bruits de couloir, il était tantôt originaire de New-York, ou pour d’autres il venait de Los Angeles… En bref la blondinette n’avait rien trouvé d’instructif à ce sujet. Connaissant son nom et en fréquentant un peu le corps enseignant, la jeune femme avait pu découvrir qu’il suivait des études de littérature française. En creusant encore un peu plus, cette fois ci plutôt auprès des élèves, elle avait appris qu’il faisait parti de la confrérie des Kappa Sigma Mu. C’était assez étrange d’ailleurs. Bien qu’essayant de ne pas avoir trop de préjugés, Abbey était plus ou moins assez d’accord avec la réputation que l’on donnait aux Kappa, à savoir qu’ils avaient un goût prononcé pour certaine substances illicites –ceci dit elle n’avait rien contre les membres de ce groupe. A première vu Nathaniel ne lui avait pas semblé être un de ces adeptes de drogue en tout genre... En même temps, la façon dont il s’était comporté, ce caractère un peu provocateur…En fait ça ne collait pas si mal avec l’idée qu’on se faisait de cette confrérie.
En poursuivant son investigation, Ab’ ne découvrit pas grand-chose de plus. Le passé de l’étudiant restait flou, apparemment ce dernier n’était pas très bavard à propos de son histoire. Les filles que la blonde interrogea s’accordaient pour dire que le jeune homme était charmant et mystérieux. Les garçons, eux, le trouvaient solitaire et quelque peu sarcastique. Pour les professeurs, il s’agissait d’un élève poli et intelligent. D’ailleurs, la iota avait cru comprendre qu’il avait un excellent dossier. Bon elle ne connaissait toujours pas grand-chose de lui, mais elle en savait déjà plus qu’au début, et puis maintenant elle savait où le trouver. Cette idée la fit d’ailleurs sourire, et si elle forçait un peu le hasard ? Elle avait tout un après midi de libre, elle pourrait bien par exemple aller se balader dans des endroits où elle pensait avoir une chance de le rencontrer et tomber accidentellement sur lui –tomber au sens figurer bien sûr. Les endroits les plus prometteurs étaient évidement les couloirs face aux salles de cours, la Diman House et sans doute la bibliothèque –comme tout bon littéraire qui se respecte il devait normalement aimer cet endroit.

Assise sur la pelouse, adossée contre un arbre, Abbey continuait de réfléchir à ce qu’elle allait pouvoir faire cet après midi, ou plutôt à où elle allait pouvoir aller. Ce qu’elle voulait faire, elle le savait, c’était prendre une revanche sur Nathaniel –et il faut dire que l’idée de le revoir ne lui déplaisait pas trop non plus. Elle continuait de se passer en revu les endroits qui lui semblait être ceux où elle aurait le plus de chance de le voir. Elle élimina d’abord les couloirs qui conduisaient aux classes : ne suivant pas les même études, elle n’allait pas dans les même salles, et le croiser ‘accidentellement’ là n’aurait pas fait très accidentel. Elle raya ensuite de sa liste la bibliothèque, c’était un endroit où le silence était exigé et donc où il était difficile d’avoir une quelconque conversation sans que la bibliothécaire ne vous tombe dessus. Il restait la confrérie, elle pourrait toujours prétexter aller voir un ami là bas…
Les rayons de soleil qui filtraient à travers les feuillages du grand arbre venaient réchauffer la jeune femme et apportaient à ses cheveux de jolis reflets dorés. Abbey bascula légèrement sa tête vers l’arrière, fermant les yeux et profitant de l’agréable sensation que lui procurait la chaleur qui caressait sa peau. Le bruit du vent dans les feuilles était assez agréable à entendre, et pour une fois il n’y avait pas grand monde dans les jardins du campus.

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel J. Sheppard

avatar

ETUDES : Litterature Française
Masculin
● INSCRIPTION : 03/07/2010
● MESSAGES POSTÉS : 60
● ÂGE : 28
● STAR SUR L'AVATAR : : Matt Lanter
● DISPO POUR UN TOPIC? : Ouip !!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
16/20  (16/20)
// Humeur: fépachié

MessageSujet: Re: Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]   Mer 1 Sep - 20:29



    Non pas que les cours que je suivais ne m’intéressaient pas, plutôt que disons, mon emploi du temps me le permettait, j’avais consacré quelques temps à mettre un nom sur le visage que j’avais approché de si près ce lundi dernier. Au final, je m’étais accordé bien plus de temps que je n’en avais eu besoin pour trouver ce que j’avais trouvé. Et alors me diriez-vous ? J’aurais pu chercher à aller encore plus loin, ça n’aurait été qu’une satisfaction supplémentaire, mais non. Je décidais de m’arrêter là. Pourquoi ? Parce que la jeune femme que j’avais croisé était une Iota. Ca ne me surprenait pas vraiment mais disons que l’idée ne m’avait même pas traversé l’esprit. Les Iotas se sont les filles que tout garçon obnubilé par le sexe veut et exige. Personnellement, je ne me comptais pas parmi eux. Néanmoins, la rencontre de lundi avait été plutôt… comment dire… provocante. Maintenant que je savais à quelle fraternité elle appartenait, je regrettais franchement. Moi qui ne suis pas du tout intéressé par une quelconque relation, voilà que j’avais fricoté avec une Iota. Heureusement pour moi, l’info n’avait pas fait le tour de l’université. La contre partie tout de même, c’était que les Iotas ne s’intéressent qu’aux garçons d’une certaine élite ou du moins, pas aux étudiants en littérature qui n’ont rien pour sortir du lot.
    Alors j’avais continué ma petite vie comme si de rien était. J’allais en cours, évitant de traverser trop de couloirs pour la croiser à nouveau. On ne sait jamais… si elle avait repris du poil de la bête. En fait… Non. J’avais absolument aucun espoir qu’elle soit passée sur notre entretenue de Lundi. Je l’avais embrassé quoi. Bon d’accord j’ai aucun respect pour elle, pour pas grande monde d’ailleurs mais bon à ce point. J’avais peut-être un peu trop forcé la dose disons. Quoi qu’en y réfléchissant, même si ça n’avait été aucunement mon but, j’devais pas être le seul à sauter au cou d’une Iota si ? Oh et puis merde ! Ces filles là sont aussi incompréhensibles qu’un cours de maths ! Un coup elles vous font le coup de la fille stupide et orgueilleuse par excellence, et un autre jour elle se retrouve à vous sauter dans les bras et vous raconter qu’elle rêve de se réveiller dans votre lit au petit matin. J’suis peut-être pas un maitre en la matière, mais ces femmes là doivent-êtres mille fois pire à comprendre que n’importe quelle autre…

    Enfin bref. Aujourd’hui j’avais décidé de passer un peu l’éponge et d’arrêter de me terrer comme si cette fille me foutait la frousse. C’était pas l’cas ; c’est juste que je savais pas trop comment réagir. Le plus simple aurait été qu’elle présente des excuses et puis voilà basta. Mais évidemment j’sais pas trop pourquoi j’trouvais ça trop simple. En débutant un combat comme je l’avais fait je m’exposais automatiquement à the riposte, et franchement ça c’était terriblement ennuyeux. Mais bon, arrivera ce qui devait arriver. J’étais sur le chemin de l’université et je me rendais tranquillement en cours, visiblement décontracté. Sur le chemin, menace écartée, pas de Iota blonde au regard attirant en vue. Pendant l’cours qu’était carrément plus chiant que la normale, je réfléchissais un peu au cas où je la trouverais dans la rue. Devais-je m’afficher ou l’éviter ? Ce qui ressortais de cette réflexion très intense c’était ça : je m’étais refais le film de ce qui s’était passé ce fameux lundi. Je l’avais bousculé ok, mais elle m’avait traité comme un chien alors que je m’apprêtais à m’excuser tout en lui rendant ses foutus papiers. Alors elle avait bien mérité c’que je lui avais fait subir ! C’est peut-être très masculin comme raisonnement mais en tout cas j’m’en fichait, non de Dieu, on ne me marchait pas sur les pieds comme elle l’avait fait sans prendre de mes nouvelles. Du coup ouai, ma décision était prise : si j’la croise j’l’égorge !

    Sur cette bonne résolution la cloche sonnait : signe de libération. Comme la plus part des soirs, je décidais donc d’aller faire un tour au parc du campus. A cette heure il était tellement calme qu’on pouvait entendre le vent siffler dans les feuillages et ça, c’était franchement super agréable. Je marchais donc le long du sentier, comme d’habitude tête basse, quand quelque chose –ou plutôt quelqu’un, attira mon attention. Elle était assise là –ou plutôt avachie, contre un arbre. Vous le devinez, naturellement, il fallait que ce soit elle. Abbey Davis, la blonde fatal au regard ténébreux qui me faisait sortir de mes gons. Etrangement je souriais déjà, même si j’avais décidé de passer mon chemin sans faire attention à elle, j’étais assez curieux de voir la riposte de ma Iota. Je m’avançais alors vers l’arbre sur lequel elle était adossée et m’épaulais dessus.

      « Dis donc… t’as l’air vachement calme par rapport à la dernière fois ! C’est presque impréssionant ! »



Désolé pour tout ce retard ! J'te promets d'être plus rapide à l'avenir !
Revenir en haut Aller en bas
Abbey Davis

avatar

ETUDES : Économie, droit & gestion - Management des entreprises // Athlétisme
Féminin
● INSCRIPTION : 25/04/2010
● MESSAGES POSTÉS : 98
● CÔTÉ COEUR : Célibataire
● ÂGE : 25
● PHRASE DU JOUR : Remember to learn to forget
● STAR SUR L'AVATAR : : Sarah Michelle Gellar
● DISPO POUR UN TOPIC? : Oui =)

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
80/100  (80/100)
// Humeur: Joueuse

MessageSujet: Re: Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]   Jeu 2 Sep - 0:06

Les yeux fermés, la jeune femme se laissait bercer par le bruit du vent, le chant des oiseaux. C’était si agréable qu’elle en oublia même ce qu’elle avait prévu de faire cet après midi, elle en oublia même le temps. Ce ne fut pas la légère brise qui la fit frissonner qui la ramena à la réalité, mais le son de la cloche annonçant la fin des cours. Elle s’était assoupit et avait donc passé une ou deux heures sous cet arbre –c’était bien plus qu’elle ne le pensait. Tout ses projets étaient tombés à l’eau… Tant pis, l’ex-inconnu n’allait pas s’envoler, elle pourrait toujours le ‘traquer’ un autre jour. La raison de l’étrange engouement qu’elle pensait éprouver pour lui lui échappait encore. Elle le détestait, c’était un fait, mais en même temps il était si attirant -et ça elle avait bien du mal à se l’expliquer.
Quelque chose vint troubler la tranquillité du moment, une ombre. Etait ce un nuage qui passait par là et faisait momentanément obstacle aux rayons du soleil ? Pour s’en assurer, Abbey ouvrit les paupières, et c’est presque aussitôt qu’elle entendit une voix lui prononcer ces mots : «Dis donc… t’as l’air vachement calme par rapport à la dernière fois ! C’est presque impressionnant ! ». Cette voix, elle l’aurait bien sûr reconnu entre mille, bien que ne l’ayant entendu qu’une fois. C’était lui, l’agaçant jeune homme, le type le plus énervant qu’il ne lui ait été donné de voir. A sa réflexion, son sang ne fit qu’un tour et la blonde se retrouva à lui faire face, debout, sans qu’elle n’ait eu le temps de prendre conscience qu’elle venait de se lever. Il avait le don, rien qu’en ouvrant la bouche, de la mettre hors d’elle. Sans qu’il ne s’y soit préparé –du moins c’est ce qu’elle pensait, elle le gifla subitement –sans y mettre cependant autant de force qu’elle l’aurait souhaité.

« Ça c’est pour la dernière fois ! »
« Sache qu’on ne part pas en riant après m’avoir embrassé sans en subir les conséquences tôt ou tard. »


Elle avait parlé calmement, un peu trop d’ailleurs étant donné la situation. Cela devait bien faire une semaine qu’elle récoltait des renseignements sur l’étudiant afin de le croiser par hasard et voila que la première chose qu’elle faisait en le voyant était de lui mettre une gifle –ceci dit il l’avait bien cherché aussi. Il devait sans doute la prendre pour une folle maintenant. Qu’importe ? Comme ça peut être qu’il cesserait de l’importuner, peut être qu’elle ne le verrait plus… Oh non, quelle pensée bien cruelle ! Il lui était tout aussi difficile de le voir que de ne plus le voir –très logique tout ça, n’est ce pas ? Assaillit par les remords, elle se mordilla la lèvre. Que pensait-il maintenant ? Et en parlant de pensée, en avait il seulement eut une à son égard cette semaine ? Ou bien n’était elle qu’un lointain souvenir qu’il avait déjà effacé ? Etre effacée… Cette idée l’affectait profondément. En tant que Iota, la blondinette avait l’habitude de se sentir, si ce n’est aimée, au moins désirée. Elle avait plus ou moins l’habitude qu’on se retourne sur son passage, qu’on lui fasse les yeux doux ou plein de compliment, et franchement –pour ne pas vous mentir, elle adorait ça. Elle adorait se sentir exister, et aussi superficielle que cela puisse paraître, la seule pensée que quelqu’un puisse l’oublié si rapidement la mettait dans tout ses états. Qu’on ne succombe pas à son charme –car elle avait du charme, elle le savait et elle en jouait-, c’était déjà difficile à avaler –car presque plus que tout elle aimait plaire, mais bon, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, mais qu’on l’oublie ? Ah ça non ! L’étudiante se mit à repenser au baiser qu’il lui avait donné. Il avait fait preuve d’un grand manque de respect à son égard, mais en même temps il l’avait embrassé… S’il l’avait fait c’est qu’il en avait envie, non ? Alors peut être ne le laissait elle pas aussi indifférent qu’elle le croyait. Cette idée la radoucit, ce qui se vit d’ailleurs sur l’expression de son visage. Apaisée, elle s’installa de nouveau assise, toujours adossée contre son arbre, déployant alors toute sa grâce. Ab’ leva les yeux vers le charmant jeune homme avant de s’adresser à lui.

« C’est vrai, je me sens mieux, beaucoup plus apaisée maintenant »

Elle lui renvoya un doux sourire, sourire qu’elle ne se rappelait pas lui avoir déjà offert auparavant. Son regard ne le quitta qu'après quelques secondes, et elle attendit avec anxiété sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel J. Sheppard

avatar

ETUDES : Litterature Française
Masculin
● INSCRIPTION : 03/07/2010
● MESSAGES POSTÉS : 60
● ÂGE : 28
● STAR SUR L'AVATAR : : Matt Lanter
● DISPO POUR UN TOPIC? : Ouip !!

Relevé de notes
// Relations:
// Moyenne scolaire:
16/20  (16/20)
// Humeur: fépachié

MessageSujet: Re: Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]   Jeu 2 Sep - 22:37



    C’est fou comme la colère pouvait déformer ses traits. Elle était bien plus agréable à regarder le visage détendu et apaisé comme en ce début de soirée. D’ailleurs c’était fou comme il suffisait que j’ouvre les yeux pour que d’un visage calme et détendu, la jeune femme en contracte les muscles et retrouve les traits agressifs et irrités que j’avais rencontré ce lundi dernier. Et j’étais tellement absorbé par ce soudain changement de tempérament que je ne remarquais même pas que je venais de « me mettre en danger » tout seul. La jeune femme s’était levé et m’avait mit ce que dans l’jargon on appelle une baffe. Entre nous soit-il dit, c’était plus une petite giflette qu’une vraie baffe qui vous décolle les tympans. Mais bon je n’allais pas m’en plaindre ! Je restais sonné donc –pas tant par la force avec laquelle elle s’y était prise, plutôt par le geste en lui-même. J’avouais que lundi dernier je m’y attendais mais… à ce que ça sorte aujourd’hui si subitement, c’était plutôt une surprise ! Bon au moins je n’avais pas été assez naïf pour croire qu’elle me présenterait enfin ses excuses. J’écoutais tout de même les raisons qui l’avaient poussé à passer à l’acte avec attention. J’affichais un sourire amusé, et laissais même échapper un léger rire. Alors c’était rien que ça qui l’importait ?! Mon léger éclat de rire après l’avoir embrassé ?! Ho je vois la demoiselle était vexée. Ca se sentait un peu dans sa voix. Parce qu’elle était plus calme qu’elle n’aurait du l’air. C’est d’ailleurs bien pour ça que je me retenais de lui rentrer dedans aussi crument que la dernière fois ! Et oui, incroyable mais vrai, elle venait de me gifler et je ne rétorquais pas. Je restais impassible et je me contentais de continuer à la dévisager. J’voulais savoir ce qu’elle pensée exactement parce que honnêtement là tout de suite… Ce qu’elle pensait je n’en avais aucune idée. Bah j’devais pas être le premier à l’embrasser en riant quoi ! C’est une Iota tout de même ! Des mecs elle a bien du en voir passer une centaine ! Et puis j’sais pas. Par rapport à la dernière foi s, même si elle avait été plus réactive, elle avait l’air plus calme, moins prête à partir au quart de tour. Bon ok je l’avoue j’étais un peu déçu… J’adorais la foutre en rogne ! Elle se mordillait la lèvre, gardait un regard vide… Et puis se radoucit. Elle s’asseyait exactement où elle se trouvait quelques minutes plus tôt, replantait son regard dans le miens et me lançais un sourire d’une douceur incomparable. Enfin c’était peut-être le fait que venant d’elle c’était… surprenant mais disons pour rester objectif que c’était un sourire plein de douceur. Ouai. J’confirme c’que j’venais de dire. C’était plutôt impressionnant de la voir comme ça. Mais qu’est ce qu’il lui prenait ?! Quelle mouche l’avait piqué ?! Je haussais un sourcil et attendais peut-être une réaction. Un pic, un vent, une insulte gratuite, un nom d’oiseau quelconque… mais rien quedal ! Ca c’est sur elle devait s’être apaisée ! J’me retournais et faisais face quelques secondes au parc, avant de faire face de nouveau à elle.

      « Et euh c’est tout ?! Tu m’baffes et tu redeviens blanche neige… Pas de riposte, pas de noms d’oiseaux fusant, pas de pics, … non … ? Rien … ?! »

    J’me retournais une seconde fois. J’me souvenais de quelque chose que je lui avais dit lors de notre première rencontre… C’était peut-être ma seule chance de raviver cette petite flamme de colère !

      « Dommage… T’es plutôt sexy quand tu t’énerves… »

    J’étais resté dos à elle mais avais simplement haussé les épaules en lui adressant cette phrase. Mon ton était resté calme et hautain, juste comme elle l’appréciait tant ! Non franchement, c’était plus drôle de lui faire la guerre plutôt que de la regarder me faire les yeux doux.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce que le hasard fait bien les choses - [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses ?PV Dentô Shinji ?
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses ! [Ludmila Parker]
» Le hasard fait bien les choses,. ( PV Shord , Mission de rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[PROVIDENCE] :: L'université de Brown :: Enceinte du Campus :: Les jardins-